Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Kim Thúy [Vietnam]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Kim Thúy [Vietnam]   Jeu 7 Jan 2010 - 14:55



Kim Thúy a quitté le Vietnam avec d’autres boat people à l’âge de dix ans. Elle vit à Montréal depuis une trentaine d’années. Son parcours est hors du commun. Elle confie avoir fait toutes sortes de métiers – couturière, interprète, avocate, restauratrice – avant de se lancer dans l’écriture (en français) de son premier roman, Ru.

Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Jeu 7 Jan 2010 - 14:57


ru
Citation :
Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l’enfance dans sa cage d’or à Saigon, l’arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d’un bateau au large du golfe de Siam, l’internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop-plein, l’égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d’un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d’argent ou la puissance d’une odeur d’assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui avec la maîtrise d’un grand écrivain.


En exergue dans ce livre:

En français ru signifie « petit ruisseau » et, au figuré, « écoulement (de larmes, de sang, d’argent) » (Le Robert historique). En vietnamien, ru signifie « berceuse », « bercer ».

Roman écrit en français ; Kim Thúy dit dans une interview dans le Magazine Littéraire :
J’ai appris à réfléchir, à mûrir en français, et surtout j’ai appris à aimer en français. C’est la langue qui m’a fait grandir, qui m’a donné une voix, qui m’a élevée. Alors, je ne peux écrire que dans cette langue, même si elle m’est trop immense pour devenir tout à fait mienne.

Et bien, les parties de cette langue que Kim Thúy s’est fait sienne – bravo !

Je sais, on a lu probablement d’autres récits/romans/témoignages des boat people, on connaît ce genre de souvenirs mélo avec un peu de parfum exotique.
Je ne peux pas dire que Kim Rhúy a fait tellement autre chose que d’autres, qu’elle écrit mieux, mais je sais que les gens dont elle parle, dont elle racontent les petites et grandes histoires valent le détour.

A un moment donné, elle dit
L’Histoire du Vietnam, celle avec un grand H, a déjoué les plans de ma mère

Je dirais, ce livre nous montre le côté histoire avec un petit h – et c’est bien et cruel, adorable et terrible, beau et laid.. tout comme l’histoire, n’importe le h mais il y a surtout tous les aspects humains qui rendent ce livre si mémorable.


Une image que je retiens de ce livre (parmi tant d’autres) :
Un étang de lotus en banlieue de Hanoi. Des femmes «au dos arqué, aux mains tremblantes», assises au fond d'une barque, qui vont d'un plant à l'autre, déposant délicatement à l'intérieur de chaque fleur quelques feuilles de thé qu'elles recueilleront au lendemain, tout imprégnées du parfum des lotus. Chaque feuille de thé conservera ainsi «l'âme de ces fleurs éphémères».

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Jeu 11 Fév 2010 - 12:39



Mémoire vive

interview avec Kim Thuy sur evene.fr

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 44

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Mar 6 Juil 2010 - 13:54

Voici un très beau livre sur les boat people, sur les racines, fait parfois de textes courts comme autant de visions, de souvenirs qui reviennent à la surface: l'enfance de l'auteure, la traversée en bateau, la tête galeuse, les diamants cachés dans un bracelet, l'accueil au Canada, les enfants de l'auteur.
Tout se mêle, un souvenir en entraînant un autre dans une époque différente, sur un continent différent. Le tragique est lié au comique comme l'épisode où ce jeune inspecteur communiste en listant les biens de la famille de l'auteur confond les soutiens-gorge avec des filtres à café et croit qu'ils sont doubles parce que le café doit se prendre en compagnie d'amis. Nulle moquerie pourtant dans le regard de Kim Thuy qui exprime l'incompatibilité de deux mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Mar 6 Juil 2010 - 16:37

Merci Maddy Very Happy

Madame B. a écrit:
Nulle moquerie pourtant dans le regard de Kim Thuy qui exprime l'incompatibilité de deux mondes.
ah oui.. elle garde un ton bien discret pour montrer les deux côtés..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 44

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Mar 6 Juil 2010 - 20:46

Oui, elle raconte même l'histoire de ce jeune inspecteur communiste, ce qu'il a vécu pour en arriver là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Lun 21 Mar 2011 - 21:31

L'écriture de ce livre est très belle, très fluide. Les chapitres sont courts et on ne sait jamais en lisant les premiers mots si on se trouve transporté au Vietnam du temps de l'enfance de l'écrivain,au moment où elle pouvait encore vivre une vie protégée,au moment où elle a du fuir ou en Malaisie dans le camp de transit ou au Canada terre d'accueil.
Mais curieusement,aucun moment décrit n'est vraiment simple à vivre pour l'écrivain. Les faits sont parfois si difficiles à lire,la guerre et ses horreurs....mais aussi,le fait que ces personnes déracinées ne seront plus chez elles nulle part,ni sur la terre d'asile,ni lors d'un retour au Vietnam (le passage sur le petit déjeuner à base de soupe est très évocateur). C'est un livre sur la destruction de la vie à tous les âges...



Très beau livre qui évoque la guerre d'Indochine/du Vietnam vue par une petite fille que la vie avait favorisée et qui se fait le témoin de la décadence provoquée par ce conflit au sein d'une population anéantie. Comment vivre avec ce passé ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Lun 21 Mar 2011 - 21:35

Un livre que j'ai lu il y a un an....

Avec pudeur, sobriété et délicatesse, l’auteur des dévoile via la narratrice. Elle y raconte, au gré de ses souvenirs, son exil ; un exil que l’on devine douloureux. Ce roman- l’ouvrage est présenté comme tel- ne suit pas la construction habituelle d’un roman. En effet, de cours chapitres relatent dans un joyeux désordre le vécu d’une femme que j’imagine frêle, mais tellement solide par ailleurs.
Il n’y a aucune amertume, aucune rancœur, aucune plainte dans ces souvenirs ; une leçon de vie, une ode à tous ceux que le destin chassent de chez eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Mar 22 Mar 2011 - 8:30

Contente de voir qu'on parle en bien de ce livre.. c'est une lecture que je garde en bonne mémoire..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 52
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Lun 25 Avr 2011 - 16:03

C'est un assemblage de petites histoires, de bribes de mémoires plutôt qu'un roman. Ce livre très touchant raconte l'histoire de l'auteure, son enfance dorée, sa fuite du Vietnam avec sa famille, les camps de réfugiés, l'arrivée sur un nouveau continent dont elle ne connaissait pas la langue, ses enfants, dont un autiste, le tout avec grâce et poésie malgré les horreurs. Très beau, une découverte pour moi !
Extrait :
« Petite, je croyais que la guerre et la paix étaient deux antonymes. Et pourtant, j’ai vécu dans la paix pendant que le Vietnam était en feu et j’ai eu connaissance de la guerre seulement après que le Vietnam eut rangé ses armes. Je crois que la guerre et la paix sont en fait des amies et qu’elles se moquent de nous. Elles nous traitent en ennemis quand ça leur plaît, comme ça leur convient, sans se soucier de la définition ou du rôle que nous leur donnons. Il ne faut donc peut-être pas se fier à l’apparence de l’une ou de l’autre pour choisir la direction de notre regard. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Sam 18 Mai 2013 - 11:38


mãn

Citation :
Présentation de l'éditeur
mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme - enseignante de jour, espionne en tout temps.

mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable.

Tout comme pour son premier livre, je sors de cette lecture toute contente.
Elle arrive à raconter une histoire à travers de petites anecdotes, souvent avec plein de poésie.

Histoire qui se dévoile peu à peu avec beaucoup de finesse et toute légère.
Les souvenirs du Vietnam avec la réalité du Québec, les chapitres ne sont pas numérotés mais débutent avec un mot, vietnamien puis la traduction française, en plus elle parle beaucoup de la cuisine, préparer les plats, les souvenirs qui se retrouvent dans un bol de soupe…

On a faim après cette lecture, pas par manque de consistance du texte, mais parce qu’on a envie de goûter tous ces plats qu’elle nous décrit.
Belle continuation d’une auteure qui m’avait déjà conquise lors de la première rencontre.


Lire un extrait



Je t’offre
La vie que je n’ai pas vécue
Le rêve dont je ne peux que rêver
Une âme que j’ai laissée vide
Pendant des nuits blanches d’attente

Vers toi je porte en offrande
Le poème que je n’ai pas écrit
La douleur vers laquelle je me tends
La couleur du nuage que je n’ai pas connue
Les désirs du silence


Việt Phương

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Sam 18 Mai 2013 - 23:36

Ouais... Kim Thuy est en tête de nos palmarès ici même au Québec où nous avons un courant des littératures migrantes assez fécond. Je classe Kim Thuy comme la Ying Chen de sa génération. Depuis qu'elle publie, ses livres sont toujours autant des succès au box-office. Je considère Kim Thuy comme une écrivaine québécoise, même si le courant à lequel elle adhère est un peu en marge d'une littérature disons plus conventionnelle.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Jeu 5 Mai 2016 - 6:08


Vi
Citation :
Présentation de l’éditeur
Au temps de l’Indochine, le domaine de la famille Lê Van An englobe d’immenses terres et une vaste demeure où s’affairent près de trente domestiques. C’est là que naît le père de Vi, avec le destin d’un prince comblé que l’histoire va déchoir de son royaume.
Dans l’ombre dévolue aux femmes, son épouse dirige d’une main de fer l’exploitation fragilisée par les réformes, puis la guerre. Lorsque Vi voit le jour, le dix-septième parallèle sépare déjà le Nord du Sud. La réunification et la chasse aux possédants l’obligent à fuir son pays sur un bateau de fortune.
En quittant Saigon pour Montréal, celle dont le prénom signifie «minuscule» et «précieuse» devra apprendre à apprivoiser la grande vie et ses tumultes. Et à saisir les hasards qui lui ouvriront à nouveau, un jour, les portes du pays natal.

Depuis ma première rencontre avec Kim Thuy, j’adore son style épuré, son écriture fluide.

Ce nouveau livre ne fait pas exception.

L’histoire du Vietnam et des Vietnamiens se vit, s’amplifie, se complexifie sans être écrite ni racontée.

Cela semble être la devise de Kim Thuy puisque c’est son troisième roman, et le troisième qui parle du Vietnam.

Elle le fait de façon tout à fait extraordinaire et c’est un plaisir de retrouver sa voix qui contient les senteurs et les couleurs de son pays de naissance.

Un enchantement délicieux… et c’est avec plaisir que j’ai vu qu’elle sera présente au Festival des Etonnants Voyageurs dans une semaine…



Il m’a comparée aux rares fleurs udumbara, dont les bouddhistes disaient qu’elles n’apparaissaient qu’une fois tous les trois mille ans, alors qu’elles se cachaient en fait par centaines sous la peau de leurs fruits. Parfois, elles s’en échappaient pour s’épanouir sur une feuille, sur un grillage, ou dans mon corps tout entier après notre premier baiser.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Ven 6 Mai 2016 - 6:58

Pour l'instant, je reste bien loin de Kim Thuy après avoir lu son premier roman quelques temps plus tard après sa sortie. Elle me fait beaucoup penser à Ying Chen. J'attendrai que ses livres s'accumulent avant de me faire un avis à propos de l'oeuvre.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   Sam 7 Mai 2016 - 5:58

Encore un livre qui pourrait me plaire. Ces fleurs sont insensées!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kim Thúy [Vietnam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Thúy [Vietnam]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre du Vietnam
» Le vietnam 3 semaines en 2010
» Koh Lanta au Vietnam
» [Opérations diverses] Nord-Vietnam 1954
» VIETNAM HISTOIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: