Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Richard Millet

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Richard Millet Empty
MessageSujet: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeVen 25 Sep 2009 - 12:10

Richard Millet 648_ri10


"Corrézien d'origine (né en 1953), il a passé une partie de son enfance au Liban, de l'âge de six ans à l'âge de quatorze ans, et il y retourne régulièrement. Il a enseigné les lettres pendant vingt ans avant d'y renoncer pour se consacrer entièrement à l'écriture. Romancier et essayiste, il a peint sa Corrèze natale dans de nombreux romans ou récits tout en s'attachant dans ses essais à défendre une certaine idée de la littérature." Wikipédia

Comme je l'ai dit, le fait qu'il plaise à Eric Naulleau m'a intrigué et j'ai voulu commencer de le découvrir.

Le goût des femmes laides (2005)

Bien que catalogué "roman", ce livre est surtout une bien intéressante réflexion, mise en scène- certes- sur la laideur d'un homme et sur le questionnement qui en jaillit pour lui même et sur las autres, sur la manière dont cela va infléchir la vie de tous ces protagonistes.
J'y ai trouvé une profondeur qui ne m'a jamais fait regretter d'avoir ouvert ce livre un peu particulier.

Quelques extraits de la fin qui donnent le ton (ici c'est le chemin qui est important, pas le terme) :

" Un récit impossible, je le savais, je le sais encore puisqu'on me soupçonna d'avoir forcé le trait, de m'être montré masqué..... et que l'accent de vérité qu'on peut trouver à mon récit n'est, une dévorante quête du démentit qu'une forme de dénégation...et, comme un chrétien du 1 er siècle la fin du temps et la résurrection de la chair, attendant qu'une femme très belle vienne enfin à moi pour démentir ma laideur,...me donnant mon vrai visage, celui qui était le mien avant que je rencontre le regard de ma mère, bien que je sache que rien ne changera pour moi, que tout commence et finit de la même façon, pour les laids comme pour les autres, dans la défaite, l'absence ou l'impossibilité de l'amour qui aura été notre seule manière d'aimer ici-bas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 21:13

Je retiens du "goût des femmes laides" une écriture très compacte, dense et sombre. Je l'ai lu il y a 4 ou 4 ans et je ne m'en souviens plus très bien mais j'avais aimé cette sorte de labeur dans l'écriture qui donnait de l'épaisseur presque physiques aux traits du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gudule
Posteur en quête
Gudule

Messages : 52
Inscription le : 26/02/2009
Age : 72
Localisation : Angers

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 14:58

Appréciant beaucoup l'oeuvre de Richard Millet, je viens de lire "Harcèlement littéraire". Après une telle lecture, je peux comprendre pourquoi il a été massacré par la critique. Un écrivain digne de ce nom ne craint pas de hisser la littérature sur des sommets, mais il a peu d'espoir d'être entendu. Sa vision critique de la littérature contemporaine me permet de me sentir un peu moins seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeLun 28 Mar 2011 - 20:55

Je suis surpris qu'il y ait si peu de message à propos de Millet.

Ce que je préfère chez lui, ceux sont les romans "corréziens", son style est en cohérence avec son sujet ; son écriture dense, épaisse, lourde et lente convient parfaitement à ce type de récit.

Les titres de ces romans :

La Gloire des Pythre

Le Renard dans le nom

Ma vie parmi les ombres

L'amour des trois sœurs Piale

Lauve le pur
, que je lis en ce moment.

Kenavo a cité "L'orient désert", un extrait de ce livre :

"Je ne sais plus à quen saint me vouer, me répétais-je avec une faiblesse exaspérante. Comme si la langue dictait ma conduite ; comme si être abandonné par une femme impliquait qu'on le soit de toute - toutes les femmes nous rappelant d'une manière ou d'une autre qu'elles nous mettent au monde pour que nous mourrions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeLun 28 Mar 2011 - 21:46

Richard Millet figure dans la liste des auteurs français que j'ai entrepris de découvrir ... mais la liste est longue, très longue, d'autant que je ne m'arrête généralement pas à la lecture d'un seul de leurs ouvrages ... :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMer 30 Mar 2011 - 9:47

Il y a "le renard dans le nom" pour s'en faire une idée assez rapidement, c'est un court roman, à peine plus de 100 pages. Millet me fait penser à Céline sur le travail de la langue (bien que totalement opposé sur le plan style), très exigeant et travaillé, avec une certaine radicalité et une savoir-faire d'artisan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 15:18

Toute la presse parle de Richard Millet ! visiblement son dernier ouvrage "Eloge littéraire d'Anders Breivik" suscite la polémique !

Citation :
Faut-il se lamenter sur le sort du roman français, quasiment absent de la scène internationale ? Pas si sûr quand on mesure à quel niveau d'abêtissement conduit le roman dit « international ».
Ainsi Umberto Eco n'a-t-il pas hésitéà« réécrire »Le Nom de la roseà L'intention des lobotomisés du Culturel : suppression des citations latines, passages amputés des descriptions, appauvrissement du vocabulaire. Un processus de vulgarisation ou seul subsiste le scénario, en attendant le video game. Ce qu'on appelle encore « roman » est ainsi devenu le lieu même de la destruction de la langue et de la littérature.
La tiers-mondisation culturelle de la France le proclame de toutes parts. Et quand, à la mise à mort de la littérature, s'ajoute la négation de l'idée de nation, n'est-ce pas au néant qu'on donne droit de cité ?
Ainsi, le massacre perpétré par Anders Breivik, en Norvège, loin de constituer l'acte d'un homme seul, encore moins celui d'un aliéné, renvoie les politiques et agents « culturels » au miroir d'une société qui, par-delà le scénario « multiculturaliste », a choisi de renoncer à toute communauté de destin, à ses racines vivantes, chrétiennes, donc littéraires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 15:47

je n'aime pas Richard Millet (dont j'ai lu Le goût des femmes laides), je le trouve réactionnaire, et quand je l'entends se lamenter sur l'édition française qui publie bien trop d'auteures et pas assez d'auteurs, je le trouve presque lamentable (ou dangereux...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 16:46

shanidar a écrit:
je n'aime pas Richard Millet (dont j'ai lu Le goût des femmes laides), je le trouve réactionnaire, et quand je l'entends se lamenter sur l'édition française qui publie bien trop d'auteures et pas assez d'auteurs, je le trouve presque lamentable (ou dangereux...).

Réac, ça il l' est, et il le reconnait sans malaise. Je l' ai vu à la télé, c' était étonnant ! Mais Toma m' a dit qu' il y avait aussi chez lui un désespoir assez violent, irréductible... Du coup, j' ai acheté Lauve le pur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 23:40

Rien de surprenant dans cet article de Richard Millet qui, comme chacun le sait a toujours frayé sans complexe aucun avec l'extrême-droite.
Jusqu'à présent, cela ne me dérangeait pas, d'autant que sa liberté de parole me donnait à réfléchir sur la manière de combattre ses idées réactionnaires, néanmoins son "Eloge littéraire d'Anders Breivik ." , dont toute compassion brille par son absence pour les gamins assassinés par ce monstre, me laisse plutôt dubitative quant à la haine qui l'anime.
Finalement, je le trouverais plutôt pathétique, si il n'exprimait des idées dangereuses dans un contexte délétère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
willself
Espoir postal


Messages : 36
Inscription le : 30/07/2010
Age : 38
Localisation : ailleurs

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMar 11 Sep 2012 - 14:02

J´ai trouvé l´article de Pierre Jourde intéressant, pour une fois : http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/richard-millet/

Je ne comprends d´ailleurs pas bien l´accusation de réactionnaire. En quoi est-ce mal, et surtout quel rapport avec le fascisme ? Sur cette question, un ouvrage fondamental à mes yeux : Les Antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMar 11 Sep 2012 - 16:21

Millet ne s' est jamais caché de ses opinions, effectivement réactionnaires. A savoir, que la civilisation occidentale était sur son déclin. Et qu' une France multiculturelle contribue à cette forme de déclin...

A l' écouter ou à le lire, on a l' impression que ça tourne à l' obsession et à une sorte de paranoia raciste. On pourrait ajouter bien d' autres détails dans l' attitude revendiquée par Millet. Mais il faut noter aussi que l' homme Millet est très pessimiste et qu' il a des tendances suicidaires.
Cela peut permettre de comprendre un peu mieux pourquoi il a écrit un pamphlet au titre provocateur pour ne pas dire pire : Eloge littéraire d' Anders Breivik (Breivik est le tueur norvégien, récemment condamné à une lourde peine de prison.)

Bien que Millet prétende que derrière ce titre, il y a une critique du milieu littéraire, éditorial, qu' il met en cause l' invasion de la littérature anglo saxonne, les prix littéraires et le système des best sellers, on ne peut nier la part de provocation active, et qu' il souhaitait produire d' ailleurs. Et le Landernau littéraire n' a pas manqué et réagi comme un seul homme. Il y a eu d' abord la vive réaction de Le Clézio, puis une lettre d' Annie Ernaux dans le Monde, qui écrivait que "son pamphlet déshonorait la littérature."

S' est ajoutée depuis, une liste de 114 écrivains condamnant le dit pamphlet. Et notamment Le Clezio, Mabanckou, Ben Jelloun, Pancrazi, Sansal, N. Kuperman...C' est beaucoup pour un seul homme, sans doute trop... Mais Millet ne pouvait quand meme pas ignorer que ce pamphlet ne passerait pas inaperçu. Surtout avec un titre pareil ! Qe le résultat ait dépassé ses prévisions...Richard Millet 18687


Dernière édition par bix229 le Mar 11 Sep 2012 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMar 11 Sep 2012 - 20:16

merci bix, d'apporter toutes ces précieuses précisions qui permettent de parfaitement cerner le personnage. On peut en effet penser que 'c'était mieux avant' quand on est écrivain comme Millet, c'est déjà plus compliqué quand on est femme, enfant ou ouvrier...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
willself
Espoir postal


Messages : 36
Inscription le : 30/07/2010
Age : 38
Localisation : ailleurs

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMer 12 Sep 2012 - 9:30

Je n´ai pas lu ce livre, mais je ne vois toujours pas le rapport entre un beau sentiment comme la nostalgie (cualquier tiempo pasado fue mejor) et le fascisme.

D´autre part, j´ai l´impression que les termes du débat sont mal posés. Puisque j´en parlais ailleurs, il me semble que le point de vue de Flaubert, exprimé par Maupassant, ne souffre aucune discussion :

Rien ne l'irritait d'ailleurs comme les doctrines des pions de la critique
sur l'art moral ou sur l'art honnête.
« Depuis qu'existe l'humanité, disait-il, tous les grands écrivains ont
protesté par leurs oeuvres contre ces conseils d'impuissants.
La morale, l'honnêteté, les principes sont des choses indispensables au
maintien de l'ordre social établi ; mais il n'y a rien de commun entre l'ordre
social et les lettres. Les romanciers ont pour principal motif d'observation et
de description les passions humaines, bonnes ou mauvaises. Ils n'ont pas
mission pour moraliser, ni pour flageller, ni pour enseigner. Tout livre à tendances cesse d'être un livre d'artiste.
L'écrivain regarde, tâche de pénétrer les âmes et les coeurs, de
comprendre leurs dessous, leurs penchants honteux ou magnanimes, toute la
mécanique compliquée des mobiles humains. Il observe ainsi suivant son
tempérament d'homme et sa conscience d'artiste. Il cesse d'être
consciencieux et artiste s'il s'efforce systématiquement de glorifier
l'humanité, de la farder, d'atténuer les passions qu'il juge déshonnêtes au
profit des passions qu'il juge honnêtes.
Tout acte, bon ou mauvais, n'a pour l'écrivain qu'une importance comme
sujet à écrire, sans qu'aucune idée de bien ou de mal y puisse être attachée.
Il vaut plus ou moins comme document littéraire, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitimeMer 12 Sep 2012 - 11:44

Je partagerais assez ce point de vue. Je trouve que trop souvent, on évoque la personne, les idées (en quelque sorte la moralité) de l'écrivain, de l'artiste et non pas l'oeuvre. Après, cela peut être aussi provoqué par l'artiste, pour faire parler de lui. Et l'essentiel est quand même l'oeuvre, ses qualités et ses défauts.

Cela dit, ce sont des généralités, je ne connais pas les écrits de Richard Millet, et je peux difficilement dire s'il s'agit de littérature ou d'autre chose. Mais j'ai un peu la sensation que pas mal de gens qui prennent position dans le débat, n'en savent pas forcément plus que moi, et cela me gêne sur le principe. Encore une fois, évaluer des oeuvres à partir des déclarations médiatiques de l'auteur, est pour moi quelque peu malhonnête. Mais je peux me tromper.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Richard Millet Empty
MessageSujet: Re: Richard Millet   Richard Millet Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Millet
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: