Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Marie NDiaye

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 14:20

Bon, je suis tout à fait d’accord avec Marko, il en parle très bien. Je vais juste nuancer là où cela diffère pour moi.

Marko a écrit:
Le second met en scène un homme qui avait "tout pour être heureux" et qui est incapable de respecter et de garder la femme qu'il aime par faiblesse narcissique (obnubilé par une sculpture qui représente un homme trop bien "membré"! ), une certaine rigidité paranoïaque, une certaine forme d'égoïsme. "Retourne d'où tu viens" lui dit-il dans un mouvement de colère. Comment réparer une chose pareille? Le miroir que lui tendent sa femme et son enfant, pratiquement silencieux dans tout ce récit, est édifiant.

Comme pour toi, le second récit (le plus long), m’a au début moins plu.
Très répétitif, un brin caricatural. De quoi me mettre un peu mal à l’aise.
Certes le personnage principal est égoïste. Mais comme les autres,
il se bat avec un passé qui lui colle à la peau, et tente, très maladroitement,
de sauver sa famille. On assiste à son réveil, à une prise de conscience ô combien douloureuse.
Mais j'ai fini par s’y attacher.
Mais les 5 dernière pages sont splendides (à partir du moment où il va chercher son gamin à l’école).
D’une terrible violence, et finalement, relativement optimiste pour la suite.
J’en ai eu le souffle coupé. Et oui, osons le dire, j’ai versé ma petite larme dans les transports en commun.
Grande niaise que je suis.

En fil conducteur, la famille est toujours présente.
Celle qu’on choisit, celle qu’on construit, celle qu’on subit et qui nous détruit.

Comme toi, j'ai trouvé que la première partie est la meilleure.

Bon voilà, je l’ai lu sur le retour d’un weekend trop court.
J’ai un cafard monstre. J’ai l’impression que le livre n’a rien arrangé !

C’était le premier que je lisais d’elle… et, au risque d’être peu originale, je le recommande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 14:29

Maryvonne a écrit:

Comme pour toi, le second récit (le plus long), m’a au début moins plu.
Très répétitif, un brin caricatural. De quoi me mettre un peu mal à l’aise.
Certes le personnage principal est égoïste. Mais comme les autres,
il se bat avec un passé qui lui colle à la peau, et tente, très maladroitement,
de sauver sa famille. On assiste à son réveil, à une prise de conscience ô combien douloureuse.
Mais j'ai fini par s’y attacher.
Mais les 5 dernière pages sont splendides (à partir du moment où il va chercher son gamin à l’école).
D’une terrible violence, et finalement, relativement optimiste pour la suite.
J’en ai eu le souffle coupé. Et oui, osons le dire, j’ai versé ma petite larme dans les transports en commun.
Grande niaise que je suis.

Tout à fait d'accord. Le personnage n'est pas caricatural ou monolithique et ce final est très beau comme chacune des 3 fins d'ailleurs.

Pour le "cafard" il faut dire que la dernière histoire est terrible et que ça n'a pas du arranger les choses! Bon courage Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 17:40

trois avis de lecteurs.. voilà qu'elle peut déjà sortir de la catégorie 'à découvrir'
conciliabule Marko, tu as bien fait de la nominer encore dans cette catégorie pour les votes Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 17:51

kenavo a écrit:
conciliabule Marko, tu as bien fait de la nominer encore dans cette catégorie pour les votes Very Happy

Oui je crois cheers

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 17:02

Trois femmes puissantes

C'est le premier livre que j'ai eu envie de lire de l'auteure. Je dois dire que j'ai apprécié ma lecture. D'abord, l'ecriture littéraire permet de faire passer les trois histoires très déprimantes qui nous sont racontées. Les éléments du domaine du fantastique ne sont pas trop présents et employés bien à propos. Les femmes dont M. D nous parle sont toutes "puissantes" de l'énergie qu'elles mettent en oeuvre pour surmonter les difficultés de leur destin, elles sont puissantes parce qu'elles restent elles-mêmes contre les forces masculines qui les oppressent et les contraignent.
C'est la deuxième histoire que j'ai preferée, la plus forte à mon avis, celle où un homme défaillant essaye de reconquérir sa femme et sa propre dignité, de se ressaisir alors qu'il est au bord du gouffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Nov 2009 - 13:06

Prix Goncourt mérité pour Marie Ndiaye avec Trois femmes puissantes! Lisez le Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Nov 2009 - 13:57

Je n'ai lu que du bien sur ce roman et je suis trèèèèès heureuse qu'il ait obtenu le Goncourt joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Nov 2009 - 21:45

J'ai essayé de lire le début, qui m'a paru surécrit, plein d'affectation stylistique, insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Nov 2009 - 22:36

Lucretius a écrit:
J'ai essayé de lire le début, qui m'a paru surécrit, plein d'affectation stylistique, insupportable.

Il ne faut pas exagérer. J'aime certains styles "surécrits" et celui-ci reste quand même très sobre.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Nov 2009 - 21:41

Trois femmes puissantes

3 nouvelles , 3 femmes , 3 parcours.

De l'avocate en exercice vivant en France , ménage moderne , famille reconstituée , qui, à la demande de son père se rend au Sénégal son pays natal ,on passe à la prof de lettres sénégalaise exilée malgré elle en France qui n'exerce plus que la fonction de femme au foyer dans une maison et dans un quartier sans âme , la 3ème veuve de 25 ans vivant toujours au Sénégal rejetée par sa belle famille, et finissant misérablement .

On dégringole dans l'échelle sociale de la 1ère à la 3ème nouvelle , d'un espoir réel à la suite de la 1ère nouvelle , on passe à un espoir ténu dans la seconde pour aboutir à un désespoir profond dans la 3ème .

Du fameux "Flamboyant" évoqué dans le 1er récit,cristallisation de l'éloignement du père mais en même temps de son rapprochement avec sa fille à la fin de la nouvelle , on passe à la buse menaçante dans la 2ème qui sera finalement vaincue , et au corbeau symbole de mort dans la 3ème qui .....vaincra.

La 2ème nouvelle est ma préférée , car elle m'a plus parlé que les 2 autres avec cet homme vendeur de cuisines qui se débat dans des problèmes de conscience sans fin , le genre de nouvelles que l'on retrouve chez Yates sur des personnages complètement anéantis par des boulots assommants d'ennui , des vie de couple plombées par des non dits , des mensonges , des compromissions , et un passé qui colle à la peau .

Le tout est très réusi , un seul bémol , un style un peu appuyé et fort lourd par moments , des phrases inutilement longues avec une succession de subordonnées qui font oublier la pensée première , c'est un peu dommage , mais un très grand livre néanmoins .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Nov 2009 - 22:43

Très juste ce que tu dis sur cette "décroissance" de milieu social et d'espoir. Par contre je ne trouve pas le style "fort lourd"... Je l'ai trouvé au contraire presque trop sobre parfois, moi qui aime les écritures plus "poétiques". Mais on est d'accord sur la force de ce livre.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Nov 2009 - 22:48

Marko , il y a une phrase qui fait plus d'une page (p.272) , j'ai dû la reprendre au moins 5 x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Nov 2009 - 22:57

darkanny a écrit:
Marko , il y a une phrase qui fait plus d'une page (p.272) , j'ai dû la reprendre au moins 5 x

Oui mais Proust aussi... Elle s'en revendiquait à ses débuts d'ailleurs. Et elle a pas mal coupé depuis. Long ne veut pas frocément dire "lourd"? Si? Bon ok alors rire

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Nov 2009 - 23:11

Marko a écrit:
darkanny a écrit:
Marko , il y a une phrase qui fait plus d'une page (p.272) , j'ai dû la reprendre au moins 5 x

Oui mais Proust aussi... Elle s'en revendiquait à ses débuts d'ailleurs. Et elle a pas mal coupé depuis. Long ne veut pas frocément dire "lourd"? Si? Bon ok alors rire

Si la phrase longue est mal construite, elle paraît lourde...Ce n'est pas le cas chez Proust évidemment...
Je n'ai pas encore lu Marie N'Diaye...
Mais Jean Paul Goux écrit aussi en phrases très longues et elles ne me semblent pas du tout lourdes...
Personnellement j'admire un auteur qui sait me captiver par un récit où il réalise en plus des prouesses stylistiques et lexicales...C'est tellement rare!...Une fois de temps en temps, c'est tout de même un bonheur, non? content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 14:07

Citation :

Au moment où il s'agit de faire parler de soi à tout prix, pendant que se constituent les listes pour les prochaines élections régionales, ce monsieur ne s'est en effet pas seulement borné à désavouer chez Marie NDiaye, lauréate du Goncourt 2009, des « propos d'une rare violence, peu respectueux voire insultants, à l'égard de ministres de la République et plus encore du Chef de l'État ».Marie NDiaye - Page 2 Trans Il l'a fait en demandant formellement au Ministre de la Culture et de la Communication de rappeler la romancière à l'ordre, comme si celle-ci était une vulgaire élue UMP, et en lui imaginant pour l'occasion un « devoir de réserve » dont Bernard Pivot a dénoncé, ici, l'absurdité avec un amusement non dissimulé.


Toujours pas de réaction, pour l'instant, de la rue de Valois. Et l'on ne se bouscule pas, à droite, pour soutenir Raoult. En revanche, voilà que le député PS Christian Paul, ancien ministre, parle d'«une forme exécrable de censure ». Pour lui, pas question de rigoler manifestement, Eric Raoult « violente la liberté d'expression, donc notre liberté tout court » :

« Je lui demande, pour notre pays et son histoire, de retirer ses propos et de s'en excuser, et au ministre de la Culture de faire son devoir, en condamnant cette dérive. Je suis indigné et honteux qu'en France ces temps-ci, par bêtise partisane, exerçant une ignoble intimidation, un parlementaire s'adresse ainsi à une artiste ».


« L'artiste », elle, ne tenait pas à répondre hier matin aux manœuvres douteuses d'Eric Raoult. Elle lui a en revanche tranquillement coupé l'herbe sous le pied à travers une interview diffusée ce mercredi 11 novembre sur Europe 1, mais réalisée la semaine dernière. Marie NDiaye y revient sur les raisons qui, avait-elle dit fin août, l'avait décidée à quitter une « France monstrueuse » et une « atmosphère de flicage, de vulgarité », en partant vivre à Berlin après l'élection de Nicolas Sarkozy :

« Je n'aime pas dire les choses ainsi. C'est très excessif. Je ne veux pas avoir l'air de fuir je ne sais quelle tyrannie insupportable [...]. Depuis quelques temps, je trouve l'atmosphère en France assez dépressive, assez morose. Il me semble qu'à Berlin, elle est plus exaltante ».



Il n'est pas certain que les déclarations de Monsieur Raoult l'aient convaincue du contraire.

Article pris sur http://bibliobs.nouvelobs.com/

L'article de Libé a à peu près le même contenu. Il souligne plus la manière dont Ndiaye s'est rétractée.

Citation :
A propos de la formule sur la France «monstrueuse», de Sarkozy, Marie NDiaye a estimé, sur Europe 1 dans une interview réalisée lundi soir à Berlin: «oui oui, elle est très excessive.»

Le Monde parle plutôt de désamorçage de la polémique, dans cet article.

Si vous voulez entendre les propos scandaleux de Raoult, c'est par ICI.
Pour l'interview de Marie Niaye, il faut aller sur le site http://www.lesinrocks.com/ .

Dommage que l'écrivain se soit rétractée, d'une certaine manière, en adoucissant ses propos. A-t-elle subit des pressions?
J'ai honte pour la France. Honte de cette censure demandée publiquement. Honte d'un pays qui parle de devoir de réserve pour un écrivain.
La France pays des droits de l'Homme, de la Liberté...
L'Allemagne vaut bien mieux qu'elle en 2009...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Marie NDiaye - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Marie NDiaye   Marie NDiaye - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie NDiaye
Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» Recherche Décès SAVARY Marie Rose > 1858 région FECAMP
» Cerisy (50) CAILLY Marie
» Trés beau poëme de Marie José GAECHTER
» Bon anniversaire Marie-Martine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: