Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Daphné du Maurier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 7 Nov 2009 - 13:52

sentinelle a écrit:
Je n'ai pas encore lu un roman de cette auteure, alors que j'ai Le bouc émissaire dans ma PAL depuis longtemps !
Concernant le film Ne vous retournez pas (Don't look now) de Nicolas Roeg, il s'agit de l'adaptation d'une de ces nouvelles intitulée Not After Midnight (Pas après minuit en fr), parue en anglais dans le recueil Don't Look Now and Other Stories: Not After Midnight; A Border-Line Case; The Way of the Cross; The Breakthrough.
bien ce film Don't look now dans une Venise grise et vermoulue, dans les livres on retrouve la même .. "incertitude" ?

je note que je dois lire clown

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Le bouc émissaire   Sam 20 Mar 2010 - 14:12

Le bouc émissaire

Citation :
L’un s'appelle John, l'autre jean. Le premier est un Anglais professeur d'histoire à Londres, le second est le très normand comte de Gué, châtelain de Saint-Gilles - mais, placés côte à côte, on les prendrait pour des frères jumeaux. Est-ce cette ressemblance constatée lors de leur rencontre fortuite au Mans qui donne à Jean de Gué l'idée de droguer son sosie et de partir avec ses vêtements, ses papiers et sa voiture ? S'éveillant le lendemain assez mal en point, John se voit placé devant l'alternative de porter plainte ou de se substituer au comte. Machinalement, persuadé que l'imposture sera aussitôt démasquée, il se laisse conduire à Saint-Gilles par le chauffeur venu chercher son maître. Mais chacun l'accueille avec le plus parfait naturel, et John sympathise avec cette famille tombée du ciel, lui qui est seul au monde et en plein désarroi. Assumer au pied levé le rôle d'un inconnu se révèle vite une tâche que rend périlleuse tout ce que la situation léguée par le comte à son « bouc émissaire » recèle de tragique sous le masque du quotidien.
Daphné du Maurier est une romancière britannique (1907-1989) dont les romans et nouvelles furent adaptés à multiples reprises par le réalisateur Alfred Hitchcock (« Les oiseaux », « Rebecca » et « L’auberge de la Jamaïque »).

« Le bouc émissaire », écrit en 1957, aurait pu séduire une fois de plus le réalisateur tant la substitution d’identité et la rencontre avec son double, thèmes hitchcockiens par excellence, occupent la place centrale de l’intrigue. Outre la question de l’identité et la confrontation du bien et du mal, Daphné du Maurier explore la complexité des rapports des membres d’une famille retirée dans un château isolé. Un huis clos malsain où de nombreux non-dits, manipulations, dominations, jalousies, rancoeurs et sombres secrets hantent depuis des années chaque occupant du château.

John l’anglais, qui se voit contraint et forcé par son double Jean le français d’usurper la place du maître des lieux, se prend au jeu de la substitution et décide de lever un à un les voiles noirs sous lesquels se dissimule chaque habitant de la demeure. Et si son imposture pouvait aider les occupants du château en redistribuant les cartes du destin ? Dans une tentative de rédemption, John l’anglais parviendra-t-il à percer tous les mystères sans dévoiler la supercherie de l’usurpation d’identité ? Et qu’adviendra-t-il lorsque son double voudra reprendre possession des lieux suite à un héritage inopiné ?

Daphné du Maurier distille une ambiance inquiétante dans ce jeu malsain et périlleux qu’est la substitution d’identité. Et si John l’anglais semble perdu et au désespoir au début du récit, le fait de rencontrer son double (aussi ressemblant physiquement que dissemblable psychiquement), loin de menacer son identité, lui offrira au contraire l’occasion de se révéler à lui-même. Comme s’il fallait parfois se confronter à son double, sa part sombre dans le miroir, pour mieux comprendre qui on est vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 20 Mar 2010 - 14:18

animal a écrit:
sentinelle a écrit:
Je n'ai pas encore lu un roman de cette auteure, alors que j'ai Le bouc émissaire dans ma PAL depuis longtemps !
Concernant le film Ne vous retournez pas (Don't look now) de Nicolas Roeg, il s'agit de l'adaptation d'une de ces nouvelles intitulée Not After Midnight (Pas après minuit en fr), parue en anglais dans le recueil Don't Look Now and Other Stories: Not After Midnight; A Border-Line Case; The Way of the Cross; The Breakthrough.
bien ce film Don't look now dans une Venise grise et vermoulue, dans les livres on retrouve la même .. "incertitude" ?
Je n'ai lu que Le bouc émissaire mais je pense effectivement que cette atmosphère lourde, inquiétante et poisseuse se retrouve souvent dans ses romans.


Dernière édition par sentinelle le Sam 20 Mar 2010 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 20 Mar 2010 - 14:19

Je n'ai lu que Rebecca, à plusieurs reprises, il y a bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 20 Mar 2010 - 14:19

Je compte aussi le lire Livvy, comme d'autres romans du même auteur sourire
Revenir en haut Aller en bas
Livvy
Main aguerrie
avatar

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 39
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Sam 20 Mar 2010 - 14:22

Je prends note du Bouc émissaire.

Celui-là, ma bibliothèque devrait l'avoir - elle ne possède pas la plupart des romans qui me font de l'oeil... snif


Edit : eh bien non, je viens de regarder sur leur site. Nom d'une pipe !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 29 Sep 2010 - 11:50

Pour les amateurs ou ceux qui aimeraient découvrir l'auteur, Omnibus a récemment publié un recueil de 1227 pages comprenant les romans "Le Bouc émissaire", "La Maison sur le rivage", "Le Vol du faucon" et les nouvelles "Le pommier", "Les oiseaux", "Ne vous retournez pas"," Pas après minuit", "Les verres bleus","L’alibi"

Présentation de l'éditeur :

Citation :
Dans l’univers de Daphne du Maurier, la réalité n’est pas forcément celle que l’on croit, la folie guette, l’étrangeté vire parfois au macabre. Qu’il s’agisse de substitution d’identité, de voyage dans le temps ou de réincarnation, quelle est la part de machination, d’illusion ou de dérèglement des sens ? Insolite, suspense, mystère : on comprend pourquoi le grand Alfred Hitchcock a puisé dans l’oeuvre de cette romancière à l’imagination féconde pour tourner Rebecca, L’Auberge de la Jamaïque et ce sommet de l’angoisse que sont Les Oiseaux.



Dernière édition par sentinelle le Mer 29 Sep 2010 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 52
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 29 Sep 2010 - 12:01

Je crois que "le bouc-émissaire" était un des rares livres de Daphne du Maurier qui m'avait rebutée, mais depuis le temps que je l'ai lu, je ne me rappelle plus pourquoi. Une atmosphère glauque, probablement.
Par contre, mon tout préféré, c'est "la maison sur le rivage", une sorte de récit fantastique qui m'avait emballée. Un autre roman atypique est "Mad", où la Grande-Bretagne est envahie... par les Etats-Unis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 29 Sep 2010 - 12:07

N'ayant lu que Le bouc émissaire (que j'ai bien aimé), il me reste donc encore le meilleur à découvrir et c'est tant mieux sourire
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 29 Sep 2010 - 17:22

Tentez peut-être La Maison sur le rivage. Je m'étais régalé avec cette histoire très étrange de voyage dans le temps.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mer 29 Sep 2010 - 21:30

Il faudrait que je retente Du Maurier à l'occasion. J'avais lu Rebecca et ça m'avait bien plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Dim 10 Nov 2013 - 18:59

L'Auberge de la Jamaïque
Jamaica Inn
Daphne du Maurier



Un roman qui descend en droite ligne des sœurs Brontë finalement. Le monde de l’Auberge de la Jamaïque en est tout imprégné avec son intrigue perdue au fin fond des landes de la Cornouaille et ses personnages parfois aussi inquiétants que romanesques.
A la mort de sa mère, la jeune Mary Yellan doit aller vivre chez sa tante Patience qui a épousé un certain Josse Merlyn, tenancier de l’Auberge de la Jamaïque. Dans la diligence qui l’y conduit, dès qu’elle prononce le nom de l’auberge, Mary voit la terreur se peindre sur les visages des autres voyageurs et le cocher la débarquera aussi vite que possible. On se croirait en plein roman gothique, avec la frêle jeune fille qui arrive dans un lieu isolé et dangereusement mystérieux !
Mary découvre vite que Josse Merlyn est un homme sinistre et dur, redouté de tous et surtout de sa tante. Elle pressent aussi que l’auberge est le lieu de tous les trafics et de tous les dangers. Mais comment en partir…

J’ai éprouvé le même plaisir qu’il y a des bien des années à suivre les aventures de Mary Yellan. L’intrigue est bien menée, la prose est de grande qualité et Daphné du Maurier sait nous faire plonger dans les rafales de vent et de pluie qui balaient la lande. Un bon roman, un rien désuet, à lire dans un fauteuil confortable avec une tasse de thé pendant que la pluie de novembre tambourine sur les vitres.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mar 21 Avr 2015 - 19:43



Nous sommes à Londres, dans les dernières années du XVIIIe siècle, et nous assistons à l’ascension d’une gamine partie quasi du ruisseau mais que son intelligence et sa volonté vont porter au premier rang : jusqu’entre les bras du duc d’York, fils du roi et chef des armées britanniques en lutte contre Napoléon.



Je n'avais pas lu de livre de Daphné du Maurier depuis très longtemps, mais à la suite de la parution de sa dernière biographie, j'en ai choisi un à la bibliothèque. Mal m'en a pris, ce livre ne m'a pas du tout intéressée,
C'est l'histoire de son arrière grand mère; prostituée au XVIII°/XIX° siècles,

On pourrait s'attendre à une certaine analyse de la situation géo-politique du moment mais non; seulement des histoires d'argent, d'abus de confiance & de << coucheries >>....

Un gros pavé assez bien écrit qui aurait pu se ramener à une nouvelle surement plus enlevée.. car beaucoup de longueurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mar 21 Avr 2015 - 19:47

Message reçu, on va éviter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   Mar 21 Avr 2015 - 20:22

La réapparition du fil me rappelle qu'il y a "Rebecca" en nouvelle traduction d'Anouk Neuhoff. Apparemment pas mal selon quelques critiques lus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daphné du Maurier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daphné du Maurier
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» DAPHNÉ (SM)
» Qui qui qui sont les Snorky ?
» brooke davis is here
» BOUAN (SM)
» PROFILS DE SOUS-MARINS TYPE DAPHNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: