Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mitch Albom

Aller en bas 
AuteurMessage
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMar 15 Déc 2009 - 23:05

Mitch Albom Photo_15

Mitch Albom

Mitch Albom (13 mai 1959-) est un écrivain, journaliste, et animateur de télévision.
Américain né à Passaic dans le New Jersey[1].
Il est connu pour ses livres à succès
qu'il a fait connaitre grâce au club de lecture d'Oprah Winfrey.

Ses oeuvres:
Morrie : une leçon de vie, 2003
Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut, 2003
La dernière leçon : Comment un vieil homme face à la mort m'a appris le goût de vivre, 2004
Pour un jour de plus, 2006

* Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut (Oh! éditions,2004)
est publié aux États-Unis en 2003; le succès est immédiat. Le livre, traduit dans 37 pays, s'est vendu à plus de 5 millions d'exemplaires, et a été adapté pour la télévision.

J'ai lu: Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut.

Mot de l'auteur: Mitch Albom
J'aimerais dédier ce livre à Edward Beichman, mon oncle adoré, la première personne à m'avoir entrouvert une porte du Ciel.
Chaque années, en famille autour de la table de Thanks-giving, il nous racontait comment il s'était jadis réveillé en pleine nuit, à l'hôpital, et avait alors découvert les âmes de ses chers disparus assisses au bord de son lit, qui l'attendaient.
Je n'ai jamais oublié son histoire. Et lui non plus je ne l'ai jamais oublié.
À l'image de la plupart des religions qui, à cet égard, sont toutes respectables, nous avons tous notre petite idée sur le Ciel.
La version présentée ici n'est jamais qu'une supposition, un souhait, en quelque sorte, que mon oncle et d'autres comme lui
- ces gens qui ont pu croire leur passage sur terre sans importance - se rendent compte au contraire qu'ils en ont eu beaucoup
et aussi combien ils ont été aimés.


Citation :
La dernière heure de la vie d'Eddie fut en tout point semblable aux autres heures de sa vie qui se déroula essentiellement dans l'enceinte de Ruby Pier, une fête foraine estivale installée près d'un immense océan gris et comprenant les divertissements d'usage; promenade, grande roue, montagnes russes, autos tamponneuses,stand de friandises, ainsi que des tas de jeux parmi lesquels celui du clown-dont -il faut-viser-la bouche-avec -un-jet-d'eau. Sans oublier une nouvelle attraction de taille, le Grand Plongeon, où Eddie trouvera la mort lors d'un accident qui fera la une des journaux aux quatre coins de l'État.


Bulle: Eddie travaille dans un parc d'amusement depuis déjà très longtemps.
Il travaille à la maintenance des manèges. Il y trouve la mort.
et c'est à la suite de celle-çi qu'il rencontre 5 personnes décédés.

Bulle: À travers ses 5 rencontres différentes, on traverse la vie d'Eddie à certain âge.
Chacune des rencontres apportent aux lecteurs un questionnement sur ses propres agissements.
Chacune des rencontres nous fais traverser un moment dans la vie D'Eddie
Quand il était soldat,la rencontre du capitaine. la rencontre avec son père, avec sa femme décédée et la rencontre d'une fillette.
Bref, un livre simple mais ayant en bout de ligne une leçon de vie.


Dernière édition par bulle le Jeu 17 Déc 2009 - 11:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 2:44

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut.

Bulle: Eddie a sept ans lorsqu'il rencontre L'Homme bleu , une rencontre sans
que l'enfant et l'homme aient connaissance de leur rencontre.
L'instant où la balle (qu'Eddie) avait eu pour son septième anniversaire,
vole par-dessus sa tête lors d'une joute entre amis. La balle atterrit dans la rue.
Eddie se jette en courant devant une voiture.
L'Homme bleu est au volant du véhicule.
Citation :


"N'aie pas peur...lui dit l'homme bleu en se levant lentement de sa chaise.
N'aie pas peur...' Sa voix était apaisante, mais Eddie ne pouvait s'empêcher de le dévisager. C'est à peinse s'il avait connu cet homme.

" Il y a cinq personnes à rencontrer au Ciel, expliqua alors l'homme bleu. Chacun d'entre nous a fait partie de ta vie pour une raison ou une autre. Il se peut que tu aie ignoré la raison, à l'époque, et c'est à ça que sert le Ciel. À comprendre ta vie sur terre.
" Je suis ta première personne. Edward. Après ma mort ma vie a été illuminée par cinq autres; et puis je suis venu t'attendre ici, me mettre dans ta file, te raconter mon histoire, qui fait partie de la tienne aussi Après moi il viendra d'autres personnes. Certaines que tu connaissais, d'autres peut-être pas. Mais chacune a croisé ton chemin avant de mourir. Et l'a modifié à tout jamais."
'Qu'est-ce...qui"
L'Homme Bleu attendaiat , impassible.
"Qu'est-ce qui...vous a...tué?"
L'Homme Bleu eut l'air un peu surpris. Puis il lui sourit.
"Toi."
- La première leçon
Citation :
Eddie: " Mais maintenant il faut que je paye, dit-il.
- Que tu payes?
- Pour ma faute. Je suis là pour ça , non?
Pour que justice soit faite?"
L'Homme bleu sourit.
"Non Edward. Tu es ici pour que je puisse t'apprendre quelque chose.
Tous les gens que tu vas rencontrer vont faire pareil."
Eddie était sceptique.
"M'apprendre quoi? demanda-t-il.
- Que le hasard n'existe pas. Nous sommes tous reliés les uns aux autres.
Nos vies sont tout aussi inséparables les unes des autres que la brise l'est du vent.'
Eddie hocha la tête.
"ON avait jeté une balle. J'ai été bête de courir comme ça.
Pourquoi est-ce qu'il fallait que vous mouriez à cause de moi? Ce n'est pas juste.'
L'Homme Bleu tendit la main.
" Ce n'est pas la justice qui gouverne la vie et la mort. Si c'était le cas, tous les gentils mourraient vieux.'

Citation :
Il se retourna, tendit la main, la leva, et ils se retrouvèrent tout à coup debout derrière un petit groupe de gens en deuil. Près de la tombe, un prêtre lisait la Bible. Impossible pour Eddie de distinguer les visages, il ne voyait que l'arrière des chapeaux. le dos des robes et des vestes de complet.
" C'est mon enterrement, expliqua l'Homme Bleu. Regarde ces gens en deuil. Certains me connaissaient à peine, et pourtant ils sont là.
Pourquoi? Est-ce que tu t'es déjà posé la question? Pourquoi les gens se rassemblent, quand les autres meurent? Pourquoi sentent-ils qu'il le faut?
" C'est parce que tout au fond de lui l'esprit humain sait que toutes les vies se chevauchent. Que si la mort a emporté quelqu'un, c'est qu'elle est passée à côté de quelqu'un d'autre., et que, dans ce petit intervalle entre être emporté et ne pas l'être, il y aura des tas de vies dont le cours changera.
"Tu trouves que tu aurais dû mourir à ma place. Mais pendant ma vie sur terre, d'autres personne sont mortes à ma place aussi! Cela se produit tous les jours. Quand la foudre tombe une minute après ton dé;par, ou quand un avion où tu aurais pu te trouver s'écrace. Quand tes collègues tmbent malades, et toi non. On croit que tout cela est dû au hasard, alors qu'il y a un équilibre sous-jacent. Lorsqu'une chose se flétrit, une autre fleurit. La naissance et la mort font parti d'un tout.


Dernière édition par bulle le Mer 16 Déc 2009 - 12:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 5:29

Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut

Bulle: Cette deuxième rencontre est intense.
La guerre toujours tragique dans son ensemble.
Citation :
Eddie avait appris beaucoup pendant la guerre.
Conduire un tank. Se raser avec de l'eau froide dans son casque. avait appris à fumer, marcher au pas, franchir un point de corde....
Eddie:" Qu'est-ce que je fiche ici?"
Le Capitaine le regarda avec ses drôles d'yeux brillants et Eddie s'interdit de poser l'autre question qui l'inquiétait, maintenant qu'il avait vu l'Homme Bleu: Avait-il tué le Capitaine aussi?
Bulle:Eddie furieux d'y avoir perdu une jambe . Le Capitaine y a perdu la vie sur une mine antipersonnel.
Le Capitaine: J'ai sacrifié ta jambe pour te sauver la vie.
Citation :
Eddie regarda sa jambe qui se balançait par-dessus la branche. Les cicatrices de l'opération étaient revenues.Et la souffrance avec. Il sentit monter en lui un sentiment qu'il n'avait plus éprouvé depuis avant sa mort, depuis bien longtemps.
Citation :
" Les collines" Eddie comprit que c'était là le cimetière du Capitaine. Pas de cercueil ni de funérailles. Juste son squelette en mille morceaux, et la terre boueuse.
- Vous avez attendu ici tout ce temps? murmura Eddie.
- Le temps n'est pas ce que tu t'imagines, lui répondit le Capitaine en s'asseyant auprès de lui. La mort? Ce n'est pas la fin de tout, contrairement à ce que l'on croit. Notre vie sur terre n'est jamais qu'un commencement."
"Le ciel" un endroit où l'on peut tirer la leçon des jours précédents.
Alors écoute bien ce que tu as besoin que je t'apprenne."
La deuxième leçon
..... "Un sacrifice, dit le Capitaine. Tu en a fait un. J'en ai fait un. On en fait tous. Sauf que le tien t'a rendu furieux. Tu n'as pas arrêté de penser à ce que tu avais perdu.
"Parce que tu n'as pas compris; que se sacrifice fait partie intégrante de la vie. Il faut faire des sacrifices. On ne doit pas les regretter mais plutôt y aspirer, qu'ils soient petits ou qu'ils soient grands , que l'on soit une mère qui travaille pour payer les études de son fils, une fille qui revient chez ses parents s'occuper de son père malade.

Bulle: Chaque rencontre sera déterminante , il comprendra alors mieux certaines situation.


Dernière édition par bulle le Jeu 17 Déc 2009 - 10:08, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 6:02

Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut

Bulle: La troisième personne Ruby Pier et le voile du paternel.

Citation :
" Non! hurla Eddie. Non! Non! " continua-t-il de hurler jusqu'à ce que le mot qu'il cherchait. un mot qu'il n'avait pas prononcé depuis des decennies, finisse par se former dans sa gorge.
Alors il le cria, ce mot, il le hurla si fort que sa tête se mit à palpiter. Mais la silhouette sur la banquette resta penchée, impassible, une main sur la table et l'autre tenant un cigare, sans jamais lever le regard, peu importe combien de fois Eddie hurla le mot non-stop:
" Papa! Papa! Papa!"
Citation :
Tous les parents abîment leurs enfants, c'est inéluctable. La jeunesse est comme le verre ancien, elle absorbe les empreintes de ceux qui les touchent. Certains parent maculent, d'autres fèlent, quelques-uns brisent complètement les enfanences en minuscules éclats éparpillés, impossible à recoller ensuite.
Citation :
Le verre, symbole de l'enfance d'Eddie. Il avait passé ses jeunes années à être rossé, fouetté et battu. Ce fut la seconde façon de l'abîmer, les seconds dégâts subis, après la négligence; ceux de la violence.

Malgré tout cela, au fond de lui Eddie adorait son pater, parce que les fils adorent leurs pères même quand ce sont des montres. C'est comme ça qu'ils apprennent la dévotion. Avant de se consacrer à Dieu ou à une femme., un garçon se consecrera à son père, même si c'est ridicule et totalement inexplicable .

Citation :
Tous les parents abîment leurs enfants. Cette vie familiale-ci fut faite de négligence, de violence, puis de silence. Et maintenant, en ce lieu par-delà la mort. Eddie s'effrondrait contre un mur en acier inoxydable et tombait dans un talus de neige, à nouveau bléssé par le refus d'un homme dont, aussi inexplicable que ce fût, il espérait toujours l'amour, un qui même au Ciel continuait de l'ignorer. Son père. Le mal était fait.

Bulle: Ruby Pier; Le parc d'attractions portait le nom de cette femme.
Ruby Pier fit comprendre à Eddie
comment son paternel était mort en sauvant un ami qui pourtant avait essayé d'aggresser sa femme.
Le corps du paternel retrouvé sur la plage.
Eddie a recherché l'amour de son père qui n'est jamais venu.
Tout au long de son existence le lien entre eux ne s'est pas fait.


Dernière édition par bulle le Jeu 17 Déc 2009 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeJeu 17 Déc 2009 - 11:04

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut.

Bulle: La rencontre douce et aimante de son épouse Marguerite comme quatrième personne. Agréable retour en arrière pour Eddie, il y revoit sa jeunesse avec sa bien-aimée.

Ainsi que la rencontre d'une fillette, non pas celle du manège en défectuosité lors de la mort de d'Eddie. Non! ces mains de gamines dans les siennes étaient celles de la fillette dans la cabane en flammes lors de la guerre.

Bulle: Un livre pour l'âme et pour le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusine
Espoir postal
Mélusine

Messages : 43
Inscription le : 19/05/2010
Age : 52
Localisation : Bouches du Rhône

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 21:04

Bonsoir,

J'ai lu de lui "Les cinq personnes que j'ai rencontrées là haut"
Mes impressions :

Eddie décède brusquement dans le lieu même de sa naissance et de son enfance, la fête foraine, en secourant une fillette dans une machine d'attraction.
Il monte au ciel et là il fera la connaissance ou retrouvera des personnes très importantes, présentes dans sa vie passée. Celles-ci vont lui permettre de comprendre sa vie passée et de se réconcilier avec lui-même mais aussi avec sa vie.
Albom, narre l'histoire en alternant le passé d'Eddie, ses anniversaires et sa présence dans l'au-delà.

Un livre magnifique, qui parle de valeurs, de rencontres, de mort et à travers d'elles, de la vie.
Nous ne sommes rien sans les autres. Chacun des êtres humains est lié à l'autre, et ensemble ils forment les maillons d'une même chaîne, celle de vie. Nous sommes tous dépendants les uns, des autres.
Voilà ce qu'il me semble être l'idée principale qu'a voulu nous livrer l'auteur.

J'ai retrouvé dans ce livre la magie que j'avais trouvé dans « La dernière leçon ».
L'auteur nous parle avec philosophie d'un sujet grave mais nous en ressortons sereins et émus, la sérénité qui se dégagent de ce livre me le font compter comme l'un de mes coups de cœur de ce mois de juillet 2009.
Ce livre est un condensé de richesses, écrit avec des mots subtils à la fois simples et forts.
J'ai refermé le livre avec la larme à l'œil....j'aurais aimé poursuivre encore un peu plus longtemps le chemin que nous fait emprunter adroitement l'auteur....

Je note ici deux phrases parmi bien d'autres qui m'ont touchée :
« Les inconnus, ne sont jamais que des proches que l'on ne connait pas encore ».
« Le seul moment que nous gâchons, c'est celui où nous croyons êtres seuls ».


*******************************************************************

De même j'ai lu "La dernière Leçon"

Mes impressions :

Je trouve que ce livre est bouleversant de vérité et il est à la fois une belle leçon de vie et de courage...
On en ressort différent ; tout au long de sa lecture j'ai pu apprécier « le comment vivre » et apprendre à situer les priorités !
Un livre à lire pour tous ceux qui aiment comprendre la vie et ce qui la rend parfois si facile ou si difficile !
Il n'est pas larmoyant ! il n'est pas triste en soi mais il apprend à l'auteur et aux lecteurs comment redonner le « goût de vivre » dans sa plus simple définition.

******************************************************************

Pour ce qui est de "Pour un jour de plus"...
Voici ce que j'en ai pensé :

Mes impressions :

Charley, a 50 ans et il veut en finir avec sa vie qui le fait tant souffrir. D’abord son mariage se détériore, puis ce sera avec sa fille que les relations ne pourront plus êtes sereines… elle n’invitera pas son père à son mariage car ce dernier à une addiction à l’alcool. Puis il perdra son travail et tombera dans un profond désespoir. Il décide de mettre fin à ses jours mais avant le grand saut, pour une dernière fois, il part en voiture vers la ville et la maison de son enfance par nostalgie.
Mais pendant le trajet il sera victime d’un accident, il s’en réveillera blessé et dans un état second il marche jusque sur les lieux de son enfance puis décide de se jeter dans la vide mais…commence une expérience étrange, il revoit sa mère vivante alors qu’elle est décédée depuis 8 ans, il retrouve sa maison accueillante avec les placards remplis de bonnes choses comme avant…
Avec sa mère ils vont passer la journée ensemble à discuter, à revenir sur des évènements marquants de leurs vies. Les chapitres sont jalonnés de souvenirs tous plus émouvants les uns que les autres. Charley revient sur les moments douloureux ou heureux de son enfance et de sa vie d’homme adulte ; ce qui va lui permettre ainsi de se réconcilier avec celle-ci.
Sa mère va en quelque sorte le soutenir et lui donner un second souffle ; il trouvera en elle la force de se « relever » et de se pardonner de n’avoir pas toujours été présent auprès d’elle et même de l’avoir négligée, et il va ainsi continuer encore quelques années sa vie en essayant de l’améliorer en réparant ce qu’il pense avoir raté.

Ce livre est un conte émouvant, rempli de poésie, et d’émotions.
On y lit les relations entre mère et fils. Des relations profondes et sincères. L’amour salvateur qui s’en dégage.
Le style d’Albom est toujours aussi précieux, sans être larmoyant.
Un livre remplit de sensibilité, que je recommande.

Mélusine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-book-melusine.over-blog.com/
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitimeMer 25 Mai 2011 - 19:00

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut

Voici un livre programmé de longue date comme une lecture New-York. Cette ville me titille à nouveau plus fortement depuis quelques temps…allez donc savoir pourquoi ?
Bien que je ne fus pas submergée d’émotion en le lisant, bien que j’aie pu trouver ici ou là quelques longueurs, quelques idées un peu lisses et trop belles parfois, j’en ai apprécié la lecture .L’écriture y est simple, très facile d’accès. Cela en fait un bon livre de détente, un très bon livre de transition, ne nécessitant pas une attention trop soutenue.

L’idée de départ est assez originale. L’auteur, s’y prends à l’envers. Il fait mourir son personnage principal, Eddie, chargé de l’entretien des manèges d’une fête foraine, dont la situation est très probablement celle de Coney Island à New-York.Il nous assistons à un large retour arrière sur ce que fut sa vie. L’originalité de ce livre, tient au fait, que nous suivons Eddie une fois là-haut…C’est au travers des 5 rencontres qu’il va y faire, que nous allons faire connaissance d’Eddie. Avec lui, nous allons cheminer, évoluer dans nos rapport avec celles et ceux que nous avons côtoyé tout au long de notre vie, et appréhender autrement notre fin que l’auteur ne voit pas comme une fin, mais comme le début d’une autre aventure.
Les personnages en eux même sont d’une épaisseur, et d’un intérêt variable.

J’ai apprécié Marguerite, son épouse, qui nous interpelle sur la mémoire qui reste aux vivants quand ils ont perdu l’objet de leur amour. L’âtre cher, s’en va, mais tout ce qui nous rattache à lui est encore là, bien là, et n’attend que d’être entretenu.

J’ai également trouvé beaucoup de résonance dans le personnage de son père
« C’est parce que personne ne vient au monde la colère au ventre. D’ailleurs, quand nous mourons, l’âme en est libérée. (…) Il faut pardonner à votre père. »

La construction de ce livre est intéressante. J’aurais aimé y trouver un peu plus de matière, un peu plus de substance. Les idées auraient mérité, à mon sens, être plus étoffer, plus développée pour qu’il n’en doit pas aussi simpliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Mitch Albom Empty
MessageSujet: Re: Mitch Albom   Mitch Albom Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mitch Albom
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: