Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Eric Puybaret

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitimeDim 15 Nov 2015 - 5:12

d'après Lewis Carroll

Eric Puybaret - Page 2 A416
Alice au pays des merveilles : Dans le terrier du lapin blanc
Citation :
Présentation de l’éditeur
Qui ne connaît pas Alice au pays des Merveilles ?
"Oh mon Dieu ! Oh mon Dieu ! Je vais être en retard !" L'apparition d'un lapin blanc fort pressé entraîne une jeune fille dans un terrier et de fameuses aventures...
Pour les 150 ans de ce classique culte, Eric Puybaret offre avec cette adaptation pour les plus jeunes une entrée idéale au pays des Merveilles.
Cette version revisitée et abrégée (les cinq premiers chapitres) initie les plus jeunes lecteurs au monde sans dessus dessous de Lewis Carroll et à sa galerie de personnages hauts en couleurs. Les illustrations racontent l'histoire à leur manière.
L'art coloré et sensible d'Eric Puybaret s'accorde parfaitement au charme décalé de Carroll pour recréer un univers enchanteur qui ne ressemble à aucun autre. Un magnifique album pour que les plus jeunes aussi savourent les tribulations d'Alice dans un pays des Merveilles plus "merveilleux" que jamais !

Ce n’est certainement plus un secret que j’adore le travail d’Eric Puybaret. Et même si j’avais pensé que je ne voulais plus retrouver Alice dans des albums illustrés, le fait qu’il a choisi ce sujet, je ne pouvais pas passer à côté.

Avec son talent, il fait un travail extra.

Surtout ces premiers chapitres sont tout à fait sublimes et offrent en effet le meilleur moment pour s’introduire dans l’univers d’Alice.

Eric Puybaret - Page 2 A417

Eric Puybaret - Page 2 A418

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Déc 2015 - 3:58

Poème: Clement C. Moore

Eric Puybaret - Page 2 A318
La belle nuit de Noël
Citation :
Présentation de l’éditeur
Plongez dans la nuit de Noël avec le conte classique de Moore et les illustrations exceptionnelle de Puybaret. C’est la nuit de Noël, découvrons le Père Noël, son célèbre costume rouge, son fameux traîneau tiré par ses rennes et sa hotte merveilleuse remplie de cadeaux qu'attendent, blottis sagement au fond de leurs lits, les enfants. Éric Puybaret réenchante le célèbre poème de Clément C. Moore, grand classique de la tradition de Noël.

Bien qu’il reste toujours quelques doutes sur l’auteur de ce poème et même si le personnage auquel il est maintenant attribué n’est pas un des plus sympa, fait est, ce texte est l’un des plus fameux concernant le Père Noël (en tous cas en monde anglophone).

Publié pour la première fois en 1823, c’est depuis ce temps que les faits basiques du Père Noël sont définis : son manteau rouge, ses rennes et leur nom, son traineau et sa descente de la cheminée…

Tout y était… et depuis on vit donc avec cette fantaisie de Clement C. Moore.

Eric Puybaret a ajouté de belles images à ce classique et ainsi on peut revivre cette histoire avec beaucoup de plaisir.

Eric Puybaret - Page 2 A319


Eric Puybaret - Page 2 A320


Eric Puybaret - Page 2 A321

Il existe entre temps naturellement aussi plusieurs variations de ce poème. Le texte suivant n’est pas le même que dans le livre, mais l’essentiel y est.


Citation :
LA NUIT AVANT NOËL

C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit, pas un cri, pas même une souris!
Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver?
Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de bonbons, de gâteaux.
Maman sous son fichu, et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute une longue nuit d'hiver.
Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit!
Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets, j'ouvrais grand la croisée.
La lune sous la neige brillait comme en plein jour.
Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant je sus que c'était le Père Noël!
Plus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait, il sifflait, il criait:
"Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Renarde, En avant Comète! Cupidon en avant, Tonnerre, Éclair, allons, allons Au-dessus des porches, par delà les murs! Allez! Allez plus vite encore!"
Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles, traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le traîneau rempli de jouets
Et, en un clin d'oeil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël d'un bond descendait par la cheminée.
Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendres et de suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un colporteur avec ses paquets.
Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge cerise, on voyait son petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige.
Un tuyau de pipe entre les dents, un voile de fumée autour de la tête, un large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait; il était joufflu et rebondi comme un vieux lutin. Je n'ai pu m'empêcher de rire en le voyant et d'un simple clin d'oeil, d'un signe de la tête il me fit savoir que je ne rêvais pas: c'était lui!
Puis, sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussettes. Il se retourna, se frotta le nez et d'un petit geste repartit par la cheminée.
Une fois les cadeaux déposés, il siffla son attelage, puis reprit son traîneau et les voilà tous repartis plus légers encore que des plumes
Et dans l'air j'entendis avant qu'ils disparaissent:

"Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit"

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 24 Déc 2015 - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Déc 2015 - 8:26

C’est marrant de revenir aux sources !

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Déc 2015 - 8:34

pia a écrit:
C’est marrant de revenir aux sources !
oui, c'est marrant qu'un homme a inventé tout cela, il y a presque 200 ans, et tous les enfants y croient depuis Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Juil 2016 - 6:00

Texte : Roxane Marie Galliez

Eric Puybaret - Page 2 A236
J’ai laissé mon âme au vent
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ce n'est plus moi qui t'offrirai des friandises
Mais dans ta mémoire, j'ai placé d'autres gourmandises
Mange la vie
Mords dedans

Moi, j'ai laissé mon âme au vent
Je me sens plus léger maintenant
Je peux à chaque instant voyager
Partir, revenir, c'est amusant

Tu ne peux pas m'attraper
Tu ne peux pas me tenir
Mais si tu fermes les yeux
Tu peux toujours me sentir

Dans ce poème, un grand-père s'adresse à son petit-fils afin d'atténuer sa peine et lui explique que malgré sa disparition, il sera toujours présent dans ses souvenirs.

Envoûtant et captivant, le texte est magnifiquement servi par des illustrations douces et légères.

Cet album se trouve sur mes étagères depuis sa parution. Bien qu’on a un fil pour Eric Puybaret, je n’en ai jamais parlé, ce n’est que maintenant, ouvrant le fil de Roxane Marie Galliez que je le retrouve.

Bonne occasion de le présenter, bien qu’il s’agisse d’un sujet triste… et que je voulais en principe revenir vers des albums plus joyeux Wink

Les mots de Roxane Marie Galliez sont très justes, dans nos souvenirs nos chers disparus restent auprès de nous.

Les images épurées d’Eric Puybaret redonnent toute la sobriété de cette histoire.

Eric Puybaret - Page 2 A238

Eric Puybaret - Page 2 Aa133

Eric Puybaret - Page 2 Aaa71

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Eric Puybaret - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Eric Puybaret   Eric Puybaret - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Puybaret
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le gris
» Kickboxer
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» PSYCHÉ
» ANDROMAQUE à la Comédie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques) :: Les illustrateurs-
Sauter vers: