Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Littérature indienne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Jeu 19 Mai 2011 - 19:57

kenavo a écrit:

Tishani Doshi, Le plaisir ne saurait attendre
Citation :
Présentation de l'éditeur
Tout a commencé en août 1968 quand Babo Patel, membre d’une famille jaïn de Madras, prends l’avion pour Londres afin de parfaire son éducation. Le matin de son départ, son père qui avait fait cette nuit-là le seul rêve de sa vie où toute sa famille s’était perdue, aurait pourtant dû sentir venir le grabuge.

Mais Babo est déjà loin ! Dans un appartement de Finchley Road, il fait l’amour avec frénésie à Sian Jones dont il est tombé fou amoureux à la vue de sa mini robe blanche et du ruban rouge dans la chevelure auburn de la belle Galloise, oublieux du mariage arrangé qui l’attend en Inde. Au grand dam de sa mère,Trishala, qui feint l’accident cardiaque pour le faire rentrer. Babo fera pourtant savoir qu’il épousera Sian quoiqu’il arrive, en dépit de toute tradition et de toute convention.

Le plaisir ne saurait attendre, inspirée par l’histoire des parents de l’auteur, est la chronique chatoyante, tendre et grave d’une famille indo-galloise bruyante et chamarrée sur quatre générations. Et ce, pendant qu’ailleurs les Beatles triomphent puis se déchirent, que le prince Charles et Diana se découvrent, qu’Indira Gandhi tombe sous les balles de son garde du corps sikh et que Madras devient Chennai...

L’auteur Tishani Doshi est journaliste, poétesse primée et danseuse indienne de Chennai. Elève de la légendaire Chandralekha, elle danse dans le monde entier. Ce premier roman, paru en anglais en 2010, a été très remarqué par la critique.


Il va rejoindre ma PAL sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Dim 4 Sep 2011 - 8:58

Invité a écrit:
J'ai lu que Shanidar projette de faire un voyage en Inde d'ici un an. Une chance que je lui envie terriblement !
Depuis environ deux ans je me passionne pour la littérature asiatique, et indienne tout particulièrement. Comme Traversay, il ne se passe pas un mois sans que je ne succombe à l'appel du livre indien.( très puissant chez moi puisque ma PAL compte déjà une cinquantaine de volumes, et qu'elle ne cesse de s'alourdir ). Même s'il me reste nombre de "classiques" à lire, je me suis dit que je pourrais faire partager à Shanidar et à ceux qui le souhaitent quelques unes de mes impressions de lecture, à défaut de véritables commentaires construits. Je suis certaine que d'autres parfumés auront de bons conseils à donner à ceux qui souhaitent découvrir la littérature indienne.
cheers merci pour tout ça
on a prévu de faire une LC pour la littérature indienne fin d'année, je sens que cela va donner des idées à ceux qui veulent participer Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Dim 4 Sep 2011 - 11:03

Parmi les livres conseillés par Invité, j'adore vraiment Narayan et Mistry, immenses coup de coeur. J'ai aussi aimé, même si moins Rushdie, L'enchanteresse de Florence et Les enfants de minuit. En revanche Le compartiment pour dames d'Anita Nair ne m'a vraiment pas accroché, certes sympathique sur le fond de ces femmes qui essaient de prendre leur vie en main, mais quand même un peu caricatural, et sur la forme ce n'est pas vraiment très littéraire.

Si je peux en rajouter un autre, ce serait Tagore, La maison et le monde

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Dim 4 Sep 2011 - 12:18

Super, Invité  cheers

Pour ma part, j'ajouterais Shashi Tharoor (L'émeute), Arundhati Roy (Le dieu des petits riens), Abha Dawasar (L'Inde en héritage), Shashi Deshpande (Après la pluie), Jaspreet Singh (Chef), Anuradha Roy (Un atlas de l'impossible), Aravind Adiga (Le tigre blanc), Samira Ali (Jours de pluie à Madras), Rupa Bajwa Le vendeur de saris).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Dim 4 Sep 2011 - 12:39

Merci Invité pour ces avis détaillés. Comme toi, je recommande les polars de T.Hall pour se détendre et surtout pour goûter l'atmosphère indienne (moins pour les intrigues). Ravind Adiga mèle un belle écriture à une réflexion intelligente et percutante sur l'Inde d'aujourd'hui.

Il faut lire Narayan (et les trouver surtout); c'est très fin.

Je conseille aussi Farahad Zama, Le Bureau de mariage de Monsieur Ali. Divertissant mais nous donne à voir aussi tout un panorama de l'Inde à travers l'évocarion des mariages, des castes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Dim 4 Sep 2011 - 16:48

Assez d'accord pour le commentaire d'Invité sur Le palais des illusions; mais il serait dommage de se priver de livres de Divakaruni qui sont de vrais romans, et que je trouve tous formidables: Notament La maitresse des épices et Ma soeur, mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Lun 5 Sep 2011 - 9:49

merci infiniment Invité pour toutes ces informations qui aiguisent et aiguillent ma curiosité ! merci également à traversay, Arabella, madame B. et topocl pour leurs indications. J'ajoute à toutes vos listes : Nirmal Verma découvert grâce à bix et dont Le toit de tôle rouge qui se déroule dans les montagnes du nord de l'Inde est un petit bijou. Evocation sans fard du destin d'une petite fille qui commence à comprendre la marche du monde et surtout celui de sa place dans une société patriarcale et guindée. Avec en prime de belles descriptions de la dureté des montagnes...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
avatar

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Lun 5 Sep 2011 - 13:22

Je note, je note, je note....Merci Invité et les autres pour toutes ces suggestions  woohoo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Lun 19 Sep 2011 - 9:28

J'ai reçu samedi un marque-page chez mon libraire, du genre 'promo de maisons d'éditions'

Il s'agit de la promotion de la maison d'édtions Diane de Selliers pour
Ramayana de Valmiki illustré par les miniatures indiennes



voir plus sur le site de l'éditeur

le prix va retenir plus d'un pour acheter Cool mais on a deux belles vidéos pour voir plus:





_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Lun 19 Sep 2011 - 21:02

kenavo a écrit:
le prix va retenir plus d'un pour acheter Cool mais on a deux belles vidéos pour voir plus:
Effectivement !
Merci pour les vidéos, elles sont très belles et très intéressantes !
Quand on voit le prix et tout, la Pléiade (c'est le même texte) fait office de livre poche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Jeu 27 Déc 2012 - 11:06

La nouvelle littérature indienne

Dans le sillage de Salman Rushdie, une génération d'écrivains éclaire les mille contrastes de l'Inde: Vikram Seth, Arundhati Roy, Shashi Tharoor... Ils tissent, entre Histoire et création débridée, des sagas qui s'imposent mondialement.

L'Inde n'est pas seulement la grande puissance économique et stratégique qu'avait prédite Malraux, c'est le berceau d'une civilisation construite sur des fondements spirituels. Voilà pourquoi la littérature y occupe une place quasi royale: flamboyante, échevelée, parfois déguenillée -loin des clichés ronflants de la "Shining India"-, elle déborde désormais le périmètre de ses frontières et s'impose, depuis trois décennies, comme le nouveau laboratoire de l'imaginaire universel. Rien d'étonnant à cela, quand on se souvient que l'Inde est une tour de Babel où le verbe déferle comme les eaux du Gange.

Ce déferlement passe par des voix qui s'expriment en bengali et en hindi, en malayalam et en tamoul ou qui ont suivi les vents de la diaspora pour tisser les mailles d'une gigantesque tapisserie, sous le signe de la world fiction. Ces voix-là nous parviennent en anglais, un anglais "chutneyifié", coiffé de turbans multicolores et rétif aux belles manières de la Couronne -un cocktail inédit que Salman Rushdie appelle l'"Hinglish" (Hindi et English). C'est lui, Rushdie, qui a mis sur orbite la littérature du sous-continent lorsque, en 1981, le Booker Prize a couronné ses Enfants de minuit, premier acte d'une comédie humaine où l'âme indienne se reflète dans le miroir brisé d'une société torpillée par les conflits ethniques et religieux.
Un continent déchiré entre archaïsmes et modernité

Dans son sillage, dispersés entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, d'autres mousquetaires ont fourbi leurs armes pour rivaliser avec l'Occident. A commencer par Vikram Seth, auteur de Garçon convenable, époustouflante chronique du désordre indien après le grand chambardement de l'indépendance. Même démesure sous la plume de la très chatoyante Arundhati Roy, qui, dans Le Dieu des petits riens, éclaire les mille contrastes d'un continent déchiré entre archaïsmes et modernité. Aux premières loges, il y a aussi Shashi Tharoor, auteur d'une saga monumentale (Le Grand Roman indien), où se télescopent les musiques du Mahabharata et les imprécations des gourous du présent. A ses côtés, Amitav Ghosh peint une Inde luxuriante, qui fleure l'encens et la bouse de vache (Les Feux de Bengale), tandis que le génial Akhil Sharma, dans Un père obéissant, renoue avec Dickens pour souffler sur les braises de sujets brûlants: la corruption, la promiscuité, l'inceste, le communautarisme.

Mais il faut également citer le très satirique Upamanyu Chatterjee, qui fustige les bureaucrates de son pays dans Les Après-midi d'un fonctionnaire très déjanté. Hari Kunzru, qui nous plonge avec L'Illusionniste dans les tourbillons de l'occupation britannique. Jhumpa Lahiri, qui met en scène les Indiens exilés en Amérique dans L'Interprète des maladies. Sujit Saraf, qui signe avec Le Trône du paon une charge féroce contre l'opportunisme politique de sa patrie. Vikram Chandra et Tarun Tejpal, dont les romans explorent les bas-fonds des mégalopoles où la misère dort sur les trottoirs. Et, bien sûr, le magistral Rohinton Mistry, qui, dans L'Equilibre du monde et Une simple affaire de famille, parachute Breughel au coeur du Bombay survolté d'aujourd'hui.

Une véritable chorégraphie du vertige

D'un auteur à l'autre, on peut esquisser un portrait-robot de la littérature indienne. Elle est d'abord constamment chevillée aux questions politiques, avec deux temps forts, la partition de 1947 et les années noires où Indira Gandhi devint la sorcière décrite dans Les Enfants de minuit. Sans cesse interpellés par la mémoire collective, les romanciers du sous-continent aiment mêler les toutes petites histoires -un grouillement narratif fabuleusement vivant- à la grande Histoire, en reprenant à leur compte les débats sur la décolonisation, la menace intégriste, les luttes de classes et de castes, le devenir d'une société qui ne parvient pas à maîtriser sa croissance.

Aussi la littérature indienne est-elle une véritable chorégraphie du vertige: d'un côté, le dénuement et les atavismes les plus étouffants et, de l'autre, les mirages de la mondialisation, dans un joyeux tohu-bohu où les taudis de Calcutta jouxtent les buildings de Bangalore, où Bill Gates prend le relais de Mère Teresa, où les rickshaws antédiluviens font place aux consoles des internautes. La question de la famille est également une obsession récurrente, ainsi que l'émergence des classes moyennes, tout ce petit monde de la débrouillardise dans une nation souvent décrite comme la fourmilière silencieuse de la planète.

Et, si les mythes de la fertilité et de l'abondance ont toujours nourri les religions de l'Inde, sa littérature est tout aussi exubérante: une indomptable énergie créatrice qui déferle dans la modernité en la réconciliant avec le rêve et le merveilleux. C'est ce qui manque le plus à l'Inde d'aujourd'hui, puissance émergente préoccupée par la croissance économique, et c'est ce que lui offrent ses écrivains, turbulents rejetons des vieux maharajas qui, sur leurs tapis volants, n'ont pas fini de nous épater.


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirabelle
Envolée postale
avatar

Messages : 107
Inscription le : 06/04/2010
Age : 35
Localisation : Vers l'infini et au-delà

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Sam 29 Déc 2012 - 16:22

Je souscris pleinement à : Le pays des marées d'Amitav Ghosh ! Splendide !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Littérature indienne   Mer 27 Fév 2013 - 16:46

Voici une liste d'auteurs indiens qui ont été traduits de l'hindi, du bengali, du tamoul, de l'ourdou ou du malayalam. Je ne les ai pas encore lus pour la plupart, mais ils sont tous dans ma bibliothèque, attendant d'être dégustés.
Je poste cette liste ici, au cas où d'autres que domreader seraient intéressés.

Traduits du malayalam :
O.V Vijayan : Les légendes de Khasak, éditions Fayard
Vaikom Muhammad Basheer :
Grand-père avait un éléphant éditions zulma ou points poche
Talisman éditions zulma
Les murs et autres histoires (d'amour), éditions zulma

Traduits du hindi :
Alka Saraogi : Kali-Katha, éditions Gallimard
Bhisham Sahni : Tamas, éditions Gallimard,
Khrishna Baldev Vaid : Requiem pour un autre temps, éditions infolio
extraits et informations sur cet auteur apparemment à part ici : http://anniemontaut.free.fr/cultures/litterindienne/presentation_Requiem.pdf
Geetanjali Shree : Maï, une femme effacée, éditions infolio.

Traduits du bengali :
Mahasweta Devi :
Indiennes : Rudali et autres nouvelles, éditions Actes sud et babel (poche)
La mère du 1084, éditions Actes sud et babel (poche)
Le Char de Jagannath et autres nouvelles, éditions Actes sud

Traduit du tamoul :
Bama : Sangati, éditions de l'Aube

Traduit de l'ourdou :
Saadat Hasan Manto : Toba Tek Singh et autres nouvelles, éditions Buchet Chastel.
Certes, c'est un (grand) auteur pakistanais, mais né en 1912 et mort en 1955. Il est donc né et a écrit bien avant la Partition de l'Inde et de Pakistan.


Dernière édition par Armor-Argoat le Mer 27 Fév 2013 - 23:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Mer 27 Fév 2013 - 23:14

Merci pour cette liste, Invité, je vais déjà tenter Saadat Hasn Manto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Littérature indienne   Jeu 28 Fév 2013 - 18:42

Merci Invité !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature indienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature indienne
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: