Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Oliver Sacks

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Aoû 2012 - 19:01

Juste un dernier point pour conclure. Meme un livre scientifique peut etre une souce d' émerveillement.Quand j' ai lu Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau de Norman Doidge, j' ai eu une sorte d' éblouissement en comprenant tout ce que le cerveau pouvait faire pour se régénerer, meme après avoir subi des dommages graves.
Voilà un livre de vulgarisation scientifique qui m' a fait mieux comprendre quelle boite à surprises et à merveilles était le cerveau. Et de plus, c' était une lueur d' espoir sur notre propre devenir...
Et tant pis, si cet ouvrage est contesté ou meme démenti par la réalité...Après tout, il n' est pas besoin d' esperer pour entreprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Aoû 2012 - 22:18

bix229 a écrit:

Depuis que je connais vraiment qui est Céline, je n' ai plus tellment envie de le lire...

Oh !

Topocl, je suis d'accord avec toi. Pour ma part, je n'ai bien sûr pas débusqué les raccourcis qu'il utilise pour décrire les cas auxquels il est confronté, mais j'ai quand même trouvé que la plupart des cas de résilience semblaient embellis. En tout cas, les problèmes de ses patients sont résolus rapidement, admis avec une grande facilité, contournés comme si de rien n'était (avec plus ou moins de rebondissements).
Mon point de vue de patiente (en général) a donc aussi pu déceler quelques ruses et facilités d'auteur, et ton point de vue de médecin vient confirmer et renforcer le propos.

Après, c'est indéniable que ses histoires sont plaisantes à lire.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Avr 2013 - 15:38

Oliver Sacks - Page 2 68910810

Des yeux pour entendre

Traduit de l’anglais pat Christian Cler
Éditions: Points (21/11/1996)
Collection: Essais
Nombre de pages: 305
ISBN: 9782020239813



La principale difficulté de ce livre est la place prise par les annotations, les notes de bas de page, parfois plus importantes sur une même feuille que le texte lui-même. Il leur arrive d’être tellement longues qu’elles envahissent plusieurs pages consécutives et lorsque vous revenez au texte, il faut quelques secondes pour reprendre pied dans la lecture et le thème abordé dans le paragraphe.
Si l’on fait abstraction de cet écueil, c’est une lecture abordable, instructive, intéressante et plutôt complète. Elle se compose de trois parties.

La première partie retrace un historique de la surdité agrémenté de nombreux renvois à d’autres ouvrages ou articles ainsi qu’un début de réflexion sur langue des signes ou oral pour les personnes souffrant de surdité, la place des sourds dans la soiciété.

La deuxième partie, la plus longue et très intéressante d’un point de vue des connaissances qu’elle apporte, se penche sur la langue des signes, son utilisation, sa place dans la vie des sourds. L’auteur aborde aussi la relation à l’autre, et comment les signes sont la parole. Le dilemme de certains parents, qui veulent que leur enfant soit bien chez les sourds mais aussi chez les entendants (et pour cela avoir la possibilité de communiquer des deux façons de peur de ne sentir appartenir à aucun des deux mondes.)
Il développe la langue des signes en la présentant, en expliquant comment elle utilise l’espace, la position des mains, les yeux et le visage du signeur. Comment un même signe peut être modifié dans l’espace pour donner différents sens (exemple avec le « signe » regarder qui peut vouloir dire surveiller, dévisager, fixer des yeux, regarder longtemps…)
Il nous rappelle que la langue des signes ( à ne pas confondre avec le français signé ou l’américain signé) est une langue à part entière avec une syntaxe grammaticale qui lui est propre.

La troisième relate une grève en Mars 1988 à l’Université de Gallaudet, destinée aux sourds et malentendants, située à Washington où l’enseignement est bilingue. Les étudiants ont manifesté pour obtenir un président d’université sourd.
Cette partie développe les relations entre sourds et entendants et démontrent combien les personnes sourdes revendiquent d’appartenir à une communauté d’où la nécessité d’un responsable qui les comprenne.

Je côtoie des élèves sourds, je pratique la LSF (langue des signes française) depuis 2004. J’ai donc apprécié cet essai qui m’a donné d’autres éléments pour mieux comprendre la communauté sourde, les respecter encore plus si cela est possible, les connaître et les aimer pour ce qu’ils sont, comme ils sont avec toutes leurs richesses (ce dont je ne doutais pas et dont je suis persuadée depuis des années.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Avr 2013 - 16:16

Merci Cassiopée ! Et tant mieux si ce livre t' a apporté quelques éléments nouveaux pour ta pratique personnelle d' enseignante.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Avr 2013 - 11:46

Cassiopée a écrit:
La principale difficulté de ce livre est la place prise par les annotations, les notes de bas de page, parfois plus importantes sur une même feuille que le texte lui-même. Il leur arrive d’être tellement longues qu’elles envahissent plusieurs pages consécutives et lorsque vous revenez au texte, il faut quelques secondes pour reprendre pied dans la lecture et le thème abordé dans le paragraphe.

Si l’on fait abstraction de cet écueil, c’est une lecture abordable, instructive, intéressante et plutôt complète. Elle se compose de trois parties.

[...]

La deuxième partie, la plus longue et très intéressante d’un point de vue des connaissances qu’elle apporte, se penche sur la langue des signes, son utilisation, sa place dans la vie des sourds. L’auteur aborde aussi la relation à l’autre, et comment les signes sont la parole. Le dilemme de certains parents, qui veulent que leur enfant soit bien chez les sourds mais aussi chez les entendants (et pour cela avoir la possibilité de communiquer des deux façons de peur de ne sentir appartenir à aucun des deux mondes.)

[...]

Il nous rappelle que la langue des signes ( à ne pas confondre avec le français signé ou l’américain signé) est une langue à part entière avec une syntaxe grammaticale qui lui est propre.

La troisième relate une grève en Mars 1988 à l’Université de Gallaudet, destinée aux sourds et malentendants, située à Washington où l’enseignement est bilingue. Les étudiants ont manifesté pour obtenir un président d’université sourd.
Cette partie développe les relations entre sourds et entendants et démontrent combien les personnes sourdes revendiquent d’appartenir à une communauté d’où la nécessité d’un responsable qui les comprenne.

Je côtoie des élèves sourds, je pratique la LSF (langue des signes française) depuis 2004. J’ai donc apprécié cet essai qui m’a donné d’autres éléments pour mieux comprendre la communauté sourde, les respecter encore plus si cela est possible, les connaître et les aimer pour ce qu’ils sont, comme ils sont avec toutes leurs richesses (ce dont je ne doutais pas et dont je suis persuadée depuis des années.)

Chouette présentation que tu nous fais là, Cassiopée. Oui, tu as très bien résumé le principal écueil du texte : les notes infrapaginales. Mais bon, on s'y habitue si on aime le sujet et qu'il nous passionne.

Je ne sais pas si je me répète mais peu importe... la contradiction que j'ai développée en moi, c'est cet effet de double qui me fait appartenir à deux univers distincts. Nous parlons communément de mondes. Pour ma part, c'est une condition que je qualifie de difficile. Au moins, j'écrirai, ce qui me permettra d'enrichir le monde de cette contradiction à mon sens fondamentale du monde auquel nous appartenons.

Concernant la révolution de Gallaudet, il y en a eu une deuxième il y a quelques années (2006) quand il a fallu détrôner I. King Jordan pour de bon. Ce dernier avait pistonné une successeure qui ne ralliait pas la majorité des troupes. Son court règne fut désastreux, un peu à l'image de celui d'Elisabeth Ann Zinser. Il s'agit de Jane Fernandes. Elle a résisté plus longtemps que l'autre, mais les protestataires étaient tous aussi vigoureux. Le verdict fut sans équivoque. Robert Davila la remplaça pour un mandat de deux ans.

Nous sommes exigeants sur le plan de l'appartenance identitaire au sein de la communauté.

Si un autre texte saurait vous interpeller sur le pourquoi de ce sentiment aigu, je ne saurais pas mieux vous conseiller de lire Quand l'esprit entend, de Harlan Lane. C'est assez pamphlétaire comme ton, mais ça va droit aux viscères.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Avr 2013 - 15:49

Tu ne penses pas, JHB, que d' une certaine façon, nosus sommes tous -plus ou moins- empreints de cette dualité dont tu parles et meme d' une pluralité de moi (je est un autre). A fortiori, celui qui écrit...

C' est un peu le thème que développait hier soir sur la Grande Librairie, le romancier américain John Irving à propos de son dernier livre.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Avr 2013 - 17:05

jack-hubert bukowski a écrit:


Concernant la révolution de Gallaudet, il y en a eu une deuxième il y a quelques années (2006) quand il a fallu détrôner I. King Jordan pour de bon. Ce dernier avait pistonné une successeure qui ne ralliait pas la majorité des troupes. Son court règne fut désastreux, un peu à l'image de celui d'Elisabeth Ann Zinser. Il s'agit de Jane Fernandes. Elle a résisté plus longtemps que l'autre, mais les protestataires étaient tous aussi vigoureux. Le verdict fut sans équivoque. Robert Davila la remplaça pour un mandat de deux ans.

Nous sommes exigeants sur le plan de l'appartenance identitaire au sein de la communauté.

Si un autre texte saurait vous interpeller sur le pourquoi de ce sentiment aigu, je ne saurais pas mieux vous conseiller de lire Quand l'esprit entend, de Harlan Lane. C'est assez pamphlétaire comme ton, mais ça va droit aux viscères.

Quand l'esprit entend n'est plus édité, il va falloir que je cherche en occasion et cela ne semble pas évident...

Citation :
Nous sommes exigeants sur le plan de l'appartenance identitaire au sein de la communauté.

C'est quelque chose que je comprends mieux depuis que je passe plus de temps avec les personnes sourdes. Ainsi, le fait de préférer un prof sourd pour les cours de LSF me semble presque évident, car c'est son identité... donc sa langue maternelle qu'il transmet....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Nov 2014 - 20:45

Premier regard

topocl a écrit:

Je ne peux cependant m'empêcher de me poser la question : ce livre est-il un discours de M. Loyal, c'est-à-dire Sacks lui-même, présentant avec force effets de manches son défilé de monstres, pour en tirer sa petite gloire personnelle ? Ou s'agit-il d'une humble offrande de connaissance et de stimulation intellectuelle à un public curieux à juste titre (avec le prix à payer de petites distorsions, inexactitudes, d’un certain décorum…) ?

Ma lecture de Premier regard m'a laissé sur la deuxième proposition, mais je n'y connais pas grand chose. Ce tout petit livre, une des "histoires" d'un recueil plus vaste : Un anthropologue sur Mars. Il s'agit d'un homme dans la quarantaine, qui entre autres problèmes de santé a perdu la vue très jeune (vers 5 ans). Retrouvant une amie non résigné avec laquelle il va se marier et suite à un nouveau diagnostic il se fait opérer (cataractes) et retrouve la vue. Le récit est bien celui de l'auteur et d'une expérience indirecte de ce cas rarissime.

L'histoire particulière de ce couple et celle de cette homme mise en rapport avec d'autres relations de cas similaires, des histoires qui font apparaître de façon concrète la complexité masquée par le problème déjà important du sens opérationnel ou non. Techniquement ça peut fonctionner mais du côté du cerveau ça peut ne pas suivre, ou suivre tous les jours et plus complexe encore peut-être il y a le choc, inévitable, d'une redéfinition du monde et de l'identité. Et tout ça avec un sens pas entraîné, pas câblé en profondeur dans le cerveau.

Un miracle partiel difficile à assumer et ce n'est pas qu'on ne l'imaginait pas tant bien que mal mais ça rend vivant ce que la perception d'un même monde par des individus différents, ici très différents car privés d'un sens, peu avoir de relatif.

On ne sait pas vraiment comment se situe l'auteur (et son compère) d'un point de vue médical mais on lit vite et avec un vif intérêt.




_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Nov 2014 - 8:45

Dit comme ça, ça parait assez intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Nov 2014 - 15:26

Ton point de vue en tant que lectrice et en tant que toubib sur Sacks m' interesse, Topocl.
Il me semble que quelques neurologues contestent l' approche de Sacks.
Personnellement, ça m' est égal. Ses récits le plus souvent m' interessent en tant qu' histoires étonnantes.
Pour ceux qui voudraient en savoir plus, lisez Oncle Tungstène, son autobiographie.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 19:07

Décès d'Oliver Sacks.

Citation :
Le neurologue Oliver Sacks, auteur du succès planétaire L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, est mort dimanche chez lui à New York des suites d’un cancer, selon son assistante citée par le New York Times. Il avait 82 ans.
Le médecin britannique avait révélé en février dans une tribune dans le New York Times intitulée « Ma propre vie » qu’il souffrait d’un cancer en phase terminale. « Il y a un mois, je me sentais en bonne santé, en très bonne santé, même, écrivait le médecin âgé de 81 ans dans le quotidien américain. Mais ma chance a tourné. Il y a quelques semaines, j’ai appris que les métastases s’étaient multipliées dans mon foie. »
Il y a neuf ans, Oliver Sacks avait été soigné pour une forme rare de mélanome qui lui avait fait perdre l’usage d’un œil. « Je suis reconnaissant d’avoir pu vivre neuf ans en bonne santé depuis que le premier diagnostic a été établi, mais maintenant je vois la mort en face », expliquait-il avant de développer sa philosophie de vie. Avec sérénité, il expliquait se sentir « intensément vivant ». « Je dois maintenant choisir comment vivre les mois qu’il me reste. Je veux vivre de la façon la plus riche, la plus profonde, la plus prolifique qui soit », assurait-il.

Source : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/08/30/le-neurologue-et-ecrivain-oliver-sacks-est-mort_4740563_1650684.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeDim 30 Aoû 2015 - 21:05

Lisez son œuvre ! Si vous voulez en savoir plus sur lui, lisez Oncle Tungstène. - Seuil.
C'est son autobiographie.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Aoû 2015 - 22:19

Je sens que je commence à me faire vieille : des auteurs que j'ai pu lire de leur vivant commencent à mourir.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Aoû 2015 - 22:32

colimasson a écrit:
Je sens que je commence à me faire vieille : des auteurs que j'ai pu lire de leur vivant commencent à mourir.
rire
Il n'était déjà plus tout jeune quand tu l'as lu... encouragement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitimeLun 31 Aoû 2015 - 22:37

Après votre discussion sur la première page, il va falloir relire "L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau"...

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Oliver Sacks - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Oliver Sacks   Oliver Sacks - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Oliver Sacks
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yorkshire pudding
» VIDEO Redon (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: