Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Horacio Quiroga [Argentine]

Aller en bas 
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 11:34

Horacio Quiroga
Horacio Quiroga [Argentine] Quirog10
(Salto Oriental, Uruguay, 1878- Buenos Aires, Argentine, 1937)

D'après wikipedia :
Citation :
L'existence tout entière d'Horacio Quiroga est placée sous le signe de la mort : mort de son père, qui, alors que le futur écrivain est âgé de trois mois se tire une balle de fusil dans la tête sans que l'on sache s'il s'agit d'un accident ou d'un suicide; mort de son beau-père, dix-sept ans plus tard, qui se suicide d'un coup de fusil sous les yeux du jeune homme ; suicide de sa première femme en 1915 ; mort enfin de son meilleur ami, Federico Ferrando, accidentellement tué par Quiroga lui-même alors qu'il manipule un pistolet. [...]
On ne s'étonnera pas que dans ce contexte très particulier les contes et nouvelles publiés par Horacio Quiroga soient placés sous le signe de cette facilité sinistre de mourir dont parle Victor Hugo. [...]
À partir de 1912, Quiroga s'installe à San Ignacio, dans la forêt tropicale.
Atteint d'un cancer de la prostate, il mit fin à ses jours en avalant une pilule de cyanure en 1937.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 11:34

Anaconda.
Recueil de dix-neuf nouvelles traduit de l'espagnol (Uruguay) par Frédéric Chambert en 1988. Editions A.M.Métailié, 198 pages.

La nouvelle qui donne son nom au recueil, Anaconda (36 pages, le plus long texte), commence ainsi :
Citation :
"Il était dix heures du soir et il faisait une chaleur suffocante. Le temps lourd, sans un souffle, pesait sur la forêt. Le ciel de charbon était de temps à autre déchiré à l'horizon par de sourds éclairs, mais l'orage grondant au sud était encore loin.
Sur un chemin au milieu des spartes blancs, Lancéolée avançait avec la lenteur générique des vipères. C'était une yarara magnifique, d'un mètre cinquante, aux flancs ornés d'une ligne noire bien découpée en dents de scie, écaill par écaille. Elle avançait en s'assurant de la sécurité du sol avec la langue, qui remplace parfaitement les doigts chez les ophidiens." (page 7)
Les serpents vivent leur vie tranquille... Mais, depuis quelques jours, du bruit se fait entendre du côté de la Maison.
Citation :
"Et maintenant on y entendait des bruits insolites, des coups métalliques, des hennissements de chevaux, tout un ensemble de choses qui révélaient à une lieue la présence de l'Homme. Mauvais signe..." (page 8 ).
Branle-bas de combat, conseil de guerre... des éclaireurs sont envoyés. Très bonne nouvelle.

Le Simoun parle de désert.
Citation :
"Le soir, les crépuscules sont violets, complètement violets. Et le guebli commence à souffler sur les dunes, il effleure les cimes et soulève le sable en petits nuages, comme la fumée de volcans minuscules. On le voit s'aplatir, disparaître pour se reformer plus loin. Oui, c'est ce qui se passe quand souffle le sirocco... Et nous regardions tout cela avec un grand plaisir, les premiers temps." (page 51).
L'ennui, la folie surviennent. Pas mal.

Gloire tropicale : "Un ami à moi est parti à Fernando Póo et il en est rentré cinq mois plus tard, presque mort." (page 64).
Quelqu'un lui a dit :
Citation :
"- Vous voulez aller à Fernando Póo ? Si vous y allez vous n'en reviendrez pas, je vous le garantis.
Pourquoi ça ? objecta mon ami. Le paludisme ? Vous en êtes bien revenu, vous. Et je suis américain, moi. [...]
Il y eut aussi un arboriculteur qui regarda mon ami avec des petits yeux pleins d'émotion.
- Comme je vous envie, mon ami ! Que de joies vus donnera cette resplendissante nature ! Savez-vous que là-bas les pêchers prennent en bouture ? Et les abricots de Damas ? Et les goyaves ! Et nous, ici, qui devons travailler comme des fous... Vous savez qu'en tombant les feuilles des oranges prennent racine ? Ah, mon ami, s'il vous venait l'envie de cultiver quelque chose là-bas... " (pages 64-65).
Cet ami va donc faire la connaissance, à ses frais, de ce chaud paradis...

La majorité des nouvelles (Le Yaciyatéré, Le Marbre inutile, Le Monte Negro, La crème au chocolat ...) relèvent plus, notamment de par leurs dimensions, de l'anecdote que de la grande nouvelle, mais sont vraiment bien menées (notamment Dans la nuit, une lutte pour la survie).

On y rencontre du fantastique (Les Raies, Le Chant du cygne), beaucoup de folie (La langue, Le Vampire, La Tâche hyptalmique, Diète d'amour...), du burlesque à la limite du nonsense (La poulie folle), des situations qui échappent à tout contrôle (Les Hannetons).

Un très bon recueil de nouvelles, souvent surprenantes, pleines d'inventions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 12:16

J'avais lu il y a quelque chose comme trois ans Contes d'amour, de folie et de mort.
Et je suis restée complètement à l'extérieur. Comme cela m'arrive rarement. Je suis vraiment fermée à cet univers.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 12:24

Je ne connais pas ce recueil mais j'avais beaucoup apprécié Contes d'amour, de folie et de mort. La nouvelle la plus fameuse, "L'Oreiller de plumes", m'avait bien impressionnée, avec cette ambiance sud-américaine moite et étouffante. Le titre du recueil décrit bien le type de fantastique dont il s'agit ici, une réalité déformée par la folie. Cela rappelle par moments Edgar Poe.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 13:09

Arabella a écrit:
J'avais lu il y a quelque chose comme trois ans Contes d'amour, de folie et de mort.
Et je suis restée complètement à l'extérieur. Comme cela m'arrive rarement. Je suis vraiment fermée à cet univers.
Déjà, ce sont des nouvelles, ce n'est pas ce que tu apprécies le plus, il me semble, non ?
Je compte bien lire Contes d'amour, de folie et de mort prochainement, et je parierais (à lire Nezumi, notamment) que j'en dirai du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 13:15

Je note, cela devrait bien me plaire cheers
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 13:21

J'aime ce recueil. Je l'avais conseillé dans l'alphabet des parfumés à la lettre S (pour serpent). J'aime la façon dont il suggère que la forêt tropicale dégage une aura maléfique et hallucinatoire qui "contamine" les personnages qui la traversent. Mais il y a aussi un certain humour notamment dans Anaconda. Et il a inventé aussi une sorte de bestiaire à la fois menaçant et mystérieux. A lire!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 13:53

Marko a écrit:
Mais il y a aussi un certain humour notamment dans Anaconda. Et il a inventé aussi une sorte de bestiaire à la fois menaçant et mystérieux. A lire!
Ah oui, il y a toute une hiérarchie parmi les serpents, j'aime bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 15:57

eXPie a écrit:
Arabella a écrit:
J'avais lu il y a quelque chose comme trois ans Contes d'amour, de folie et de mort.
Et je suis restée complètement à l'extérieur. Comme cela m'arrive rarement. Je suis vraiment fermée à cet univers.
Déjà, ce sont des nouvelles, ce n'est pas ce que tu apprécies le plus, il me semble, non ?
Je compte bien lire Contes d'amour, de folie et de mort prochainement, et je parierais (à lire Nezumi, notamment) que j'en dirai du bien...

Je n'ai rien, mais vraiment rien contre les nouvelles. Je n'aime pas les livres courts, ce qui est très différent. Pour Henry James, je crois qu'ils en sont au quatrième volume de la Pléiade avec les nouvelles, ça c'est du consistant à se mettre sous la dent. Comme quoi les livres de nouvelles, ne font pas obligatoirement 80 pages comme certains recueils d'auteurs japonais. colere

Je ne sais plus quel auteur célébrissime (Borges ou Garcia Marquez) a écrit qu'il ne comprenait rien à Quiroga. Cela me rassure d'être en bonne compagnie Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 16:47

Arabella a écrit:
Je n'ai rien, mais vraiment rien contre les nouvelles. Je n'aime pas les livres courts, ce qui est très différent. Pour Henry James, je crois qu'ils en sont au quatrième volume de la Pléiade avec les nouvelles, ça c'est du consistant à se mettre sous la dent. Comme quoi les livres de nouvelles, ne font pas obligatoirement 80 pages comme certains recueils d'auteurs japonais. colere

Je ne sais plus quel auteur célébrissime (Borges ou Garcia Marquez) a écrit qu'il ne comprenait rien à Quiroga. Cela me rassure d'être en bonne compagnie Wink

Les recueils de nouvelles japonaises de 80 pages, ça peut aussi être un truc des éditeurs pour vendre plus cher. Je crois me souvenir que, concernant Yoshimura Akira, ce qui était un seul recueil de nouvelles au Japon s'est transformé en deux recueils en France, et en plus il me semble bien qu'on n'a pas tout eu...
Pour Quiroga, c'est peut-être bien Borges... En tout cas, je ne trouve pas Quiroga comme entrée dans les Oeuvres de Borges (Pléiade).
Les écrivains qui disent du mal les uns des autres, ça me rappelle (au risque de troller le fil) qu'il faut que je jette mes deux yeux sur Une histoire des haines d'écrivains (j'aime lire les méchancetés des autres diablotin)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 18:26

Un qui n' aimait pas Borges, c' était Gombrowicz... et il ne ' s' est pas privé
de le ridiculiser dans son journal !

Quant à Quiroga, un conseil évitez de le lire en cette période...Horacio Quiroga [Argentine] 774298
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 18:29

bix229 a écrit:
Quant à Quiroga, un conseil évitez de le lire en cette période...Horacio Quiroga [Argentine] 774298
Euh... pourquoi en cette période ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 20:28

En ce qui concerne Gombrowicz, serait tu capable Bix, de citer un seul écrivain, voire une seule personne dont il dit du bien ?

Et il se montre en général impitoyable, et horriblement drôle vis-à -vis de ses victimes. S'il s'en abstient, c'est qu'il juge la personne quantité négligeable.

Un sale type. Mais génial.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitimeMer 23 Déc 2009 - 20:53

eXPie a écrit:
bix229 a écrit:
Quant à Quiroga, un conseil évitez de le lire en cette période...Horacio Quiroga [Argentine] 774298
Euh... pourquoi en cette période ? scratch

Pas vraiment un joyeux drille Quiroga !

Mais on peut alterner avec Egar Poe et Ambrose Bierce !Horacio Quiroga [Argentine] Icon_surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Horacio Quiroga [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Horacio Quiroga [Argentine]   Horacio Quiroga [Argentine] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Horacio Quiroga [Argentine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» - Qui est ce Général.
» guerre des malouines
» Fiche d'élevage : Tupinambis Merianae
» Partitions Tony Murena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: