Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 La ville morte (opéra)

Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 22:37

Marko a écrit:
Souvenirs iconographiques de cette mise en scène exemplaire de Willy Decker:
La ville morte (opéra) Decker10
Willy Decker


La ville morte (opéra) 6a00d814 La ville morte (opéra) Totest10 La ville morte (opéra) Totest11 La ville morte (opéra) Photo_10

Expie a fait le reporter sur le vif je crois...

J’ai dit très maladroitement aux amis Parfumés avec lesquels j’ai partagé ce moment que cet opéra me laissait « anéantie »…Ils ont ri . L’adjectif paraissait incongru pourtant il y avait quelque chose de l’anéantissement en moi. Tant de beauté et d’émotions me laissaient sans voix, sans mots…carrément submergée par la sensation d’avoir vécu presque trois heures de pur bonheur et d'avoir à redescendre de mon nuage.
Impression bien plus forte encore que pour Wozzek. La ville morte me correspondait mieux.
En quoi ?...

La partition tout d’abord était pour moi plus rassurante et confortable, plus abordable aisément à la néophyte que je suis, mais somptueuse avec ses mélodies magnifiques et sa richesse harmonique.

L’histoire est de celles qui me plaisent : un drame romantique et envoûtant où se mêlent hallucination et réalité.
Histoire d’un homme, Paul, infiniment triste, et éperdu d’amour qui vit dans le culte de son épouse défunte, Marie. Il s’est réfugié à Brughes, la « ville morte » pour y vivre en accord avec ses sentiments.
Sa vie bascule lorsqu’il rencontre à Brughes une danseuse, Marietta . Elle ressemble à Marie et il croit en elle retrouver celle qu'il a aimée.
Son esprit en est profondément perturbé. Paul lutte entre son désir pour Marietta , la joyeuse et sensuelle séductrice, et sa fidélité au souvenir de son adorée Marie qui fait figure de sainte…

La mise en scène et le décor traduisent de façon extraordinaire le désordre dans l’esprit de Paul, ses fantasmes, ses cauchemars …
Les murs, le plateau et le plafond se transforment sous les yeux du spectateur. Et tandis qu’il cherche à comprendre comment s’opère la transformation, le nouveau décor s’est mis en place et il est ébloui par tant d’ingéniosité et de maîtrise technique, au service de la beauté, de la poésie, du symbole et du sens.

Les voix des deux principaux protagonistes sont puissantes et endurantes.
Et tous deux cumulent bien d’autres talents : remarquablement dirigés, ils sont aussi d’excellents comédiens, très expressifs, dont les rôles demandent un engagement physique et scénique particulièrement important.

Epoustouflée plutôt qu’anéantie…médusée…je retourne en train vers ma province …
L’ouverture de saison du théâtre de Moulins n’a même pas encore eu lieu…Il me faut attendre novembre pour connaître enfin les « surprises » d’une programmation forcément consensuelle et médiocre qui ne pourra de toutes façons que me laisser tiède…
Heureusement je positive et vois à Moulins un très gros avantage… je n’ai pas à y prendre le métro ... Very Happy


Dernière édition par coline le Mar 27 Oct 2009 - 0:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 22:46

content Il faut bien vous donner à écouter le chant de Marietta, alors le voici...
ici interprété par Renée Fleming: Marietta´s Lied, Glück das mir verblieb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 23:19

coline a écrit:
content Il faut bien vous donner à écouter le chant de Marietta, alors le voici...
ici interprété par Renée Fleming: Marietta´s Lied, Glück das mir verblieb

On dirait vraiment un lied de Richard Strauss. J'ai beaucoup aimé aussi dans l'opéra l'air avec le "fantôme" de Marie et la musique de procession avec les carillons. Mais toute la partition est formidable avec ses multiples variations sur le thème principal. Une soirée qui a soulevé l'enthousiasme du public et des parfumés!

A quand le prochain??

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeLun 26 Oct 2009 - 23:55

Marko a écrit:
Expie a fait le reporter sur le vif je crois...

Marko a écrit:

A quand le prochain??

miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 8:55

Un autre petit extrait, et en plus dans la même mise en scène :

Lied de Pierrot

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 19:02

Le Club des Parfumés est retourné à l'Opéra cheers

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 19:10

Marie a écrit:
Le Club des Parfumés est retourné à l'Opéra cheers

Et il y retournera cheers
On t'en fera profiter par commentaires, extraits et DVD interposés! Pov Marie perdue sur son Atoll

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 19:15

Citation :
On t'en fera profiter par commentaires, extraits et DVD interposés!
Mais j'y compte bien!
Je lis et écoute tout avec le plus grand plaisir, je viens d'écouter 3 fois Marietta's Lied. J'enchaîne avec Pierrot, merci!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 19:26

Il y a tant de belles choses à voir cette année...
J'attends pour ma part avec impatience les Wagner langue pendante

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMar 27 Oct 2009 - 19:45

Arabella a écrit:
Il y a tant de belles choses à voir cette année...
J'attends pour ma part avec impatience les Wagner langue pendante

Je sens que je vais craquer aussi!! Mais Bruxelles et Amsterdam proposent aussi des choses intéressantes. Il va falloir faire des choix cruels! Oui Marie, je sais! Au moins on a du choix dentsblanches

Un incontournable pour moi: Peter Grimes de Britten à Gand.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMer 28 Oct 2009 - 0:35

Marie a écrit:
Le Club des Parfumés est retourné à l'Opéra cheers

Pour ma part j'y ai pris goût d'emblée et je m'inquiète des frustrations à venir...J'ai regardé le programme de l'Opéra de Vichy mais c'est pas terrible... dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMer 28 Oct 2009 - 8:38

coline a écrit:
Marie a écrit:
Le Club des Parfumés est retourné à l'Opéra cheers

Pour ma part j'y ai pris goût d'emblée et je m'inquiète des frustrations à venir...J'ai regardé le programme de l'Opéra de Vichy mais c'est pas terrible... dentsblanches

Donnes nous des détails Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeMer 28 Oct 2009 - 18:59

Arabella a écrit:
coline a écrit:
Marie a écrit:
Le Club des Parfumés est retourné à l'Opéra cheers

Pour ma part j'y ai pris goût d'emblée et je m'inquiète des frustrations à venir...J'ai regardé le programme de l'Opéra de Vichy mais c'est pas terrible... dentsblanches

Donnes nous des détails Wink

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitimeDim 16 Mai 2010 - 12:38

c'était avant hier à l'opéra de Lorraine ( Nancy) Une nouvelle production mise en scene par Philipp Himmelmann ( un très beau Mahagonny dont je garde un délicieux souvenir)

La ville morte (opéra) 112736 La ville morte (opéra) 112736

Vocalement, il n'y avait rien à dire: des voix solides pour des rôles exigeants et lourds; Un orchestre que j'ai trouvé en forme, comme à chaque fois qu'il n'est pas dirigé par son directeur musical d'ailleurs.....) De très beaux moments musicaux, notemment où Marie invite son mari à accepter l'appel de l'autre. C'est la projection de son visage sur une toile géante en fond de scène, qui est très bien réussi, il ne nous reste plus qu'à ce laisser emporter par ce long monologue très harmonieux ; un magnifique mélange voix/orchestre
Du côté de la mise en scène , un décor unique, modulable, avec un très beau jeu de lumière.

Vous l'avez compris Nancy nous a offert une œuvre rare, bien jouée, bien chantée, avec une mise en scène moderne .C'est un plaisir que de fréquenter cette Grande Maison qu'est l'Opéra National de Lorraine, qui à mon avis n'a rien à envier aux autres. D'autres précisions ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




La ville morte (opéra) Empty
MessageSujet: Re: La ville morte (opéra)   La ville morte (opéra) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La ville morte (opéra)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire des communes normandes - Fréville
» Urgent maquillage de "morte"
» Ville d'Ostende - Rubis 1847
» Anvéville
» Book sur la série Ville de Reidy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: