Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jaco van Dormael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Mer 16 Sep 2015 - 8:36

Vous justifiez mon manque d'envie. Merci. Very Happy

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Mer 16 Sep 2015 - 9:13

Ben moi je suis pas d'accord...
J'ai bien aimé.
J'ai bien aimé ce côté décalé, cette poésie absurde, un peu barge d'où ressortait un message plein d'humanité et de bienveillance, finalement. Je trouve que ça change de ce discours convenu où si l'on est pas cynique, voire méchant, on est niais, forcément... (c'est vraiment un truc que je comprendrai jamais en ce bas-monde, mais bon... ça sera pas le seul...)

Et pourtant, pour le coup, je suis croyante et je l'ai regardé aussi avec ces références-là... (et dans le fond, pour paraphraser une citation que j'aime beaucoup, le dieu que les hommes ont fait ressemble beaucoup au personnage de Poelvoorde... alors qu'Ea serait le Dieu qui a fait les hommes...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Mer 16 Sep 2015 - 9:40

Je suis d'accord avec toi, Chymere, sur le cynisme ambiant où il est de bon ton de dénigrer, se moquer ... Je déteste ça aussi. Reste que ce film a ces tics agaçants de ces films qui sont faits de vignettes pittoresques comme des sketchs avec cette voix off qui dit "ça c'est moi petite fille malicieuse" "ça c'est mon père qui en veut à la terre entière"... On est dans une bande dessinée avec des personnages qui n'ont que des fonctions. C'est amusant et tpuchant par fragments mais ça m'a aussi lassé.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Mer 16 Sep 2015 - 9:52

... je vois ce que tu veux dire sur le côté "film à sketchs", mais moi ce ne sont pas des choses qui m'ont dérangée en soi. Au contraire, je trouve ça plutôt ludique quand un film est "chapitré" en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Mer 16 Sep 2015 - 9:53

Marko a écrit:
Pareil. Un coté Amélie Poulain qui vise une forme de chromo et de  poésie surréaliste mais qui finit par ennuyer. J'ai regardé ça de loin en me détachant du film au fur et à mesure.

Et t'as posé tes yeux où du coup ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   Ven 25 Nov 2016 - 19:15

Le tout nouveau testament


Je l'ai vu en partie hier, tout en discutant avec un ami, pas ideal donc,
je ne peux dire que je l'ai réellement vu, mais :
j'ai été impressionnée par le casting,
les acteurs des petits rôles, sont superbes,

et j'ai aussi beaucoup apprécié le jeu des focales, l'esthétique, en quelques sortes. Moins la colorimétrie que la construction des champs de netteté, ou de flou, les cadrages. le montage me semblait aussi très bien mené. par exemple l'époux-tueur, qui mange à table avec sa femme qui lui parle, transcrit en un flou tres brumeux, simple mais tellement inventif , le genre de finesse qu'on trouve peu dans le cinéma français en tous cas. (Chez les quebecois je crois me souvenir qu'il y a ce même brio)

C'est surtout ce casting, les belges sont forts pour ça, vraiment. C'est ce que je me suis dis,
je pense par exemple à une référence sans doute à Bosch, l'adam et l'Eve,
le Adam est incroyablement" referençable "aux representations de l'époque de Bosch (ça se dit ?), c'est quand même superbe de denicher un comedien aussi parfaitement parabolique.

J'ai trouvé que les références à une culture artistique assez large étaient adroitement semées tout le long de ce que j'ai du moins vu.

Et puis en prenant au vol aussi la narration, j'ai trouvé qu'il y avait un décalage réellement bien amené dans les parti-pris.
Une singularité appuyée. Notamment sur l'aspect sentimental en général. Je pense à cette séquence du monsieur qui est vu enfant, avec ses parents , en flashback. Toute une histoire dans l'histoire, avec des codes de la masculinité bien explosés, l'enfant exprimant une vulnérabilité peu communément représentée chez les garçons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jaco van Dormael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jaco van Dormael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jaco, le voleur de mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: