Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Frédérique Deghelt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Frédérique Deghelt   Mer 15 Avr 2009 - 17:12




Frédérique Deghelt:
Citation :
Journaliste et réalisatrice de télévision, voyageuse infatigable, avec Paris pour port d’attache.


Cassioppee a écrit:


Voyageuse infatigable avec Paris pour port d attache, Frédérique Deghelt est journaliste française et réalisatrice de télévision. Après La vie d une autre (2008) et La Grand-mère de Jade (2009), La Nonne et le brigand est son troisième roman publié par Actes Sud en Janvier 2011.
Egalement parus chez Actes Sud (textes et photographies) : Je porte un enfant et dans mes yeux l étreinte sublime qui l a conçu (2007) et Le Cordon de soie (2009).

(Actes Sud)

La grand-mère de Jade

Jeanne, la grand-mère de Jade est veuve et vit seule dans la campagne savoyarde. Un jour, Jeanne surnommée « Mamoune », a une absence et tombe. Alertées, ses deux filles décident de la placer en maison de retraite. Son unique fils, le père de Jade, ne l’entend pas de cette oreille et demande à Jade d’aller voir si Mamoune n’a besoin de rien. Jade est comme son père, indépendante, réactive, elle décide de « kidnapper » Mamoune et l’emmène avec elle vivre à Paris.
Jade a la trentaine, est journaliste pour des revues féminines, elle vient de quitter Julien et tente de faire éditer son tapuscrit. Tandis que le quotidien dans l’appartement se met en place, les deux femmes s’apprennent et se découvrent.
La femme en Mamoune se dévoile sous les yeux incrédules de sa petite fille. Par ailleurs, il s’avère que sous la couverture en cuir de la bible de Jeanne se cachaient les noms les plus illustres de la littérature : chose inimaginable dans le milieu paysan de l’époque : Jeanne se révèle être une grande lectrice. Jeanne propose à Jade de lui faire une critique de son travail. Indécise, Jade accepte et admet la pertinence des propos de sa grand-mère. La réelle rencontre de ses deux femmes se poursuit, ponctuée par l’édification d’un roman.

Une belle écriture, un thème intéressant et une fin pour le moins inattendue !
Dommage que je ne sois pas assez romantique ou trop lucide ou pas assez… pour être touchée par les rencontres de Jade avec son bel indien et de Jeanne avec son charmant éditeur.
La mise en place est sympathique mais ma lecture a vite pris un rythme monotone sur 200 pages, afin de piquer de nouveau ma curiosité pour l’épilogue (surprenant je le répète).
Donc ressentis mitigés pour ma part, je retiens néanmoins la réflexion qui se dégage de ce roman à trois voix (Jade- Mamoune- La narratrice) sur la place sociale de chaque génération et les relations intergénérationnelles qui en découlent.

Extraits :

P 66 (Mamoune) : « Quant à celles qui avaient échappé à la maison médicalisée, elles me faisaient régulièrement le compte rendu des dysfonctionnements de leurs poches urinaires et de leurs artères bouchées. Même leurs petits-enfanst dont elles me parlaient autrefois semblaient avoir disparu de leurs centres d’intérêt. Est-ce-à-dire que je me portais comme un charme et que j’en étais devenue intolérante ? Certes non, j’avais mon lot de misères, mais j’avais encore la pudeur de ne pas envahir mes conversations de la liste de mes pièces défectueuses. J’aurais bien parlé, moi, de fleurs, de graines, de pluie et de vent, de toutes ces belles choses qui nous entouraient encore et qu’elles ne semblaient plus voir. »

P98(Mamoune) : « Pourquoi faut-il en venir à réclamer la permission d’exister à ses enfants ? Comme si il ne suffisait pas déjà d’être griffée par le temps ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Mer 11 Nov 2009 - 21:28

et voilà un commentaire du fil 'One Shot' qui devient un fil Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Mer 11 Nov 2009 - 21:55

Je n'ai pas terminé ce livre, il n'a pas réussi à capter mon attention suffisamment longtemps pour aller jusqu'au bout et voilà que Nathria, involontairement, me donne une info qui me pousse finalement à reprendre ma lecture jusqu'à la fin ! (non, ce n'est pas peau d'âne rire )
Donc, je mettrai mon commentaire après, il sera peut-être moins négatif Wink

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Mer 25 Nov 2009 - 11:24

La grand-mère de Jade

Présentation de l'éditeur
Citation :
J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en n'a jamais rien su pendant toute notre vie commune. Jade eut l'impression que Mamoune lui assénait cette révélation comme si elle avait fait le trottoir, transformant la lecture en une activité inavouable.

C'est un récit à deux voix, celle de Jade et celle de sa grand-mère, Mamoune qui vit à Paris avec sa petite fille depuis que celle-ci l'a "enlevée" pour lui éviter la maison de retraite où voulaient l'enfermer ses deux tantes. Et en fait, pour moi, il ne faudrait lire que les passages de Mamoune qui sont les seuls à avoir vraiment suscité mon intérêt. Mamoune raconte son histoire, son amour de la lecture qu'elle cache à son entourage parce que, lire, ça ne se fait pas pour une femme de sa condition. Elle raconte sa rencontre avec un riche propriétaire qui partage sa passion des livres et lui offre l'accès à sa bibliothèque, ce qui lui permet de faire des découvertes jusque là impossibles et d'assouvir sa soif de lecture.

J'ai été beaucoup moins sensible à l'histoire de Jade, banale, d'une platitude à mourir d'ennui. Ses amours et ses questionnements, sa vie parisienne… Très bof.

J'ai donc abandonné le livre, puis je l'ai repris un peu plus tard en ne lisant que les passages de la grand-mère et je l'ai apprécié davantage.

La fin est effectivement surprenante et émouvante mais j'ai quand même peiné pour en arriver là.

C'est un livre sur le regret, le regret de n'avoir pas fait ce qu'on aurait dû lorsque c'était encore possible, parce qu'on n'a pas pris le temps ou par négligence ou encore parce qu'on n'a pas osé. Il y a dans ce livre de la belle matière mais qui n'a pas été suffisamment développée, juste effleurée alors que l'auteur s'attarde pas mal sur des histoires vraiment ennuyeuses.
C'est mignon, plein de bons sentiments, un peu à la Gavalda en fait. Dommage, ce livre aurait pu être très beau.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Mer 25 Nov 2009 - 17:02

Epi a écrit:
(non, ce n'est pas peau d'âne)
Je n'avais pas lu ça! rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Ven 28 Jan 2011 - 13:48

La grand-mère de Jade



Je suis restée une petite fille et une rêveuse dans l'âme - enfin j'essaye de le rester!! - et ce livre m'a plu et bercée d'une douce musique dont on pourrait rêver qu'elle tisse tous les rapports humains...

Que de dicrétion pour Mamoune,octogénaire, cette ancienne résistante du Plateau des Glières qui a aimé les livres et les écrits sans ljamais n'en souffler mot.
Que de fougue chez Jade qui court chercher cette grand mère aimée alors que celle-ci va être placé dans une maison de retraite pour y finir ses jours,pour l'emmener vivre avec elle à Paris.
Une rencontre entre deux générations de femmes,de lectrices,d'amoureuses....que de conversations et révélations.

Difficile de croire que la vie ,désormais, comble ces deux femmes qui habitent sous le même toit,quoique...

La fin du livre est très inattendue et....m'a laissée sans voix.

Mais ce livre a été une belle rencontre,un de ces livres qui viennent vers vous au bon moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Ven 28 Jan 2011 - 17:17

les extraits sont tentants, moins vos commentaires, mais je tenterai peut-être cette lecture

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Ven 28 Jan 2011 - 18:07

En fait, c'est une très belle histoire .... trop belle parfois,comme les contes de notre enfance ,enfin,c'est juste un avis! Mais j'ai passé un très bon moment en lisant ce livre!

N'hésite pas,Bédoulène !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noann
Espoir postal


Messages : 17
Inscription le : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Dim 22 Mai 2011 - 22:34

J'ai commencé "la grand-mère de Jade" et n'ai pas été très loin.

Par contre, "la nonne et le brigand" a emporté mon enthousiasme, quelle profondeur dans l'émotion amoureuse, quelle densité !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Dim 22 Mai 2011 - 22:37

Je ne sais pourquoi, mais j'hésite à lire des livres de Frédérique Deguelt, ça me donne une impression de déjà lu.
Ais-je tort ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
noann
Espoir postal


Messages : 17
Inscription le : 21/05/2011

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Dim 22 Mai 2011 - 22:39

zazy a écrit:
Je ne sais pourquoi, mais j'hésite à lire des livres de Frédérique Deguelt, ça me donne une impression de déjà lu.
Ais-je tort ??
Oui et non. Déjà écrit et déjà lu, certainement, mais de cette manière là... Rare. Je parle pour la Nonne et le brigand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zazy
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2492
Inscription le : 19/03/2011
Age : 68
Localisation : bourgogne

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Dim 22 Mai 2011 - 22:44

noann a écrit:
zazy a écrit:
Je ne sais pourquoi, mais j'hésite à lire des livres de Frédérique Deguelt, ça me donne une impression de déjà lu.
Ais-je tort ??
Oui et non. Déjà écrit et déjà lu, certainement, mais de cette manière là... Rare. Je parle pour la Nonne et le brigand.
bon, je vais faire un essai, je vais l'inscrire dans ma LAL pour le demander à la bibliothèque.
Tu remarqueras que je ne suis qu'une faible femme Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zazymut.over-blog.com
Cassiopée
Main aguerrie
avatar

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

MessageSujet: Frédérique Deghelt   Sam 5 Nov 2011 - 14:59

"La vie d'une autre" sortira au cinéma en février 2012 avec Juliette Binoche. C'est Sylvie Testud qui réalisera le film.

La vie d'une autre




« L’amour est à réinventer ». Arthur Rimbaud

Oui, l’amour est à réinventer chaque jour, chaque seconde pour que le couple ne sombre pas dans la routine qui tue, pour qu’il n’étouffe pas, pour qu’il soit toujours dans l’enthousiasme, l’envie, l’écoute, pour ne pas se perdre de vue, s’oublier dans le travail, les activités …

Marie l’a compris, tard, mais elle l’a compris …. et pour « réinventer » l’amour, pour ne plus être transparente, elle choisit de devenir « une autre », totalement amnésique des douze dernières années écoulées …..
Une autre, étrangement familière et différente à la fois, une autre face d’elle-même, sa part cachée, sa part silencieuse …

Citation :
« Je sais qu’il est parfois utile de comprendre le passé pour vivre sereinement le présent et l’avenir, mais moi non plus, je ne suis plus très sûre de vouloir faire des découvertes sur ce passé qui, pour moi encore bien plus que pour Pablo, est un mystère. »

« Monsieur mon passé, laissez-moi passer… » dit la chanson…
Est-il bon de déterrer ce qui est enfoui ?
Marie va hésiter, se poser des questions, se taire, parler, hésiter … avancer vers les autres, ces inconnus qui la connaissent mieux qu’elle ne se connaît …Disent-ils la vérité ou une vérité qui « les arrange » ?
Avec la découverte de son journal intime (le meilleur passage du livre pour moi…), elle comprendra, recollera les pièces du puzzle …

A mots feutrés, d’une belle écriture mélangeant dialogues et pensées (on voit ainsi que tout se bouscule en Marie), Frédérique Deghelt nous entraîne à la suite de Marie qui redécouvre sa vie et qui se rendra compte que :
Citation :

«L’éternité se trouve dans chaque instant présent qui s’enfuit mais dont on pense qu’il contient cette éternité. »


La grand mère de Jade




Combien de personnes vieillissantes, combien de personnes isolées « d’un âge » qui ne souhaitent pas quitter leur « chez eux » et qui doivent s’y résoudre ?
Qui veulent rester dans leurs habitudes, leurs souvenirs, parce qu’ils s’y sentent plus proches de « l’absent. » ?

Citation :
«Personne n’y voyait le message que m’adressait l’absent ; celui de continuer seule à contempler la beauté de notre jardin. »

Que ferons-nous quand viendra pour nous, le temps des rides, des cheveux blancs et de la diminution de notre vitalité ?

C’est dans un roman à deux voix que nous entraîne l’auteur, les réflexions de Mamoune, la grand-mère et de Jade, la petite fille. L’une se racontant, l’autre étant racontée à la troisième personne.

J’ai beaucoup apprécié les chapitres ou Mamoune s’exprime, où l’on découvre son amour des livres, sa rencontre avec la lecture, sa façon d’analyser les différentes situations, ses remarques sur les relations humaines.
A travers ce qu’elle exprime, il y a une recherche de ce qu’est la transmission familiale, des non-dits qui dérangent, des « écoutes » trop rapides, superficielles, qu’on regrette lorsque nos « anciens » ne sont plus là….

Citation :
« Dès que la lecture m’a enlevée, j’ai eu besoin de conserver des mots, besoin de les copier dans un cahier, comme si je mettais mes pas dans ceux des écrivains que j’aimais. »
J’ai été plus intéressée par la partie Mamoune et ce qu’elle développe que par la partie Jade que j’ai trouvé parfois un peu « tirée par les cheveux »…
Maoune, dans son approche de la lecture, alors qu’elle ne vivait pas dans un « milieu porteur »,
Mamoune et son rapport à l’écrivain,
Mamoune et sa découverte de la vie parisienne …
Mamoune et sa vie ….

Nous sommes nombreux à avoir le bonheur d’une mamie connue, aimée, complice, à l’écoute de nos secrets et je crois que c’est pour cela que ce roman nous « parle » ….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 41
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   Lun 23 Jan 2012 - 2:41

Je suis en train de lire La vie d'une autre, après que des amis m'en aient conseillé la lecture; je ne fais que commencer mais pour le moment je ne trouve pas grand intérêt à cete histoire. Ou plus précisément, si, le fil de l'histoire est bien trouvé mais l style, bof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frédérique Deghelt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frédérique Deghelt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saisie numérique
» 1963 - A957 (Amérique du Sud - Méditerranée - Canaries)
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» Le livre numérique
» Les vikings en Amérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: