Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Xavier Dolan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 19:24

ArturoBandini a écrit:
Pas très engageant tout ça !

En tout cas, j'attends les arguments des admirateurs de Tom à la ferme, car il a été plutôt descendu sur le fil, je me demande ce qui vous a plu ?

Il m'a moins agacé que ses autres films, je l'ai trouvé moins hystérique. En fait de qualités, je trouve qu'il a moins de défauts que ses autres films. C'est un peu moins "regardez ! oyez tous bonnes gens ! je suis un grand réalisateur, je veux que ça transpire tout au long de mon film".
Bref : il m'a moins fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 21:30

ArturoBandini a écrit:
Pas très engageant tout ça !

En tout cas, j'attends les arguments des admirateurs de Tom à la ferme, car il a été plutôt descendu sur le fil, je me demande ce qui vous a plu ?
Je n'ai pas aimé Tom à la ferme également.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeJeu 15 Sep 2016 - 5:50

Chaque film de Xavier Dolan est unique en soi, même s'il y a des choses qui reviennent au coeur de ses films. Tom à la ferme est un film militant, mais d'une autre façon. Il prend valeur de dénonciation sociale et nous sensibilise à une forme d'injustice banalisée par certaines personnes.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeJeu 15 Sep 2016 - 13:22

C'est moins le problème du sujet et des intentions qui sont louables que de la mise en scène qui tente pas mal de choses différentes (avec un véritable appétit de cinéma) mais qui manquent encore d'équilibre (de maturité?). Il est très ambitieux mais trop confiant en lui ce qui ne donne pas toujours un résultat satisfaisant. C'est le problème de la pièce de Lagarce qui est belle et dont il fait un truc un peu vulgaire, trop démonstratif et finalement pas vraiment émouvant. Il faut probablement qu'il cherche moins à épater et davantage à trouver un vraie nécessité dans ce qu'il filme. C'était le cas avec Son premier film et avec Mommy qui creusent un sillon personnel. Sa force ce sont ses propres dialogues. Il est moins bon quand il veut adapter les autres.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeVen 16 Sep 2016 - 8:08

Il faut lui donner ça, oui, pour les dialogues. Et il y a du clinquant avec Dolan effectivement. Il devrait devenir un peu plus sobre avec le temps. Pour le moment, on dirait qu'il veut devenir un Almodovar nord-américain extravagant.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitimeSam 8 Oct 2016 - 14:37

Xavier Dolan - Page 8 30767910

Juste la fin du monde .

C'était osé et mettre la barre haute de porter à l'écran une pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce . Mais on connait l'audace de l'artiste ...."Même pas peur "pour Xavier Dolan avec sa fougue juvénile et son approche libre de toute contrainte et de quelque tradition cinématographique .
Il filme avec ses tripes une fois de plus . Les convenances , il s'en balance .
Et c'est bien ainsi .
L'histoire ?
Louis rentre chez lui , dans "sa tribu" après 12 ans d'absence pour annoncer aux siens sa mort prochaine .
Et nous voilà plongés dans ses retrouvailles et complice de Louis face à cette famille cabossée . Ambiance théâtrale , Chacun cherche dans son registre personnel une parade pour accueillir le "traitre" , celui qui n'a jamais su jouer sur le registre familial et s'est envolé dans des contrées inconnues , loin de l'étouffante famille" je t'aime je te hais ". On n'a jamais bien su communiquer dans cette famille "tuyau de poêle " , on n'a surtout pas appris les codes garde-fous qui permettent de garder un certain équilibre ....Alors on crie , on "hystérise" , on croit se cacher derrière de pathétiques artifices primaires comme la mère et son maquillage premier prix ....Visiblement elle n'a pas appris à doser . Mais elle fume des cigarettes de "bourgeoise" et elle sait créer de petits repas genre "nouvelle gastronomie chic" dans sa petite cuisine de pavillon . Le frère ? Vincent Cassel excelle dans le rôle écorché vif incapable d'analyse et de recul .
On réagit de façon tripale dans cette famille . L'instinct de survie et de protection animale est le seul filtre . Alors bien sûr que l'inconscient collectif , clanique a compris le caractère d'urgence dans ce retour du vilain petit canard (ou du cygne) et chacun se défend comme il peut face au drame imminent qu'il sent tel l'animal qui hurle à la mort . Et dans des situations aussi tragiques leurs outils de préservations peuvent paraitre primaires et outranciers .
Et les rancoeurs se réveillent ....Mais peut-être pas autant qu'ils veuillent bien nous le faire croire , ça donne une contenance , on se positionne sur des registres comportementaux qui nous rassurent souvent .
Seule la belle-soeur échappe à cette lourdeur . Elle n'en est pas moins la plus maladroite car peut-être la seule à avoir "conscientiser" le drame à venir .
.....
Si surjeu il ya , c'est pour mieux enraciner chaque personnage dans ses douleurs et dans son incapacité à appréhender le réel . Chaque acteur joue avec une rare finesse sur ce registre un peu particulier du théâtre filmé et ça peut destabiliser car les repères sont différents par rapports au cinéma habituel . Peut-être est-ce cela que les cinéphiles ont boudé dans ce dernier Xavier Dolan.
Non exempt de quelques maladresses certes ( à l'instar des flash-backs inutiles et lourdingues ou la bande-sonore et la fin bien sûr franchement d'un goût douteux ) , "Juste la fin du monde " témoigne une fois de plus d'un talent "hors-norme" , de l'affect à l'état brut , sans compromis . Xavier Dolan avance dangereusement mais brillamment sur des sentiers non balisés , libre, extraverti et généreux .
Et j'ai pleuré une bonne partie du film ( Pendant que d'autres riaient ), longtemps après aussi .
Et bien entendu .....Il ne me reste plus qu'à lire la pièce de Jean_Luc Lagarce . Déjà réservée en BDP d'ailleurs .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Xavier Dolan - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Xavier Dolan   Xavier Dolan - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Xavier Dolan
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Xavier GUYOT
» Calvi 6 et 7 juin 2008
» FX est mort
» (M) YOU'RE THE MOST IMPORTANT THING IN MY LIFE - will higginson, rj king, xavier samuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: