Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Stig Dalager [Danemark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Stig Dalager [Danemark]   Dim 30 Aoû 2009 - 11:59



Stig Dalager

Né au Danemark en 1952. Il est l’auteur d’une œuvre ­importante et éclectique : romans, nouvelles, poèmes, pièces et scénarios de télévision. Parmi ses nombreux romans, a déjà été traduit en français Le voyage en bleu, biographie romancée de Hans Christian Andersen (Actes Sud, 2005).
(source Gaïa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Dim 30 Aoû 2009 - 12:10



Pays des ombres

Vienne : Jon Baeksgaard, en tant qu’avocat, poursuivait un ancien dirigeant nazi. Jon était marié à Sine. Tobias, adolescent autiste et virtuose du piano, est leur fils unique. A leur séparation, Sine et Tobias sont restés à Vienne tandis que Jon est parti vivre aux Etats-Unis. Jon fait de fréquents allers-retours pour voir son fils.

A présent, Jon, avocat à New York, travaille sur le dossier d’Ifrahim Mohammed. Ifrahim Mohammed est accusé, à tort, d’avoir assassiné
un joaillier juif : Ellis Edelstein.
Jon vit avec Eve. Eve est israélienne. Le père d’Eve est un « survivant » de la Shoah, sa mère est psychologue, tous les deux vivent à Jérusalem. Eve se languit de les revoir.
Le matin du 11 septembre 2001, New York s’éveille, Jon accompagne Eve vers leur lieu de travail : Manhattan.

Vienne, New York, Jérusalem, Israël, la Palestine, la Shoah, Al-Quaeda, autant de moments, de lieux historiques forts où évolue une belle galerie de personnages à travers les dérapages de l’histoire humaine.

drunken Le début de mon passage préféré (il y en a pour 3 pages): le réveil de New York

Extrait:

P 39: "Surprise, Eve a laissé tomber sa mallette et se penche pour la ramasser.Au même instant, un chauffeur de taxi se réveille derrière son volant dans la 21ème Rue Ouest. Il s’était endormi après avoir traversé la ville de long en large toute la nuit, ignorant les appels insistants du central. Dans le rétroviseur, ses yeux rencontrent un faciès pâle et hagard qui doit être le sien, et il se souvient soudain dans une moue grimaçante que sa petite amie a quitté le grand lit de son petit appartement du Bronx il y a quelques jours, et qu’il ne l’a pas revue depuis. M. Mason, courtier en bourse, vient de conclure de bonnes affaires durant son rendez-vous nocturne dans un bar à cigares de la 17ème Avenue. Il monte dans l’ascenseur de l’hôtel Marriott Marquis de Time Square aux mille neuf cent onze chambres et soixante et une suites, et observe à travers les parois de verre l’énorme atrium de l’hôtel avec ses jardins suspendus.
Pris de vertige, il appuie en vain sur tous les boutons sans voir le bout de son ascension. Dans la réception du bâtiment Chrysler, la femme de ménage Mrs Duly s’est arrêtée devant un palier d’ascenseurs, et bien que déjà lasse à l’idée de la multitude de bureaux qui l’attendent, elle avance lentement, sa serpillière électrostatique à la main sur le marbre multicolore. Un court instant, elle est apaisée par la lumière ocre des lampes art déco aux formes anguleuses qui, à l’instar des fleurs de lotus sculptées dans les boiseries des ascenseurs, lui rappellent chaque matin le village paisible aux abords de Nairobi que sa famille a délaissé depuis plusieurs générations. Dans les sous-sols du bâtiment, encore déserts avant l’arrivée du personnel, la pénombre règne, rythmée par le faible tic-tac des compteurs électriques, dont les câbles courent comme des artères noires jusqu’à la flèche du bâtiment.
Là, c’est la lumière qui domine, les rues de Manhattan, du Bronx, du Queens et de Brooklyn s’entrelaçant comme les mailles d’un filet, les bâtiments hétéroclites et les parcs formant comme les coulisses d’un théâtre miniatures devant l’imagination débridée d’un géant. Tel un cortège de fourmis, des centaines de milliers d’hommes et de femmes se dirigent vers Manhattan, sous l’East River et l’Hudson, sur les ponts de Brooklyn, Queensboro, Williamsburg, Manhattan. Encore ensommeillés, ils se laissent transporter, tandis que trois toxicomanes, réunis par hasard sous Bowery Station le soir précédent et après avoir couru le Bronx à la recherche d’un fixe, se réveillent sous une poutre grise de la gigantesque structure du Yankee Stadium où, désemparés et morts de fatigue, ils ont trouvé refuge pour la nuit. Tour à tour suant et tremblant de froid, ils peinent à se tenir sur leurs jambes. Dans l’antichambre d’un bureau de la bourse de Broad Street, le jeune John Charmer s’apprête à affronter l’intense activité qui l’attend dans la salle de marché, il ouvre un placard et observe avec une naïveté admirative son visage sans ride dans le miroir avant de décrocher de son cintre une veste à gros carreaux. La veille, il a glissé sur des papiers recouvrant le sol dans la bousculade des courtiers criant et gesticulant, laissant passer plusieurs cotations importantes.
Aujourd’hui, il est déterminé à mieux faire et à atteindre son objectif. Au même moment, l’agent de sécurité Eva Thompson effectue sa tournée matinale du Security Council Chamber, dans le gigantesque bâtiment de marbre et de verre des Nations unies. L’espace autour de la table circulaire et de sa procession de chaises vides renforce le silence capitonné qui bourdonne à ses oreilles."
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Dim 30 Aoû 2009 - 13:56

Merci pour ce fil et la présentation du livre dont tu m'avais déjà parlé..
j'adore cet extrait et je vais bien noter ce titre quelque part Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Dim 30 Aoû 2009 - 14:53

merci Nathria pour le commentaire et le choix de l'extrait.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Lun 31 Aoû 2009 - 3:08

Noté!
Mais!!! C'est pas juste!! Il ne sort que le 15 septembre!! Et comment je fais pour l'avoir tout de suite??? ( et ne le lire que dans 2 ans, oui, mais on ne va pas faire le tour de mes pathologies, hein Cool )

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Lun 31 Aoû 2009 - 15:55

Marie a écrit:
mais on ne va pas faire le tour de mes pathologies, hein Cool )
dommage, on pourrait se retrouver sur ce que tu décris là.. je me reconnais à 100% Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   Lun 31 Aoû 2009 - 16:19

Oui, les livres dont on a besoin tout de suite, et que l'on ne lira que des années plus tard, parce qu'il y en a des centaines d'autres en attente, quel est le Parfumé qui ne connaît pas ça dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stig Dalager [Danemark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stig Dalager [Danemark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Maison du Danemark.
» Danemark... Le Blog.
» Danemark ou Norvège.
» Lettre à Monsieur l'Ambassadeur du Danemark à PARIS et PETITION à signer : à ce jour plus de 15 463 signatures !
» Danemark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: