Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Thierry Jonquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 30 Avr 2007 - 14:46

Queenie a écrit:
(et oui, c'est vrai : c'est génial que pour une fois on ne catégorise pas les romans selon leur genre sur un forum !)

C'est aussi un choix que j'apprécie...Sinon, il y aurait des catégories que j'éviterais ...Là, je découvre tout...même si c'est éloigné de mon univers littéraire...
Je suis parfois, grâce à vous tous, amenée sur des cheminsde lecture qu'a priori je n'aurais pas empruntés. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Laure
Sage de la littérature


Messages : 1190
Inscription le : 12/07/2007
Localisation : Au milieu des couleurs..

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Ven 3 Aoû 2007 - 12:19

Volà. J'ai fini ce matin Ad Vitam Aeternam et je suis assez déçue. En fait, le livre est bien écrit, il m'a appris plein de choses dans la rubrique des obsèques , des techniques d'embaumement...pour ce qui est de l'intrigue...ouais !
En fait, ce livre est plus une description de personnages, de situations, pas vraiment l'habituelle histoire de meurtres avec la recherche du coupable Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Ven 3 Aoû 2007 - 12:26

marielaure a écrit:
il m'a appris plein de choses dans la rubrique des obsèques , des techniques d'embaumement...

pale ...Tu ne me donnes pas envie de le lire ce livre... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-Laure
Sage de la littérature


Messages : 1190
Inscription le : 12/07/2007
Localisation : Au milieu des couleurs..

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Ven 3 Aoû 2007 - 12:30

Non,non Coline, c'était pas si effrayant que ça ! Very Happy
mais il n'y avait pas vraiment d'intrigue...j'attendais du suspense. Rien, rien ne se tenait vraiment en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Ven 3 Aoû 2007 - 20:01

Je n'avais pas encore lu ce fil! Ni rien de Thierry Jonquet, d'ailleurs.
Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte...J'aime beaucoup ce titre.
Je note!
Et c'est vrai que c'est appréciable, pour moi par exemple qui lis beaucoup de romans dit policiers ( jamais compris pourquoi, dès qu'il y a un mort, c'est policier), qu'il n'y ait pas ici de fil spécial!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Ven 3 Aoû 2007 - 20:51

marielaure a écrit:
Volà. J'ai fini ce matin Ad Vitam Aeternam et je suis assez déçue. En fait, le livre est bien écrit, il m'a appris plein de choses dans la rubrique des obsèques , des techniques d'embaumement... une description de personnages, de situations, pas vraiment l'habituelle histoire de meurtres avec la recherche du coupable Very Happy
Ce titre m'a déçue aussi Marielaure. Trop morbide. Limite science-fiction, et trop d'histoires et personnages en parallèle. Je dirais que ce titre est assez atypique par rapport aux autres romans de Jonquet. On est tellement habitué à une trame classique dans le roman policier! L'Express titrait lors de sa sortie :
Citation :
"On ne racontera pas plus avant l'intrigue de ce thriller fantastique, social et scientifique. Jonquet y assassine cette obsession terriblement contemporaine: la jeunesse physique et physiologique, illusoirement obtenue par la chirurgie plastique ou les cellules régénératrices."
Coline, je pense que "Ils sont votre épouvante..." te conviendrait mieux.
Quant au tournage de Mygale par Almodovar, est-ce que c'est encore d'actualité? (ou j'ai encore raté quelque chose? Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
JLN
Espoir postal


Messages : 26
Inscription le : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Sam 4 Aoû 2007 - 9:34

Ah, Jonquet, j'adore !
Je vous conseillerais, en plus des titres cités, Le bal des débris et la bête et la belle, deux petits livres qui se savourent comme un bon blanc bien frais, tôt, un matin d'été.

Je vous livre les 4èmes :

Le bal des débris : Tout a changé dans la vie de Frédo, qui pousse des chariots dans un hôpital pour vieux, le jour où Alphonse Lepointre, plombier-zingueur dans le civil mais resté truand dans l'âme, a été admis aux urgences. Ensemble, ils décident de monter le coup de leur vie: c'est le soir du bal, le bal des débris, qu'ils vont soulager de ses diamants une riche pensionnaire, par ailleurs bien gardée...

Rebondissements, panique, prise d'otages: Jonquet met en scène une époustouflante course-poursuite au terme de laquelle les diamants sortiront bien de l'hôpital. Mais dans quelles conditions! Et pourquoi?


La bête et la belle : Léon est vieux. Très vieux. Léon est moche. Très moche. Léon est sale. Vraiment très sale ! Léon se tient très mal à table. C'est dans sa nature... C'est triste ? Non : Léon a enfin trouvé un ami, un vrai de vrai ! Seulement voilà, le copain en question est un peu dérangé. Parfois dangereusement. Mais Léon est indulgent envers ses amis. Pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 10 Aoû 2009 - 17:55

Thierry Jonquet. 19/01/1954 - 09/08/2009.

"Son roman Mygale est en cours d'adaptation au cinéma par le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, sous le titre La Piel que habito." (wikipedia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Li
Main aguerrie


Messages : 462
Inscription le : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 10 Aoû 2009 - 19:34

Thierry Jonquet est décédé aujourd'hui Shocked

Citation :


Mort de Thierry Jonquet, auteur phare du nouveau polar français


L'écrivain Thierry Jonquet, auteur d'une vingtaine de romans, notamment pour la Série noire, et de nombreuses nouvelles, est mort, dimanche, à l'hôpital de La Salpêtrière à Paris à l'âge de 55 ans, ont annoncé, lundi 10 août, les éditions du Seuil.

Né en 1954 à Paris, Thierry Jonquet avait publié son premier roman, Mémoire en cage, en 1982 dans la collection Sanguine chez Albin Michel. Engagé politiquement à Lutte ouvrière puis à la Ligue communiste révolutionnaire, il travaille d'abord en milieu hospitalier, notamment en gériatrie et dans un établissement psychiatrique, où il est confronté à la mort et à la folie, qui deviendront les thèmes récurrents de ses romans.

Avec Mygale (1984), M. Jonquet rejoint la Série noire chez Gallimard, dont il devient rapidement l'un des auteurs phares. Il est alors l'une des figures du nouveau polar français, avec des romans très noirs, ancrés dans le réel, où se mêlent satire politique et critique sociale. Jonquet publie alors occasionnellement sous le pseudonyme de Ramon Mercader (l'assassin de Trotsky).

LES CODES DU "ROMAN NOIR" RÉVISÉS

"J'écris des romans noirs. Des intrigues où la haine, le désespoir se taillent la part du lion et n'en finissent plus de broyer de pauvres personnages auxquels je n'accorde aucune chance de salut", écrivait-il en 1998 dans Rouge c'est la vie, récit de son engagement militant. Il est notamment l'auteur de La Bête et la belle, paru en 1985 sous le numéro 2000 de la Série noire, de La Vie de ma mère (1994), dans lequel il évoque le parcours d'un élève en difficulté, des Orpailleurs (1993), de Moloch (1998) ou de Jours tranquilles à Belleville (2004).

Thierry Jonquet avait peu à peu brisé les codes du "roman noir" traditionnel pour décrire la détresse sociale, comme dans Ad vitam æternam (2002) ou Mon vieux (2004), destins croisés d'un écrivain et d'un SDF poussés au crime. Il est également l'auteur d'une dizaine de romans pour la jeunesse, publiés notamment dans des collections polars pour enfants, avec la série des Lapoigne (Nathan) ou Les Fantômes de Belleville. Son dernier livre, Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte, paru au Seuil en 2006, lui avait valu la médaille d'honneur de la Licra.



Article Le Monde


Dernière édition par Li le Mar 11 Aoû 2009 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale


Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 45
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 10 Aoû 2009 - 22:09

Je viens d'apprendre son décès.
Je n'ai lu qu'un seul livre de lui mais je l'avais adoré. C'était Ad vitam aeternam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Dim 6 Sep 2009 - 19:21

La Bête et la Belle


J’ai gardé vivement en mémoire l’atmosphère des plus sombres de Moloch, Mémoire en cage et Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte… J’ai retrouvé aussitôt cette ambiance et j’ai adoré immédiatement ; oui, on peut ne pas aimer le sordide dans la vie et l’adorer au fil des pages !
Le Coupable, accusé de plusieurs forfaits plus horribles les uns que les autres se trouve entre la vie et la mort à l’hôpital. Le commissaire Gabelou enquête sur ce prof trop tranquille et effacé devenu assassin et cherche à obtenir par le témoignage de son compagnon de beuveries et peut-être complice, le Vieux Léon, des indices qui pourraient l’éclairer un peu, car plusieurs points demeurent inexpliqués. Mais le Vieux Léon semble coriace, si nous en croyons le monologue intérieur qui vient entrecouper la narration…
Mieux vaut ne pas en dire plus, mais que l’on devine d’avance le retournement final, ce qui a été mon cas, ou non, je pense que l’on se régale tout autant de l’art et de la maîtrise de l’écrivain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale


Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 45
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 29 Mar 2010 - 21:41

A propos de " Ils sont votre crainte vous êtes leur épouvante "


Jonquet tire à boulets rouges sur les impérities de nos modèles sociaux qui ont dégénéré pour arriver au plus bas de l'abîme. Une société où les élèves sont des apprenants, où les profs deviennent des puériculteurs sur-diplômés, une institution policière qui gère au coup par coup les débordements d'une catégorie de personnes qui ne s'intègre pas. Au final Jonquet ne donne pas de leçon, mais on ressent un certain dépit quant à l'analyse qu'il fait de cette société, de ce zoo humain où évolue tant bien que mal, et plutôt mal une partie de la société française. Je dirai qu'il s'agit d'une bonne radioscopie de notre société actuelle. Le constat est froid et désempare, car Jonquet constate avec acuité l'évidence, mais nous laisse pantois car aucune solution ne se profile à l'horizon. Le salafisme et ses répercussions dans nos vies, la misère sociale et intellectuelle, la rigidité administrative et le dépit de ces populations qui, quoi qu'on pense ne font pas partie de la France qui avance. Combines, trafics, esclavage sexuel et surtout le pire l'impasse. Un brûlot formidable balancé à la face de nos têtes pensantes. Que ceux qui pensent que Jonquet en fait trop aillent vivre un mois de leur vie au sein d'une cité française de la banlieue. La fin laisse en suspension.
- " Il faut dire m'dame si vous êtes Feuj."
- " Oui, et alors."
Et alors quoi ? on la trouve la solution, on s'extirpe de ce bourbier qui a donné les émeutes de 2005.
Je voudrais dire tout mon admiration pour toutes les Anne d'ici bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 29 Mar 2010 - 21:52

Merci Hexagone !
Jonquet était aussi le scénariste d' une série : française Boulevard du Palais, de très bon niveau
et dont je regarde les rediff de temps en temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 14 Juin 2010 - 13:17

Mygale


Dans ta tête, tu avais donné un nom au maître. Tu n'osais l'employer en sa présence, bien entendu. Tu l'appelais "Mygale" en souvenir de tes terreurs passées (...) Mygale car il était l'araignée, lente et secrète, cruelle et féroce, avide et insaisissable dans ses desseins, caché quelque part dans cette demeure où il te séquestrait depuis des mois, une toile de luxe, un piège doré dont il était le geôlier et toi le détenu.

Je sors de ce court mais intense cauchemar extrêmement vénéneux. Je comprends ce qui a pu attirer Almodovar dans cette histoire mais je suis curieux de savoir comment il va s'y prendre pour restituer cette ambiance particulièrement macabre et dérangeante. Je crois savoir qu'il l'adapte "très librement"...

Concernant l'intrigue il vaut mieux en savoir le moins possible. Juste dire que 3 récits au départ indépendants s'imbriquent progressivement comme un puzzle et révèlent une tragédie effrayante dont on anticipe l'essentiel mais qui nous enveloppe dans sa toile d'araignée. On trouve donc un riche chirurgien et sa jeune partenaire qu'il maintient captive et qu'il prostitue, un type en cavale après un casse au cours duquel il a tué un policier, et un jeune homme kidnappé et enfermé dans une cave pendant 4 ans...

Le style est cinématographique, précis, scénaristique. Ce genre de thriller ne cherche pas à faire de la littérature mais à créer un climat qui se révèle ici particulièrement oppressant et réussi. Je n'ai pas pu m'arrêter malgré la morbidité et un certain sadisme. Le final provoque un mélange d'effroi et de compassion. Car c'est aussi une bien étrange histoire d'amour. Très troublant!

Une réussite du genre écrite en 1984 et révisée en 1995. Bienvenue dans le monde de Mygale diablotin

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Lun 14 Juin 2010 - 13:38

Marko a écrit:
Mygale


Je sors de ce court mais intense cauchemar extrêmement vénéneux. [...]. Bienvenue dans le monde de Mygale diablotin

Très peu pour moi...Je me contenterai du film d'Almodovar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thierry Jonquet   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Thierry Jonquet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» GeneaTM (T comme Thierry et M comme Menu !)
» THIERRY MUGLER crée une marque de maquillage
» Thierry d’Argenlieu
» Le Havre - THIERRY
» Affaire « Chebeya » : Thierry Michel promet de nouvelles révélations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: