Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Vous avez dit : "Parfum de livres..."?

Aller en bas 
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 17:14

Des cinq sens et de l'odorat en particulier, l'inspiration est friande. Ainsi la littérature regorge-t-elle de ces mémoires olfactives.
Sur ce fil, donc, nos EXTRAITS DE PARFUM...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 17:31

Citation :
"- C'est que, n'est-ce pas, commença la nourrice, ce n'est pas très facile à dire, parce que...
ils ne sentent pas partout pareil, quoiqu'ils sentent bon partout mon Père, vous comprenez...
Prenez leurs pieds par exemple, eh bien, là ils sentent comme un caillou lisse et chaud ; ou bien non, plutôt comme du fromage blanc... ou comme du beurre, comme du beurre frais, oui c'est ça : ils sentent le beurre frais. Et le reste du corps sent comme... comme une galette qu'on a laissé tremper dans le lait.
Et la tête, là, l'arrière de la tête, où les cheveux font un rond, là, regardez mon Père, là où vous n'avez plus rien..."
Et comme Terrier, médusé par ce flot de sottises minutieusement détaillées, avait docilement incliné la tête, elle tapotait sa calvitie.
"...c'est là, très précisément qu'ils sentent le plus bon.
Là, il sentent le caramel, cela sent si bon, c'est une odeur si merveilleuse mon père, vous n'avez pas idée !
Quand on les a sentis à cet endroit là, on les aime, que ce soient les siens ou les enfants des autres. Et c'est comme ça, et pas autrement, que doivent sentir les petits enfants?
Et quand ils ne sentent pas comme ça, quand là-haut derrière la tête ils ne sentent rien du tout, encore moins que de l'ai froid comme celui-là, ce bâtar, alors...
Vous pouvez expliquer ça comme vous voulez, mon père mais moi...
"
Patrick Suskind : Le Parfum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 17:42

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Grassecouverturegduj2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 17:50

- "Eau couronnée" (Antoine Dejean in Traité des Odeurs, 1764) :
Mettre dans une cucurbite esprit-de-vin, violettes, racines d'iris, jonquilles, fleurs d'oranger, roses musquées, tubéreuses, macis, clous de girofle, quintessence de bergamote et d'orange du Portugal. Distiller.


- "Eau merveilleuse pour le teint" (Marie de Romieu in Instruction pour les jeunes dames (1597) :
Prendre des pigeons, leur ôter les ailes et les pattes. Incorporer dans leur corps : térébenthine, fleurs de lis, oeufs frais, miel, coquiolles de mer, perles brouées et camphre. Les distiller dans un alambic de verre au bain-marie avec musc et ambre gris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 18:08

Radhika Jha, romancière.
Son premier roman s'intitule : L'Odeur.
Traduit de l'anglais (Inde) par Dominique Vitalyos

Citation :
-"Mais ça ne fais rien (dit la tante) ton instinct ne t'a pas trompé. Fie-toi à l'odeur, elle t'en dira long, dit-elle en continuant à remuer.
Dans les oignons, c'est l'eau qui porte l'odeur, c'est elle qui pique les yeux et qui fait pleurer. Alors on les fait frire pour se débarrasser de l'eau.
D'abord, les oignons se défendent. Ils gardent leur eau, ils ont peur de mourir. Ils chantent, ils se crient dessus, ils te maudissent et ils dégagent une odeur horrible.
Puis le feu et l'huile font leur travail et les oignons abandonnent la lutte. L'odeur les quitte comme le souffle quitte un mourant, et entre dans les autres ingrédients. (Elle marqua une pause solennelle avant de conclure) L'odeur des oignons, c'est celle de la mort. -Stuféfaite, je la regardais. Son visage s'était adouci, ses yeux gardaient le chatoiement que son sourire y avait mis. -Tu feras une bonne cuisinière, petite, dit-elle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Invité
Invité



Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 19:03

Un autre extrait de l'Odeur, un livre qui ne m'a pas tant emballée, sauf les passages sur les aliments et la cuisine...
Ce sont les premières lignes du roman


Citation :

Quand le vent soufflait en rafales comme il le fit souvent ce printemps-là, l'odeur de baguette sortie du four le disputait dans l'Epicerie de Madras aux senteurs piquantes des condiments et des mélanges d'épices.Elle entrait sans hésiter, ignorant les mannequins aux seins lourds drapés dans leurs saris, exposés dans la vitrine spacieuse avec les vidéocassettes indiennes et les moulins à prière chinois. Elle marquait un temps d'arrêt devant le rayon des plats cuisinés - rondelles de bananes frites à l'huile de coco, samosas, gulab jamun, pappadam - et un peu de sa force se diluait dans l'âcreté puissante des arômes étrangers.
Une nouvelle bourrasque froide s'engouffrait par la porte ouverte, et l'odeur de baguette, ragaillardie, s'aventurait plus loin dans le magasin. Survolait sans faiblir les cageots de légumes, dépassait le comptoir où mon oncle lisait son quotidien et les présentoirs à journaux qui sentaient l'encre et les produits chimiques, avant de prendre le virage vers l'arrière-boutique où je me tenais. Là, cernée de toutes parts et coupée de ses renforts par la configuration coudée des lieux, elle livrait son dernier combat aux arômes capiteux avant de se rendre, submergée par les assauts conjugués de ces armées d'un autre monde, coriandre, curcuma, cardamome et cannelle.
Dans ses derniers sursauts de témérité, elle imprégnait mes sens. Je retenais mon souffle pour lui donner refuge jusqu'au moment où mes poumons perfides me trahissaient. Vaincue, j'expirais bruyamment et laissais les épices de ma terre d'origine, que je n'avais jamais vue, prendre possession de moi.


Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 19:11

Bonne idée Babelle! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 21 Avr 2007 - 21:09

Nezumi a écrit:
Un autre extrait de l'Odeur, un livre qui ne m'a pas tant emballée, sauf les passages sur les aliments et la cuisine...
Ce sont les premières lignes du roman(...)
D'accord avec toi Nezumi : L'Odeur, de Radhika Jha, m'a profondément ennuyée sauf côté cuisine. Je le site cependant parce que son titre est explicite. C'est d'ailleurs curieux que de si beaux passages soient enfouis dans le reste d'une intrigue si creuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Ella
Invité



Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeDim 22 Avr 2007 - 12:59

Je partage votre avis à propos de L'odeur de Radhika Jha, que j'ai trouvé très moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Ella
Invité



Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeDim 22 Avr 2007 - 13:01

Correspondances

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens
.


Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeDim 22 Avr 2007 - 21:29

Ella tu as saisi l'opportunité de rappeler ce magnifique poème de Baudelaire...C'est pour moi toujours un bonheur que de pouvoir le relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeDim 22 Avr 2007 - 22:40

Moi de même, il y a longtemps que je ne l'avais relu mais j'aime trop ces quelques vers:drunken

Citation :
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Merci pour la piqure de rappel Stell_A!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeSam 12 Mai 2007 - 20:28

Avons-nous le parfum de nos livres?

"Entre tous les parfums, inaugural en quelque sorte, le parfum du livre (...) Ces volumes de taille si variable qui pesaient dans la main et qui faisaient sentir toute la solidité de leur corps, contrastaient singulièrement avec le livre chinois fait de papier fin, quasi translucide, si souple et si léger, irradiant de l´encre ancienne au reflet irisé et qui distillait encore ce parfum indéfinissable, mélange d´herbe fraîche et de branches séchées. Si le livre chinois relève du végétal, le livre occidental, à mes yeux relève soit du minéral soit de l´animal.(...)

Alors, comme naturellement, dans mon souvenir, à l´odeur du livre venait se mêler celle du corps des Occidentaux. Celle qui alerte la narine de tout Chinois lorsqu´il croise, dans une de ces rues étroites des villes chinoises, des Occidentaux, seuls ou en groupe. C´est une odeur difficile à définir ( que les Occidentaux eux-mêmes ignorent et qu´on se sent plus pour peu qu´on vive parmi eux), qui tient essentiellement au laitage. Malgré l´expression dont certains chinois usent pour la qualifier " Çà sent le lait", il n´y entre pas nécessairement de nuance péjorative mais avant tout une constatation physiologique. (...) L´enfant chinois, à part le lait maternel, ne connait que le lait de soja. Aussi, lorsqu´un Chinois goûte pour la première fois le lait de vache ou de chèvre, ne manque-t-il pas d´avoir un haut le coeur, voire une envie de vomir."
( François Cheng. " Le Dit de Tianyi" Chap. 12).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitimeVen 8 Juin 2007 - 1:34

"Sa chambre embauma la frangipane, il vérifia si un flacon ne traînait pas, débouché; il n'y avait point de flacon dans la pièce; il passa dans son cabinet de travail, dans la salle à manger: l'odeur persista.

Il sonna son domestique: - Vous ne sentez rien, dit-il? L'autre renifla une prise d'air et déclara ne respirer aucune fleur: le doute ne pouvait exister; la névrose revenait, une fois de plus, sous l'apparence d'une nouvelle illusion des sens.

Fatigué par la ténacité de cet imaginaire arôme, il résolut de se plonger dans des parfums véritables, espérant que cette homéopathie nasale le guérirait ou du moins qu'elle retarderait la poursuite de l'importune frangipane.

Il se rendit dans son cabinet de toilette. Là, près d'un ancien baptistère qui lui servait de cuvette, sous une longue glace en fer forgé, emprisonnant ainsi que d'une margelle argentée de lune, l'eau verte et comme morte du miroir, des bouteilles de toute grandeur, de toute forme, s'étageaient sur des rayons d'ivoire.

Il les plaça sur une table et les divisa en deux séries: celle des parfums simples, c'est-à-dire des extraits ou des esprits, et celle des parfums composés, désignés sous le terme générique de bouquets.

Il s'enfonça dans un fauteuil et se recueillit.

Il était, depuis des années, habile dans la science du flair; il pensait que l'odorat pouvait éprouver des jouissances égales à celles de l'ouïe et de la vue, chaque sens étant susceptible, par suite d'une disposition naturelle et d'une érudite culture, de percevoir des impressions nouvelles, de les décupler, de les coordonner, d'en composer ce tout qui constitue une oeuvre; et il n'était pas, en somme, plus anormal qu'un art existât, en dégageant d'odorants fluides, que d'autres, en détachant des ondes sonores, ou en frappant de rayons diversement colorés la rétine d'un oeil; seulement, si personne ne peut discerner, sans une intuition particulière développée par l'étude, une peinture de grand maître d'une croûte, un air de Beethoven d'un air de Clapisson, personne, non plus, ne peut, sans une initiation préalable, ne point confondre, au premier abord, un bouquet créé par un sincère artiste, avec un pot-pourri fabriqué par un industriel, pour la vente des épiceries et des bazars.

Dans cet art des parfums, un côté l'avait, entre tous, séduit, celui de la précision factice.

Presque jamais, en effet, les parfums ne sont issus des fleurs dont ils portent le nom; l'artiste qui oserait emprunter à la seule nature ses éléments, ne produirait qu'une oeuvre bâtarde, sans vérité, sans style, attendu que l'essence obtenue par la distillation des fleurs ne saurait offrir qu'une très lointaine et très vulgaire analogie avec l'arôme même de la fleur vivante, épandant ses effluves, en pleine terre.

Aussi, à l'exception de l'inimitable jasmin, qui n'accepte aucune contrefaçon, aucune similitude, qui repousse jusqu'aux à peu près, toutes les fleurs sont exactement représentées par des alliances d'alcoolats et d'esprits, dérobant au modèle sa personnalité même et y ajoutant ce rien, ce ton en plus, ce fumet capiteux, cette touche rare qui qualifie une oeuvre d'art
. "

Huysmans (A rebours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Empty
MessageSujet: Re: Vous avez dit : "Parfum de livres..."?   Vous avez dit : "Parfum de livres..."? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit : "Parfum de livres..."?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES HE si vous avez un problème j'ai peu etre la solution
» [Février 2015] Birchbox
» Si vous avez envie de gerber un peu plus...
» VOUS AVEZ DIT MUNICIPALITE MODEM !!
» Vous avez dit BD? (Carmen Cru)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: