Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Xavier C
Posteur en quête
Xavier C

Messages : 82
Inscription le : 23/05/2009
Localisation : Bayonne (64)

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: l   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 18:21

Nestat a écrit:
Y a t'il des rôlistes parmi vous?
"Des rôlistes", je n'en sais trop rien. Mais "au moins un rôliste", oui, moi. Wink


Citation :
Hâte des tester d'autres univers dont j'entends beaucoup parler. Et vous?
Les univers servant de cadre à des jeux de rôles sont très nombreux. Et pour le cas où un univers qui te plaît par ailleurs (celui d'un roman, d'une BD, d'un film, etc.) ne trouverait pas, parmi tous les jeux existant déjà dans les productions professionnelles ou amateurs, il te restera la possibilité de développer ton propre jeu (un exercice moins évident que certains peuvent le penser, mais pas insurmontable tout de même).
De mon côté, après environ une trentaine d'années de pratique (en dents de scie, c'est vrai) des jeux de rôles, je sais à peu près quels univers de jeu me conviennent et quels univers ne me conviennent pas. Par exemple, je suis tout à fait à mon aise dans des jeux de rôle dont l'univers est directement inspiré de notre Histoire (avec une nette préférence pour les univers de cape et d'épée, ceux à saveur "Indiana Jones", ou encore ceux d'espionnage contemporain), ou dans des ambiances de futur proche à la Blade Runner. En revanche, je n'arrive pas à être à l'aise dans les univers très fortement teintés de surnaturel, de magie outrancière, de vampires, etc. Ces goûts et non-goûts découlent principalement (c'est en tout cas l'analyse que j'en fais) de la culture que j'ai acquise, au fil des années, par mes lectures, par les films que j'ai vus, etc. Or, je suis plus porté vers les œuvres de Dumas ou de Henri de Monfreid que vers celles de Robert E. Howard ou d'Anne Rice.
Attention, je ne porte pas, en la matière, de jugement de valeur. Je constate simplement la concordance entre les livres et films dont je me suis imprégné au fil des années et les univers de jeu qui ont ma faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sillagedecorto.blogspot.com/
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 21:47

J'ai rencontré mon mari lors d'un jeu de rôles lorsqu'il était maître du jeu. Oui, moi si timide... traînée de force par ma meilleure amie, qui ne voulait pas être la seule fille.
Je n'avais pas vraiment assimilé les règles, car, lorsqu'est venu mon tour de jouer, le maître du jeu me prend à l'écart et me dit que mon personnage se retrouve devant une porte verrouillée (je ne me souviens plus des détails); je retourne à la table et, pleine d'inspiration, je me lance dans une longue description de ladite porte, je m'enflamme, je lève les yeux et m'aperçois qu'ils me regardent tous d'un air stupéfait. Ha, je devais me borner à dire que j'étais face à une porte verrouillée, c'est tout ? Hé, mais où est le fun là-dedans ?! RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 28294 Rouge écarlate, j'étais; écroulés de rire ils étaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Xavier C
Posteur en quête
Xavier C

Messages : 82
Inscription le : 23/05/2009
Localisation : Bayonne (64)

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Mai 2010 - 16:18

Livvy a écrit:
J'ai rencontré mon mari lors d'un jeu de rôles lorsqu'il était maître du jeu.
Comme quoi, le jeu de rôles peut mener à tout, et pas seulement au pire. Wink

Citation :
Oui, moi si timide... traînée de force par ma meilleure amie,
qui ne voulait pas être la seule fille.
Pour avoir pu observer, à diverses reprises, le comportement du rôliste moyen (pour autant que cette expression ait un sens) en cas de présence féminine à la table de jeu, je comprends tout à fait le souhait de ton amie de ne pas être la seule fille parmi les joueurs.
Pour caricaturer, je dirais que ce comportement peut pencher vers des extrêmes qui sont, d'un côté, la condescendance vaguement protectrice et, de l'autre, la parade nuptiale maladroitement camouflée (voire le rut expressif...).
Mais j'imagine que c'est le genre de réaction à laquelle s'expose tout fille entrant dans un groupe exclusivement (ou quasi exclusivement) masculin, surtout si ce sont des adolescents (attention, des mâles adultes peuvent avoir un comportement tout à fait similaire !).

Citation :
Je n'avais pas vraiment assimilé les règles, car, lorsqu'est venu mon tour de jouer, le maître du jeu me prend à l'écart et me dit que mon personnage se retrouve devant une porte verrouillée (je ne me souviens plus des détails); je retourne à la table et, pleine d'inspiration, je me lance dans une longue description de ladite porte, je m'enflamme, je lève les yeux et m'aperçois qu'ils me regardent tous d'un air stupéfait. Ha, je devais me borner à dire que j'étais face à une porte verrouillée, c'est tout ? Hé, mais où est le fun là-dedans ?!
La façon de jouer dépend grandement des personnes autour de la table, et notamment du maître de jeu (MJ) qui a une influence forte sur le ton général de la partie. Certains MJ aiment garder beaucoup de contrôle sur l'univers qu'ils mettent en jeu, et peuvent avoir tendance à brider la participation (voire l'imagination) des autres joueurs. D'autres MJ, au contraire, laissent beaucoup plus de latitude à la création des autres joueurs. Je comprends donc très bien que tu te sois demandé où pouvait bien être le plaisir de n'être là que pour répéter ce que le MJ t'avait dit en aparté.
Comme dans bien des domaines, la "première fois" en jeu de rôle peut être marquante dans le bon sens ou dans le mauvais sens. Elle peut donner envie d'y rejouer ou, au contraire, être si décevante qu'on jure qu'on ne nous y reprendra pas.

Citation :
Rouge écarlate, j'étais; écroulés de rire ils étaient.
Si leur rire était complice, pour dire "rien de grave, n'en rougis pas pour autant", c'est-à-dire se référant à ta propre réaction, je le comprends.
En revanche, si c'était du rire moqueur, avec une touche péjorative, j'y vois un exemple de ce que je n'apprécie pas autour d'une table de jeu : une certaine condescendance de la part des habitués vis-à-vis des béotiens. Je trouve qu'il n'y a rien de pire pour qui débute que d'être moqué pendant son apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sillagedecorto.blogspot.com/
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Mai 2010 - 16:32

En fait, c'était aussi une première pour ma meilleure amie.

Nous avions 20 ans, ils en avaient pour la plupart 25. Ni condescendants ni obsédés, ils étaient tout de même un peu mal à l'aise en présence féminine - l'un d'eux m'a observée de biais toute la partie, timidement (il est le parrain de mon aîné RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 28294 ).

J'en garde un bon souvenir, un mari, un ami proche et quelques connaissances.

Non, ils n'étaient pas du tout moqueurs, ils étaient très surpris. En fait, ils jouaient de cette façon depuis bien longtemps, le MJ
s'était adapté aux désirs de ses camarades; par la suite, lui et un
autre m'ont dit qu'ils avaient adoré ma manière de faire. RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_biggrin Néanmoins, je n'ai participé qu'à un seul jeu par la
suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
Xavier C
Posteur en quête
Xavier C

Messages : 82
Inscription le : 23/05/2009
Localisation : Bayonne (64)

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Mai 2010 - 16:38

Citation :
J'en garde un bon souvenir, un mari, un ami proche et quelques
connaissances.
Tant mieux. RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sillagedecorto.blogspot.com/
Nestat
Envolée postale
Nestat

Messages : 117
Inscription le : 13/04/2010
Age : 29
Localisation : variable

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 20:09

En ce qui concerne les présence féminines autour de tables de jeu de rôles, j'ai la grande chance d'être en couple avec mon maître de jeu habituel ou de ne jamais joué sans lui. Coude à coude à la table, même si nos personnages sont bien éloignés, je n'ai aucun soucis à me faire.

En revanche, je pratique (pratiquais, peut être, je ne sais plu très bien en ce moment) le semi grandeur nature, en salle. La moyenne d'âge avoisinait les 30 ans, j'en ai 20. Les filles étaient bien rares et j'étais la seule représentante du "clan" de mon personnages lors de ma première partie.
Elle fût rude, en ce qui concerne la séduction à peine masquée, déguisée plus ou moins habilement en jeu.
Enfin la plus belle phrase à laquelle j'ai eu droit, à la fin d'une partie épuisante, vers 4h00 du matin était "Dis, tu serais d'accord pour que nos personnages soient amoureux?" de la part d'un jeune homme de mon âge, nouveau et novice, qui avait passé la soirée à me coller ou coller mon personnage.
Pas toujours facile de pénétrer un univers quelque peu machiste RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Nov 2010 - 13:22

Et un jeu de rôle tout joli, avec de la littérature dedans?

Article Inrocks.
Winter Voices

Site du jeu : Winter Voices

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polarber
Posteur en quête
Polarber

Messages : 63
Inscription le : 12/11/2009
Age : 42
Localisation : Belgique

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Nov 2010 - 15:15

Oh un sujet sur le jeu de rôle !

Comme je l'ai lu plus haut, le jeu de rôle, c'est d'abord laisser la place à l'imagination.
Et contrairement à la lecture, l'interaction est mise au premier plan.
On agit directement sur l'univers dans lequel on évolue, et celui-ci nous le rend bien.

Mon père m'a initié au jeu de rôle sur table il y a a peu près vingt ans.
Aujourd'hui je suis moi-même père et j'espère pouvoir moi aussi transmettre cette passion un jour (ou pas).
J'ai initié ma femme au JDR, ainsi que mes amis, qui pour la plupart ont bien mordu à l'hameçon.

Comme le dit Queenie le jeu de rôle est avant tout un divertissement qui ne doit pas nécessairement avoir d'autres buts sinon celui de divertir.
Néanmoins j'ai la conviction que le jeu de rôle aide à développer sa créativité, et j'irai même jusqu'à dire que dans une certaine mesure on accède à plus d'ouverture : dans un jeu de rôle on incarne une personnalité qui ne correspond généralement pas totalement avec sa propre personnalité, ainsi une personne extravertie pourra s'essayer à jouer quelqu'un de timide, une personne pondérée incarnera un caractère sanguin ... de cette manière je pense qu'on apprend sur soi et sur les autres.

On est très loin de groupements sectaires asociaux et marginaux s'adonnant à des rites mystiques, image qu'une certaine presse a déjà collé aux rôlistes par le passé.

Bien sûr comme dans toute activité il y a des dérives, et je pense notamment à certains joueurs de JDR sur internet (jeux auxquels je me suis aussi livré pendant quinze ans, notamment sur les jeux suivants : Ultima Online, Asheron's Call, Dark Age of Camelot, World of Warcraft ...), à savoir par exemple cette minorité de joueurs qui peuvent passer 15 heures par jours sur ces jeux, se coupant du monde, de leur famille, de leurs amis, de leurs études, de leur travail ...

Ce type de dérive ne concerne en tout cas qu'une minorité je pense, surtout en ce qui concerne le jeu de rôle sur table.

Jusqu'à présent j'ai le plus souvent joué dans des univers médiévaux-fantastiques.
La semaine prochaine, avec mon épouse et une poignée d'amis, on se lance dans un jeu de rôle auquel on ne s'était jamais essayé jusqu'à présent : L'appel de Chtulu (dans l'univers de H.P. Lovecraft).

Nous jouerons dans les Etats-Unis des années 1920, et chacun tente de se documenter un maximum sur cette époque avant d'entamer le jeu.
J'incarnerai un aviateur retraité au physique peu avenant nommé Georges McKenzie, ancien combattant de l'armée américaine, dont l'avion s'écrasa derrière les lignes ennemies en 1916. Il fût alors prisonnier en Allemagne, expérience traumatisante qui l'amena à quitter l'armée au sortir de la guerre.
Suite au décès d'un oncle, seule famille qui lui restait, il est convié chez un notaire qui doit lui faire part d'une étrange découverte testamentaire .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Avr 2011 - 10:23

Queenie tu joues au Royaumes Renaissants??? Ben chat alors Shocked
Ma marionnette est en Champagne à Varennes^^. Elle a failli mourir aussi au début puis la joueuse que je suis s'est un peu plus investie...au point que sa marionnette gravit les échelons et s'installe dans le paysage de son duché...puréee, et ce n'est pas Biblio qui me contredira, ça prend beaucoup de temps innocent
On ne sait jamais, peut-être qu'un jour nos marionnettes se croiseront.

Sinon, il est vrai qu'une fois passée la phase tamagoshi, on peut trouver un vrai plaisir du jeu: les écritures de RP peuvent être délirantes et amusantes. Les rencontres aussi d'ailleurs. La construction de l'univers du personnage que l'on a créé est intéressante surtout quand il est investi dans la vie quotidienne de son village et/ou de son duché/comté.
Serez-vous étonnés d'apprendre que ma marionnette est toujours flanquée de son chat...un certain matou à rayures répondant au doux nom de Tibert sourire Attention, j'en ai fait un sacré chat de garde qui sait sortir ses griffes...une vraie terreur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Cliniou
Sage de la littérature
Cliniou

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 48
Localisation : entre ici et ailleurs

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Avr 2011 - 15:10

Tiens, on parle des RR. J'y ai joué aussi pendant un an et demi ( début 2006 à fin 2007)
En effet, il n'y a pas que le tamagoshi.
Je faisais partie des Chevaliers de la Licorne, la Garde du Roi. Les Bretons faisaient la guerre et dans le jeu, on testait par le biais d'un Rp nourri, les tactiques d'attaques. Bien sûr, il y a eu des bugs d'où des portés disparus (que l'on retrouvait après ;-) ). Bref, on adaptait tout le rp en fonction des résultats des attaques. Ca m'avait demandait beaucoup de recherches au niveau du vocabulaire.
En fait, ce jeu peut prendre 5 minutes et devient lassant, ou alors on s'y investit et l'on y passe beaucoup de temps.
Nombreux sont les joueurs intéressants et à la prose séduisante.
Le forum étant devenu gigantesque, il a été organisé par région...ce fut un bémol car plus possible d'échanger avec des personnages qui ne résidaient pas dans la même ville.
Ca reste un bon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Juil 2011 - 23:55

Queenie a écrit:
LES ROYAUMES RENAISSANTS

Un jeu de rôle comme il en existe des tonnes sur le Net : Gestion d'un personnage, animal, ferme... etc... ça peut prendre 5 minutes par jour ou plusieurs heures, tout dépend de l'implication du joueur.

Les Royaumes Renaissants est un jeu qui se déroule pendant le XVème siècle. Le but du jeu est de faire vivre un personnage (on lui aura préalablement choisi un nom). Pour ça, rien de compliqué : le faire manger, lui trouver une tâche à faire chaque jour (travail qui lui rapporte quelques écus pour ensuite pouvoir acheter à manger). Voilà la base de base.
Ensuite, bien évidemment, on peut décider de se plonger à fond dans le jeu de plusieurs façons : faire évoluer son personnage jusqu'à ce qu'il est sa propre "entreprise" (en économisant, en gagnant des points de caractéristiques...) jusqu'à devenir maire de ville ou même plus...
Ou alors, on peut aussi privilégier le RP (role playing/jeu de rôle) au sens propre. et dans ce cas on se sert du forum sur lequel on poste en tant que personnage : on crée des histoires, on entre dans celles déjà créer, on parle à des gens, on fait quelques jeux... bref on participe à la vie de la ville. Bien sûr, dans ce cas là tout est à créer (en restant le plus crédible possible de l'époque et des conditions d'alors). Il suffit d'un peu d'imagination et l'envie d'écrire des tonnes sans que celà ne rapporte rien au niveau du jeu en tant que tel.

Pour les Royaumes Renaissants notamment, il existe aussi un tchat sous forme de taverne dans lesquels on peut rencontrer en "direct" d'autres joueurs. Ce qui permet de nouer des relations parfois assez sympathiques.

Inscrite depuis le 1er octobre 2006, actuellement mon personnage n'a pas trop évolué. Je suis "née" à la Trémouille ("invitée" par un ami joueur d'un autre jeu, espérant y trouver pas mal de RP). M'ennuyant un peu au bout de quelques temps, j'ai finalement laissé mourir mon personnage... et puis mon parrain (celui qui m'avait invitée) m'a convaincu de venir le rejoindre à Polignac, après quelques jours de marche, j'y arrive, et depuis j'y suis encore. J'y ai trouvé ma place : un peu de poésie, pas mal d'humour, beaucoup de RP interessants, et quelques "amis" que je ne voudrai pas quitter aujourd'hui.
C'est d'ailleurs là-bas que j'ai rencontré Stef.

Voilà le petit topo...

En fouillant dans parfum, j'ai trouvé ce fil. Je m'interrogeai Queenie. Tu y es toujours sur ce jeu ? Je m'y suis inscrit, mais je n'ai pas trop fouillé encore les possibilités.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Juil 2011 - 0:48

Non, j'ai complètement abandonné, le forum ouvert aux RP a été trop cloisonné, une logique de puristes en quelque sorte : impossible de publier des messages à Carcassonne si ton personnage se trouve à Lille...
Le problème c'est qu'un RP ça prend du temps, et cette contrainte était vraiment trop pénible. Beaucoup de RP ne se terminait pas.

Cela dit, si tu veux vraiment t'y mettre, je crois que certains y trouvent toujours du plaisir, mais il faut avoir du temps.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent-Marie
Posteur en quête
Vincent-Marie

Messages : 74
Inscription le : 03/10/2011
Age : 33
Localisation : Nice

RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitimeJeu 13 Oct 2011 - 22:13

Moi vers mes 15 ans, une bande d'amis, et une envie de JDR. Et il est vrai que souvent ça s’essouffle vite si on ne prend pas le temps de la préparation. J'en ai réalisé un qui nous à tenu 1 ans, en oubliant un peut les dès, en simplifiant au maximum sur la base du JDR Les cinque anneaux. Ce qui a fonctionnait ça a été l’ambiance orientale, la musique, la religion, le fait que je jouait avec différentes tonalité de voix chaque PNJ. Mais chaque séance me demandait 5 heures de préparation. Pour que ca fonctionne je pense, il faut inventer avant, de façon à être soit même contraint à nos règles. Inventer le moins possible, et laisser une liberté relative à chaque joueur. Et avoir un système de combat cohérent, ce qui demande soit un livre, soit un certain nombre de calcule.

Ps: je me rappelle de mon histoire maintenant, c’était d'un cynisme fou. Les révélations tendaient toujours vers une situation plus catastrophique. C’était une histoire de dieux d’orient. Les hommes s'exterminé, la littérature brûlait périodiquement, aucun souvenir du passer, juste deux religions qui s'affronte dont une dominante. Pas de bien pas de mal, aucun camps évident pour le joueur. Que de bon souvenir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)   RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
RPG (Role Playing Game) ou JDR (Jeu de rôles)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Game of Thrones
» EPOXIA ORAGIS, projet jeu de combat Game Maker
» Game Next Door
» (M/LIBRE) TYLER POSEY - you love the game
» Everything I said - it's not real. I was just playing the game.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: L’univers des jeux : vidéos ou autres…-
Sauter vers: