Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Anna Luisa Pignatelli [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeMar 22 Sep 2009 - 12:40

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Anna10


pas moyen de trouver sa photo autrepart que sur cette jaquette de son nouveau roman.. en attendant de trouver mieux, je la mets Wink

Et je veux bien retenir la phrase d'Antonio Tabucchi:

Une voix insolite dans la littérature italienne d'aujourd'hui, lyrique, mordante et désolée


Tout comme pour la photo, aussi pas trop d'informations sur sa biographie

Biographie de l'auteur
Née en Toscane, Anna Luisa Pignatelli vit aujourd’hui à Lisbonne après avoir longtemps résidé au Guatemala – de cette expérience elle a tiré un livre, Maya, vita d’oggi degli uomini di mais (1989, 2e éd. 1995) –, à Dar es-Salaam et à Séoul.

En même temps que Noir toscan, ses romans, Les Grands Enfants et Le Dernier Fief (Prix « Fiorino d’argento 2002 » décerné par la ville de Florence), salués par Antonio Tabucchi, reparaissent aujourd’hui à La Différence dans la collection « Minos ».

source: Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 22 Avr 2010 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeMar 22 Sep 2009 - 12:40

Je suis sûre que j'ai déjà vu cette collection avant Samedi, mais c'est seulement avec deux livres de Anna Luisa Pignatelli que j'ai fait attention à ces petits livres.. et quelle découverte Very Happy

Minos, fils d'Europe et de Zeus, juge des Enfers, prête son nom à cette nouvelle collection : y a-t-il de pire enfer que celui de l'oubli ? Des titres qui reparaissent sous sa bannière, inaccessibles depuis longtemps, la plupart appartiennent au fonds de La Différence, certains sont épuisés depuis une vingtaine d'années. La littérature, magicienne facétieuse, ayant besoin de nouveaux atours pour charmer ses fidèles, les livres sont bien imprimés, peu chers, avec une couverture à leur image. Les textes choisis, de tous les genres, écrits à des époques et dans des langues diverses, méritent de poursuivre leur voyage. Puisse Minos le leur permettre !

site de Minos

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeMar 22 Sep 2009 - 12:42

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Aa110
Les grands enfants
Citation :
Editeur
Pia Maria et Fabio ont presque trente ans, pas de travail, pas d’ambition, et un avenir des plus incertains, d’autant que Fabio doit passer le même concours pour la troisième fois. Afin d’échapper, un temps, à leurs angoisses, ils partent quelques jours, avec leur chien et deux amis, sur l’île paradisiaque de Capramorta où Fabio possède une vieille maison délabrée.

Cela pourrait se situer n’importe où dans le monde. Là où quelques-uns ont racheté pour une bouchée de pain leurs terres à des paysans ou à des pêcheurs, et qui, à force de spéculation, en ont fait un paradis pour riches. Pressés de tous côtés par leurs voisins fortunés souhaitant mettre la main sur leur maison, ce court séjour sera loin d’être aussi reposant que Pia Maria et Fabio le souhaitaient.

Ce livre s'appelle en italien Gli impreparati qu'on pourrait traduire avec Les non-préparés/sans formations - et parfois l'exception qui fait la règle, fait plaisir: Les grands enfants est un titre qui colle à merveille avec ce livre. On a à faire avec des grands enfants!
Fabio a raté à 28 ans pour la 2e fois l’examen qui lui vaudrait un emploi comme fonctionnaire, seul moyen qu’il voit de pouvoir trouver un job. Il n'en a pas trop envie, mais il veut réussir cet examen. Même si la dernière fois les prédictions du Yi king qu’il a consulté avec une amie étaient favorable…
Et Pia Maria qui pratique la méditation et dit d’elle-même :
Citation :
les noms doubles étaient une malédiction et que mon manque d’assurance venait aussi de là. Pia voulait une chose et Maria une autre. Et moi, qui étais-je ?
On peut se faire une image de ce couple qui s’est retrouvé en quelque sorte parce qu’autour d’eux les liens familiaux n’existent pas ou sont mauvais. Voilà qu’ils se donnent du réconfort dans un monde hostile, qu’ils perçoivent en tout cas tout autre qu’eux même.

Ils hérissent tous les voisins sur cette île avec leur maison délabrée et n’ayant pas l’argent et surtout pas l’envie de se retrouver avec eux dans les endroits branchés, on ne va jamais les accepter.

Citation :
..après un bain parfumé et tonifiant, ils s’exhibaient sur leurs terrasses, vêtus de mousseline, de soie ou de gabardine. Chacun admirait le bronzage des autres, les effets bénéfiques de l’oisiveté et des plaisirs.
Non, en effet, ils ne font pas partie de ce genre de société.. et d’autant mieux

C’est un plaisir de suivre Pia Maria, Fabio et leurs deux amis pendant les quelques jours sur cette île.. une escale pour eux.. un très bon moment pour le lecteur.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 21:17

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Noir_t10
Noir, c' est ainsi que on l' a surnommé au village. Il vient du Sud de l' Italie, et il a décidé d' aller
s' installer en Toscane. D' y acheter une terre, d' y travailler et d' y vivre.
La maison  où il vit est une ruine, et la terre est en friches. La plupart des paysans du coin, des
fermiers , sont déjà partis vivre et travailler ailleurs.
Il ne reviennnent que pour chasser et se  saouler au village.
Ceux qui restent, polluent le sol et l' eau. Et un braconnier, un sale type, massacre les animaux
et le nargue sur sa propre terre.
 

Pendant des années, Noir travaille d' arrache pied, ne ménageant jamais ses efforts. Il est encore jeune et plein d' énergie. Et puis il aime son travail, la terre, et davantage encore, les animaux et les arbres.

"Noir couva du regard les cyprès et les chenes qu 'il avaiit plantés autour de kla maison des années plus tot... Ses arbres l' emplissaient de joie. Ils étaient comme des etres humaisn : si on les traitait
avec une froide indifférence, ils tombaient malades,ils mourraient jeunes.
Tous ces arbres, qu' il considérait comme ses fils, signaient son passage sur cette terre et témoiganient de son amour pour elle."

Noir a pris femme, mais elle meurt rapidement et le fils qu' elle lui a donné part à la ville.
Il se retrouve seul, affaibli et surtout, détesté.

"Un insolite sentiment de vide l' étreignit, quand, en fin d' après-midi, il remarqua trois hirondellles perchées sur le cable électrique. Les hirondelles étaient devenues rares car les machines agricoles détruisaient les ronces où vivaient les insectes dont elles se nourrissaient...

Il déposa sur la table le pain, une saucisse et un peu de finocchiana. La nourriture passait difficilement malgré les gorgées de vin, il ressentait une osurde tristesse : il avait l' impression que ce qu' il avait accompli jusque là ne servait à rien.
Ce qu' il aimait et respectait n' était ni respecté ni aimé de personne."

Au péril de sa vie, il essaiera de protéger une louve égarée de la violence de ses voisins...

"Cette créature solitaire qu' il nourrisssait lui semblait etre la seule avec laquelle il se fut jamais trouvé en harmonie, la seule à laquelle il se sentit véritablement lié."

Cet attachement lui sera fatal.

Telle est cette fable désespérante sur le racisme ordinaire et la haine de l' autre.
Meme si Noir n' avait pas été propriétaire de sa terre et non fermier comme les autres. Meme
s' il n' était pas venu du Sud, les autres l' auraient rejeté.
Il était trop différent. Il aimait son travail, sa terre, les animaux et les arbres et c' était
là un crime inexpiable pour eux qui n' aimaient  rien ni personne.


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Mer 8 Avr 2015 - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
silou

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeMer 8 Avr 2015 - 22:50

Merci Bix pour cette présentation, je garde un souvenir fort de cette lecture, sans doute mon livre préféré d'Anna Louisa Pignatelli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitimeJeu 9 Avr 2015 - 7:56

c'est un livre pour moi ça !

merci Bix !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Anna Luisa Pignatelli [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Anna Luisa Pignatelli [Italie]   Anna Luisa Pignatelli [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anna Luisa Pignatelli [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: