Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Daphné du Maurier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nanou
Espoir postal
avatar

Messages : 26
Inscription le : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : dans l'Ouest

MessageSujet: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 18:29



Biographie de Daphné du Maurier – Sources : http://www.evene.fr

Elevée dans une famille londonienne aisée, Daphné Du Maurier écrit ses premières pages dignes d'être publiées à l'âge de dix-huit ans.
Elle se marie en 1932 avec Sir Frederick Browning, général de division. 'L' auberge de la Jamaïque', récit mélodramatique aux accents hitchcockiens, est le livre qui la fait connaître du grand public. C'est pourtant 'Rebecca' (1938), oeuvre saluée par la critique, qui lui apporte la gloire.
Son maniement expert des trames narratives en tous genres, ses décors gothiques et son goût pour la violence et le mystère en font l'égérie du genre romanesque populaire.
Daphné du Maurier est également l'auteur de romans historiques et de pièces de théâtre, ainsi que biographe de son père et de Branwell Brontë.


Œuvres – sources : Wikipédia

Romans
1931 : La Chaîne d'amour (The Loving Spirit)
1932 : Jeunesse perdue (I'll Never Be Young Again)
1936 : L'Auberge de la Jamaïque (Jamaica Inn)
1938 : Rebecca (Rebecca)
1941 : L'Aventure vient de la mer ou la Crique du Français (Frenchman's Creek)
1943 : Le Mont-brûlé (Hungry Hill)
1946 : Le Général du roi (The King's General)
1949 : Les Parasites (The Parasites)
1951 : Ma cousine Rachel (My Cousin Rachel)
1955 : Mary-Anne (Mary-Ann)
1957 : Le Bouc émissaire (The Scapegoat)
1962 : Château Dor (Castle Dor) - co-écrit avec Sir Arthur Quiller-Couch
1965 : Le Vol du faucon (The Flight of the Falcon)
1969 : La Maison sur le rivage[1] (The House on the Strand)
1972 : Mad (Rule Britannia)

Recueils de nouvelles
1940 : Come Wind, Come Weather
1952 : Les Oiseaux et autres nouvelles (The Birds and other Stories)[2], comprenant :
Les Oiseaux (The Birds)
Monte Verità
Le Pommier (The Apple Tree)
Le Petit Photographe (The Little Photographer)
Kiss Me Again, Stranger
Le Vieux (The Old Man)
1959 : Early Stories - recueil de nouvelles écrites entre 1927 et 1930
1959 : Le Point de rupture (The Breaking Point ou The Blue Lenses)
1971 : Pas après minuit (Not After Midnight ou Don't Look Now)
1981 : Le Rendez-vous (The Rendez-vous) - publié en France dans une édition couplée avec Le Journal de "Rebecca".

Autres récits
1960 : Le Monde infernal de Branwell Brontë (The Infernal World of Branwell Brontë)[3]
1963 : Les Souffleurs de verre (The Glass-blowers)[4]
1967 : Vanishing Cornwall - livre consacré aux Cornouailles
1975 : Golden Lads - biographie d'Anthony et Francis Bacon
1976 : L'Escalier en colimaçon (The Winding Stair: Francis Bacon, his rise and fall)
1977 : Growing Pains: the Shaping of a Writer (ou Myself When Young: the Shaping of a Writer)
1981 : Le Journal de Rebecca (The Rebecca Notebooks) - publié en France dans une édition couplée avec Le Rendez-vous.
1989 : Enchanted Cornwall - livre consacré aux Cornouailles

Théâtre
1948 : September Tide

Essais
1933 : La Fortune de sir Julius[5] (Julius ou The Progress of Julius)
1934 : Gerald, a Portrait (ou Gerald)
1937 : Les du Maurier (The Du Mauriers)
1951 : The Young George du Maurier, a selection of his letters, 1860-67 - publication d'une partie de la correspondance de son grand-père)

Correspondance
1993 : Lettres de Menabilly : Portrait d'une amitié (Letters from Menabilly : Portrait of a Friendship)

Un site en Anglais consacré uniquement à Daphné du Maurier :
http://www.dumaurier.org/

jypeurien pour les biographies et bibliographies, il faut surfer sur les blogs, sinon rares sont les sites français qui se consacrent à Daphné du Maurier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanou
Espoir postal
avatar

Messages : 26
Inscription le : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : dans l'Ouest

MessageSujet: Le bouc emissaire   Dim 6 Sep 2009 - 18:38



LE BOUC EMISSAIRE
Réédition du roman : 28 mai 1998 - Edition : Phébus

Sa première sortie en 1957 trouva un certain succès en France. Grande écrivaine du mystère et du romanesque, Daphné du Maurier était alors bien connue du milieu littéraire : « Rebecca», «L'Auberge de la Jamaïque... », «les oiseaux», avaient trouvé leur public anglais. En France, son nom s’était fait connaître, auprès du 7ème art, quand Hitchcock adapta ses romans au cinéma.
Il faut dire que l’écrivaine maîtrisait par excellence les tensions dramatiques. Sa lucidité et son sens de l’observation (quels caractères que ses personnages !!), de la mise en scène, nourrissaient avec délice le contenu des romans.

Le « bouc émissaire » est tout cela à la fois, comédie de mœurs et de caractères, intrigues en huit clos dans une atmosphère inquiétante. S’y puise une dimension historique qui ajoute alors une certaine intensité à sa valeur littéraire.
Le lecteur prend rapidement connaissance du personnage principale, anti-héros du roman d’abord : John. Il s’avère être dans une des périodes les plus pessimistes de sa vie : insatisfait, déprimé sans être dépressif, il hésite quant à la manière dont mener la suite de son existence. Cet état du personnage aurait pu amener l’auteur à plonger la narration dans un déballe de sentimentaliste et de narcissisme, mais grâce ! Elle s’en servira comme éléments déclencheurs de son intrigue.
Il crée à lui tout seul cette ambiance du vieux Londres, transposée dans une région de France, la Sarthe (clichée ?) où il passe alors ses vacances. L’auteur se plait à utiliser ce coin de France pour planter le décor de son intrigue, idéal pour un manoir, des mystères, des intrigues. On se croirait presque dans son Angleterre ; pour l’heure s’est bien en France que l’on suit John.
Ainsi à la suite d’un concours de circonstances, notre londonien célibataire va devoir endosser l’identité d’un autre, …: celui d’un curieux personnage figé dans son univers familial et féminin. Que va donc y découvrir John ? Au fur et à mesure, des incidents, des accidents, le lecteur découvre ces personnages, troublants, rarement sympathiques tandis que John s’efforcera de se faire passer pour celui qu’il n’est pas…



Tout m’a plu dans ce roman : l’efficacité du style littéraire et la construction du récit, les thèmes (liés aux rapports complexes entre le passé/présent), la mise en scène d’autant de personnages différents qui ne sont placés jamais gratuitement dans l’histoire et rarement délaissés au cours du roman. L’intérêt de l’intrigue, motif à rendre vivant les caractères de personnages qui s’emprisonnent les uns des autres. C’est un « huit clos » savamment mené, malsain, dont les intrigues se suivent avec logique et surprennent le lecteur.



Aujourd’hui certains de ses romans sont oubliés du grand public, c’est en 1998 qu’on réédita « le bouc émissaire ». :
« Une œuvre plus ambitieuse et plus riche qu'il n'y paraît, possédée par les thèmes du bien et du mal, de la rédemption et de l'identité. » - 4ème de couverture.

J’avais vaguement en mémoire quelques anciennes lectures de Daphné du Maurier. Elles m’avaient beaucoup plus. Et puis je suis passée à d’autres auteurs, l’oubliant presque…jusqu’à ce que je trouve par hasard ce livre en occasion.

Je n’ai pas résisté à l’achat d’un second livre et ma lecture actuelle : « la maison sur le rivage ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 18:49

Merci pour ce fil , Nanou, c'est vrai que Daphné du Maurier manquait parmi nos auteurs.

Je n'ai pas lu le livre dont tu parles, mais plusieurs autres de ses romans, L'auberge de la Jamaïque, Rébecca, L'aventure vient de la mer....
Cela reste de bons souvenirs, même s'ils sont un peu lointains. Faudrait peut être que la relise.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 21:35

Oui je me suis fait la même réflexion il n'y a pas longtemps, il faut que je la relise. C'était de bons romans, bien écrits, bien menés, le dessus du panier de la littérature romanesque populaire. J'ai passé de bons moments en sa compagnie il y a......très longtemps.
Je ne connais pas non plus, le livre dont tu parles Nanou, je le note bien sûr. Virago vient de ré-éditer beaucoup de ses romans en Angleterre.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 21:54

Ah, je crois que j'ai à peu près tout lu.. avec une préférence pour Rebecca ,qui a marqué mes jeunes années, ainsi que Ma cousine Rachel, et Le général du roi.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 21:58

Pour moi c'est étrange de voir sa large bibliographie.. pas ce que j'avais pensé qu'elle n'avait écrit qu'un livre.. mais dans le temps mon intérêt s'était arrêté après Rebecca.. lu à cause du film Wink

Merci pour ce fil Nanou, cela me donne vraiment envie de la (re)découvrir avec un autre livre..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 6 Sep 2009 - 21:59

Wow, c'est amusant Marie ! J'ai également eu ma période Daphné Du Maurier quand j'avais 13-15 ans, et j'ai quasiment tout lu.
Les seuls que j'ai relus et que je retiendrai comme étant bien supérieurs aux autres ( côté psychologie des personnages et atmosphère du roman ) sont, dans l'ordre : Rebecca, Ma cousine Rachel et Le général du roi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Lun 7 Sep 2009 - 13:50

Je n'ai lu que Rebecca (après aussi avoir vu le film) mais ce serait une bonne idée d'en découvrir au moins un autre d'elle.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Lun 7 Sep 2009 - 21:42

Je relirais bien "L'auberge de la Jamaïque" un de ces jours. Quelle ambiance oppressante !!!! Et puis d'autres pour en découvrir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 9 Sep 2009 - 16:02

Le Bibliomane a écrit:
Je relirais bien "L'auberge de la Jamaïque" un de ces jours. Quelle ambiance oppressante !!!! Et puis d'autres pour en découvrir un peu plus.

Oui moi aussi, en plus je viens de l'acheter d'occaz !!

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 9 Sep 2009 - 18:05

Le Bibliomane a écrit:
Je relirais bien "L'auberge de la Jamaïque" un de ces jours. Quelle ambiance oppressante !!!! Et puis d'autres pour en découvrir un peu plus.

Ah oui, exact, je l'avais oublié celui-là. D'ailleurs j'ai complètement oublié le récit, j'me fais vieille ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Jeu 8 Oct 2009 - 22:39

Sentinelle évoquait une nouvelle de Daphné Du Maurier sur le fil télé et me voilà. Je remets donc à sa place ce que j'évoquais à propos de La maison sur le rivage.



L'histoire est celle d'un scientifique qui a inventé un produit capable de le transporter dans le passé. Un ami de ce chercheur sert de cobaye et se retrouve par intermittences à l'époque médiévale où il est le témoin d'un crime dont il tente de rassembler les éléments quand il revient au présent. Le problème étant que lorsqu'il se déplace, comme les lieux ont changé avec le temps, il risque à tout moment de se mettre en danger. Les retours au présent étant souvent assez pénibles. Je m'étais régalé adolescent. Je ne sais pas ce que vaudrait le style si je le lisais aujourd'hui.

Autres bons souvenirs:

Rébecca et l'Auberge de la Jamaïque forcément. Le (bon) recueil de nouvelles fantastiques Les oiseaux dont s'est inspiré Hitchcock.




Ma cousine Rachel
m'a moins emballé mais il y avait un certain mystère.


Citation :
Philip, sans la connaître, déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu étroitement uni dans leur beau domaine de Cornouailles, a épousée soudainement pendant un séjour en Italie.
Quand Ambroise lui écrira qu'il soupçonne sa femme de vouloir l'empoisonner, Philip le croira d'emblée. Ambroise mort, il jure de le venger.
Sa cousine, cependant, n'a rien de la femme qu'imagine Philip. Il ne tarde pas à s'éprendre d'elle, à bâtir follement un plan d'avenir pour finir par buter sur une réalité de cauchemar.
Ce don du suspense psychologique, que le nombreux public de la célèbre romancière anglaise lui reconnaît dans chacune de ses oeuvres, est particulièrement présent dans Ma cousine Rachel.

Il faut que j'y retourne aussi: Le bouc émissaire en tête!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrançoisG
Envolée postale
avatar

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Ven 9 Oct 2009 - 2:08

J'ai vu et revu les films d'Hitchcock, il serait peut-être temps de lire les livres...

Je sais que Stephen King considère la première phrase de "Rebecca" comme la plus belle de toutes les premières phrases de tous les livres qu'il a lus...

Merci pour ce fil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Ven 9 Oct 2009 - 11:41

Je n'ai pas encore lu un roman de cette auteure, alors que j'ai Le bouc émissaire dans ma PAL depuis longtemps !
Concernant le film Ne vous retournez pas (Don't look now) de Nicolas Roeg, il s'agit de l'adaptation d'une de ces nouvelles intitulée Not After Midnight (Pas après minuit en fr), parue en anglais dans le recueil Don't Look Now and Other Stories: Not After Midnight; A Border-Line Case; The Way of the Cross; The Breakthrough.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 7 Nov 2009 - 8:25

Lus aussi plusieurs livres de cette auteure, dans ma jeunesse !

forts souvenirs de Rebecca

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daphné du Maurier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAPHNÉ (SM)
» Qui qui qui sont les Snorky ?
» brooke davis is here
» BOUAN (SM)
» PROFILS DE SOUS MARINS TYPE DAPHNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: