Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Joyce Carol Oates

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50  Suivant
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeJeu 25 Juin 2015 - 11:56

shanidar a écrit:
Merci Harelde ! Je vais mettre à jour le premier message du fil !

Il y a le fil de Henry James qui aurait également besoin d'une petite mise à jour...
Y a un mec qui n'arrête pas d'en lire et qui manque de rendre fou le modo chargé de l'index !
dentsblanches

pia a écrit:
Bonne nouvelle!

Pas pour ma bourse !
:apeur:

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeJeu 9 Juil 2015 - 15:55

Harelde a écrit:


pia a écrit:
Bonne nouvelle!

Pas pour ma bourse !
:apeur:

Allez...Pour tant de plaisir! content

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeVen 10 Juil 2015 - 9:33

Harelde a écrit:
shanidar a écrit:
Merci Harelde ! Je vais mettre à jour le premier message du fil !

Il y a le fil de Henry James qui aurait également besoin d'une petite mise à jour...
Y a un mec qui n'arrête pas d'en lire et qui manque de rendre fou le modo chargé de l'index !
dentsblanches

(c'est fait)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeVen 10 Juil 2015 - 10:16

shanidar a écrit:

(c'est fait)

bisous

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeSam 11 Juil 2015 - 12:48

Mudwoman

« Abandonnée par sa mère dans les marais des Adirondacks, Mudgirl est miraculeusement sauvée puis adoptée par un couple résolu à lui faire oublier son horrible histoire. Devenue Mérédith Neukirchen, première femme présidente d’université, Mudwoman, brillante et irréprochable, se dévoue toute à sa carrière. Un voyage sur les lieux de sa naissance va faire resurgir les fantômes du passé…. » a écrit:


L’histoire peut paraître simple, celle d’une reconstruction. La noirceur est posée dès la première scène, une scène à la limite du soutenable ; une scène où une femme, mystique, possédée de Dieu, inflige des sévices injustifiables à sa fille pour finalement l’abandonner à une mort certaine dans les marécages. Une scène fondatrice pour Mérédith…. Ou destructrice ?
Mérédith Ruth Neukirchen. Brillantes études de philosophie, brillant parcours professionnel, mais vie personnelle ravagée. Le lecteur suit le parcours de Mudwoman, lorsqu’elle est adulte, accomplie, parvenue au sommet de sa carrière et celui de Mudgirl, lorsque toute jeune elle a dû se reconstruire lentement et transformer ses lézardes en force. Mais, comme souvent avec Oates, rien n’est simple. Les tourments de Mérédith prennent de plus en plus de force, occupent l’espace de sa vie intensément… Puis peu à peu, à petites touches Oates sème la confusion. Mudwoman, la femme boue marche sur la crête entre folie et raison, prête à basculer à chaque pas. Si bien que plus rien ne paraît réel, que tout est soumis à caution… Même la scène initiale qui bascule lentement vers le conte de fée. On sonde en permanence l’esprit de Mérédith pour savoir si la scène qui se déroule est réelle ou pas et Oates ne nous donne pas les clés.
Un roman d’une noirceur absolue mais un grand roman sur bien des points.


_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeSam 11 Juil 2015 - 18:49

encore un bon roman donc ! merci Steven je suis sure que JCO maîtrise la noirceur

et à te revoir bientôt ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeSam 24 Oct 2015 - 10:34

Bel enthousiasme des critiques de La dispute sur France culture au sujet de "Carthage" qu'ils m'ont beaucoup donné envie de lire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeSam 24 Oct 2015 - 21:58

tiens je n'ai pas encore écouté cette emission. Je le ferai, j'aime bien JCO.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 15:57

Je l'ai vu en rayon mais je n'ai pas encore craqué !
(je vieillis Embarassed)

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 20:39

là j'en reste étonnée (que tu n'ait pas cédé) sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 22:51

En plus il sort en même temps qu'un nouveau recueil de nouvelles "Terres amères" !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeSam 5 Mar 2016 - 12:08

Steven a écrit:
Mudwoman




L’histoire peut paraître simple, celle d’une reconstruction. La noirceur est posée dès la première scène, une scène à la limite du  soutenable ; une scène où une femme, mystique, possédée de Dieu, inflige des sévices injustifiables à sa fille pour finalement l’abandonner à une mort certaine dans les marécages. Une scène fondatrice pour Mérédith…. Ou destructrice ?
Mérédith Ruth Neukirchen. Brillantes études de philosophie, brillant parcours professionnel, mais vie personnelle ravagée. Le lecteur suit le parcours de Mudwoman, lorsqu’elle est adulte, accomplie, parvenue au sommet de sa carrière et celui de Mudgirl, lorsque toute jeune elle a dû se reconstruire lentement et transformer ses lézardes en force. Mais, comme souvent avec Oates, rien n’est simple. Les tourments de Mérédith prennent de plus en plus de force, occupent l’espace de sa vie intensément… Puis peu à peu, à petites touches Oates sème la confusion. Mudwoman, la femme boue marche sur la crête entre folie et raison, prête à basculer à chaque pas. Si bien que plus rien ne paraît réel, que tout est soumis à caution… Même la scène initiale qui bascule lentement vers le conte de fée. On sonde en permanence l’esprit de Mérédith pour savoir si la scène qui se déroule est réelle ou pas et Oates ne nous donne pas les clés.
Un roman d’une noirceur absolue mais un grand roman sur bien des points.


Je viens de le finir, quelle maîtrise dans la narration, par contre je trouve que l'aspect politique de l'engagement des républicains dans la guerre n'est pas assez développé!

Un excellent thriller psychologique:bravo: bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
MDNA
Posteur en quête
MDNA

Messages : 56
Inscription le : 27/12/2012
Age : 26

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 11:25

Quelqu'un aurait-il lu "Daddy Love" ? J'ai l'impression que le livre passe bien plus inaperçu que "Carthage", ou que "Maudits".
Personnellement j'attends de le trouver d'occasion avant de l'acheter, car je ne vais pas pouvoir attendre la sortie poche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 18:05

Non je ne l'ai pas encore lu. J'attends un peu comme toi. sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: la fille du fossoyeur   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitimeMar 28 Juin 2016 - 3:09

La fille du fossoyeur

ah....que dire à propos de ce roman si prenant, si bien écrit, du pur J.C.Oates, ils en ont de la chance aux US d'avoir une auteure aussi prolixe et aussi douée !

Une héroïne malmenée par la vie, Hazel Jones alias Rebecca.... toujours combattante, imprégnée de son enfance douloureuse entre des parents allemands rescapés du nazisme....un père à la dérive, violent, une mère absente, repliée sur elle-même.... une rencontre avec un homme séducteur, violent, alcoolique...déterminera la suite de son parcours, avec son fils, toujours en fuite....jusqu'au jour où .....

Un excellent roman qui se lit (presque) d'une seule traite...décidément, j'adore J.C.Oates et j'ai lu nombre de ses romans...rarement déçue oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Joyce Carol Oates - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Joyce Carol Oates   Joyce Carol Oates - Page 48 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyce Carol Oates
Revenir en haut 
Page 48 sur 50Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49, 50  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: