Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Littérature russe contemporaine

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 14:39

J'ai lu aujourd'hui un article intéressant sur la littérature russe contemporaine dans la revue Le Vif/L'Express : "De Gogol à Google".

Ils proposent aussi un zakouski littéraire : cinq écrivains, cinq œuvres, pour une initiation au roman russe contemporain, soit :

ALEXANDRE IKONNIKOV
Dernières nouvelles du bourbier (trad. par Dominique Petit et Antoine Volodine)
L’Olivier, 184 p.

Du fin fond de la Russie - peinte comme un insondable dépotoir- nous arrivent ces nouvelles ou se mêlent le grotesque et le désespoir. Avec des héros déchus qui squattent les décombres du communisme en compagnie de popes paillards et de trafiquants d'illusions. Tableau très noir d'une terre à la dérive, où il gèle à fendre l'âme..

VLADIMIR MAKANINE
La Frayeur (trad. par Yves Gauthier)
Gallimard, 466 p.

Le vieux Piotr est encore très vert et il aime la chair fraîche. Dans la banlieue de Moscou, il profit des pannes d'électricité pour se glisser dans le lit de belles endormies… Un conte licencieux ou les satyres finissent dans les hôpitaux psychiatriques après avoir écume une Russie livrée à la pénurie.

ZAKHAR PRILEPINE
Pathologies (trad. par Joëlle Dublanchet)
Des Syrthes, 314 p.

Confession d'Egor Tachevski, un bidasse de Crozny qui, sous la mitraille, découvre la barbarie tout en rêvant a la sulfureuse Dacha, son amante infidèle. Un roman où la guerre - celle des armes et celle des cœurs-; semble être la métaphore de notre condition, lorsque les «pathologies» envahissent un monde terrassé par la démence.

BORIS AKOUNINE
L’attrapeur de libellules ( trad. par Odette Chevalot)
Presses de la Cité, 707 p.

Boris Akounine, le roi du polar russe, lance son héros fétiche-Eraste Petrovitch Fandorine - dans une enquête qui ressuscite la Russie impériale de 1905, , en plein conflit avec le Japon, alors que le Transsibérien devient la cible des saboteurs. Un savoureux cocktail d'érudition et de suspense, où le thriller va à la rencontre du roman.

ANDREÏ GUELASSIMOV
La Soif (trad. par Joëlle Dublancher)
Actes Sud, 130 p.

Kostia, le narrateur, picole sec pour oublier qu'il est un rescapé du cauchemar : pendant la guerre en Tchétchénie, un sniper l'a sauvagement défiguré. C’est l’histoire tragique de ce Quasimodo éthylique que raconte Guelassimov, un petit frère de Céline dont les phrases nous explosent à l'oreille comme des obus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 15:02

Charlie a écrit:
[...]
ANDREÏ GUELASSIMOV
La Soif (trad. par Joëlle Dublancher)
Actes Sud, 130 p.

Kostia, le narrateur, picole sec pour oublier qu'il est un rescapé du cauchemar : pendant la guerre en Tchétchénie, un sniper l'a sauvagement défiguré. C’est l’histoire tragique de ce Quasimodo éthylique que raconte Guelassimov, un petit frère de Céline dont les phrases nous explosent à l'oreille comme des obus.

Ai lu celui-ci.
Je ne m'en souviens que très très peu... Et j'ai pas compris pourquoi il était (déjà) cité dans les russes contemporains à lire.
J'ai peut-être raté un truc.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 15:06

Queenie a écrit:

J'ai peut-être raté un truc.

C'est sûrement moi...c'est pas ici que l'on doit poster ce genre d'infos ? intense reflexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 15:17

A noter dans le Courrier International de cette semaine un article passionnant sur l'énorme succès en Russie du roman Paranoïa de Viktor Martinovitch. Petite précision : ce livre, d'un auteur biélorusse, qui raconte une histoire d'amour sur fond de dictature, a été interdit par les autorités de Minsk. Evidemment, on le trouve sous le manteau (et la chapka) en Biélorussie et est devenu culte. A quand une traduction ?

Quant à la liste des 5 auteurs cités plus haut, je connais et apprécie surtout Ikonnikov (qui a d'ailleurs son fil ici, initié par Sophie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 15:34

Charlie a écrit:
Queenie a écrit:

J'ai peut-être raté un truc.

C'est sûrement moi...c'est pas ici que l'on doit poster ce genre d'infos ? intense reflexion

Je parlais du fait que le livre que j'ai lu est encore cité dans les trucs à lire, et que je ne comprends pas pourquoi. Je subodore que j'ai pu manquer quelque chose dans ce livre.
Rien à voir avec ton message qui est bien placé, et intéressant.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 16:18

Charlie a écrit:
BORIS AKOUNINE
L’attrapeur de libellules ( trad. par Odette Chevalot)
Presses de la Cité, 707 p.

Boris Akounine, le roi du polar russe, lance son héros fétiche-Eraste Petrovitch Fandorine - dans une enquête qui ressuscite la Russie impériale de 1905, , en plein conflit avec le Japon, alors que le Transsibérien devient la cible des saboteurs. Un savoureux cocktail d'érudition et de suspense, où le thriller va à la rencontre du roman.
déjà que je ne suis pas trop avec avec les russes anciens.. encore moins avec les contemporains Wink
Mais celui-là je connais, lu un.. je crois le premier de cette série.. mais pas poursuivie Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 17:35

Vladimir Makanine est un grand romancier russe et Underground. Un héros de notre temps, un des grands romans du siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 18:02

j'ai lu "l'année du mensonge" de ANDREÏ GUELASSIMOV

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 18:09

bix229 a écrit:
Vladimir Makanine est un grand romancier russe et Underground. Un héros de notre temps, un des grands romans du siècle...

J'ai lu de lui "Le prisonnier du Caucase avec deux autres nouvelles (très bien).

Et, sans avoir vu ce fil avant, je viens de commander Underground aujourd'hui! Des grands esprits se rencontrent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 18:12

Merci Charlie pour ce fil très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 18:44

Madame B. a ecrit:
Citation :
Merci Charlie pour ce fil très intéressant.

Je me joins a Madame B. Les ecrivains russes, c'est toujours respectable, ils s'imposent.
Anatoli Koroliov - "La tete de Gogol"
Evene le dit mieux que moi:
Citation :
L'homme choisira-t-il le tragique de la liberté ou le bonheur de l'esclavage ? Telle est la question que se pose Koroliov à la suite de Dostoïevsky et de Zamiatine. Le titre est inspiré d'une légende selon laquelle la tête de Gogol aurait disparu de sa tombe. Deux destins se croisent. Celui de Marie, la future Madame Tussaud, qui arpente les rues de Paris avec un panier de ménagère ; elle y transporte des têtes coupées dont elle fait ensuite de belles effigies de cire. Et celui de Katia, une jeune femme lieutenant, chargée, avec d'autres militaires, de transporter la tête d'Hitler de Berlin à Moscou. Cette fantasmagorie gogolienne pose de façon cruciale la question du mal dans l'Histoire.

La Tête de Gogol' d'Anatoli Koroliov est l'un des nombreux romans russes mis à l'honneur lors du 25e Salon du livre de Paris en mars 2005.

Moi, j'ai beaucoup aime - On dit que c'est de l'inspiration Gogolienne, mais pour moi c'est plutot Boulgakovienne:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeLun 18 Jan 2010 - 9:37

Comme auteur russe contemporain, je garde un bon souvenir (mais lointain...) de Ludmila Oulitskaïa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeLun 18 Jan 2010 - 9:46

Récemment j'ai trouvé du plaisir à l'humour de Victor Pelevine, en tout cas dans ses romans récents qui tous n'ont pas encore été traduits en français. Il a déjà son fil ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azazello
Espoir postal
azazello

Messages : 25
Inscription le : 09/01/2010

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeLun 18 Jan 2010 - 14:44

orientale a écrit:
Moi, j'ai beaucoup aime - On dit que c'est de l'inspiration Gogolienne, mais pour moi c'est plutot Boulgakovienne:

disons que Bulgakov s'inspire très fortement de Gogol. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitimeDim 7 Fév 2010 - 12:09

Comme je ne sais pas trop où poster mon billet, je le dépose ici (si un modo trouve un meilleur emplacement, qu'il ne se gêne pas pour procéder au transfert sourire )

Dimension URSS
Littérature russe contemporaine Dimens10
(Anthologie de la SF russe)

Je suis une lectrice friande de SF même si je n'en lis pas autant que je le souhaiterais. Lorsque "Dimension URSS", anthologie de nouvelles SF russes, est passé entre mes mains c'est avec avidité que je me suis lancée à la découverte des auteurs russes (je n'en ai lu qu'un seul: Asimov).
Un univers, loin des conflits interplanétaires ou spatiaux, s'est ouvert au fil des pages, un monde où l'humanisme, la foi en l'Homme ou en la montée bénéfique des progrès scientifiques et technologiques, sont de mise malgré quelques critiques, sousjacentes et savamment distillées à mots couverts, du système soviétique.
Certains auteurs revisitent le mythe de la femme parfaite, rêvée: la Galatée du futur, sublime androïde à la plastique irréprochable, après avoir comblé l'ego créateur de son Pygmalion, lentement use l'accable de son sourire toujours angélique, de son regard toujours attentif (quand il lui demande d'être avec lui) malgré l'absence de lumière dans ses prunelles, érode sa satisfaction de démiurge l'espace d'une rencontre avec celui qui l'enlèvera. La vacuité de la domination du Maître est à l'aune du monde mécanique qu'il a créé: un désert d'affection au coeur duquel l'oasis du souvenir de la femme aimée sur Terre n'est qu'un amer supplice. J'ai aimé la manière dont la légende grecque a été revisitée à laquelle l'auteur a apporté une dimension plus subtile: la maturité ouvre les yeux à notre Pygmalion et lui fait comprendre que programmer des sentiments humains à un robot, aussi sublime soit-il, ne peut remplacer l'être vivant, unique en son genre doté de ses contradictions, de ses impulsions et de son âme. L'être humain est une page vierge qui sans cesse se noircit, qui parfois s'efface pour mieux s'enrichir, une histoire qui ne ressemble à aucune autre. La poésie du regard désabué du démiurge au sommet de son art, imprègne la nouvelle d'une mélancolie sourde, prémice d'une méditation sur la vacuité des avatars programmables.
Le premier texte, une pièce de théâtre "La Terre, Scènes des temps futurs", m'a immédiatement transportée dans la caverne de Platon: une ville souterraine sombre dans lentement dans la nuit des connaissances perdues dans le labyrinthe d'une technologie inemployée, jusqu'au jour où une lueur appelle à monter vers la lumière naturelle de l'extérieur: doit-on briser les chaînes d'une ignorance confortable pour affronter le danger d'une vérité dérangeante? Cette lumière sonnera-t-elle le glas de l'humanité en voie d'extinction ou lui permettra-t-elle enfin un envol salutaire? Une société qui laisse une place trop importante à la robotisation risque, à long terme, de ne plus avoir prise sur le savoir-faire technique et technologique et d'oublier tout ce qui peut la faire vivre et survivre. La déshumanisation des tâches mécaniques est un leurre dont la société moderne ne semble pas prendre conscience.
Certes, le credo des années Rideau de Fer est là et bien là: l'amitié entre les peuples est un des thèmes récurrents ainsi que la peur d'une escalade des menaces guerrières (une des nouvelles "Vingt millards d'années après la fin du monde" de Pavel Amnouel) annonciatrice de la fin du monde; cependant, la vision à dimension humaine des futurs imaginés, entraîne le lecteur dans un univers presque connu. Les écritures sont efficaces, concises tout en apportant une dimension poétique et romanesques aux récits.
"Dimension URSS" est un voyage prenant dans l'espace fantastique d'une littérature soviétique où la SF était le seul imaginaire autorisé par Staline et ses successeurs...on se demande bien pourquoi d'ailleurs.

Clic ICI pour découvrir le premier chapitre et les noms des auteurs choisis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Littérature russe contemporaine Empty
MessageSujet: Re: Littérature russe contemporaine   Littérature russe contemporaine Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature russe contemporaine
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» vive la littérature équitable !!
» À propos de la littérature "classique" :)
» A propos de l'édition
» SV et littérature
» Bonjour à tous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: