Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Yannis Ritsos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Ven 14 Mai 2010 - 9:32

... Coline



Depuis 1971, Gallimard a publié 11 oeuvres de Ritsos ("Pierres Répétitons Barreaux", préfacé par Aragon, "Hélène suivi de Conciergie, "Le chef-d'oeuvre sans queue ni tête" , etc ... ) et, depuis 1966, pas moins de 19 de ses oeuvres ont été publiées par d'autres éditeurs français, sachant que, bien souvent, en raison de la censure sévissant en Grèce, bon nombre d'entre elles, ont d'abord été publiées en France ou en Italie ... dès 1957, dans "Les lettres françaises", Aragon écrivait un article intitulé "Pour saluer Ritsos", sachant qu'une dizaine d'hommages lui ont ensuite été rendus, entre autres, celui de Dominique Grandmont (l'un des éminents traducteurs du poète) à l'Institut français d'Athènes, sous le titre "Une tragédie en mille fragments et morceaux"

Ma commande chez mon libraire de "Fenêtres" se faisant attendre, je me contente de "Le mur dans le miroir et autres poèmes", en attendant la parution de ses "Oeuvres complètes" qui sont en préparation ...









Encore

Celui-ci sourd-muet,
celui-là aveugle,
et cet autre si vieux
peut-être tous les trois sentent-ils sur leur joue
le doux pelage de la nuit.
Les garçons noctambules s’amusent
des tours de prestidigitation des étoiles.
Toi, tu as mis tes sandales de lin blanc,
verdies par l’herbe,
pour sortir le chien.
Quand tu tourneras au coin de la rue,
observe bien ce petit nuage réticent.
Il te cache quelque chose,
quelque chose, justement,
qui sourit encore en toi
d’une manière inexplicable.


Toile "A stroll in Montmartre", de Cao Yong

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Sam 15 Mai 2010 - 10:18





Amer savoir


Reste, les bras croisés, dans cette pénombre protectrice.
Le gardien de nuit boiteux n’a plus de place où s’asseoir.
Les chaises, voici deux semaines qu’on les a vendues.
Dehors, dans la cour, on nettoie de gros tonneaux.
De lourds remorqueurs mouillent dans le port.
A la maison d’en face, on entend la voix du speaker de la radio.
Je ne veux pas entendre.
Moi, je ramasse sur la table les papillons brûlés de la nuit,
sachant seulement que tout leur poids est dans leur légèreté.


Toile "Soul plexus", de Vladimir Kush
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Dim 16 Mai 2010 - 10:58






Le sens de la simplicité


Derrière des choses simples je me cache, pour que vous me
trouviez ;
si vous ne me trouvez pas, vous trouverez les choses,
vous toucherez ce que ma main a touché,
les traces de nos mains se joindront l’une à l’autre.
La lune du mois d’août brille dans la cuisine
comme un pot étamé (pour la seule cause que j’ai dite)
elle éclaire la maison vide et le silence agenouillé de la maison –
le silence est toujours agenouillé.
Chaque mot est un départ
pour une rencontre – annulée souvent –
et c’est un mot vrai seulement quand, pour cette rencontre, il insiste.



(in Parenthèses)


Toile "Illuminations of ideas", de Glen Tarnowski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Mar 18 Mai 2010 - 9:53






Adieux



Grandes pièces des vieilles seigneuries de province
pleines des sifflets de lointains navires, pleines
de carillons évanouis et des battements profonds
d'antiques pendules. Personne n'habite ici
que les ombres et un violon accroché au mur,
et les billets de banque inutiles épars sur les fauteuils.
La nuit,
la lune descend, longe les miroirs essoufflés
et avec des gestes très lents range derrière les vitres
les sifflets d'adieu des navires qui ont fait naufrage.



(Substitutions, in "Le mur dans le miroir et autres poèmes", NRF Poésie/ Gallimard)

Toile "Piazetta Venise au clair de lune", de Friedrich von Nerly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Un pic de lectures?   Mar 25 Mai 2010 - 9:35

Tes extraits choisis de Yannis Ritsos, ta prose, seront très lus aujourd´hui, Coline, ainsi que les commentaires de tous ceux qui ont participé à ce fil, car il y a un lien sur le Blog de Paul Edel, ouvrant la porte de notre Forum.
Regardez les commentaires, il s´agit du premier, celui de Jean-Ollivier.
http://pauledel.blog.lemonde.fr/
"On trouvera quelques fragments de Y. Ritsos (traductions semble-t-il anonymes)sur un site qui lui est consacré :
http://parfumdelivres.niceboard.com/poesie-par-auteur-ou-fils-specifiques-f12/yannis-ritsos-t5196.htm "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Mar 25 Mai 2010 - 13:33

swallow a écrit:
Tes extraits choisis de Yannis Ritsos, ta prose, seront très lus aujourd´hui, Coline, ainsi que les commentaires de tous ceux qui ont participé à ce fil, car il y a un lien sur le Blog de Paul Edel, ouvrant la porte de notre Forum.
Regardez les commentaires, il s´agit du premier, celui de Jean-Ollivier.
http://pauledel.blog.lemonde.fr/
"On trouvera quelques fragments de Y. Ritsos (traductions semble-t-il anonymes)sur un site qui lui est consacré :
http://parfumdelivres.niceboard.com/poesie-par-auteur-ou-fils-specifiques-f12/yannis-ritsos-t5196.htm "


De mon coté, je vais de ce pas lire Paul Edel...

Sur son blog, ce lien:
Tribute to Ritsos. Théodorakis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Ven 22 Nov 2013 - 15:03

.

Dilution



Parfois les mots viennent tout seuls presque, comme les feuilles
aux arbres –
bien sûr, les racines, invisibles, la terre, le soleil, l’eau ont aidé
à cela,
et aussi les feuilles pourries du passé. Les idées, plus tard,
viennent facilement par-dessus, comme sur les feuilles les araignées,
la poussière
et les gouttes de rosée scintillant d’une lumière équivoque.
Sous les feuilles une petite fille éventre sa poupée nue ;
une goutte des rosée tombe sur ses cheveux ; elle lève la tête, elle
ne voit rien;
et seulement cette transparence froide de la goutte, diluée dans
son corps entier.


(In Gestes, traduction de Chrysa Prokopaki et Antoine Vitez / Les éditeurs français réunis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Sam 23 Nov 2013 - 10:30

Franchement, Constance, c'est tout un poète ce Ritsos. Juste à voir le dernier, ça ne trompe pas. J'ai ensuite remonté le fil. La civilisation grecque nous fait voir beaucoup de choses, et la poésie est souvent le signe d'une nation bien-portante.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constance
Zen littéraire


Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   Sam 23 Nov 2013 - 18:20

jack-hubert bukowski a écrit:
et la poésie est souvent le signe d'une nation bien-portante.


Ou d'une nation malade dont le poète témoigne par son esprit de résistance, ce qui fut le cas de Ritsos, et de nombre de poètes. sourire 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yannis Ritsos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yannis Ritsos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le 11 juillet 2007, trois enfants étaient retrouvés noyés dans la baignoire de leur père
» du pétrole dans le pays de Bray ?
» Dentiste à partir de quel âge ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: