Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Martine Delerm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Martine Delerm   Mar 15 Déc 2009 - 14:57



son fil dans la section littéraire

On parle plus souvent de  Philippe son mari, et de Vincent leur fils, pourtant Martine ne manque pas de talents!

Professeur de français pendant plusieurs années, aujourd'hui Martine Delerm dessine et écrit.

Ce qui la caractérise serait la délicatesse et  la poésie de son trait et de ses mots.

Bibliographie (sélection)
-Meurtre au salon du livre (Magnard, coll tipik)
- Meurtre à Honfleur (Magnard, coll tipik)
- Marie banlieue
- Une tasse de temps qui passe
- Antigone peut-être
- Marie Marine et l’océan
- Les parapluies mouillés
- Zoé
- Meurtre à la romaine (Magnard, coll tipick)
- Funambule
- Abécédaire
- Somnambulettes (Grasset)
- Barnabé, peintre d'ombres en 2009.

Martine Delerm a reçu le Prix Alphonse Daudet décerné par l'Académie Goncourt pour ses illustrations de ''Un arbre dans la lune' paru en 2003 aux éditions du Rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Martine Delerm   Mar 15 Déc 2009 - 15:09

Quelques ouvrages de Martine Delerm:


L'oiseau-Emoi:illustré par Martine Delerm.
Texte de Michal Snunit
L'oiseau-émoi vit en chacun de nous, tout au fond. Il est en quelque sorte le témoin, le porte-parole de toutes nos émotions.
Personnage étrange, fidèle compagnon, l’oiseau-émoi détient la clé de nos secrets les plus intimes.
Michal Snunit apaise les tourments de l’âme, ce feu qui couve et souvent s’anime sans que l’on puisse le maîtriser. Au détour de rimes habiles, elle rappelle l'importance de se sentir en accord avec soi-même. Les mots sont choisis, comme la figure symbolique de l’oiseau, frêle boule de plume recroquevillée sur elle-même dans la chaleur du nid qui se change en un être libre capable de voler.
Si le message est ici l’essentiel, Martine Delerm l’enrichit d’illustrations tout aussi soignées. Délicates, nuancées, elles adoptent des tons sobres de bleu, de vert et de marron. Un ouvrage sensible et réconfortant, à la fois doux comme la caresse d’une plume, subtil comme le craquement d’une feuille sèche et optimiste comme l’éclosion d’un bourgeon.
(extrait du commentaire Evene)



Barnabé
Dans un monde obsédé par la vitesse, le travail et l'efficacité, où chacun se retrouve prisonnier du mouvement de la vie, Barnabé, peintre pauvre et solitaire, armé de son seul pinceau, amoureux du silence et de l'immobilité, va s'attaquer au temps qui passe.
"On n'a qu'une vie et le temps passe, on n'a qu'un temps, et la vie passe." Alors il ne faut pas laisser filer sa chance ou tourner le dos à sa vocation artistique. Et s'il ne peut pas peindre la lumière, ce sont les ombres fugaces que Barnabé immortalisera sur les murs de son pays.
[...]Au royaume de Martine Delerm, la tendresse est reine. Une tendresse en partage, pour penser le monde le temps d’une valse avec des notions essentielles : le beau, le vrai et les années qui se couchent les unes après les autres.
(extraits commentaire Evène)



Funambule
Le funambule de cet album n'est pas un acrobate. S'il avance sur un fil, il avance lentement, il rêve, il pense, il contemple le monde. Le funambule écrit sa vie sur les morceaux de ciel. Il aime le silence, c'est en se taisant qu'il délivre ses messages et si les passants pressés ne remarquent rien, les enfants, eux, les accueillent précieusement. Bien sûr, choisir de vivre sur un fil n'est pas sans risque. Il arrive que le Funambule tombe...



Papiers de soi
Mot de l'éditeur:
« Vos papiers ! Vos papiers ! Vider les poches et fouiller la mémoire. Retourner les tiroirs. Papiers d’enfance, lettres en souffrance. Que pourrais-je bien montrer ? » … encre palie, alanguie, papier froissé, lettre décachetée, cahier raturé, origami fragile ou image fanée : patchwork-aquarelle de souvenirs mis bout à bout, « images plus vraies que la vie », d’une vie comme une autre et pourtant tellement exceptionnelle. Vos papiers ! Vos papiers ! Martine Delerm et son pinceau délicat, Martine Delerm et ses papiers de mélancolie, Martine Delerm ou un cahier délicieux, une nuance de couleurs et un soupçon de regret. « Courir. Courir derrière ses mots et ses idées. Courir après ses cris. Retenir ce qui s’échappe. Écrire pour ne pas oublier. » Un ouvrage qui ne cessera de réveiller les papiers assoupis et les souvenirs effacés d’un lecteur séduit par une illustratrice toute de délicatesse.


Somnambulettes
Rimes suivies, rimes croisées, rimes embrassées... Martine Delerm joue avec toutes au cours de ses treize "Somnambulettes". Un joli livre où les personnages féériques, princesses, fées et farfadets, les astres et la flore volent au secours des petits yeux qui ont du mal à se fermer.

Grâce à ces tendres univers brossés en pastels et rythmés par une plaisante musicalité, tous cauchemars seront évités. Bien au contraire, les petites consciences sont doucement guidées vers le pays des rêves : "Douce, douce, petit mousse, douce, douce, la vie est douce. Dans le creux des coquillages on entend le vent du large, la chanson salée d'une nuit d'été."
(Editeur)



Antigone peut-être
Antigone, la jeune femme qui dit « non », l’incarnation de la résistance. Ici on ne reprend pas l’histoire contée par Sophocle, Cocteau, Anouilh ou Bauchau mais on travaille le cœur même des questions de l’injustice, des injustices faites aux jeunes femmes, de la tentation de la mort. Le livre, très poétique, se compose d’une série de tableaux représentant des situations d’oppression, de viol, d’emprisonnement, toutes contemporaines. Et interroge : derrière les Tatiana, Fatia ou Juliette aujourd’hui privées d’enfance ou de liberté se cachent peut-être autant de modernes Antigone… Beau et poignant ; accessible dès 7 ans, sans doute avec un accompagnement des parents.
(source France Info)


Une tasse de temps qui passe
Recueil de poèmes de Martine Delerm


Un arbre dans la lune
Un arbre dans la lune est un conte pour enfants écrit par Jean Chalon et illustré par Martine Delerm.
Jean Chalon transmet là à nouveau son amour des arbres à travers cette histoire, comme il l'a fait dans Journal d'un arbre, 1998-2001 qui s'adressait aux plus vieux.
C'est l'histoire d'une petite fille, Daphné, qui veut être un arbre.


“C’est curieux la vie ici : on attend toujours quelque chose. Autre chose. Moi, j’aime voir passer le temps. C’est comment ailleurs? L’hiver ici, c’est ni blanc ni bleu. Ces petites banquises sur le bord des trottoirs, ça coule sale, ça fait des flaques grises dans l’escalier. Moi, c’est Zoé et je mélange : les matins, les soirs, le noir, le blanc, hier, demain et maintenant..”


Dernière édition par coline le Mar 15 Déc 2009 - 15:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martine Delerm   Mar 15 Déc 2009 - 15:40

coline a écrit:
Professeur de français pendant plusieurs années, aujourd'hui Martine Delerm dessine et écrit.
et si je ne me trompe pas, elle fait aussi les sublimes photos qui accompagnent souvent les jolis textes de son mari Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Martine Delerm   Mar 15 Déc 2009 - 15:41

kenavo a écrit:
coline a écrit:
Professeur de français pendant plusieurs années, aujourd'hui Martine Delerm dessine et écrit.
et si je ne me trompe pas, elle fait aussi les sublimes photos qui accompagnent souvent les jolis textes de son mari Very Happy

Peut-être oui Kenavo...Vas-y...Complète si tu les trouves... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martine Delerm   Mar 15 Déc 2009 - 15:46

coline a écrit:
Peut-être oui Kenavo...Vas-y...Complète si tu les trouves... content
j'ai la confirmation que c'est bien elle la photographe:



mais malheureusement on n'en trouve pas d'autres sur le net que les couvertures..
mais pour ceux qui connaissent les livres de son mari - les photos complètent à merveilles ses textes Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Martine Delerm   Sam 19 Nov 2016 - 5:44


Le pays d’avant
Citation :
Présentation de l’éditeur
Demain, c'est la rentrée des classes. Camille a taillé ses crayons, écrit son nom sur ses cahiers, glisse un coquillage dans sa trousse. Elle pense à l'école, au marronnier dans la cour, au préau. Demain. Pour l'instant, c'est encore les vacances. Camille a le temps. Camille aime le pays d'avant. Camille le sent bien, elle est du pays d'avant. Elle collectionne ces petits moments précieux, ces moments confortables et joyeux qui précédent les fêtes, les bons dîners en famille, les premiers flocons, les matins de Noël, les départs en vacances...
Ces moments où rien ne s'est encore déroulé, où tout est encore à venir. Martine Delerm nous offre un texte poétique, empreint d'une jolie nostalgie où la douceur des illustrations, faites au pastel, se mêle à la mélodie des mots.

En allemand, il y a l’expression Vorfreude ist die schönste Freude (La joie d’avant est la plus belle joie).

En quelque sorte, Martine Delerm a mis ce dicton en image.

Camille adore s’imaginer ce qui est au point de se passer… et savoure ainsi doublement l’événement.

Les images de Martine Delerm sont d’une douceur qui donnent tout le poids au texte.






_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martine Delerm   

Revenir en haut Aller en bas
 
Martine Delerm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Martine"... Nouvelle édition revue et corrigée !!!
» Si vous connaichis eune Martine, ch'est s'fiête!
» Bon anniversaire Marie-Martine
» Mes poupées Martine
» la série Martine de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: