Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Christophe Rufin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 12 Aoû 2014 - 17:52

De Rufin, j'ai lu Globalia et Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi et je rejoins assez l'opinion de Cachemire. Il manque à ce récit de voyage une dimension spirituelle, à mon avis, que l'on serait en droit d'espérer.
Globalia, lu il y a longtemps, m'avait laissé une bonne impression. C'est un récit d'anticipation sur les dérives d'une Démocratie mondiale, bien écrit, géopolitiquement documenté et intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 12 Aoû 2014 - 18:36

Tiens j'ai Rouge Brésil dans ma PAL. Je le prendrai après ceux que je suis en train de lire. Je demande si l'un de vous a lu Le collier rouge? J'en ai entendu parler à la radio et je me demande s'il est bien?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeVen 22 Aoû 2014 - 20:59

Jean-Christophe Rufin - Page 5 77703010

L'auteur a écrit:
Il y a en nous une part humaine et une part animale, et certaines vertus d’essence animale ont été humanisées en les présentant sous la forme de la loyauté, du courage, etc., qui sont précisément les vertus militaires et guerrières, très profondément remises en question à la fin de cette guerre. D’où, peut-être, une ombre dans les attitudes lors de la guerre suivante : beaucoup se sont alors dit qu’ils ne voulaient plus prendre parti.
La loyauté, l’engagement, la fidélité… C’est très ambigu, en effet. Le livre ne les disqualifie pas : quand le héros est loyal et fidèle envers une femme, il s’agit bien de qualités. Mais il faut parfois être capable de les dépasser, ce qu’un chien, évidemment, ne peut pas faire.

Mon premier Rufin en audiolivre lu par l'auteur...

Jean-Christophe Rufin - Page 5 00295110

1919. Une caserne presque désaffectée où est détenu un seul prisonnier, Morlac, héros de guerre malgré lui. Un juge militaire d'origine aristocratique, Lantier du Grez,  qui vient pour tenter de comprendre un geste de provocation qui pourrait coûter la peine de mort à Morlac. Une femme qui attend son compagnon dans la campagne. Un chien estropié qui aboie sans relâche devant la caserne. Et des livres qui ont façonné les esprits des uns et des autres autant que la guerre.

De leurs confrontations respectueuses et humanistes naît une réflexion sensible et intelligente sur les ravages de la guerre et le sens de l'engagement ou du refus du combat. Le véritable héros de guerre étant en réalité le chien lui-même qui attend son maître qui l'aime et le hait en même temps parce qu'il incarne toute l'ambivalence qui le déchire. La fidélité animale se retrouverait dans notre volonté de combattre pour défendre notre prochain par attachement alors que notre humanité devrait nous mener plus loin encore jusqu'à éprouver la fraternité avec l'ennemi lui-même en refusant l'affrontement. Rufin dit que la seule victoire est l'alliance avec les ennemis comme on la vit partiellement aujourd'hui (évidemment pas au sens de collaboration).

Un style simple et épuré, des personnages attachants, une charge émotionnelle intense et discrète par cette circulation d'états d'âmes contrastés et complémentaires et l'écho de ces aboiements du chien fidèle. Un beau récit sensible et lumineux.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeVen 22 Aoû 2014 - 22:13

merci Marko pour ton commentaire.

j'ai beaucoup aimé ce livre ! Celui qui mène l'enquête le fait très intelligemment et avec humanité.

J'ai craqué pour le chien et sa fidélité.

L'auteur explique que le sujet de ce livre découle d'un fait réel raconté par un ami mais bien sur la raison du geste était plus vulgaire  sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeVen 22 Aoû 2014 - 22:35

Bédoulène a écrit:
J'ai craqué pour le chien et sa fidélité. 
Ses aboiements (et ses silences) hantent tout ce court roman.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeSam 23 Aoû 2014 - 15:11

Marko a écrit:


De leurs confrontations respectueuses et humanistes naît une réflexion sensible et intelligente sur les ravages de la guerre et le sens de l'engagement ou du refus du combat. Le véritable héros de guerre étant en réalité le chien lui-même qui attend son maître qui l'aime et le hait en même temps parce qu'il incarne toute l'ambivalence qui le déchire.

Bédoulène a écrit:

J'ai craqué pour le chien et sa fidélité.


Merci pour ton commentaire Marko !

Et bien il me faisait très envie. Je suis heureuse qu’il ne vous ait pas déçu.

Je pense aussi que je vais craquer pour le chien Bédou et essayer de comprendre l’amour haine que le héros ressent pour ce chien qui « incarne toute l’ambivalence qui le déchire ».

Sympa de l´avoir entendu lu par Rufin lui-même. Il l'a bien lu?

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeSam 23 Aoû 2014 - 16:12

Oui. Très bien. Je n'en ai pas perdu une miette.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 17:39

Le collier rouge

Deux ans après la fin de la Grande Guerre, un juge militaire magnanime traite sa dernière affaire avant de retrouver la vie civile : un jeune paysan rebelle revenu des combats, dont on connaîtra le forfait à la dernière page, et pour lequel, jour et nuit, son chien aboie devant la prison.

Oserai-je dire que ce roman manque de chien ?
C'est un joli et court roman, à l'écriture soignée, avec des personnages bien typés, de nobles sentiments, un agencement un peu trop ordonné qui cache mal un manque d'ambition. J'ai surtout en outre été gênée par cette supercherie qui consiste à ne révéler qu'aux dernières pages l'épisode fondateur dont tous les personnages du roman sont, eux, au courant. Le but était d’attiser ma curiosité mais a plutôt déclenché mon indifférence. Finalement seul le « personnage » du chien apporte une originalité à ce récit un peu trop classique, c'est un peu maigre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 18:42

oups ! je suis certainement moins objective je fonds devant un chien ! mais j'ai trouvé pas mal ce récit enquête et ce qui m'intriguait c'était surtout la cause de la rancune du type pour le chien.


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 19:18

pia a écrit:
Tiens j'ai Rouge Brésil dans ma PAL. Je le prendrai après ceux que je suis en train de lire.

As tu lu Rouge Bresil..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMar 30 Déc 2014 - 19:46

Bédoulène a écrit:
oups ! je suis certainement moins objective je fonds devant un chien ! mais j'ai trouvé pas mal ce récit enquête et ce qui m'intriguait c'était surtout la cause de la rancune du type pour le chien.


Oui, je sais que tu l'avais aimé Bédoulène. Et igor aussi. Cherchez le point commun entre les deux rire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 13:42

E.T Nerant a écrit:
pia a écrit:
Tiens j'ai Rouge Brésil dans ma PAL. Je le prendrai après ceux que je suis en train de lire.

As tu lu Rouge Bresil..?

Oui! J'ai beaucoup aimé! C'est pourquoi je relirai bien quelque chose de lui. Cela fait longtemps que je dis, que je vais lire Le collier rouge, mais il y a tant de choses à lire, d'auteurs à découvrir!! Wink

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeMer 31 Déc 2014 - 13:45

topocl a écrit:


Oserai-je dire que ce roman manque de chien ?
Finalement seul le « personnage » du chien apporte une originalité à ce récit un peu trop classique, c'est un peu maigre.

Laughing Alors le chien rattrape le manque de chien? Je vais attendre qu'il sorte en livre de poche.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeJeu 15 Jan 2015 - 9:55

Le Collier rouge



Avec ce roman, Rufin emmène son lecteur dans le Berry. C’est le mois d’août, en 1919. L’encre n’est pas encore sèche au bas du traité de Versailles que l’écrivain s’intéresse à un ancien combattant (mais quel homme ne l’était pas en ce lendemain de guerre ?). L’homme croupit au fond d’une cellule. Dans un bureau non loin de là, un planton veille sur le prisonnier et attend. Devant la geôle, sur la petite place écrasée de chaleur, un vieux chien décati aboie sans discontinuer.

Dans cette torpeur estivale, le temps semble suspendu. Si le clébard ne faisait pas autant de boucan, on entendrait une mouche voler. Quand un changement intervient : un commandant en uniforme pénètre dans ce monde figé. Il est juge militaire et est mandaté pour instruire le dossier de l’accusé. Le lecteur ignore de quoi ce dernier s’est rendu coupable. Contrairement à l’officier, il n’a pas eu accès au dossier. Et il ne faut pas compter sur Rufin pour nous dévoiler le tableau. Plutôt qu’un long discours, l’auteur nous immerge peu à peu dans l’affaire, entre deux siestes, par les interrogatoires successifs, par les rencontres avec un avoué local, le gendarme du bourg, la fiancée du prisonnier.

On revient sur les quatre années de guerre, le front d’Orient, en Grèce, en Serbie où Morlac a combattu. Sur le chien qui aboie sans cesse après son maître et qui l’a suivi partout jusque sur le champ de bataille. L’ignominie de la guerre. La révolution russe qui a essaimé ses idées au-delà des frontières de l’ancien empire tsariste. La montée du marxisme. De la fraternité. De l’anarchisme.
Et une histoire d’amour : celle de Valentine et de Morlac. Une histoire interrompue par le conflit. Une histoire qui peine à renaître de ses cendres après le bouleversement du conflit. Le traumatisme des combats. La difficulté de retrouver une existence normale : en sommes-nous encore capable ?

Le Collier rouge est un petit livre simple mais tendre. L’atmosphère y est particulière. Chaude, pesante : une petite ville de province chauffée à blanc par un soleil de plomb. Tout y est langueur, nostalgie, hébétude. Souvenirs. L’heure du bilan. La fin d’une époque, ou le commencement d’une autre. Une transition entre un passé empli de violence et un avenir inconnu. Un texte fort bien écrit, une intrigue dévoilée peu à peu : la lumière se fait par petites touches au gré des conversations de deux hommes installés à l’ombre dans une fraîcheur relative. Un livre qui se lit sans ennui ni avidité. Le lecteur se laisse porter.

Fort agréable !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitimeJeu 15 Jan 2015 - 15:21

merci Harelde, je vois que tu as apprécié aussi ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean-Christophe Rufin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Christophe Rufin   Jean-Christophe Rufin - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Christophe Rufin
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2.500 postes de sous-officiers et 7 000 postes de gendarmes adjoints
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» Jean RASPAIL
» Jean Ferrat
» Denis et Pierre-Jean Cherer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: