Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 L’éducation, mode d’emploi…

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyMer 10 Fév 2010 - 19:49

Citation :
Alors témoignage du Professorus Encroutus Rex de passage:
Lu trois fois, cherché sur google, avant de comprendre que c'était toi? Very Happy
Le moisi, ça fait des dégâts, y a pas à dire..

Une question pour les enseignants: vous vouliez tous être enseignants dès le départ?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyMer 10 Fév 2010 - 19:55

Citation :

Il faut de la mixité(sociale) pour que ça marche , j'en reste persuadée , il n'y a rien de pire que les classe "élite" ou les classes "poubelle" ,

C'est une grande partie de l'excellent livre de Didier Eribon, ça..
C'est très faisable, pourquoi ne l'imposent-ils pas??Je dis que c'est faisable, car mes enfants ont été scolarisés ( dans le privé, dans le public, il y a les bonnes écoles, et les autres..) dans un établissement où la direction imposait le mélange, et ça marchait très bien.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 52

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyMer 10 Fév 2010 - 20:41

Marie a écrit:
Citation :

Il faut de la mixité(sociale) pour que ça marche , j'en reste persuadée , il n'y a rien de pire que les classe "élite" ou les classes "poubelle" ,

mes enfants ont été scolarisés ( dans le privé, dans le public, il y a les bonnes écoles, et les autres..) dans un établissement où la direction imposait le mélange, et ça marchait très bien.
Même chose pour mes enfants pour le moment.
Les profs ont instauré un système de l'entraide: un élève qui a plus de facilité va aider un élève qui a plus de difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Invité
Invité



L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyMer 10 Fév 2010 - 21:36

Marie a écrit:
Citation :
Alors témoignage du Professorus Encroutus Rex de passage:
Lu trois fois, cherché sur google, avant de comprendre que c'était toi? Very Happy
Le moisi, ça fait des dégâts, y a pas à dire..

Une question pour les enseignants: vous vouliez tous être enseignants dès le départ?

hé oui c'est moi (Lara me traite régulièrement de dinosaure et Maryvonne me sert du "vieux". Humpf.)

Je voulais être tout sauf prof (mes parents étaient profs donc j'en connaissais depuis toujours les galères) et me destinais au journalisme. Mais le taux de chômage du début des années 90 m'a fait choisir la "sécurité".
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyMer 10 Fév 2010 - 22:01

Aussi loin que je me retourne, j'ai toujours voulu être instit... Et dans les moments de découragement, quand tout pèse un peu trop, ça me désole lorsque je m'aperçois qu'il y a très peu de porte de sortie, de reconversion... Je voulais commencer une formation pour passer le capes de documentaliste, mais bon, soyons raisonnable, vu le nombre de poste....

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyJeu 30 Sep 2010 - 23:10

J'arrive Bixx, je n'ai pas oublié ta question. J'ai seulement longtemps hésité entre te faire un compte-rendu historique objectif de ce qui s'est passé pour les iufm ou plutot te donner mon ressenti, construit au fil du temps et des discussions avec des instituteurs, qui tiennent beaucoup à ce titre - et non pas à celui de professeur des école - pas seulement pour la retraite à 55 ans. Il ne s'agit pas d'une défense acharnée d'instituts qui avaient bien des défauts.

Les IUFm ont été créés en 1990, par le ministre de l'éducation de l'époque, Lionel Jospin. Il s'agissait, si j'ai bien compris d'augmenter le niveau de recrutement des instituteurs, passant d'un recrutement de bac à bac plus trois. Il y a eu un niveau intermédiaire à bac + 2.
La suppression des ifum et la "mastérisation" va un peu dans le même sens : recrutement à bac plus 5 pour une meilleure rémunération - on attend de voir ça. Il s'agit aussi selon moi de faire des économies sur une formation qui coûtaient cher, qui n'était pas forcément efficace.

Les iufm sur deux ans délivraient, la première année une préparation au concours. Pas très efficace, puisque je crois que, quand je l'ai passé, moins d'un candidat sur deux reçu au concours sortaient des iufms. La deuxième année délivrait une formation professionnelle à des enseignants stagiaires rémunérés. Formation qui alternait des moments de pratiques professionnelles - observation en classe, prise en charge de classe sous le regard de tuteurs, stage en responsabilité totale - et des cours à l'iufm censés nous donner les éléments théoriques pour fonder notre pratique. Censés seulement, car malheureusement, que ça soit lors de ma deuxième année d'iufm - je n'ai pas fait de première année - à Bordeaux, ou lors des stages de formation continue à celui de Mont-de-Marsan, la qualité des cours reste trop tributaire de la qualité des profs. Et sur ceux que j'ai fréquenté, les profs des iufms m'ont laissé une sale image d'eux, plutot des fumistes, qui ne préparaient pas grand chose qui souvent étaient là par défaut - pour fuir une classe où ils ne supportaient plus les élèves, pour avoir un revenu qui leur permettait de faire autre chose. A part deux profs, exceptionnels de professionalismes, d'enthousiasme, de qualité. Des pédagogues, des vrais de ceux qui font peur aux nostalgique d'une classe "d'avant". Ceux là, ils avaient le pouvoir d'entrainer toute une classe très loin, de donner des envies, de l'espoir, des projets.
Mais des profs comme ça on en a tous rencontré quel que soit notre parcours scolaire. Alors, l'éducation tributaire de l'engagement personnel de quelques uns ? Je crois que c'est vrai. Mais pourquoi ? Et pourquoi supprimer les iufms imparfaits, certes et les remplacer par rien ? Pour faire des économies ? Certainement ! Quand je dis rien, je ne mens pas. Que deviennent les étudiants ? - étudiants, donc plus de rémunération, plus de statut de professeur stagiaire.
Ils sont, dans les Landes, en observation dans des classes de maître, moi, ma collègue, un autre qui souvent n'ont pas eu le choix - si j'ai refusé, j'attends le retour de bâton. Ils n'ont pour seul soutien que ces collègues, souvent directeur d'école qui vont prendre sur leur temps pour les former, parce qu'ils veulent que leur classe tourne. Parce que ces stagiaires vont bientôt prendre la classe un jour semaine, et ce jusqu'à la fin de l'année. Avec quelle formation ? Celle des collègues bénévoles, plus celle des instit formateur qui viendront les voir .... deux fois dans l'année ( peut-être trois) mais qui peuvent communiquer par mail. Et il parait que dans les Landes on est pas mal loti.
Ce système me déplait, parce qu'il joue avec l'avenir ; parce que les jeunes collègues que j'ai rencontré, après deux semaines où ils ont la classe un jour sont nerveux, épuisés, stressés, prêts à abandonner. PArce que ce système ne serait pas mauvais à condition que les visites des maître formateurs soient plus nombreuses, pas des visites sanctions mais des visités régulières pour permettre de bâtir sa progression, ses projets, sa gestion de classe.

Les iufms avaient bien des défauts, ils auraient pu avoir aussi des qualités. Ce en quoi je crois ?

SI on fait une démontration simple on arrive à montrer qu'en augmentant le niveau de recrutement, le niveau de formation et de qualification a, à chaque fois baissé.
Autrefois, il y a bien...pfffff.... 20 ans, existaient les écoles normales. Qu'est-ce que c'étaient ? Des écoles qui recrutaient au niveau bac ( puis bac +2) et qui donnaient trois - puis deux - vraies années de formation professionnelle, avec des échanges avec les maîtres formateurs, des écoles d'application ; sans doute toujours des profs plus ou moins bons. Mais en deux ou trois ans de fomation, le professeur avait le temps de se créer son parcours, de s'imprégner de sa gestion de classe, des élèves, des parents.
Puis les iufms, qui faisaient une année de bachottage et une année de formation - une seule année au lieu de deux ou trois.

Puis plus rien, ou comme pour beaucoup de chose - une réforme tronquée, incomplète, faite à la va vite sans les moyens nécessaires. Et des profs à master 2, souvent très bons élèves qui se prennent les difficultés scolaires en pleines gueules. Une collègue me disait, mercredi dernier, que cet enfant de ce1 - appelons le Kévin ( à l'iufm, quand un prof prenait l'exemple d'un enfant en difficulté il l'appelait Kévin et éclatait de rire, je n'ai jamais compris) se moquait d'elle parce qu'il n'arrivait pas à additionner 20 +30. Qu'il faisait exprès. Et qu'elle lui avait hurlé dessus. Il lui manque quelque chose à cette collègue débutante : un cours sur les théories de la construction du nombre chez l'enfant - celui-là, il n'a pas construit les nombres, n'arrive certainement pas à manipuler les dizaines, à les casser... Et certainement un cours aussi sur la psychologie de l'enfant ... sans oublier le statut de l'erreur...

Toute chose que je ne me souviens pas avoir trouvé dans mes cours d'iufm - à part chez cette merveilleuse prof de français. Mais que je me rappelle avoir construit au cours d'échanges avec mes collègues lors d'une année de formation où nous étions ensemble, entourés de quelques instits fomateurs bienveillants.

C'est quand même un comble qu'un métier aussi important qu'enseignant soit aussi mal traité : la formation initiale et continue est délaissée, quasi nulle.

Voilà bixx, un peu fouilli, un peu vain - ça irait bien dans coup de sang citoyen, sauf que ce n'est plus de la colère, juste un peu de résignation.
J'adore mon métier. Je suis très content dans ma classe avec mes élèves où on s'éclate. Mais dès que j'en sors, c'est n'importe quoi.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 12:54

Salut,

J'ai quelque chose à vous montrer. Cela vient de se passer à Montréal tout près de l'ancien Institut des sourdes-muettes de Montréal la semaine qui vient de se passer.

Est-ce la conception d'une éducation que nous voulons défendre? J'ai une question pour vous : de votre vivant, avez-vous vécu des situations semblables dans la rue? Pour ma part, j'ai dénoncé la disproportion de la riposte. Libre à vous de vous entretenir là-dessus.

https://www.youtube.com/watch?v=60-_R9VS2-8

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 13:35

Sur les médias, on entend plus rien concernant les manifestations au Canada. C'est con les médias, leur faut du sensationnel...
Si j'ai bien compris il s'agissait de dénoncer l'augmentation abusive des frais d'inscription aux études supérieures. Qu'en est-il réellement ?
Cette vidéo est en effet très parlante et la fin avec le reflux des flics et leur petite musique "je marche au pas" donne froid dans le dos.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 13:53

Pour te répondre, Igor, nous en étions à annuler une hausse de 1625$ canadiens sur cinq ans. Actuellement, nous payons aux alentours de 2100$ par année. Nous réclamions le gel des frais scolaires le printemps passé, comme ce fut la coutume pendant longtemps. Toutes les hausses sont survenues sous un gouvernement libéral. La dernière en 2007 était assez ardue. Cette hausse-là tombait comme un cheveu sur la soupe avec un gouvernement de fin de régime et à sa 2e grève générale étudiante.

Une fédération réclame la gratuité scolaire. Les deux autres réclament le gel, l'une dans une perspective future de gratuité scolaire et l'autre parle de simple gel. Avec le nouveau gouvernement qui nous est arrivé un 4 septembre, nous pensions avoir un interlocuteur plus conciliant. Mal nous en prit...

Le gouvernement a annulé la hausse à son entrée au pouvoir et a annoncé la tenue d'un Sommet assez expéditif. Il militait pour sa part pour le principe d'une hausse indexée et écartait d'emblée la gratuité scolaire. Quand le verdict tomba, l'indexation était de 3% (indice d'augmentation des revenus familiaux) et avec l'examen d'un scénario traitant de la possibilité d'une modulation des frais par programmes d'ici 2014-15. Ainsi donc, des étudiants en médecine pourraient payer plus cher... tout le contraire de la gratuité scolaire et de cette dénonciation de la marchandisation de l'éducation.

Plutôt que de voir une hausse de 1625$ sur cinq ans, nous sommes maintenant à 1625$ sur 15 ans, sinon moins... Lors de cette journée-clôture du Sommet, on a traité cavalièrement les étudiants qui signifiaient leur désapprobation.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 14:00

Merci pour ta réponse J-H B. Voilà qui est clair.
Une fois de plus, là comme ailleurs, les politiques appliquent la maxime: "les promesses n'engagent que ceux qui y croient".

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyVen 26 Juin 2015 - 23:39

Fait rarissime, je ne sais même pas s'il y a un précédent dans la longue histoire de l'Académie:
Une critique en bonne et due forme de la réforme du collège !
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptySam 27 Juin 2015 - 10:06

Sigismond a écrit:
Fait rarissime, je ne sais même pas s'il y a un précédent dans la longue histoire de l'Académie:
Une critique en bonne et due forme de la réforme du collège !
Oui, nous nous posions la question récemment. Il semble que ce soit chose inédite ! content
Mais aucune réaction en vue...
Revenir en haut Aller en bas
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 27 Sep 2015 - 19:16

Très étonnant ! L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 162492
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 27 Sep 2015 - 19:38

malheureusement je ne suis pas sûr qu'étonnant soit le mot plus approprié ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 EmptyDim 27 Sep 2015 - 19:39

Cela ne me surprend même plus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L’éducation, mode d’emploi…   L’éducation, mode d’emploi… - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L’éducation, mode d’emploi…
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» CONSTRUIRE UNE MAQUETTE Mode d'emploi
» La cuisine avec une mijoteuse.
» pour decorer vos toilettes
» [Résolu] Heredis "Bleu" et mode d'emploi PDF
» mode d'emploi du cordon d'ecolage esky (trainer cable)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: