Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Svetlana Alexievitch

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 16:54

Merci Topocl !

Mais j' ai malheureusement l' impression que les hommes sont sourds et aveugles. De temps en temps,
on dit "plus jamais ça" ! Après un génocide, une guerre, une répression... Bref tout ce qui n' est pas
catastrophe naturelle, mais de la responsabilité humaine. 

Alors, après Tchenobyl et Fukushima, à qui le tour ?

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 21:08

Et bien...Vous avez l'air tous unanime, il faut la lire par petit bout...Je suivrai votre conseil!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Aoû 2014 - 21:12

topocl a écrit:
La supplication

n'attendez pas des chiffres , des pourquoi, des comment, il n'y a "que" des gens qui parlent, qui racontent, qui transmettent. Et nous qui lisons, incapables de lâcher ces pages terribles , bouleversantes, terrifiantes.


Ces mots sont tellement justes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeJeu 8 Oct 2015 - 13:02

félicitations pour le Prix Nobel de Littérature 2015 tchintchin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeJeu 8 Oct 2015 - 15:38

Je n'ai jamais lu cette dame. Mais je viens de passer ce midi 1 heure dans la médiathèque du coin. Et j'ai ouvert : Derniers témoins.

D'une humanité bouleversante.

Elle va droit au coeur.

Faut que je la lise de toute urgence (surtout son dernier livre).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeJeu 8 Oct 2015 - 19:19

J'ai lu: La fin de l'homme rouge, je le conseille malgrè la densité Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 0:09

Je l'avais annoncé sur le fil des parutions, les Editions Actes Sud, décidément prévoyantes, ont sorti hier ce gros volume Thésaurus. Parions qu'il va faire un carton.  Razz


Svetlana Alexievitch/ Œuvres/ Actes Sud / 7 octobre

Svetlana Alexievitch - Page 3 51gi9s10

L'éditeur a écrit:
Au sommaire de ce thesaurus consacré à l’auteur de La Fin de l’homme rouge (Prix Médicis Essai – 2013), trois stupéfiants « romans de voix » qui mêlent les témoignages les plus terribles et les plus intimes de deux tragédies du siècle soviétique : la Seconde Guerre mondiale, racontée du point de vue des femmes qui l’ont vécue (La guerre n’a pas un visage de femme) et de ceux qui n’étaient à l’époque que des enfants (Derniers témoins), et la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (La Supplication). Précédé d’un entretien de l’auteur avec Michel Eltchaninoff (Dans la tête de Vladimir Poutine, Actes Sud, 2015).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 7:40

Arabella a écrit:
Je l'avais annoncé sur le fil des parutions, les Editions Actes Sud, décidément prévoyantes, ont sorti hier ce gros volume Thésaurus. Parions qu'il va faire un carton.  Razz

C'est un sacré bon timing, oui ! rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 9:02

Arabella a écrit:
Je l'avais annoncé sur le fil des parutions, les Editions Actes Sud, décidément prévoyantes, ont sorti hier ce gros volume Thésaurus. Parions qu'il va faire un carton.  Razz

Ben oui. Je viens de le commander ! Very Happy
Pour pouvoir continuer Les derniers témoins, qui ne cessent de me hanter depuis hier.
Mais il n'est plus en médiathèque.

Déjà emprunté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 9:03

MartineR a écrit:
J'ai lu: La fin de l'homme rouge, je le conseille malgrè la densité Very Happy

Peut-on en savoir plus ?
Car je l'ai pris aussi en commande.
Le sujet m'intéresse hautement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 9:08

tina a écrit:
MartineR a écrit:
J'ai lu: La fin de l'homme rouge, je le conseille malgrè la densité Very Happy

Peut-on en savoir plus ?
Car je l'ai pris aussi en commande.
Le sujet m'intéresse hautement.

J'avais mis mes impressions page 2 l'an dernier, mais cet essai est un magnifique reportage photographique de l'ex URSS...& on comprend mieux la **future grande Russie** que Poutine voudrait!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Oct 2015 - 9:14

Merci, j'ai lu.
J'ai hâte de les avoir.

Pour moi, la Russie reste une énigme, un Sphinx.

Le marquis de Custine l'avait admirablement décrite.

Attraction/répulsion étaient mes sentiments.

Je rêve d'y aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeVen 23 Oct 2015 - 20:40

Rencontre avec Svetlana Alexievitch le 3 novembre à 12h15 à la Librairie Compagnie à Paris : http://www.librairie-compagnie.fr/

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 15:59

La Supplication





Le 26 avril 1986, la centrale de Tchernobyl explosait. Du jour au lendemain, ce nom jusqu’alors inconnu est revenu sur toutes les lèvres, fit la une des journaux télévisés du monde entier. Ou presque. Car si l’occident a suivi la situation d’heure en heure et a scruté l’avancée du nuage radioactif en espérant qu’il stoppe sa progression avant d’atteindre nos frontières, le pouvoir soviétique a tenté par tous les moyens de tuer dans l’œuf tout mouvement de panique.

Svetlana Alexievitch est biélorusse. Et en tant que telle, elle est une ancienne russe, une ancienne soviétique. Son pays est le plus touché par la catastrophe. J’ai manqué d’écrire « a été le plus touché » avant de me reprendre et de rétablir le présent de l’indicatif. Car les conséquences de l’événement sont toujours actuelles. Et devraient le rester encore quelques milliers de siècles. L’auteur nous informe que 20% du territoire national est contaminé et qu’un quart des habitants vivent en zone irradiée.

En guise de prologue, Svetlana Alexievitch donne la parole à l’épouse d’un pompier de Tchernobyl. L’homme fut l’un des tout premiers à se rendre sur les lieux de l’accident. Dans l’ignorance totale de ce qu’il s’était passé. Sans aucune idée des risques qu’il encourait à obéir à l’ordre qui venait de lui être donné. Sans équipement et durant toute la nuit, le pompier a ratissé la matière radioactive en fusion, ramassant les barres de graphite à mains nues. Son agonie aura duré quatorze jours. Quatorze jours insupportables contés dans le détail par son épouse enceinte qui a dû cacher son état pour avoir une chance d’accompagner son mari dans ses dernières souffrances.

Après une telle introduction, le lecteur entame le premier chapitre avec le cœur au bord des lèvres. Et la seconde couche ne tarde pas apparaitre avec les témoignages de ceux qui vivent encore sur place. Dans la zone interdite elle-même ou à proximité immédiate. Et pour diverses raisons. Parce qu’on nous a caché le réel danger à rester chez soi. Parce qu’on n’imagine pas aller vivre ailleurs que sur la terre de ses ancêtres. Parce qu’on n’a nulle part ailleurs où aller. Parce qu’on vivait tellement mal l’exile et le déracinement qu’on a fini par revenir chez soi. Parce que le pouvoir nous avait envoyé là et qu’on n’imaginait pas désobéir aux ordres. Parce qu’on fuyait une situation pire encore et que la proximité de la centrale détruite nous assurait une certaine tranquillité…

Le peuple soviétique n’a pas de conscience individuelle. L’individu ne pèse rien face à l’intérêt de communauté. Personne n’imaginait protester lorsque le parti désignait les volontaires. On se contentait de répondre à la convocation. On était même fier d’avoir été choisi pour monter chaque mois sur le toit du réacteur remplacer le drapeau flamboyant d’Union soviétique bruler par les radiations. Heureux d’être ainsi hissé sur le devant de la scène, d’exister durant un bref instant en tant qu’individu et non plus seulement comme membre anonyme d’une communauté. Heureux de toucher une prime dérisoire qui nous permettra, au retour, de nous rendre en Crimée, sur la côte de la mer noire, acheter une voiture, déménager…

Mais si certains veillent à ne pas trop réfléchir, d’autres s’inquiètent. De nombreuses femmes avouent avoir peur de leur compagnon. Peur de ces bras qui les enlacent dans un moment de désir. Peur de faire l’amour et de tomber enceinte. Terreur à peine avouable de donner naissance à un enfant malade, souffrant de graves malformations ou même mort-né. La douleur des parents devant choisir entre empoisonner sciemment leurs enfants en leur donnant à manger de la nourriture contaminée, et les laisser mourir de faim. Détresse de ceux qui ont connu le terrible front de l’est durant la seconde Guerre Mondiale, la sanglante dictature stalinienne et qui étaient persuadés de ne jamais rien connaitre de pire. Et la sempiternelle peur de l’autre.

J’ai manqué dix fois d’interrompre ma lecture, ne supportant plus ce que je lisais. Mais je me devais d’écouter les voix de ces petites gens, ces voix que jamais personne n’avait écouté avant que Svetlana Alexievitch n’aille les interroger un à un dix ans après la catastrophe. Ceux auquel le pouvoir soviétique a menti afin de sauvegarder les apparences, conscient que l’explosion du réacteur pouvait suffire à faire exploser le communisme dans son ensemble. Je n’ai pas eu la force (ou la faiblesse) de fermer les yeux, de me boucher les oreilles. J’ai poursuivi jusqu’à son épilogue cette lecture très difficile afin d’écouter ces gens qui, pour beaucoup, se confiaient pour la première fois.

A lire !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitimeMer 18 Nov 2015 - 16:43

La fin de l'homme rouge

Ce livre est une somme, qui, en 550 pages, dit "tout" (ou en tout cas beaucoup) de l'URSS/la Russie depuis un siècle et de cette ahurissante transition. Rien de très neuf pour qui s'y intéresse, par contre, on est dans l'  approfondissement à travers l'intimité du vécu des petites gens.. Svetlana Alexeïevitch continue avec sa technique habituelle, un micro, un stylo, des oreilles, et tout est scrupuleusement noté. L’intervieweuse, bien présente par les choix des histoires rapportées,  s'efface totalement face aux récits de ses interlocuteurs.

Cette technique est à la fois la force et la faiblesse du livre,   ouvrage journalistique et non pas  littéraire. La force, car Svetlana Alexeïevitch a sélectionné ses histoires pour donner un survol historico-  journalistique le plus  complet posssible. Et qu'elle y met  une empathie du fait de sa proximité avec les personnes qui parlent, dans un  respect absolu de leur discours. La faiblesse, c'est que justement ce respect l'a amenée à refuser d'élaguer, ou concentrer, au risque de noyer le lecteur dans la litanie et les redondances  .
Cette démarche est le choix d'une femme pleine de compassion et proche de ses concitoyens, et si la lecture m'a parfois paru longuette, mon intérêt ne s'est pas démenti.

On  palliera sans doute efficacement  à ces inconvénients  (si on les considère comme tels) en suivant le conseil de coline :
coline a écrit:
mais je crois que c'est peut-être moins lourd de le lire au fil du temps, quelques témoignages seulement à chaque fois.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Svetlana Alexievitch - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Svetlana Alexievitch   Svetlana Alexievitch - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Svetlana Alexievitch
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: