Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sara Stridsberg [Suède]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeJeu 22 Oct 2009 - 23:35

Sara Stridsberg [Suède] Stridsberg_Sara

Citation :
Sara Stridsberg est née en 1972 à Solna. Son premier roman, Happy Sally, évoque Sally Bauer, la première scandinave à traverser la Manche à la nage. En 2007, elle reçoit le Grand Prix de littérature du Conseil nordique pour son deuxième roman Drömfakulteten, une fiction sur Valerie Solanas, l'auteur du SCUM Manifesto, que Stridsberg a traduit en suédois.

Bibliographie :

* Juristutbildningen ur ett genusperspektiv, 1999 (Théâtre)
* Det är bara vi som är ute och åker, 2002 (Théâtre)
* Happy Sally, 2004
* Drömfakulteten, 2006 - La faculté des rêves, 2009.

Sara Stridsberg écrit actuellement son troisième roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeDim 25 Oct 2009 - 8:06

Je suis toujours dans "la facultés des rêves".

C'est vraiment une super découverte... je repasserai d'ici peu.
Merci pour l'ouverture du fil traversay !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeDim 25 Oct 2009 - 16:19

Sara Stridsberg [Suède] Arton13816-1f477

La faculté des rêves

Citation :
Dans cette fiction, Sara Stridsberg rouvre le dossier de Valerie Solanas, cette féministe radicale qui tente d’assassiner Andy Warhol en 1968, juste après avoir écrit le SCUM manifesto, texte dans lequel elle prône la destruction du genre masculin.

Dès le début du roman, on entend la voix déterminée de Solanas et on plonge avec elle dans son passé. Apparaissent les souvenirs obsédants de conversations avec les personnages clés de son existence : sa mère, ambiguë et destructrice, le directeur de l’université de psychologie dans laquelle elle est admise, Andy Warhol lui-même et son désir obstiné de faire d’elle une matière pour son art, la psychiatre chargée de son cas après la tentative d’assassinat.

Si l’auteur restitue la folie et les souffrances de Solanas, elle plante un décor : l’Amérique des années 1930 aux années 1980, une société marquée du sceau de la violence (Hiroshima, la peine de mort) et une époque au cours de laquelle, en dépit des droits que les minorités conquièrent de haute lutte, l’économie et la presse prennent un pouvoir effrayant, source de mensonges et de manipulations. Et si l’Art lui-même n’était alors devenu qu’une grande supercherie ? Dans une langue tour à tour poétique et familière, provocante et rassurante, drôle et tragique, Sara Stridsberg accomplit la prouesse de nous plonger dans les méandres de cet esprit tourmenté qui nous poursuivra longtemps après la lecture. Et l’on se surprend à souhaiter pouvoir arrêter la machine implacable du destin…

Quel livre ! Loin d'être une biographie classique, La faculté des rêves est la recréation d'une vie, celle de "la pute la plus intellectuelle d'Amérique", une fiction fantasmée où la narratrice converse de temps à autres avec son héroïne. Sara Stridsberg ose tout : une chronologie hachée, des conversations d'une crudité rare (et très drôles, aussi, à l'occasion), une attaque en règle des institutions américaines, un déboulonnage de l'icône Warhol... Elle n'a peur de rien et elle assume son amour pour Valerie Solanas, sans pour autant "hagiographer", elle lui tient simplement la main dans les épisodes les plus glauques (viol, prostitution, asile psychiatrique), l'épaule lorsque elle lutte contre la bienséance et la normalité, la suit dans sa chute pathétique. De la crasse et des roses, c'est la vie de Valerie Solanas. Beaucoup de crasse et trop peu de roses. Femme de théâtre, Stridsberg est particulièrement douée pour écrire des dialogues cinglants qui confèrent au roman une énergie dévastatrice. Le livre, tout entier, est fait de cette étoffe, déglingué, déstructuré, déluré. Ce n'est pas de la littérature polie, c'est un ouragan de vulgarité et de poésie cabossée. Impossible de sortir indemne de cet ouragan de mots et de sensations. Quel livre (bis repetitat).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 9:01

Hop là, l'auteur parle de son livre ici :
Lien sexy?

(pas de lien sexy, tout déconne ici, pardon pour la mise en page pas jolie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 9:19

Souviens-toi que je suis la seule femme ici qui ne soit pas folle.

Ca ferait une chouette signature pour un profil, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 11:06

Maryvonne a écrit:
Souviens-toi que je suis la seule femme ici qui ne soit pas folle.

Ca ferait une chouette signature pour un profil, non ?

Hej Maryvonne, Tack pour le lien. J'attends ton avis pour bientôt....

Souviens-toi que je suis le seul homme ici qui ne soit pas normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 11:39

J'ai pondu mon avis... et ensuite j'ai effacé, j'en ai marre d'écrire comme une ado.

Ceci explique cela.

Merci pour le lien sexy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 13:08

Maryvonne a écrit:
J'ai pondu mon avis... et ensuite j'ai effacé, j'en ai marre d'écrire comme une ado.
Meuh ? je me disais bien avoir lu une chose disparue ... c'est dommage, c'est pas pire que d'écrire avec des moufles et une cervelle de panda !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 17:34

Maryvonne a écrit:
J'ai pondu mon avis... et ensuite j'ai effacé, j'en ai marre d'écrire comme une ado.

Ceci explique cela.

Merci pour le lien sexy.

Bien dommage.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 19:22

Bon, je suis tout à fait d’accord avec Traversay… la première raison de lire ce livre, ce sont les dialogues. Percutants. Valérie a une répartie comme j’aimerai rencontrer plus souvent.
De plus, on retrouve certaines phrases quelques soient les époques ou les interlocuteurs, ce qui renforce un peu son aspect un peu barré. On assiste à un langage cru, mais par ailleurs, extrêmement sensible, à fleur de peau (ce que certains de la littérature « trash » n’ont jamais réussi à faire).

Le personnage de Valérie Solanas est extrêmement attachant. On suit, par brides, une enfance chaotique, une ascension sociale par le biais d’études, au début, brillantes. Puis sa descente, et tout ce qu’elle craignait le plus : le total anonymat et la non-reconnaissance de ses travaux. Une fin de vie on ne peut plus sordide.

A la fois déstructurée, et terriblement lucide sur certains points. On se retrouve face à un dilemme… comment doit-on la considérer ? comme une victime ? une folle ? une intellectuelle provocatrice ? une âme esseulée ?

Par ailleurs, c’est une vraie tête à claque. Elle a souffert de l’abandon. Mais vlan, dans le livre, elle lâche successivement Silkyboy et cosmogirl, trop omnibulée par ses travaux, et ayant de la m*rde dans les yeux pour voir quelles sont les personnes qui tenaient vraiment à elle dans son entourage.

Sa dureté apparente contraste avec les diagnostics des psychiatres. Cette relation patient/medecin m’a rappelé (je me répète) 4.48 Psychosis de Sarah Kane. Quand les mots ne sont plus assez nombreux pour expliquer un état. Quand le désespoir ne semble plus compréhensible pour les biens – portants (pensants ? ).

Quant au SCUM manifesto, il faut que je le lise… Valérie Solanas (dans le livre) tente de le diffuser. Puis rappelle plus tard qu’il ne s’agit qu’un exercice de style, et que le SCUM n’a jamais existé. J’aimerai en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 22:45

Et hop hop, un extrait :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 22:55

Maryvonne a écrit:



Quant au SCUM manifesto, il faut que je le lise… Valérie Solanas (dans le livre) tente de le diffuser. Puis rappelle plus tard qu’il ne s’agit qu’un exercice de style, et que le SCUM n’a jamais existé. J’aimerai en savoir plus.

Sara Stridsberg a elle-même traduit le SCUM Manifesto en suédois. En Anglais, ça doit pouvoir se trouver. En français, j'sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 23:04

Si si, il existe.. on me l'avait prété dans le temps, mais je ne m'y étais pas penchée.
Je viens de voir que Michel Houellebecq a fait la préface d'une traduction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 12:15

La faculté des rêves.


Incroyable bouquin (merci Maryvonne !). Une vraie écriture, avec plein de bouts qui s'éparpillent, de styles différents : oui les dialogues sont terribles, ils frappent juste, fort, avec des pointes de cynisme à faire sourire les coins de lèvres. Mais les descriptions sont aussi extra. C'est de la poésie en prose, mais très facile à lire. Ça émeut, ça bouleverse. On sent tout l'amour de la narratrice pour Valérie Solanas, son admiration, son fantasme.
C'est crade, c'est désespéré, c'est en colère. Une femme qui lutte contre une société phallocrate, qui cherche l'amour, l'affection, qui ne trouve que moqueries et incompréhension. Du coup, elle déteste tout le monde (ou presque).

A la fois misanthrope et terriblement romantique, Valérie Solanas sous les mots de Sara Strisberg devient palpable, devient la fille qu'on aurait aimé rencontrer, celle qu'on aurait aimé sauver surtout. Inéluctablement Strisberg nous rappelle sa mort, son enfermement, inéluctablement on a envie de déchirer les pages pour faire mal à ces ennemis !


Un livre incroyable.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitimeVen 3 Sep 2010 - 8:36

Valérie téléphone à sa mère, qui ne lui répond plus. Elle l'appelle, pour lui annoncer qu'elle est acceptée à l'université.
(Ed. Stock. Traduction : Jean-Baptiste Coursaud)

Citation :
Des sonneries sonores noires comme la suie et esseulées traversent les paysages de sable. Tu gardes un souvenir impérissable des sonneries qui tranchaient la cuisine et la chaleur quand avec fierté Dorothy traversait en trombe la maison pour aller répondre. Mais aujourd'hui le désert ne répond pas, et à Ventor il n'y a guère qu'un coyote qui se carapate dans la cour. Lorsque les sonneries téléphoniques dégringolent et que la pluie à l'extérieur de la cabine téléphonique dégringole, tu distingues Dorothy dans les bras de Red Moran, tous les deux enfoncés ensemble dans un profond sommeil sans rêves. Dorothy dans le lit, sous le papier peint à fleurs, une main grasse protégeant sa tête, la chemise de nuit remontée, jusqu'à la taille. Elle a la touffe raide et foncée, hérissée et baisée de frais, il flotte tout autour de sa chatte cette odeur de petite culotte qui pue le malheur. Et il n'y a personne à Ventor qui daigne répondre, et sur la lettre de bienvenue envoyée du Maryland les lettres se diluent dans une buée bleu clair, un fleuve de solitude qui n'attend que la noyade.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sara Stridsberg [Suède] Empty
MessageSujet: Re: Sara Stridsberg [Suède]   Sara Stridsberg [Suède] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sara Stridsberg [Suède]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (F) Daniela d'Allonville || 38 ans || L.A Habitant || Sara Ramírez ou Charisma Carpenter
» Sara, un nouveau départ!
» Un p'tit nouveau (enfin, 1m96 quand même et pas si nouveau que cela!)
» (sara) ? i'll never be that girl again.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: