Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rabindranath Tagore [Inde]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 19:57

Rabindranath Tagore




Source Wikipédia

Rabindranâth Thâkur dit Tagore (রবীন্দ্রনাথ ঠাকুর en bengali )(6 mai 1861 - 7 août 1941), connu aussi sous le surnom de Gurudev est un compositeur, écrivain, dramaturge et philosophe indien dont l'œuvre a eu une profonde influence sur la littérature et la musique du Bengale à l'orée du XXe siècle et a été couronnée par le Prix Nobel de littérature en 1913.
Issu de la caste des brahmanes pirali de Calcutta, Tagore compose ses premiers poèmes à l'âge de huit ans. À 16 ans, il publie ses premières poésies substantielles sous le pseudonyme de Bhanushingho ("le lion du soleil"), et écrit ses premières nouvelles et drames à partir de 1877. Son instruction à domicile, la vie à Shilaidaha (où son grand-père a construit une maison de campagne) ainsi que les voyages font de Tagore un non-conformiste et un pragmatique. Il fait partie des voix qui se sont élevées contre le Raj britannique et il a soutenu le mouvement pour l'indépendance de l'Inde ainsi que Mohandas Karamchand Gandhi. Sa vie est tragique - il perd quasiment toute sa famille et est profondément affligé d'être le témoin du déclin du Bengale - mais ses œuvres lui survivent, sous la forme de poésies ainsi que de l'institution qu'il a fondée, l'Université de Visva-Bharati.
Tagore a écrit des romans, des nouvelles, des chansons, des drames dansés ainsi que des essais sur des sujets politiques et privés. Gitanjali (L'offrande lyrique), Gora (Visage-pâle), et Ghare-Baire (La maison et le monde) sont parmi ses œuvres les plus connues. Ses vers, nouvelles et romans - dans lesquels il a fréquemment recours au lyrisme rythmique, au langage familier, au naturalisme méditatif et à la contemplation philosophique - ont reçu un accueil enthousiaste dans le monde entier. Tagore fut aussi un réformateur culturel et un polymathe qui modernisa l'art bengali en rejetant les restrictions qui le liaient aux formes indiennes classiques. Deux chants de son canon rabindrasangeet sont devenus hymnes nationaux respectifs du Bangladesh et de l'Inde : Amar Shonar Bangla et Jana Gana Mana.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 19:58

Chârulatâ



Il s’agit d’une longue nouvelle. Le personnage qui donne son nom au récit est une jeune femme marié à un homme un peu plus âgé, et qui est très occupé par le journal qu’il édite. Tellement occupé qu’il ne s’occupe guerre de son épouse. Et comme ils sont très à l’aise matériellement et qu’ils n’ont pas d’enfants, Chârulatâ n’a pas grand-chose à faire de ses journées. Elle s’attache à un cousin de son mari qui vit chez eux, et qui est sensé lui donner des cours. Ils ont le même âge, ils imaginent ensemble des choses, comme dessiner un jardin tellement somptueux qu’il ne pourra jamais être réalisé. Ils sont tous les deux passionnés de littérature et s’essaient à l’écriture. Bref, ils ont un monde à eux qu’ils partagent. Mais cette situation ne peut durer et Amal, le beau cousin finira pas s’envoler du nid douillet pour vivre sa propre vie. Et Chârulatâ ne pourra pas vraiment le supporter.

C’est insontestablement un joli récit, avec plein de petits détails, qui peignent avec délicatesse la nature profonde des personnages, et en premier lieu de Chârulatâ, jeune femme encore enfantine, charmeuse, intelligente, sensible, capricieuse….Mais j’ai été un peu frustrée par cette lecture, peut être à cause de la longueur du texte, qui ne fait que donner une image à un moment donné, mais ne développe pas vraiment une évolution des personnages, pas vraiment d’intrigue non plus, juste un tout petit moment de vie. J’aurais voulu en savoir plus sur les personnages, et aussi peut être sur la société indienne, sur le contexte de l’époque, que l’on évoque presque pas alors que le mari de Chârulatâ dirige un journal et qu’il est sensé être engagé politiquement. Mais en même temps, il y a quelque chose dans ce livre, qui malgré ma frustration me donne envie de mieux connaître son auteur et son univers, de lire d’autres livres écrits pas lui. Une sorte de petite mélodie, pas très forte, mais en même temps très obsédante, quelques petites notes qu’on n’arrive pas à chasser de sa tête, alors qu’elles paraissent très simples. Tagore rend très bien des variations quasi imperceptibles du cœur, ces attachements qui ne disent pas leurs noms, la difficulté d’éprouver la même chose au même moment, et le sentiment de solitude qui en découle. C’est arachnéen et presque transparent, il ne faut pas s’attendre à des couleurs vives, mais prendre le temps de distinguer des nuances pastels.

Citation :
Le soir, sur la véranda régnait un parfum de jasmin. A travers les nuages, les étoiles apparaissaient dans la douceur du ciel. A la fin de cette journée, Châru n’avait pas attaché ses cheveux, n’avait pas changé de vêtement. Elle était assise à la fenêtre dans le noir ; le vent jouait doucement dans sa chevelure déployée, et de grosses larmes coulaient sans qu’elle comprît pourquoi.
A ce moment-là, Bhupati pénétra dans la chambre. La mélancolie se lisait sur son visage, et il avait le cœur lourd. Ce n’était pas l’heure à laquelle il avait l’habitude de rentrer. Il arrivait presque toujours très tard dans les appartements privés, occupé qu’il était à corriger les épreuves de son journal. Ce soir-là, il rejoignit sa femme à la recherche de consolation. La lampe n’était pas allumée dans la chambre. A la faible lueur de la fenêtre ouverte, il aperçut Châru et s’approcha d’elle lentement. Bien qu’elle eût entendu le bruit de pas, elle ne se retourna pas et demeura assise, immobile, raide comme une statue.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 21:34

Quelques sons/vidéos :

- Une chanson de Tagore chantée par lui-même

- The trumpet, un texte de Tagore récité par lui-même

- Charulata a été adapté par Satiajit Ray (1964). On peut en voir un extrait ici (qui ne donnera pas forcément une bonne idée du film - ici, c'est chanté, ce qui n'est pas très caractéristique de l'oeuvre de Ray). Un autre extrait, également chanté, à voir et écouter ici.


- Tagore et Einstein se sont rencontrés, et leur conversation a été enregistrée.
On peut en trouver la retranscription (en anglais) par exemple ici.
Un extrait, pour mettre dans l'ambiance :
Citation :
AGORE: I was discussing with Dr. Mendel today the new mathematical discoveries which tell us that in the realm of infinitesimal atoms chance has its play; the drama of existence is not absolutely predestined in character.

EINSTEIN: The facts that make science tend toward this view do not say good-bye to causality.

TAGORE: Maybe not, yet it appears that the idea of causality is not in the elements, but that some other force builds up with them an organized universe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 21:38

Ah le fil est déjà ouvert, génial !
J'ai envie de lire ce livre, c'est sûr, je suis trop contente joie

Si tu n'as pas encore lu La maison et le monde, je peux le cercler, c'est vraiment un très beau livre.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 21:54

Epi a écrit:
Ah le fil est déjà ouvert, génial !
J'ai envie de lire ce livre, c'est sûr, je suis trop contente joie

Si tu n'as pas encore lu La maison et le monde, je peux le cercler, c'est vraiment un très beau livre.

... adapté par Satiajit Ray en 1984. On peut en voir un extrait ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 22:03

Je n'ai jamais eu l'occasion de voir le film. Merci pour cet extrait Expie.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 22:33

Cela fait vraiment très longtemps que je n'ai plus vu de films de Satiajit Ray, il faudrait que je revois tout.
En ce qui concerne ta proposition de cerclage Epi, je t'en remercie, mais je peux avoir le titre que tu cites et d'autres en bibiothèque, et c'est plus facile à gérér par rapport à mes autres lectures.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 22:48

Arabella a écrit:
En ce qui concerne ta proposition de cerclage Epi, je t'en remercie, mais je peux avoir le titre que tu cites et d'autres en bibiothèque, et c'est plus facile à gérér par rapport à mes autres lectures.
OK Arabella et je te souhaite plein de plaisir sourire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Mer 2 Sep 2009 - 22:57

Arabella a écrit:
Cela fait vraiment très longtemps que je n'ai plus vu de films de Satiajit Ray, il faudrait que je revois tout.

Si nous étions plus près les uns des autres, j'organiserais un ciné-club "maison" thématique Very Happy Des 37 films de Satyajit Ray on aurait déjà pu en regarder quelques uns: la trilogie d'Apu, le salon de musique, La maison et le monde... Je suis sûr que ça n'a pas vieilli!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Jeu 3 Sep 2009 - 7:14

Je pense aussi que cela n'a pas vieilli; je vais essayer de m'en rendre compte de plus près. Dommage pour le ciné club Marko, c'est dans ces moments qu'on réalise les limites de l'Internet.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Jeu 3 Sep 2009 - 7:59

Marko a écrit:
Je suis sûr que ça n'a pas vieilli!
Exactement ! Ray (pas Nicolas) est très haut dans mon Panthéon...
En plus, on peut voir du Ray tout en achetant des livres (livre + DVD) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Dim 6 Sep 2009 - 11:02

Chârulata-

Arabella a écrit:
Mais j’ai été un peu frustrée par cette lecture, peut être à cause de la longueur du texte, qui ne fait que donner une image à un moment donné, mais ne développe pas vraiment une évolution des personnages, pas vraiment d’intrigue non plus, juste un tout petit moment de vie. J’aurais voulu en savoir plus sur les personnages, et aussi peut être sur la société indienne, sur le contexte de l’époque, que l’on évoque presque pas alors que le mari de Chârulatâ dirige un journal et qu’il est sensé être engagé politiquement. Mais en même temps, il y a quelque chose dans ce livre, qui malgré ma frustration me donne envie de mieux connaître son auteur et son univers, de lire d’autres livres écrits pas lui. Une sorte de petite mélodie, pas très forte, mais en même temps très obsédante, quelques petites notes qu’on n’arrive pas à chasser de sa tête, alors qu’elles paraissent très simples. Tagore rend très bien des variations quasi imperceptibles du cœur, ces attachements qui ne disent pas leurs noms, la difficulté d’éprouver la même chose au même moment, et le sentiment de solitude qui en découle. C’est arachnéen et presque transparent, il ne faut pas s’attendre à des couleurs vives, mais prendre le temps de distinguer des nuances pastels.

Merci pour ton joli commentaire Arabella, tu décris très bien le sentiment qu'il peut transmettre. Ce livre lu il y a quelques mois, m'avait un peu laissée en peine. Comme toi j'aurais aimé en apprendre plus sur cette société et ses moeurs si spécifiques. C'est le principe des nouvelles bien sûr, mais s'il m'est impossible d'en faire un résumé à présent (je n'avais pas pris de notes) il me reste comme tu le dis, cette petite musique dans la tête, une impression de nostalgie sous-jacente, de sentiments tus et restés secrets, de ces choses inavouées qui ne se partagent pas parce que la morale veille et que l'on ne doit pas y déroger.

C'est tout en demi-teintes, et c'est un peu frustrant mais ausi ce qui en fait son charme finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Dim 6 Sep 2009 - 11:23

aériale a écrit:
Chârulata-

C'est tout en demi-teintes, et c'est un peu frustrant mais ausi ce qui en fait son charme finalement.

C'est exactement ce que j'ai ressenti. Je relirai certainement Tagore, mais ce n'est pas une urgence, il faut les bonnes dispositions pour cette lecture.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Dim 6 Sep 2009 - 19:21

Arabella a écrit:
aériale a écrit:
Chârulata-

C'est tout en demi-teintes, et c'est un peu frustrant mais ausi ce qui en fait son charme finalement.

C'est exactement ce que j'ai ressenti. Je relirai certainement Tagore, mais ce n'est pas une urgence, il faut les bonnes dispositions pour cette lecture.
Le même se passe à Çaturanga (demi-teintes) et l'absence d'explications sur la religion hindou nous rend difficile la compréhension des actions des personnages.
Mais Tagore, évidement, n'écrivait pas pour étrangers, il écrivait pour bengalis prioritairement, j'en déduis, ajouté du fait qu'il écrivait en bengali (c'est-à-dire incompréhensible pour une grande quantité d'autres indiens).
Il n'explique pas les faits culturels hindous, car son publique les connaît.
Très différents des écrivains non-occidentaux que l'on est habitués à lire, publiés par les grandes maisons d'édition, qui nous délivrent des pages et des pages au caractère presque ethnographique, pour que nous puissions comprendre l'intrigue, ou alors, mettent l'intrigue au service des explications ethnographiques, voire politiques qu'ils souhaitent developer pour ses lecteurs non-nationaux. Ce qui les rapproche du roman à thèse quoique que soit leur genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   Dim 6 Sep 2009 - 19:22

Arabella a écrit:
Je pense aussi que cela n'a pas vieilli; je vais essayer de m'en rendre compte de plus près. Dommage pour le ciné club Marko, c'est dans ces moments qu'on réalise les limites de l'Internet.
Ce n'est vraiment pas un obstacle l'oueb, pour ce genre de chose, sauf que si l'on se met à le faire (ce qui est techniquement facile, on m'a dit) nous serons poursuivis comme des assassins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rabindranath Tagore [Inde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rabindranath Tagore [Inde]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inde, visite du Radjastan
» Cochon d'inde
» Inde : Jyoti Amge - la plus petite fille du monde
» Cochon d'inde, bonne idée ou pas ?
» L'INDE les palais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: