Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [BD] Comès

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marcelin Hogier
Espoir postal


Messages : 41
Inscription le : 30/09/2009

[BD] Comès Empty
MessageSujet: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 14:16

[BD] Comès Herman10

(1942-2013)

Citation :
Dieter Comès est né en 1942 à Sourbrodt, petit village des cantons de l'est. Son père parlant allemand et sa mère wallon et français, il se définit lui-même comme étant un "bâtard de deux cultures", caractéristique dont on retrouvera la trace dans son imaginaire. En sortant de l'école à
16 ans, il sera dessinateur industriel dans une entreprise textile de Verviers. En même temps, il s'initie à la musique. Il s'intéresse surtout au jazz, s'essayant aux percussions, et ne viendra à la bande dessinée que plus tard. En 1969, il écrit Hermann, une série de gags humoristiques publiée
dans les pages Jeunesse du Soir. En 1973, Pilote publie le premier épisode d'"Ergun l'Errant", Le Dieu vivant, dont le deuxième épisode, Le Maître des Ténèbres, ne paraîtra qu'en 1980 chez Casterman. En 1975, celui qu'on considère déjà comme l'héritier spirituel d'Hugo Pratt, écrit L'Ombre du Corbeau. C'est en 1980 que Casterman publie Silence, album qui consacre Comès et pour lequel il abandonne la couleur pour la technique du noir et blanc. Ensuite viendront La Belette (1983), Eva (1985), L'Arbre-Coeur (1988), Iris (1991) et La Maison où rêvent les arbres (1995).
source : www.bedetheque.com

Apparemment, personne n'a créé de sujet sur l'immense Comès, ami de Pratt et auteur d'une œuvre étrange, très marquée par la magie et une certaine croyance sur les puissances de la nature. A lire absolument, sans doute son livre le plus marquant, Silence, du nom du héros de cette histoire, qui se déroule dans un village reculé de la campagne. Sans doute l'une des meilleures bandes dessinées qui soit !

Pour avoir un aperçu du trait de ce dessinateur de génie, http://comes.casterman.com/ mais la page est mal foutue (du texte noir sur fond noir, chez Casterman, ils ne sont pas très malins)

bonjour


Dernière édition par Queenie le Jeu 28 Mar 2013 - 11:58, édité 2 fois (Raison : bio et photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 14:19

Marcelin Hogier a écrit:
Apparemment, personne n'a créé de sujet sur l'immense Comès...

Nous n'attendions que toi...Chacun apporte ce qu'il aime et ce qu'il connaît... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcelin Hogier
Espoir postal


Messages : 41
Inscription le : 30/09/2009

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 14:48

Justement, c'était l'occasion, j'avais vu un fil sur Pratt, mais pas sur Comès, ce qui m'a étonné, les deux auteurs étant souvent évoqués ensemble, mais il est vrai que Comès est beaucoup moins connu que l'auteur de Corto Maltesse...

Une précision que j'ai oubliée de signaler dans le premier message : si la lecture de Silence vous tente, évitez comme la peste la version colorisée paru il y une 7-8 ans. La maestria de Comès réside dans sa maîtrise du dessin en noir et blanc... !!

bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 14:49

Ouep ... Comes c'est bien...
Je les ai empruntés à la bibli petite, j'en avais fait des cauchemards.
On est dans la campagne profonde, avec ses croyances,
ses commères, ses voisins jaloux et ses envoutements.
Magie noire à gogo, histoires de familles trouble, et la nature, omniprésente.

J'avais été très marquée aussi par "Eva"
[BD] Comès 2203338598

Ceux qui apprécient le style de Chabouté pourraient être interessés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 15:42

Oui, c'est impressionnant Silence, un véritable roman graphique et Comès est comme tu le dis un maître du noir et blanc. Je n'étais pas au courant pour la version colorisée, mais quelle hérésie !
J'aime bien également Les larmes du tigre, une histoire de chamanisme indien.
[BD] Comès Larmes10
Sinon, quand j'étais gamine j'ai lu dans les Pilote de mon père Le Dieu vivant, un volume des aventures d'Ergun l'Errant, une série de science-fiction très psychédélique. L'escargot géant m'a bien fait cauchemarder en particulier.

[BD] Comès T_513310

Citation :
Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine,très lointaine un étrange vaisseau s'écrase sur une planète apparemment habitée. Ergun l'errant découvre alors, en sauvant une petite fille, une planète peuplée de femmes-fleurs et hommes-papillons. Accueilli avec les plus grands égards, il se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond, ce qui est rapidement confirmé par l'attaque du village par les hommes-papillons.


Dernière édition par Nezumi le Ven 2 Oct 2009 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 15:49

(moi aussi j'ai lu les pilotes;.. ah que de souvenirs... c'était autre chose que Bodoï)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 15:54

Maryvonne a écrit:
(moi aussi j'ai lu les pilotes;.. ah que de souvenirs... c'était autre chose que Bodoï)

Ah c'était top les Pilote même si je n'y comprenais presque rien vu mon jeune âge. J'adorais en particulier Cellulite, de Brétecher (qui n'a pas de fil non plus je crois!). Je me disais que les journaux des grands c'était quand même mieux qu'Astrapi.
Revenir en haut Aller en bas
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeVen 2 Oct 2009 - 21:06

Instantanément, le souvenir que j'en ai est "L'ombre du corbeau"
Absurdité de la guerre 1914...

[BD] Comès Comes10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Xavier C
Posteur en quête
Xavier C

Messages : 82
Inscription le : 23/05/2009
Localisation : Bayonne (64)

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 21:46

Marcelin Hogier a écrit:
A lire absolument, sans doute son livre le plus marquant, Silence, du nom du héros de cette histoire, qui se déroule dans un village reculé de la campagne. Sans doute l'une des meilleures bandes dessinées qui soit !
Silence a été l'un de mes premiers chocs de BD "adulte", aux côtés de La ballade de la mer salée d'Hugo Pratt, RanXerox de Tanino Liberatore ou encore La croisière des oubliés d'Enki Bilal et Pierre Christin.

Ce Silence conte une histoire à l'image du trait de Comès, noir et presque tortueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sillagedecorto.blogspot.com/
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeSam 19 Nov 2011 - 10:59

[BD] Comès La_bel10

Intéressant et distrayant, cette BD m'a convaincue.
Histoire de vengeance sur fond de sorcellerie et de ruralité aux préjugés bien ancrés, une campagne ardennaise balayée par les vents d'automne, des images en noir et blanc de forêts et de baraques un peu déglinguées, des escaliers en pente et des sols jamais droits.
L'histoire aux portes du fantastique tient la route jusqu'au bout, les personnages sont tous finement amenés, et ça fait peur, on s'y croirait.
Faut que je vois s'il y a une suite car la fin est inattendue et appelle irrémédiablement réparation.


[BD] Comès Image10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeSam 19 Nov 2011 - 21:45

Eh, ça a l'air sympa tout ça !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Invité
Invité



[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeLun 21 Nov 2011 - 10:38

darkanny a écrit:
Faut que je vois s'il y a une suite car la fin est inattendue et appelle irrémédiablement réparation.

Pas que je sache, en tout cas tiens-nous au courant.
Si c'était ton premier Comès, il faut que tu lises Silence qui est du même tonneau que La belette...
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeLun 21 Nov 2011 - 10:44

nezumi a écrit:
Si c'était ton premier Comès, il faut que tu lises Silence qui est du même tonneau que La belette...

J'apprécie beaucoup également mais je me rends compte qu'il y a pas mal de titres que je ne connais pas. Je note "Les larmes du tigre" dont tu parlais plus haut.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeLun 21 Nov 2011 - 18:36

nezumi a écrit:
darkanny a écrit:
Faut que je vois s'il y a une suite car la fin est inattendue et appelle irrémédiablement réparation.

Pas que je sache, en tout cas tiens-nous au courant.
Si c'était ton premier Comès, il faut que tu lises Silence qui est du même tonneau que La belette...

Oui oui et on m'en a conseillé d'autres , Eva je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitimeDim 21 Oct 2012 - 18:38

Je me suis laissée tenter par vos commentaires mais du coup, je me demande si je n'ai pas loupé quelque chose... jemetate

Le Dieu vivant (1974)


[BD] Comès Ergunl10


Ne demandez jamais à Ergün de se présenter à vous… Prenant un air grave, que confirment son front ridé et ses sourcils froncés (on imagine également une voix sombre), il ferait jouer de tous les trémolos de son intonation pour vous débiter ce qu’on imagine être un discours appris par cœur :


« Je viens d’une planète très éloignée qui s’appelle la Terre. Ses habitants ne pensent qu’à faire la guerre. M’étant révolté contre leurs chefs, j’ai été exilé et je suis condamné à errer sans fin comme l’indique le disque noir que je porte sur la poitrine ! C’est pourquoi maintenant mon nom est devenu « Ergün l’Errant » »


Le Dieu Vivant est une bande dessinée qui ne ment absolument pas sur son âge… Publiée en 1974, on pourrait même dire qu’elle fait un peu plus vieille qu’elle ne l’est vraiment… Le charme du vintage entre en jeu. Ce que dit Benoît Peeters à propos de la musique : « n’importe quel tube, même dénué d’intérêt, finit par devenir supportable après un certain nombre d’années, parce qu’il ravive des souvenirs ou des émotions », s’applique aussi à la bande dessinée, et toute sa pertinence s’illustre particulièrement avec cet album du Dieu Vivant.


[BD] Comès 131

Il est indéniable que sa construction est bourrée de défauts. La narration est mécanique, stéréotypée, et la progression dans l’intrigue se fait dans l’absence de finesse la plus totale. Le même schéma se répète à chaque fois : situation initiale, élément déclencheur, obstacle, solution miraculeuse. Tous les problèmes sont réglés en une page, parfois même en deux cases. Rien n’est suggéré, et plutôt que de faire comprendre subtilement au lecteur les étapes de la résolution des énigmes qui parcourent l’album, un grand phylactère rempli de ce qui ressemble à une solution de mots croisés vient faire taire toutes ses interrogations. Le style en lui-même est grandiloquent et loupe son objectif premier –qu’on imagine être l’expression épique d’un personnage solitaire- pour verser dans le ridicule le plus complet (« Je ne crois pas que ma place soit ici ! … Qui sait ? Peut-être n’est-elle nulle part… Mais... Je dois essayer… Malgré tout… Adieu Perle !... »).


Pourtant, il faut bien le concéder… le charme du vintage agit réellement lorsqu’il s’agit de considérer les qualités strictement graphiques de l’album. Ici, le dessin caractéristique du style dominant en bande dessinée dans les années 70 ainsi que les couleurs vives et psychédéliques apportent un plaisir visuel qu’on ne peut pas retirer au Dieu Vivant. Pas de quoi, malgré tout, lui pardonner son manque d’attrait narratif.


[BD] Comès 1_232

Le Dieu Vivant : de superbes planches dont il faudrait retirer le remplissage textuel et dont on pourrait s’entourer pour un voyage spatial à travers des contrées exotiques. Un tableau qui aurait pu être réussi, si son imagination narrative avait été à l’égard de son débordement d’idées graphiques.


Les explications compactées dans des phylactères de dix centimètres carré permettent d'éluder rapidement les complications amenées par un scénario tiré par les cheveux :

[BD] Comès 1_133


Ouh... du kitsch !

[BD] Comès 1_328

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




[BD] Comès Empty
MessageSujet: Re: [BD] Comès   [BD] Comès Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Comès
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: