Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Svetlana Alexievitch

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Sep 2013 - 10:26

Il faut lire d'Alexievitch l'extraordinaire
                                 La guerre n'a pas un visage de femme.
Svetlana Alexievitch - Page 2 Aa10

C'est essentiellement un recueil de témoignages de ces milliers de femmes soviétiques envoyées au front pendant la grande guerre patriotique. Certaine étaient des adolescentes. Toutes ont été courageuses, quelquefois un peu folles. Leurs souffrances ne se sont malheureusement pas limitées à la guerre. Leur retour à la vie civile fut aussi très difficile car elles n'ont pas été reconnues dans tous les sens du terme.
Certains de ces récits touchent profondément.

Je viens de me procurer du même auteur La fin de l'homme rouge mais il doit attendre un peu.
Svetlana Alexievitch - Page 2 Bb10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 18:38

Je me réponds...

Après avoir lu dans le dernier Monde des livres l'excellent article de Julie Clarini sur Svetlana Alexievitch je décide de commencer La fin de l'homme rouge dès ce soir.
Tant pis pour Canada qui passe en seconde position.

Que l'ex URSS l'emporte enfin sur le bloc capitaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 23:13

Sekotyn a écrit:
Tant pis pour Canada qui passe en seconde position.

Que l'ex URSS l'emporte enfin sur le bloc capitaliste.
mdr2 
On ne parle pas de la même chose entre le roman de Richard Ford et les interviews de Svetlana Alexievitch, mais je suis loin de désapprouver ton choix des priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sekotyn
Envolée postale


Messages : 244
Inscription le : 13/08/2013
Localisation : Entre Rhône et Alpes

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 9:56

Pour éviter une nouvelle crise est-ouest je les lis tous les deux. dentsblanches 

Les premières pages d'Alexievitch, calmes, réfléchies, attentives à l'humain, font pénétrer tout de suite dans ce monde si particulier qu'était l'URSS : un mélange de charme un peu pervers et de misère matérielle et psychologique.

Un livre important pour qui s'intéresse à l'histoire et au passé proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Fév 2014 - 14:15

La fin de l'homme rouge

Quel livre!! Ce gros, très gros pavé ( 541pages ) est un pas de plus pour essayer d'envisager comprendre ce qui se passe actuellement en Russie, mais existe-t-elle vraiment ?





Armée d’un magnétophone et d’un stylo, Svetlana Alexievitch, avec une acuité, une attention et une fidélité uniques, s’acharne à garder vivante la mémoire de cette tragédie qu’a été l’urss, à raconter la petite histoire d’une grande utopie. “Le communisme avait un projet insensé : transformer l’homme «ancien», le vieil Adam. Et cela a marché… En soixantedix ans et quelques, on a créé dans le laboratoire du marxisme-léninisme un type d’homme particulier, l’Homo sovieticus.” C’est lui qu’elle a étudié depuis son premier livre, publié en 1985, cet homme rouge condamné à disparaître avec l’implosion de l’Union soviétique qui ne fut suivie d’aucun procès de Nuremberg malgré les millions de morts du régime.
Dans ce magnifique requiem, l’auteur de La Supplication réinvente une forme littéraire polyphonique singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins brisés. Des humiliés et des offensés, des gens bien, d’autres moins bien, des mères déportées avec leurs enfants, des staliniens impénitents malgré le Goulag, des enthousiastes de la perestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd’hui, des citoyens résistant à l’instauration de nouvelles dictatures…
Sa méthode : “Je pose des questions non sur le socialisme, mais sur l’amour, la jalousie, l’enfance, la vieillesse. Sur la musique, les danses, les coupes de cheveux. Sur les milliers de détails d’une vie qui a disparu. C’est la seule façon d’insérer la catastrophe dans un cadre familier et d’essayer de raconter quelque chose. De deviner quelque chose... L’histoire ne s’intéresse qu’aux faits, les émotions, elles, restent toujours en marge. Ce n’est pas l’usage de les laisser entrer dans l’histoire. Moi, je regarde le monde avec les yeux d’une littéraire et non d’une historienne.”
À la fin subsiste cette interrogation lancinante : pourquoi un tel malheur ? Le malheur russe ? Impossible de se départir de cette impression que ce pays a été “l’enfer d’une autre planète”. (éditeur)



Dans cet essai, l'auteure a recueilli la parole des hommes mais surtout des femmes de l'ex URSS, qui y a-t-il de commun entre un russe de Moscou ou un < cul-noir> (personne originaire du Caucase selon les moscovites!) rien sauf les souvenirs de l'Unino soviétique.

Presque tout est malheur malgrè quelques éclairs plus lumineux, l' < Homo sovieticus > a survécu à tout: les éxécutions, la violence d'Etat et familiale, la pauvreté extrême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Fév 2014 - 14:33

merci pour ce commentaire MartineR. Chaque soir de la semaine, le Feuilleton sur France culture consiste en une lecture d'un passage de ce livre, apparemment et ton commentaire le confirme on y retrouve les thématiques déjà abordées dans La Supplication... (encore merci Maline pour cette découverte) et j'espère avoir très bientôt le temps de me plonger dans ce nouvel opus (assez conséquent).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 15:00

La fin de l’homme rouge

Je sors lessivée de cette lecture dont je dois pourtant reconnaître que c’est une œuvre immense. Un monument à la mémoire de tous les Russes de toutes ces dernières décennies, des plus vieux aux plus jeunes, à la mémoire des vivants et des morts, ceux de l’ère de Staline à celle de Poutine, un monument à leurs espoirs toujours déçus, à leurs sacrifices, à l’horreur qu’ils durent traverser, à leurs souffrances morales et physiques, à leur courage et à la difficulté qu’il doit y avoir à assumer le terrible passé tout en envisageant un avenir ensemble où le rêve s’est fait maintenant seulement d’argent et de consommation.

« Je tourne, je n’en finis pas d’explorer les cercles de la souffrance. Je n’arrive pas à m’en arracher.
Dans la souffrance, il y a tout : les ténèbres et le triomphe…Parfois je crois que la douleur est un pont entre les gens, un lien secret, et d’autres fois, je me dis avec désespoir que c’est un gouffre. »
(Svetlana Alievievitch)

Oui, je sors épuisée de cette lecture…comme chaque fois que je sortais de mes lectures sur la Shoah, ou encore sur les dictatures d'Argentine et du Chili aussi…

Faut-il pour cela renoncer d’avance à se plonger dans cette Histoire-là, dans cet enfer ?
Il me semble en savoir beaucoup plus, et de comprendre un peu mieux l’âme russe, de ressentir pour elle plus de compassion après les lectures dans lesquelles je me suis plongée ces derniers temps. Je m’étais tenue à l’écart jusque-là. Ou approchée avec crainte.
La fin de l’homme rouge  est une œuvre majeure.
Svetlana Alexievitch, une nouvelle fois,  donne la parole à une multitude de gens, les écoute et retranscris leur témoignage.
Prix Médicis essai 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 19:32

Je te rejoins tout à fait, coline, c'est une oeuvre essentielle. Des témoignages crus, forts, émouvants, déchirants… J'en ai lu une centaine de pages hier, (pas forcément en suivant l'ordre du livre, d'ailleurs) mais j'avoue l'avoir reposé. Parce que je dois rendre ce livre à la fin de la semaine, et que je ne me sentais pas capable actuellement de lire 400 pages de plus.
J'espère qu'il sortira en poche, j'aurais aimé pouvoir lire quelques témoignages puis reposer l'ouvrage, le temps de lectures plus reposantes pour l'âme...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 19:58

Armor-Argoat a écrit:
J'espère qu'il sortira en poche, j'aurais aimé pouvoir lire quelques témoignages puis reposer l'ouvrage, le temps de lectures plus reposantes pour l'âme...
Ça ne semble pas prévu pour le moment, mais on ne sait jamais. Et puis il y avait eu de très fortes rumeur de Nobel l'an dernier, ça peut donner un coup de pouce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Juil 2014 - 1:36

Armor-Argoat a écrit:
Je te rejoins tout à fait, coline, c'est une oeuvre essentielle. Des témoignages crus, forts, émouvants, déchirants… J'en ai lu une centaine de pages hier, (pas forcément en suivant l'ordre du livre, d'ailleurs) mais j'avoue l'avoir reposé. Parce que je dois rendre ce livre à la fin de la semaine, et que je ne me sentais pas capable actuellement de lire 400 pages de plus.
J'espère qu'il sortira en poche, j'aurais aimé pouvoir lire quelques témoignages puis reposer l'ouvrage, le temps de lectures plus reposantes pour l'âme...

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu as ressenti. Je l'ai lu entièrement parce qu'on me l'avait prêté et je voulais le rendre sans trop tarder mais je crois que c'est peut-être moins lourd de le lire au fil du temps, quelques témoignages seulement à chaque fois. C'est tellement fort!

eXPIe, tu peux l'inscrire sur ta LAL!  content 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Juil 2014 - 7:42

coline a écrit:
eXPIe, tu peux l'inscrire sur ta LAL!  content 
C'est ce que je vais faire (j'ai aussi le Livre du Noir du communisme dans ma PAL, d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Juil 2014 - 11:14

eXPie a écrit:
coline a écrit:
eXPIe, tu peux l'inscrire sur ta LAL!  content 
C'est ce que je vais faire (j'ai aussi le Livre du Noir du communisme dans ma PAL, d'ailleurs).

Je l'avais repéré aussi...mais là je vais attendre un peu... hs 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Juil 2014 - 18:28

ça m'a l'air dur mais je vais essayer, je vais trouver un de ses livres.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Juil 2014 - 21:42

pia a écrit:
ça m'a l'air dur mais je vais essayer, je vais trouver un de ses livres.

Je te suggérerais plutôt pour commencer La supplication ou bien La fin de l'homme rouge. Et d'éviter de lire le second d'une seule traite. Les deux sont des témoignages, on peut lire, abandonner, y revenir...C'est moins pesant...
Mais vraiment tous ses livres valent la peine d'être lus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 16:40

La supplication

Je vais me la jouer pas-courageuse. Je ne vais rien dire sur ce livre si ce n'est qu'il faut attraper son courage à deux mains, qu'il est indispensable si on veut un tant soit peu comprendre Tchernobyl,"complot de l'ignorance et du corporatisme".
Tout en précisant qu'il n'explique rien: n'attendez pas des chiffres , des pourquoi, des comment, il n'y a "que" des gens qui parlent, qui racontent, qui transmettent. Et nous qui lisons, incapables de lâcher ces pages terribles , bouleversantes, terrifiantes.

Citation :
Dans les premiers jours, on évacuait les enfants la nuit, pour que le moins de gens possibles puissent les voir. On voulait dissimuler le malheur, mais les gens savaient quand même. Il guettaient les bus qui passaient et offraient aux enfants de petits bidons de lait, des petits pains. Comme à la guerre… À quoi d'autres pourrais-je bien comparer cela ?

Citation :
On dit: la guerre... La génération de la guerre... On fait des comparaisons... La génération de la guerre? Mais elle était heureuse! Ces gens avaient la victoire. Ils ont vaincu! Cela leur a donné une formidable énergie vitale ou, pour utiliser le vocabulaire d'aujourd'hui, une orientation très forte vers la survie. Ils n'avaient peur de rien. Ils voulaient vivre, étudier, faire des enfants... Et nous? Nous avons peur de tout... peur pour nos enfants... Pour les petits-enfants que nous n'avons pas encore. Ils ne sont pas encore nés et nous avons déjà peur... Les gens sourient moins. Ils ne chantent plus comme avant au moment des fêtes. Non seulement le paysage change, puisque des forêts poussent de nouveau à la place des champs, mais encore le caractère national. La dépression règne sans partage... Chacun éprouve le sentiment d'être condamné. Tchernobyl est une métaphore, un symbole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Svetlana Alexievitch - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Svetlana Alexievitch
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: