Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Black Metal

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Black Metal Empty
MessageSujet: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 1:18

Voici enfin ma présentation du black metal comme promis ici.

[(avertissement: cet article n’est en rien un travail d’historien, il constitue plutôt une réflexion théorique sur le black metal et tout élément « historique » peut -être remis en question dans la mesure où aucun consensus n’a encore été clairement défini à propos de ce style et du metal en général, le schéma qui va suivre sera, par exemple, très différent de celui proposé par cet arbre généalogique du black metal)

Avant de me lancer dans une histoire et une analyse plus complète du black metal, je pense utile de situer cette musique au sein du mouvement metal lui-même.
Le metal le plus primitif est représenté par le heavy metal (et ce qu’on a fini par appeler parfois le « true metal » que je considère comme une catégorie particulière du heavy en général), avec le temps et le mouvement « extrémiste » (musical) du metal, le heavy a été modifié au point d’en arriver à un style particulier: le thrash. Par après, toujours emporté vers les extrêmes, ce thrash metal est devenu « death » puis « black ».
Dans cette vision des choses, le heavy représente le metal « basique » tandis que les trois genres qui en découlent sont des évolutions particulières de cet unique genre. Par la suite, les genres qui ont émergés (indus metal, neo metal, cyber metal, etc.) n’ont été que des mélange d’éléments metal avec d’autres styles musicaux dérivés du rap, de la pop, de l’électro, etc. Certes, thrash, death et black ont eux aussi subi ces influences, mais il s’agira toujours (aux yeux des puristes) de sous-genres non représentatifs du genre (si bien qu’on parle de thrash et death « old-shool » ou de « true » black metal).

En décrivant le black metal, je décris donc un genre très particulier puisqu’il représente à ce jour la dernière évolution strictement metal mais aussi le genre le plus élitiste, celui qui insiste le plus sur ses racines metal. Le black metal, c’est tout un symbole, avant même d’être une musique.

Les fondements du black metal peuvent raisonnablement remonter jusqu’aux années 80.
Les pionniers du black metal les plus souvent cités sont le « shock-rock » d’une manière générale (Kiss, King Diamond, Alice Cooper, Black Sabbath, très clairement plus pour le visuel que pour la musique), Merciful Fate pour le visuel et les thèmes, Hellhammer/Celtic Frost (les deux étant en réalité un seul et même groupe) et Venom pour l'aspect musical mais pas uniquement.

Merciful Fate-Sold my soul

Hellhammer-Triumph of death

Celtic Frost-Jewel Throne

Venom-Black Metal

Comme pour tout style musical, il est difficile de dire qui a tiré le premier. D’éternels débats entourent par exemple Venom quant à son identité « black metal » (Venom est parfois classé en « black’n’roll », mais la mésentente tient surtout du fait que l‘album phare du groupe s‘intitule « Black Metal », ce qui a défini le genre par la suite ). Traditionnellement, on considère que le premier groupe de black metal est Bathory (Suède-formé en 1983). Le black metal en tant que tel ne débutera quant à lui qu’à la fin des années 80 et son émergence définitive n’aura lieux qu’au début des années 90. Il aura donc fallu 10 ans aux idées de ces quelques groupes fondateurs pour se démarquer.

Venom-Black metal

Bathory-Valhalla

La musique de Bathory est fondatrice à plusieurs égards. Musicalement, elle pose les base d’un style lent, n’hésitant pas à répéter la même phrase sur plusieurs minutes, ayant souvent des riffs épiques, un enregistrement de mauvaise qualité (ce qui deviendra paradoxalement un critère par la suite), la voix est criarde, mais non gutturale (à la différence du death), elle évoque plus un « cri existentiel » qu’un grognement brutal (comme dans le death ou le thrash), d’autre part, Bathory sera représentatif d’une tendance qu’a le black metal à produire de longs morceaux (environs 9 minutes), même si, avec le temps et les différentes orientation, la durée moyenne des morceaux de black metal actuels tourne autour des 4-5 minutes. Au niveau de l’imagerie et des textes, Bathory aborde un univers sauvage, païen, vierge de tout élément chrétien, ce qui pose les base de plusieurs tendances: anti-chrétienne (propre à la quasi-totalité des groupes de black metal), païenne et nationaliste (glorification des « cultures originelles »). D’autre part, le groupe est originaire d’une région qui sera très productive en matière de black metal: la Scandinavie.

Les groupes apparus au début des années 90 appartiennent à ce que l’on a appelé la « première vague » du black metal. Les premiers groupes pour la quasi-totalité européens (le genre s’exportera surtout en Europe du nord et de l’est, la scène française dispose de quelques groupes reconnus, mais le sud de l’Europe et le monde anglo-saxon sont encore aujourd’hui peu productifs en la matière) et plus particulièrement scandinaves, ce qui est une première dans la mesure où depuis la naissance du heavy metal, toutes les innovations musicales provenaient du monde anglo-saxon, on peut donc voir le black metal comme une forme « européenne/nordique » du metal.
Musicalement, les premiers groupes de black metal se divisent en deux genres distincts: l’un plus proche du death et/ou du punk, l’autre plus lent et « épique », plus fidèle à l’héritage de Bathory.

Un bon exemple de la première tendance est Darkthrone (Norvège), mais on peut aussi citer des groupes tels que Beherit (Finlande) ou Mayhem (Norvège).

Darkthrone-Under a funeral moon

Beherit-Metal of death

Mayhem-De mysteriis dom satanas

La seconde tendance peut être représentée par toute la scène « pagan metal » qui insiste très largement sur l’aspect païen de leur musique, n’hésitant pas à utiliser quelques airs ou instruments traditionnels à leur pays dans leur musique. De bons exemples sont Moonsorrow (Finlande), Graveland (Pologne), Nydvind (France).

Moonsorrow-Tuulen Tytar

Graveland-White beasts of Wotan

Nydvind-King of the hill

Au-delà de cette première division, on peut en distinguer un très grand nombre. En effet, le black metal est un genre prolifique qui est caractérisé par le fait que ses fans, dès lors qu'ils notent une différence minime entre deux groupes, ont tendance à "créer" une nouvelle catégorie, ce qui, selon moi, entre parfaitement dans la logique très "conservatrice" du genre.
Parmis ces divisions, ou plutôt "oppositions", je vais insister sur une en particulier: black metal suédois et black metal norvégien (j'aurais aussi pu me pencher sur le cas de l'opposition -réelle cette fois-ci- entre le black metal norvégien et finlandais, mais elle est musicalement de peu d'intérêt).
Ce qui fait la différence fondamentale entre le black metal dit "suédois" et son équivalent "norvégien", c'est la référence au genres dont le black est dérivé. Le black metal suédois se tournera plus facilement vers le death metal, ce qui se traduit par des vocalises moins aiguës, une technicité plus importante et un son plus "clair" (ce qui peut s'expliquer par une longue tradition "death metal" en Suède), là ou le black metal norvégien préfèrera le thrash et le punk. Maintenant, si l'on parle bien d'un black "à la suédoise/norvégienne", la distinction n'a rien d'absolu et ne s'applique qu'à un nombre limité de groupe dans la mesure où certains groupes norvégiens (ou autres) adoptent le style "suédois" et inversement.

Quelques bons exemple de black metal suédois:

Marduk (suède)-Hearse

The Legion (suède)-Those Beyond

Naglfar (suède)- (il est vrai que Naglfar eu des débuts beaucoup moins "death")

Dissection (suède)-Thorns of Crimson Death (le groupe est souvent classé en black/death metal)

Quelques exemples de black metal norvégien (outre Darkthrone et Mayhem que vous avez pu écouter plus haut):

Gorgoroth (Norvège)-Wound Upon Wound

1349 (Norvège)-Legion

Aura Noir-Black Thrash Attack

Carpathian Forest (Norvège)-The Angel and the Sodomizer

Le cas de la Norvège:

Vous l'aurez compris, le black metal, c'est à priori une histoire scandinave, mais surtout norvégienne. En effet, les groupes les plus éminents sortent tout droit de Norvège tant et si bien que la Norvège se voit quasiment réserver un label "black metal". Si cette image tant à s'effriter de nos jours, force est de reconnaître que ce pays a longtemps été prolifique en groupes originaux dont l'influence est aujourd'hui largement reconnue. Pour encore parler d'eux, des groupes comme Darkthrone et Mayhem sont archi-cultes dans leur genre, mais il n'y en a d'autres, beaucoup d'autres dont la renommée a parfois dépassé les frontières du black metal (chose rare!): Borknagar, Burzum, Dimmu Borgir, Emperor, Enslaved, Immortal, Satyricon, etc.

Commençons par Burzum, s'il n'est pas le plus connu, il est probablement l'un des plus influents dans le genre. Je ne m'étendrai pas longtemps sur l'histoire du groupe et les éléments extra-musicaux, mais il faut savoir que ce qui a fait la renommée du groupe est en partie son leader (et unique membre…) Varg Vickernes, condamné à 16 ans de prison pour le meurtre d'Euronymous, guitariste légendaire de Mayhem, mais aussi pour ses opinions politiques très proches du néo-nazisme et son paganisme notoire (il est soupçonné d'avoir participé aux incendies d'églises en Norvège au début des années 90, mais aucune preuve n'a pu le démontrer). On notera toutefois que ça musique ne fait pas référence au nazisme, ni même au nationalisme ou au paganisme; ses textes ressemblent plutôt à des odes au grand nord, aux paysages enneigés, etc. Cependant, ses deux derniers albums (composés alors qu'il était en prison) sont plus ambigus (notamment à cause de la couverture sur laquelle est représenté un chevalier païen sur la cape duquel on peut apercevoir des swastikas). Musicalement, Burzum ouvre la voie à un black metal "ambiant" au rythmiques très lentes, quasi hypnotiques, et très répétitives. Le meilleur exemple reste sans conteste l'album Hvis Lyset Tär Oss-1994 (les paroles sont en norvégien) dont l'enregistrement froid (basse presque inaudible) et de piètre qualité en rebuteront plus d'un, c'est pourquoi je conseille Filosofem-1996 à la production plus léchée.

Burzum-Det Som En Gang Var (le morceau étant trop long, aucune version complète n'existe sur YouTube, il n'y a ici que la première partie)

Burzum-Tomhet (part.1 -même problème que pour le morceau précédent- je recommende vivement l'écoute de cet excellent morceau qui devrait convenir aux non-initiés, surtout pour la transition qui s'opère entre la première et la deuxième partie, qui n'existent théoriquement pas puisqu'à l'origine le morceau n'est pas découpé)

Burzum-Tomhet (part.2)

Burzum-Erblicket die Tochter des Firmament (de l'album Filosofem)

Dimmu Borgir: le groupe est aussi issu de la scène black metal du début des années 90, mais le groupe ne s'est pas spécialement démarqué à cette époque. En effet, sa reconnaissance viendra surtout avec la "seconde vague" du black metal (dont je parlerai plus bas) dans laquelle il apparaîtra comme une référence tout en bénéficiant paradoxalement de la même reconnaissance que le groupes du début des années 90. Il faut dire que sa musique reste relativement "classique" (avec un certain penchant pour Emperor) jusqu'à Spiritual Black Dimension (1999) où les éléments symphoniques vont prendre de plus en plus d'importance jusqu'à dépasser le stade de "samples" pour être joués par un véritable orcherstre symphonique sur l'album Death Cult Armageddon (2003).

Dimmu Borgir-Under Korpens Vinger (sur l'album For All Tid)

Dimmu Borgir-The Promised Future Aeons (sur l'album Spiritual Black Dimension)

Dimmu Borgir-Perfection or Vanity (sur l'album Puritanical Euphoric Misanthropia-instrumental, orchestrations avec samples)

Dimmu Borgir-Allegiance (splendide intro de l'album Death Cult Armageddon)

Dimmu Borgir-Progenies of the Great Apocalypse (sur l'album Death Cult Armageddon, je rappelle la présence d'un véritable orchestre symphonique sur l'album…)

Dimmu Borgir-Alt Lys Er Svunnet Hen (sur l'album Stormblåst MMV, réenregistrement de l'album Stormblåst originellement édité en 1995, beaucoup plus proche du black metal traditionnel)

Emperor est aussi un groupe phare du black metal norvégien du début des années 90. Les membres ont aussi connu des déboires avec la police (incendis d'églises, meurtres, etc.) mais ce qui m'intéresse ici est leur musique. C'est en effet l'un des premiers groupes de black metal à inclure des orchestrations à leur musique (sous forme de samplers).

Emperor-The Loss and Curse of Reverence (alterne beaucoup entre des passages très "hard" et d'autres plus "symphoniques", mais la musique reste encore très "black")

Immortal est un autre groupe mythique de la scène black metal du début des années 90. Ses premiers enregistrements sont dans le plus pur style norvégien de l'époque (cru, mal enregistré, très orienté punk ou thrash) mais déjà le groupe acquière une certaine renommée. Les albums phare de groupes sont (à mon avis) Blizzard Beasts (1997) et At the Hearth of Winter (1999) développant plus ou moins le même style mais le premier souffre d'une très mauvaise production ne rendant malheureusement pas toute leur qualité.

Immortal-The Call of the Wintermoon (sur l'album Diabolical Fullmoon Mysticism)

Immortal-Blizzard Beasts (sur l'album du même nom, la première minute est en réalité l'introduction de l'album)

Immortal-At the Heart of Winter (encore une fois issus de l'album éponyme)

I-Moutains (I est en fait le projet solo du chanteur/guitariste d'Immortal, il y développe une musique similaire mais beaucoup plus personnelle et très franchement… fantastique!)

Il me reste encore à parler de Satyricon, Borknagar et Enslaved, mais je traiterai leur cas avec la "seconde vague" du black metal.

Les "vagues" du black metal:

Lorsqu'on parle du black metal, il est une césure qui revient régulièrement: les deux "vagues" du black metal. La première est constituée par les groupes du début des années 90 dont la plupart des "piliers" n'existent plus, sont en léthargie ou fonctionnent au ralenti (à quelques exceptions près). Vers la fin des années 90, le genre a pris beaucoup d'importance et commence à se détacher de l'univers "underground" pour se populariser, ce qui se traduit par un soucis croissant de qualité d'enregistrement, à défaut -selon les puristes- de qualité musicale, voire au mépris de "l'essence" du black metal, ce qui conduira à la revendication de l'étiquette "true black metal" qui est donc bien un produit de la seconde vague, quoiqu'on en dise. Les groupes de la seconde vague donc se caractérisent par une popularisation du genre ce qui offre à certains groupes la possibilité d'obtenir de plus gros contrats, permettant de meilleures promotions, de meilleurs enregistrement et parfois malheureusement des contraintes commerciales…
Mais la seconde vague, ce n'est pas que la "commercialisation" (toujours relative en metal) du genre, c'est aussi l'ouverture du black metal vers d'autres pays (jusqu'au "Tiers-Monde"), d'autres genres musicaux et une expérimentation de plus en plus osée (ce qui renforce l'idée d'un "true black metal" conservant l'identité musicale du genre). Cependant, ce fait ne doit pas faire oublier que le black metal de la première vague était déjà en soi un ensemble d'expérimentations musicales, ce qui est encore une fois nié par l'idée d'un "true black metal" créé ex-nihilo…

J'ai déjà présenté beaucoup de groupes de la première vague, mais je vais ici les mettre un peu en ordre par "sous-genres" (parmis eux seront présentés des groupes antérieurs à la première vague me se rattachant clairement à elle).

Black ambiant:

Darkspace (Suisse)-

Forest Silence (Hongrie)-At the Dawning of Chaos

Paysage d'Hiver (Suisse)-

Shinning (Suède)-Ren Djävla Angest

Xasthur (USA)-Telepathic With the Decease

Folk black metal:

Finntroll (Finlande)-Födosagan

Hantaoma (France)-

Aes Dana (France)-Ventres Noirs

Pagan black metal:

Primordial (Irlande)-The Gathering Wilderness

Black metal norvégien (style):

Enthroned (Belgique)-Crimson Legion (il y a en beaucoup dans ce cas, mais Enthroned ne mérite franchement pas toutes les élonges qu'on fait à son propos: c'est juste nul…)

Otargos (France)-Havocalypse (à noter la phrase d'intro: "Maybe is anti-god bringing darkness Inside of light" que je trouve -philosophiquement parlant- très intéressante)

Windir (Norvège)-The Spirit Lord

Black metal suédois (style):

Negator (Allemagne)-Eisen Wider Siechtum

Les groupes de la seconde vague sont très nombreux et parmis eux se trouvent beaucoup d'opportunistes. Pour les présenter, je vais les consigner à des sous-genres plus précis mais qui restent bien entendu arbitraires.

Black metal "expérimental" (fourre-tout…):

Kadenzza (Japon)-Mononoke

Samaël (Suisse)-Slavocracy

Satyricon (Norvège)-KING (Satyricon est un peu comme Dimmu Borgir un groupe issu de la première vague, mais son évolution la plus intéressante -vers l'indus- se positionne très en dehors des "canons" du black metal de cette époque, c'est pourquoi je le place d'avantage dans la seconde vague, à l'inverse de Dimmu Borgir qui prend ses racines dans la première vague…)

Negură Bunget (Roumanie)-Cunoaşterea tăcută

Black metal progressif:

Enslaved (Norvège)-Ruun

Borknagar (Norvège)-Origin (Enslaved comme Borknagar sont issus de la première vague, mais leur travail me semble tellement précurseur de la seconde que j'ai préféré les placer ici)

Blut Aus Nord (France)-Metamorphosis

Black metal symphonique:

Anorexia Nervosa (France)-Codex Veritas

Graveworm (Italie)-Losing My Religion (ouch! Ça fait mal aux oreilles tellement c'est moche!)

Oriental black metal:

Melechesh (Israël)-Ladders to Sumeria

Narjahanam (Bahreïn)-Al Jihad (الجهاد) (paroles en arabe)

Rotting Christ (Grèce)-Enuma Elish (excellent!!!)

True black metal:

Nehëmah (France)-Conscience in Evil

Lucifugum (Ukraine)-Nakhristikhryaschakh (comme beaucoup de True black metal, ça ne vole pas très haut)

Les "OVNIs" (Drone ou autres):

Bunkur (Pays-Bas) (le lien conduit à leur MySpace)

Sunn O)))-I Took the Night to Belive


Maintenant que nous avons exploré l'aspect purement musical, il est tant de voir ce qui rend la Black Metal si particulier. À la différence de beaucoup d'autres sous-genres du metal, le black est souvent accompagné d'un fort message idéologique, religieux/spirituel, voire même politique. Mais avant d'aller plus loin, je me permet un rapprochement, voire une affiliation, personnel entre black metal et romantisme. Cela peut sembler "bizarre" au premier abord, mais je suis convaincu que le romantisme a très fortement inspiré le black metal, et si ce n'est pas le cas, les deux sont comparables sur bien des points…
Tout d'abord, l'un comme l'autre émergent dans les classes moyennes avec une certaine opposition pour le "classicisme" (au sens stricte du terme pour le Romantisme, au sens d'une musique conventionnelles comportant une bonne dose de "politiquement correct" pour le second). L'un comme l'autre ont un certain dégoût pour le rationalisme et les philosophies systémiques (c'est pourquoi l'une des références philosophiques les plus souvent admises en black metal se limitent presque toujours à Nietzsche). Ensuite, les deux ont tendance à se tourner vers le nationalisme et, en conséquence, parfois vers le racisme. Paradoxalement, alors que les deux se présentent comme une révolte contre l'ordre établi, un retour aux passions, à une spiritualité quasi mystique -donc sans intermédiaire- ils finissent souvent par glorifier un temps révolu, une culture originelle à laquelle il faut revenir, un système dans lequel chaque être humain a sa place naturelle. Pour le romantisme, cela se traduisait par un rejet de la culture chrétienne catholique, mais pas nécessairement protestante. Pour la black metal, le rejet de la culture judéo-chrétienne est quasi systématique lorsque celle-ci n'est pas reprise dans une optique "sataniste" (ce qui se passait aussi dans le romantisme). Enfin, j'ajouterai que les deux prennent leurs racines dans la culture européenne (et à priori germanique). (je pourrais aussi parler de la reprise de la musique romantique lorsqu'il y a des orchestrations en black metal symphonique)

La philosophie développée par le black metal est souvent négative, voire nihiliste. Le positivisme logique et l'optimisme chrétiens sont rejeté comme étant les refuges du "faible", le "fort" lui est capable d'affronter la réalité: le néant de la vie, une vie qui ne prend sens qu'en regard de la mort qui se montre comme une fin en soi (il n'y a ni paradis, ni récompense à espérer une fois mort: juste le néant).
Lorsque la spiritualité entre en jeu, on retrouve souvent le satanisme (sous toutes ses variantes, théiste ou LaVeyen).
Enfin, au niveau politique, comme on peut s'y attendre, on retrouve avant tout l'extrême droite, et plus particulièrement le néo-nazisme. Là où les courants idéologique et religieux/spirituels du black metal ne bénéficient pas d'associations notables, le black metal "nazi" lui se rassemble autour d'une petite scène appelée NSBM (National-Socialist Black Metal) qui dispose d'un site web on ne peut plus explicite: nsbm.org
Un groupe comme Burzum est souvent affilié à cette scène alors qu'il en est étranger, ce qui montre que les groupes dont les membres sont d'extrême droite ne se liguent pas nécessairement au sein de la NSBM (un groupe comme Graveland nie aussi toute affiliation, même si à l'inverse de Burzum les références idéologiques sont flagrantes pour qui maîtrise un minimum les codes du genre). Finalement, le seul groupe plus ou moins important qui ne rejette pas son association avec la NSBM est le groupe allemand Absurd.

Absurd (Allemagne)-Der Hanker

Exemple de musique nationaliste (mais pas "nazie"):

Forteresse (Québec)-Une Nuit Pour la Patrie

Mais le black metal ne se limite pas à ces groupes aux orientations politiques douteuses ou à des idéologies fondamentalement négatives. Bien sûr, le metal (et à fortiori le black metal) est une musique de révolte, mais celle-ci n'est pas omniprésente et certains groupes parviennent à dépasser ce stade pour développer leur musique dans le sens d'un art au sens plein du terme, ce qui pour moi signifie que c'est une musique qui pose des questions. Cette musique "philosophique" (au sens plein du terme) se retrouve bien entendu dans le black metal, et ce d'autant plus que l'extrémisme de certains groupes (tant idéologiue, musical que politique) appelait une contrepoids, trouvé dans la seconde vague. Des groupes comme Negura Bunget, Enslaved ou encore Borknagar entre parfaitement dans cette optiques. Ils tentent, chacun à des degrés différents, de faire coïncider une importante recherche musicale avec une recherche spirituelle (et donc philosophique). Parfois, cette recherche se retrouve chez des groupes à priori plus "traditionnels" comme Otargos, Blut Aus Nord ou Darkspace qui tentent chacun à leur manière de "transcender"* la négativité ou le satanisme en leur donnant une nouvelle dimension.
D'un point de vue culturel, certains groupes proposent des alternatives (parfois mal acceptées par les fans de la première heure) au black metal "européaniste"/"occidentaliste" en l'adaptant aux musiques de leurs pays, comme Rotting Christ ou Narjahanam; un groupe comme Melechesh (Israëlien d'origine, tout un symbole en regard de la scène NSBM) joue même la carte de la multi culturalité (de même que Samaël).

Voilà pour cette présentation (fort incomplète à mon goût) de cette musique complexe qu'est le black metal. En espérant vous avoir donné l'envie d'approfondir ou au moins d'avoir relativisé les préjugés (positifs ou négatifs) que vous pouviez avoir sur le genre.

*excusez-moi ce terme pompeux de la philosophie, mais il était adapté dans ce cas-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 9:13

[On fusionne avec celui-ci ou on laisse les deux à part?]

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 13:41

tu veux dire que ça ressemble à de la torture ? mdr2

pas eu le temps de tout lire encore, je pense que c'est un peu différent et que le fil "à part" vaut le coup !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 14:08

Waouh Ezechielle ! Bravo pour cet exposé, très bien fait, j'ai tout lu. Pas eu le courage d'écouter les morceaux cependant mais je le ferai un peu plus tard.

animal a écrit:
tu veux dire que ça ressemble à de la torture ? mdr2
laugh

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 14:27

merci bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 18:38

dommage que j'ai la tête en miette et que je n'ai pas le temps de me poser vraiment pour cliquer les liens (là j'ai cliqué un Burzum qui sonne comme du Tangerine Dream ?), un genre que je connais mal (et qui ne m'intéresse en partie pas ?) mais avec le mal que tu donnes et le fait que quand même le hard et le metal... hum, c'est pour ça que j'ai allumé une radio et je ne peux plus m'en passer... des choses à répondre, des questions, des suggestions...

tire moi les oreilles si je ne reviens pas sur le fil !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 22:33

Merci à vous!

Animal: Tu as cliqué sur le lien pour "Tomhet" Razz

En effet, il y a souvent des morceaux d'électro ambiant sur les albums de Burzum. D'ailleurs, les deux albums qu'il a enregistré en prison sont uniquement de l'électro (et ils sont bien nuls au passage...). Clique plutôt sur "Det Som En Gang Var" ou "Erblicket die Tochter des Firmament", c'est vraiment du black (ambiant Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeVen 18 Déc 2009 - 22:58

Merci, Ezechielle bonjour
J'ai beaucoup appris en lisant ton texte Idea je vais écouter les exemples gentiment, ce soir les deux premiers What a Face Demain est un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeSam 19 Déc 2009 - 10:38

y a de sacrés spécimens parmi ces groupes, un peu trop dur à mon gout
une question toute bête ils arrivent à un vivre de leur musique je pense pas qu'ils vendent un max de disques. Enfin je peux me tromper aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeSam 19 Déc 2009 - 11:07

ça dépend quels groupes... pour des groupes isolés et très underground comme Xasthur, certainement pas, même s'ils bénéficient d'une certaine reconnaissance dans le genre.

Par contre, il y a les "grands" comme Dimmu Borgir, qui eux peuvent vivre de leur musique sans problème.
Après, il y a les groupes comme Burzum pour lesquels c'est très difficile. Si je m'en fie à mon disquaire: "Burzum? J'en vends toutes les semaines!". Alors oui, ce sont des albums qui se vendent bien, mais est-ce suffisant pour lui qui est en prison (et il n'est pas le seul dans le cas...)? Mais au-delà de la vente de CD's, comme beaucoup de groupes (même au-delà du metal), ils comptent surtout sur les concerts. Dans le cas de Burzum, étant seul, pour le studio ça va, mais en concert, c'est tout simplement impossible. Mais à mon avis, dans les groupes assez importants par leur renommée la plupart vivent de leurs concerts (surtout à l'heure où tout le monde télécharge tout et ne parvient plus à apprécier le CD, ou le disque, pour lui-même).
Maintenant, la question a cela d'intéressant qu'une bonne partie de la scène underground ne veut surtout pas émerger. Le black metal est une musique élitiste, et les musiciens estiment (pas tous évidemment, mais c'est un discours qu'il n'est pas rare d'entendre dans ce milieu) que seul un petit groupe de gens peuvent apprécier leur musique (ce qui est parfois une belle excuse pour justifier leur incapacité à faire de la bonne musique ou à attirer des fans). Mais plus encore que les musiciens, ce sont les fans eux-mêmes qui sont élitiste. Il suffit de regarder les commentaires sur YouTube, si quelqu'un dit qu'il n'aime pas, il se fait jeter, on lui explique (pas toujours tendrement), qu'il est juste trop "faible", voire "inférieur", bref, qu'il n'a pas ce qu'il faut pour apprécier "l'essence du black metal".
Il faut toutefois noter que ce discours se concentre autour des groupes de "true black metal" et/ou autour des groupes NSBM qui sont souvent musicalement en-dessous de tout (ilne serait pas étonnant que certains groupes revendiquent leur affiliation avec la NSBM uniquement pour s'assurer des fans). D'ailleurs, il n'est pas tout à fait stupide de considérer que ceux qui se considèrent NSBM sont souvent les plus nuls parce que les deux seuls groupes de qualités qui sont ouvent taxés NSBM essayent de s'en éloigner (Burzum et Graveland). Par contre, les sous-genres issus de la seconde vague sont beaucoup plus commerciaux (que l'intentions soit ou non de vendre).
Mais bon, ne te laisse pas avoir par ton opinion sur cette musique, ça peut paraître inaudible, mais je t'assure qu'il y a des fans, en tout cas suffisamment pour que le style puisse vivre (et les musiciens avec). Et des groupes comme Cradle Of Filth, à tort considérés comme black metal, permettent aux "non-initiés" de s'approcher du genre petit à petit (ne serait-ce que parce qu'ils s'imaginent que Cradle est black et qu'ils cherchent d'autres groupes de "black", ce qui les conduit presque inévitablement vers du black metal symphonique).

Pour info, personnellement, je classe Cradle Of Filth en Dark Metal (le dark est un vague mélange de metal extrême -black, death, thrash- avec du rock ou de l'électro goth)

Oups, j'ai encore trop parlé Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeSam 19 Déc 2009 - 14:35

mon grand âge fait que je ne connais pas ce genre de musique, mais j'ai lu ton exposé en partie et j'ai compris ton propos donc bravo pour ton travail conséquent.

j'ai écouté quelques extraits mais je t'avoue que je préfère des musiques moins métalliques si je puis m'exprimer ainsi.

à tantôt

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeDim 20 Déc 2009 - 19:15

Ezechielle tu y étais à ce concert ?
live Bruxelles
sinon tu vas de temps voir des groupes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeDim 20 Déc 2009 - 20:44

En parlant métal (pas forcément black), j'ai juste découvert la semaine passée que Serj Tankian (de System of a down) donnait des concerts très différents et toujours très investis.(Je ne le connaissais qu'avec System).
Merci pour ton exposé, Ezechielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Ezechielle
Sage de la littérature
Ezechielle

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 29
Localisation : Bruxelles

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeLun 21 Déc 2009 - 0:02

Nathria: Les musiciens de System ont plein de petits projets à côté, certains que je trouve sympas, d'autres un peu moins... ceci dit, j'aime énormément SOAD Very Happy

Rivela: Je ne suis pas très concert metal... pour tout dire, les seuls concerts pour lesquels je daigne parfois me déplacer se donnent au Bozar (classique, donc). De temps en temps, j'essaye tout de même d'aller voir les concerts de Dehuman parce que ce sont des amis à moi. Mais si un jour Isis devait passer, j'irais quoiqu'il arrive!
Et pour le concert, je n'ai pas souvenir d'y avoir été (le groupe ne me dit rien du tout...) mais s'il n'y avait que du hardcore à l'affiche, il est très peu probable que je me sois bougé Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitimeLun 21 Déc 2009 - 0:07

Pas une musique pour moi mais je suis ton fil avec intérêt! Par contre je n'arrive pas à ouvrir tous les liens.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Black Metal Empty
MessageSujet: Re: Black Metal   Black Metal Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Black Metal
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je veux le black shatter d'OPI!!!!
» La collection Automne 2011 The New Black / Black Honey de CLINIQUE !!!
» [Reprise] Black Sabbath - Iron Man
» Top 10 des différents styles de metal expliqués à mon fils
» boutique metal/goth a Ales (Gard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Metal-
Sauter vers: