Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Herta Müller [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 11:10

La convocation

Une jeune femme qui vit dans une dictature se retrouve en butte à des interrogatoires humiliants et à une persécution quotidienne. Elle travaille dans une usine de couture pour l’étranger et a dissimulé des messages à destination de l’Italie, espérant tomber sur un riche étranger qui viendrait l’épouser et l’emmener loin… Pendant qu’elle se rend une fois de plus à une convocation, elle évoque son passé, son enfance, ses rêves, le tout entrecoupé de ses réflexions nées du trajet en bus.
Une description désenchantée d’un univers fait de privations, de mensonges, et malgré tout, d’espoir. Je n’ai pas trop accroché au style du roman.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 16:45

LA BASCULE DU SOUFFLE
Traduit de l'allemand par Claire de Oliviera



C’est le quatrième roman de Herta Müller, écrivain roumain qui reçut le prix Nobel de littérature en 2009.
Personnellement, je n’avais encore rien lu de cet auteur et c’est pour moi une magnifique découverte. Tant pour la puissance du récit et des idées que pour la beauté du style et la force d’évocation des mots bien qu’ils prennent souvent une distance poétique et onirique avec la dramatique réalité, la transcendant.

« L’été 1944, alors qu’une vaste partie du pays était occupée par l’Armée Rouge, la Roumanie capitula. Après l’exécution du dictateur fasciste Antonescu, elle fit volte-face pour déclarer la guerre à son ancien allié, l’Allemagne nazie. En janvier 25, le général soviétique Vinogradov obtint du gouvernement roumain, au nom de Staline, que tous les Allemands vivant en Roumanie viennent œuvrer pour la « reconstruction » de l’Union soviétique détruite par la guerre. Tous les hommes et femmes de 17 à 45 ans furent déportés dans des camps de travaux forcés. »
(Herta Müller dans la Postface du livre)

Leopold, vingt ans à peine, un jeune germano-roumain qui n’a rien à se reprocher, prépare une valise (la caisse d’un phonographe) dans laquelle il met quelques vêtements chauds et des livres.
Quand la police roumaine vient le chercher, en pleine nuit et par un froid glacial, sa grand-mère lui dit adieu avec ces mots qu’il n’oubliera pas : " Je sais que tu reviendras ".

Leopold doit monter dans un de ces wagons à bestiaux pour un très long et pénible voyage, vers le froid sibérien …Pourtant, pense-t-il , « rouler a toujours été un bonheur, (...) car quand on roule, on n'est pas encore arrivé. »
L’incertitude et la peur sont là mais aucun des voyageurs n’imagine ce qui l’attend…

A l’horreur des camps nazis a succédé l’horreur des camps soviétiques…
La mort n’y est pas programmée mais elle est présente chaque jour. Convoquée par des conditions de travail inhumaines, de logement et d’hygiène sordides, par le froid et la faim qui déshumanisent. Par le sentiment d’oubli, d’abandon…

« Nous étions hors du temps, hors de nous » dit Leopold. « Hors du monde qui en avait fini avec nous, si ce n'était l'inverse ».
Les captifs sont au-delà de de la peur et de toute émotion; une seule chose compte, trouver à manger et ne pas mourir de froid.

« On avait du l'enterrer avec ses habits, or les morts n'ont pas besoin d'habits quand les vivants meurent de froids » pense Leopold après qu'on ait enterré une femme.

Le personnage de ce roman est très largement inspiré du poète roumain Oskar Pastior qui avait été lui-même interné dans un camp et avec lequel Herta Müller devait écrire ce livre mais le projet fut interrompu.

« En 2006, Oskar Pastior nous a brusquement quittés ; j’avais alors quatre cahiers de notes, quelques chapitres à l’état d’ébauche. Sa mort m’a paralysée, d’autant que l’intimité des confidences ne faisaient qu’aggraver cette perte.
Au bout d’un an, j’ai décidé d’abandonner le « nous » de la narration dans le roman, et de l’écrire seule. Mais sans les détails fournis par Oskar Pastior sue la vie quotidienne au camps, je n’y serais jamais parvenue. »
(Herta Müller dans la postface)



Herta Müller [Allemagne] - Page 5 7b7c8310

Oskar Pastior est un poète germano-roumain, né le 20 octobre 1927 à Hermannstadt, en Roumanie et mort le 4 octobre 2006 à Francfort-sur-le-Main, quelques jours avant de recevoir le plus haut prix littéraire allemand (le prix Büchner)
Né le 20 octobre 1927 dans la minorité allemande de Roumanie, il est déporté dans un camp de travail en Russie de 1945 à 1949, en tant qu’ennemi qui n’a pas fait la guerre. Puis il rentre dans son pays où il gagne sa vie en clouant des caisses.
Le roman La bascule du souffle lui est dédié.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 16:55

Comme c'est drôle de lire des passages de ce livre en traduction! Je trouve qu'on y retrouve tout de même le souffle du style d'Herta Müller... il passe bien en français, je comprends qu'il ait charmé Coline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 16:59

Cachemire a écrit:
Comme c'est drôle de lire des passages de ce livre en traduction! Je trouve qu'on y retrouve tout de même le souffle du style d'Herta Müller... il passe bien en français, je comprends qu'il ait charmé Coline.

Il y a plein de passages que j'ai soulignés...J'en posterai peut-être quelques uns pour donner une idée ...Bravo à la traductrice alors! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 18:23

Vu la vitesse à laquelle tu l'as lu, Coline, ce roman doit être passionnant. Ton commentaire est plus que motivant.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 18:59

Merci pour ce commentaire, Coline. Ce livre me tente bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 23:22

Marko a écrit:
Vu la vitesse à laquelle tu l'as lu, Coline, ce roman doit être passionnant. Ton commentaire est plus que motivant.

J'ai trouvé le roman idéal pour tenir mon dos au repos après séance chez l'osthéopathe... content
Je l'ai dévoré...mais tout tranquillement...Je lui ai consacré mon temps...

Madame B. a écrit:
Merci pour ce commentaire, Coline. Ce livre me tente bien.
Et j'espère qu'il en tentera d'autres car il en vaut la peine! Vraiment! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeSam 9 Oct 2010 - 0:07

Je me souviens qu’au printemps 2006 – au moment du mondial du football – Oskar Pastior et Herta Müller faisaient une lecture jointe au bord du Wannsee, au sud-ouest de Berlin. Les deux écrivains présentaient un projet commun au sujet de la déportation, question entièrement tabou au sein de la société roumaine d’alors (a-t-telle changé depuis ?). D’après mes notes de ce dimanche-là, cette étude devrait paraître dès 2007, actuellement La Bascule du souffle est paru en allemand en 2009.

Oskar Patior mentionnait qu’après une période de carence de sept ans il avait rempli trois cahiers épais de ses souvenirs de déportation. Par ailleurs, Herta Müller rappelait que sa mère faisait aussi parti des déportés roumains. Le livre en écriture se nourrissait largement à ces sources.

Vers 2004 Oskar Patior et Herta Müller ont visité ensemble le village d’Ukraine où se trouvait le camp d'Oskar Pastior. Certains bâtiments étaient restés en bon état, d’autres portaient la marque du temps passé et se montraient délabrés ou en ruine. Pastior mentionnait des sentiments quasi-euphoriques qui le submergeaient pendant son séjour, alors qu’Herta Müller avait craint le voir partir en dépression. Une anecdote m’est resté, Oskar Pastior racontait qu’il avait mangé des quantités gargantuesque pendant ce voyage en opposition à la faim subie durant ses années au camp.

Le livre d’Herta Müller dont il fut question alors, devait être écrit dans le genre des « Faux Monnayeurs » d’André Gide et portait le titre de travail « Faim, ange, 1-2-3 ». Les auteurs étaient plutôt sûrs de ne pas écrire un livre témoignage, ils pensaient à un roman, peut-être avec un moi fictif, qui ne devrait pas représenter Oskar Pastior.

Herta Müller lisait des extraits du livre en travaux. Mes notes mentionnent une voix saccadée au rythme très typé ; un net déplacement de l’accent tonique en syncope. Des phrases courtes, la partie documention glisse vers la fiction sans marquer de frontière. Une terminologie très technique à résonnance poétique, nullement des métaphores. Les exemples relevés sont Herzschaufel (une pelle en forme de cœur), Schwalbenschwanz (un autre instrument de travail en forme de queue de pie), Meldekraut (Atriplex hortensis, une plante).

L’année passée j’ai lu La Bascule du souffle peu de temps après sa parution, en allemand. Ce roman (au fait, pourquoi roman, c’est plutôt une suite d’épisodes) m’a moins impressionnée que cette lecture par une matinée ensoleillée du vieil homme marqué par une vie éprouvante et de la femme aux lèvres écarlates et à la chevelure d’un noir profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeSam 9 Oct 2010 - 6:41

Merci pour tes impressions Maline
j'ai cru être à côté de toi lors de cette lecture Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeDim 10 Oct 2010 - 0:03

Maline a écrit:
Je me souviens qu’au printemps 2006 Oskar Pastior et Herta Müller faisaient une lecture jointe au bord du Wannsee, au sud-ouest de Berlin.

Merci de partager ce beau souvenir... content
Et comme je n'ai pas vécu comme toi ce moment si fort, j'ai pu appprécier grandement La bascule du souffle...
Ecrit à deux, comme cela était prévu, il aurait sans doute correspondu à ton souvenir de cette lecture...Herta Müller s'est hélas retrouvée seule pour écrire avec le JE une histoire qui n'est pas la sienne...
Pour moi, elle le fait admirablement.

Maline a écrit:
Les deux écrivains présentaient un projet commun au sujet de la déportation, question entièrement tabou au sein de la société roumaine d’alors (a-t-telle changé depuis ?).


(à propos des camps russes)

"Ma mère y a passé cinq ans.
La déportation était un sujet tabou dans la mesure où elle évoquait le passé fasciste de la Roumanie. On ne parlait des années de camp que par sous-entendus, en famille, ou avec des amis intimes qui avaient connu le même sort. Mon enfance a été imprégniée de ces conversations furtives. Si je n'en comprenais pas la teneur, j'en percevais l'angoisse."

Herta Müller (dans la Postface du livre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeDim 10 Oct 2010 - 0:49

kenavo a écrit:
Merci pour tes impressions Maline
j'ai cru être à côté de toi lors de cette lecture Very Happy
Si jamais nous arrivons à nous retrouver à Berlin respect je promets de t'amener au LCB oui

@ Coline
Merci de partager ces extraits de la postface. Je maintiens ma question sur l'évolution des sociétés balcaniques, très lente, trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Envolée postale


Messages : 183
Inscription le : 29/08/2010
Localisation : Ile-de-France

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMar 12 Oct 2010 - 19:06

J'ai découvert Herta Müller avec "La bascule du souffle". J'ai apprécié le roman, la découverte d'un fait que je ne connaissais absolument pas. Le style de l'auteur, avec ce côté surprenant de donner vie aux objets, m'a plu. Il permet de prendre un peu de recul avec une réalité très dure sans la nier.

Les sujets des précédents romans semblent intéressants. Peut-être de prochaines lectures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wittgen
Envolée postale


Messages : 117
Inscription le : 28/08/2009
Age : 32

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 23:10

J'ai vu Herta ce soir pour une conférence à l'EHESS. J'en suis un peu bouleversé. Et j'ai repensé à ce forum (que je n'ai malhreusuement pas le temps de fréquenter), à Kénavo, à ma découverte de l'oeuvre.

Je suis encore tout ému. Incapable de parler de ce moment, mais quelle joie de vivre, d'écrire, d'être là - et quelle humilité. Sa conférence a été suivi d'une conversation avec sa traductrice. J'espère que le texte sera publié.

*Désolé pour l'émotion, m'emportant totalement, très loin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 23:21

Wittgen a écrit:
J'ai vu Herta ce soir pour une conférence à l'EHESS. J'en suis un peu bouleversé. Et j'ai repensé à ce forum (que je n'ai malhreusuement pas le temps de fréquenter), à Kénavo, à ma découverte de l'oeuvre.

Je suis encore tout ému. Incapable de parler de ce moment, mais quelle joie de vivre, d'écrire, d'être là - et quelle humilité. Sa conférence a été suivi d'une conversation avec sa traductrice. J'espère que le texte sera publié.

*Désolé pour l'émotion, m'emportant totalement, très loin*


Merci beaucoup pour cette réaction sous l'émotion! Cela m'aide un peu, moi qui avait plutôt (sans avoir jamais vu un réportage, un entretien etc) eu l'impression d'une certaine "froideur" chez cette femme (pardon alors, Herta Müller).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wittgen
Envolée postale


Messages : 117
Inscription le : 28/08/2009
Age : 32

Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Oct 2010 - 7:10

Je t'avoue que j'ai été surpris aussi. Ses photos me renvoyaient l'image d'une femme en souffrance, blême, usée, croulant sous le poids d'un passé trop lourd à porter.

Et j'ai vu une femme rayonnante, belle même, au propos grave mais loin d'être desespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Herta Müller [Allemagne]   Herta Müller [Allemagne] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Herta Müller [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Temps livraison depuis Allemagne
» Herta la pâte à pasta
» au sujet de l'attentat commis en Allemagne...
» Décès du dessinateur et caricaturiste Sid Ali Melouah
» Johnny Weissmuller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: