Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean Rouaud

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 11:26

coline a écrit:
Eh bien finalement je n'aurai pas commencé par Les champsd'honneur...
La désincarnation s'est présentée sous mes yeux dans ma librairie...alors je l'ai pris... content
et peut être après cette lecture tu auras encore plus envie de le découvrir avec Les champs d'honneur Wink
En tout cas merci pour ton aperçu sur ce livre que je ne connaissais pas...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 12:00

Oh oui alors, je vais lire prochainement Les champs d'honneur...

La désincarnation (extrait)

Que fait la Vierge?

« Elle ne se dégonfle pas. Comme à chaque fois que le monde se lance tête baissée, elle apparaît pour rappeler que ce n’est pas la fin qui compte, que rien ne peut donc justifier les moyens pour l’atteindre, que tout est affaire de conception, qu’elle est l’éternel commencement, toujours grosse du monde comme sous le porche sud de la cathédrale d’Amiens, portant sur son bras l’enfantine, la divine parole amoureuse. Elle apparaît justement en 1830, où tout se joue, prouvant ainsi qu’elle n’a pas dans le débat complètement perdu pied. Elle apparaît en pied à Catherine Labouré, une petite France de vingt-quatre ans des Filles de la charité, dans son couvent de la rue du Bac. Rue du Bac, où mourut? À deux pas de la rue de Sèvres et de l’abbaye aux Bois où, à cette époque il visitait chaque jour madame Récamier ? Est-ce qu’entre abbaye et couvent, dans ce mouchoir de poche, Marie ne se serait pas trompée ? Mais la plus belle femme d’Europe n’y voyait plus clair depuis quelque temps, presque aveugle, bercée par la voix du chevalier, lequel gardait ainsi à ses yeux son éternelle jeunesse, il n’eût donc servi à rien d’envahir de lumière sa chambre aux souvenirs. Pas folle Marie, mais elle ne pouvait ignorer qu’à deux pas de là, s’éteignait à petits feux le lyrisme vieillissant. Dans ses mémoires Chateaubriand ne parle pas de l’apparition qui l’a frôlé comme toute sa vie l’histoire du monde. En a-t-il eu vent ? Car le message de Marie était destiné à être diffusé, sa demande bien précise, une médaille dont elle a conçu elle-même le design, un M sur deux cours. Deux cours ? Juliette et François-René ? « Toutes personnes qui la porteront recevront de grandes grâces « , promet notre Marie, conçue sans péché – la précision vient d’elle -, qu’elle fait inscrire au-dessus de son logo. Car maintenant, non seulement elle apparaît, mais elle parle. Depuis qu’on a opéré son fils, qu’on l’a désincarné comme on désosse une pièce de viande, c’est elle, notre mère la femme, qui prend la parole. Après avoir apporté son soutien à l’enchanteur – car c’est pour lui cette apparition citadine, quand d’ordinaire elle choisit des coins perdus -, avoir fait une brèche dans la ligne de défense du réel qui se met en place, elle continue son tour de France. Pour ses prochaines manifestations, dans la grande tradition, ce sera un trou, La Salette. Puis autre trou, une grotte à Lourdes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 16:00

Très intéressants vos commentaires Coline et Kenavo ! Je rajoute aussitôt La désincarnation et La fiancée juive à ma LAL...Voilà des lectures qui pourraient convenir pour les vacances d'été ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 17:58

LES CHAMPS D’HONNEUR

S’il est des livres qui vous attirent irrésistiblement par leur couverture, il en est d’autres où cette dernière vous effraie un peu, bien que vous sachiez tout de même qu’elle habille un très beau texte. Vos très bons amis vous l’ont dit, ce sont même eux qui vous l’ont offert ce livre. Ils vous connaissent bien et vous savez que vous pouvez faire confiance en leur choix…Pourtant le livre reste trop longtemps dans votre PAL…
Non pas que cette couverture soit laide, oh non…Mais on sent bien que cette photo, les yeux de cet homme qui vous regarde, et ce titre, vous ramèneront à la mémoire des souvenirs terribles qui, pour n’être pas si éloignés dans le temps, se sont forcément inscrits aussi dans votre mémoire, à travers des récits qu’on vous a faits en vous montrant des photos qui ressemblaient à celle-ci …

Or, si cette histoire de famille (la sienne) que raconte Jean Rouaud s’ancre bien dans l’une des tragédies de la Grande Histoire, ce sont surtout des portraits qu’il dresse. Sur l’horreur en fond, il écrit avec tendresse et humour, les belles histoires des petites vies de ceux qui furent les siens.

Ce roman est un bonheur de lecture. Un bonheur et un grand moment. La langue de Jean Rouaud est parfaite, simple et maîtrisée. Une belle langue classique qui semble être venue tout naturellement, sans recherches, sans manières et ô combien précise, soignée, délicate.

Il raconte les trois membres de sa famille qui sont morts à quelques semaines d’intervalles. Puis quelques autres dont Joseph et Emile, morts pendant la Première Guerre mondiale.

Il raconte :
- Un père qui s’appelait Joseph, mort à quarante ans, laissant trois enfants avec la mère rendue mutique par la douleur.
- Un grand-père maternel, Alphonse Burgaud, ancien tailleur. Un être silencieux, renfermé et têtu au volant de sa mythique deux-chevaux.

"La 2 CV est une boite crânienne de type primate: orifices oculaires du pare-brise, nasal du radiateur, visière orbitaire des pare-soleil, mâchoire prognathe du moteur, légère convexité pariétale du toit, rien n'y manque, pas même la protubérance cérébelleuse du coffre arrière. Ce domaine de pensées, grand-père en était l'arpenteur immobile et solitaire. Grand-mère s'en sentait exclue, au point de préférer marcher plutôt qu'il la conduise, du moins pour les courtes distances. Or la marche n'était pas son fort, compliquée par les séquelles d'un accouchement difficile, une déchirure, qui lui donnait cette démarche balancée. Grand-père prenant le volant d'une autre voiture, elle s'installait sans rechigner à ses côtés. Car à toutes elle trouvait du charme, sauf à la 2 CV".

"De fait, il fumait bien son champ de tabac à lui seul, allumant chaque cigarette avec le mégot de la précédente, ce qui, quand il conduisait, embarquait la 2 CV dans un rodéo improvisé. Le mégot serré entre l’index et le pouce de la main droite, la cigarette nouvelle au coin des lèvres, il fixait attentivement la pointe rougie sans plus se soucier de la route, procédant par touches légères, tirant de petites bouffées méthodiques jusqu’à ce que s’élève au point de contact un mince filet de fumée. Alors, la tête rejetée en arrière pour ne pas être aveuglé, bientôt environné d’un nuage dense qu’il balayait d’un revers de main, il soulevait du coude la vitre inférieure battante de la portière, jetait le mégot d’un geste vif et, toujours sans un regard pour la route, donnait un coup de volant arbitraire qui secouait les passagers en tous sens."

- Et puis la 'petite tante' Marie, la tante de Joseph le père, dont la vie aura été consacrée à son métier d’institutrice et à la prière des saints « spécialisés » à chaque circonstance.
« Si l’intercession n’avait rien donné, le saint était mis en quarantaine, la statue retournée face au mur comme au coin un mauvais élève. »Marie qui pourtant avait prié en vain en 1916 pour sauver ses frères, dont l’un fut tué par le gaz moutarde:
« L’officier ordonna d’ouvrir le feu […] C’était sans doute la première fois qu’on cherchait à tuer le vent. […] Et, maintenant que [le gaz] était proche à les toucher, levant devant leurs yeux effarés un bras dérisoire pour s’en protéger, les hommes se demandaient quelle nouvelle cruauté on avait encore inventée pour leur malheur ».

C’était le premier roman de Jean Rouaud et il obtint le Prix Goncourt en 1990. Il ne l’a pas volé ! Il est superbe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 18:04

Merci Coline pour ce beau commentaire. Il faut absolument que je lise ce livre, présent dans ma PAL dans sa neutre couverture des éditions de minuit 1990. ( Avec deux articles de journaux traitant du "phénomène" en cours et d'un possible prix goncourt. ) Je ne sais plus où j'ai eu ce livre. jypeurien( Je crois quand même que c'est un ami qui me l'a donné ).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 18:50

Armor-Argoat a écrit:
Merci Coline pour ce beau commentaire. Il faut absolument que je lise ce livre, présent dans ma PAL dans sa neutre couverture des éditions de minuit 1990. ( Avec deux articles de journaux traitant du "phénomène" en cours et d'un possible prix goncourt. ) Je ne sais plus où j'ai eu ce livre. jypeurien( Je crois quand même que c'est un ami qui me l'a donné ).

Si je l'avais eu dans cette édition-là, je l'aurais peut-être lu plus vite... content

Il faut que tu le lises bientôt Armor-Argoat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 19:00

coline a écrit:
LES CHAMPS D’HONNEUR
C’était le premier roman de Jean Rouaud et il obtint le Prix Goncourt en 1990. Il ne l’a pas volé ! Il est superbe!

Un commentaire qui me donne également envie de le sortir de la pile où il prend injustement la poussière Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 19:22

coline a écrit:
S’il est des livres qui vous attirent irrésistiblement par leur couverture, il en est d’autres où cette dernière vous effraie un peu, bien que vous sachiez tout de même qu’elle habille un très beau texte. Vos très bons amis vous l’ont dit, ce sont même eux qui vous l’ont offert ce livre. Ils vous connaissent bien et vous savez que vous pouvez faire confiance en leur choix…Pourtant le livre reste trop longtemps dans votre PAL…
Comment sais-tu tout ça toi Coline? laugh
C'est exactement ce que je me disais lorsque je le croisais au hasard d'une bibliothèque ou dans les rayons d'une librairie.

Je n'avais jamais franchi le pas. Mais à te lire, tu donnes vraiment envie!
Il est noté pour très bientôt, et merci miammiam

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Juin 2009 - 19:26

aériale a écrit:
coline a écrit:
S’il est des livres qui vous attirent irrésistiblement par leur couverture, il en est d’autres où cette dernière vous effraie un peu, bien que vous sachiez tout de même qu’elle habille un très beau texte. Vos très bons amis vous l’ont dit, ce sont même eux qui vous l’ont offert ce livre. Ils vous connaissent bien et vous savez que vous pouvez faire confiance en leur choix…Pourtant le livre reste trop longtemps dans votre PAL…
Comment sais-tu tout ça toi Coline? laugh
C'est exactement ce que je me disais lorsque je le croisais au hasard d'une bibliothèque ou dans les rayons d'une librairie.



Je parle de moi et ça a une dimension universelle!... C'est dingue!...laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Mar 2011 - 15:25

Comment gagner sa vie honnètement. - Gallimard

Premier tome d' une trilogie"l' écrivain se trouve en prise avec l' éternelle question : Qu' est ce
que l' époque m' a fait et où se confrontent la réalité et la fiction, l' Histoire et le roman, les petits secrets et leur transcription littéraire".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Mar 2011 - 19:26

bix229 a écrit:
Comment gagner sa vie honnètement. - Gallimard

Premier tome d' une trilogie"l' écrivain se trouve en prise avec l' éternelle question : Qu' est ce
que l' époque m' a fait et où se confrontent la réalité et la fiction, l' Histoire et le roman, les petits secrets et leur transcription littéraire".

Son dernier livre? Est-ce que tu trouves que cela a l'air intéressant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Mar 2011 - 19:32

Je ne l' ai pas lu, je cite Télérama...

Et à vrai dire, je ne le connais pas Rouaud... Mais en tant qu' homme il a l' air très sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 9:26

Je n'ai lu que les Champs d'honneur et j'avais bien aimé.
Pourquoi pas tenter un nouveau livre ?
C'est une idée.
Cool

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 17:52

bix229 a écrit:
Je ne l' ai pas lu, je cite Télérama...

Et à vrai dire, je ne le connais pas Rouaud... Mais en tant qu' homme il a l' air très sympa !

Oui il doit être adorable ! J'aimerais bien le rencontrer. C'est un homme extrêment délicat et qui parle merveilleusement des femmes. J'ai aimé tous ses livres, surtout le monde à peu près et un peu moins "l'imitation du bonheur", le dernier il me semble. Mais je ne suis pas trop l'actualité... et comme le dernier m'a un peu déçue, je préfère rester sur mes bons souvenirs de lecture. Alors le nouveau... je vais voir!

Tu dis que tu ne connais pas Rouaud?!! La personne? Tu ne veux quand même pas dire que tu ne l'as jamais lu... toi ?!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Mar 2011 - 17:59

Si Si, Cachemire, ! Hélas ! Les lecteurs ont plusieurs vies, alors je vais essayer de combler mes lacunes. scratch


C' est un peu la faute aux écrivains de la planète, et qui sont si nombreux, si je néglige un peu les français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean Rouaud - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Rouaud   Jean Rouaud - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Rouaud
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» Jean RASPAIL
» Jean Ferrat
» Denis et Pierre-Jean Cherer
» JEAN FAUQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: