Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jon Kalman Stefansson [Islande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 15:04

C'est étrange mais en relisant les passages que j'avais notés en début de fil je finis par trouver à mon tour en partie la lourdeur stylistique qu'Expie rejette. Alors que sur le moment j'étais emporté par ce récit et son atmosphère.

La frontière reste étroite d'une manière générale entre l'emphase et la beauté poétique. Quand on lit bien des poésies, notamment romantiques, depuis des siècles on pourrait tout autant être attéré des excès de forme et de sens. Et pourtant il y a de belles choses. Difficile aussi de délimiter ce qui est trop lourdement signifiant et symbolique de ce qui a une vraie profondeur. Il en va probablement de l'écriture comme de la peinture ou de la musique, on peut se laisser charmer par un style épuré, concis, élégant et accepter aussi d'être transporté par des grands flots plus tumultueux voire grandiloquents. En lisant Entre ciel et terre j'ai malgré tout l'impression d'entrer dans un univers qui a une certaine beauté et que je ne peux pas rejeter comme une boursouflure sur-signifiante.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 15:37

Marko a écrit:
La frontière reste étroite d'une manière générale entre l'emphase et la beauté poétique. .

Nos sensibilités personnelles font en effet que cette frontière est mouvante. En plus, je suis sûre que selon la période où j'aborde un livre, celui-ci peut me saouler ou me plaire (enfin, dans une certaine mesure évidemment) Il s'agit d'une subtile alchimie , et l'un des ingrédients est mon humeur, mon besoin du moment. Tel jour la sauce prend, tel autre elle tourne mal! C'est peut-être ce qui explique que tu reviennes au moins en partie sur ce que tu avais exprimé au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 17:16

topocl a écrit:
Marko a écrit:
La frontière reste étroite d'une manière générale entre l'emphase et la beauté poétique. .

Nos sensibilités personnelles font en effet que cette frontière est mouvante. En plus, je suis sûre que selon la période où j'aborde un livre, celui-ci peut me saouler ou me plaire (enfin, dans une certaine mesure évidemment) Il s'agit d'une subtile alchimie , et l'un des ingrédients est mon humeur, mon besoin du moment. Tel jour la sauce prend, tel autre elle tourne mal! C'est peut-être ce qui explique que tu reviennes au moins en partie sur ce que tu avais exprimé au départ.

Oui c'est ce que disait Bix récemment. Reste que je crois malgré tout à la force de certaines oeuvres qui "imposent" leur beauté et leur qualité hors du commun immédiatement même si elles sont souvent très critiquées dans un premier temps à leur époque (elles ont plutôt tendance à diviser passionnément d'ailleurs en général). Je ne parle pas de "Entre terre et ciel" qui est un roman certainement plus mineur mais qui a des qualités à mon goût.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 18 Oct 2011 - 19:35

Marko a écrit:
Oui c'est ce que disait Bix récemment. Reste que je crois malgré tout à la force de certaines oeuvres qui "imposent" leur beauté et leur qualité hors du commun immédiatement même si elles sont souvent très critiquées dans un premier temps à leur époque (elles ont plutôt tendance à diviser passionnément d'ailleurs en général). Je ne parle pas de "Entre terre et ciel" qui est un roman certainement plus mineur mais qui a des qualités à mon goût.
Et parfois les extraits isolés rendent mal, peuvent paraître outrés, alors qu'ils ont leur place dans la totalité de l'ouvrage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMer 2 Nov 2011 - 15:41

coline a écrit:
LA TRISTESSE DES ANGES
Après avoir terminé cette lecture, je me dis qu’elle ne pourra satisfaire que les lecteurs prêts à lui consacrer du temps…
Donc à  changer de rythme…
A accepter de parcourir avec les héros l’immensité des espaces islandais sous les tempêtes de neige hivernales, dans le froid, le vent glacial, la solitude et souvent le silence pour goûter au détour d’une page un passage de poésie…, une déclaration d’amour aux mots, aux livres, la chaleur éphémère d’une rencontre qu’on n’attendait plus: celle de vivants métamorphosés par la rudesse de leurs conditions de vie à l’écart du monde, celle de fantômes peut-être…

Ce roman est une épopée!

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 A64

Les 100 premières pages de La tristesse des anges sont dans la continuité d'Entre ciel et terre. Le style de Stefannsson, pure poésie pour les uns, emphase ridicule pour les autres, s'y déploie dans les menus événements qui se déroulent dans un petit village islandais au coeur de l'hiver. Tombe la neige sur des pages presque blanches. L'ennui guette. Et puis, c'est le départ, une traversée à pied, dans un blizzard constant, vers les inhospitalières contrées du nord, quelque chose comme la fin du monde, et de la vie des créatures qui ont l'outrecuidance de défier ces immensités sans visibilité. Ce voyage est entrepris par Jens, un postier fruste, et le "gamin", le même que celui du roman précédent de Stefansson, qui s'éveille au désir des femmes et se rassasie toujours de poèmes et de sagas. Cet attelage est étonnant et donne lieu à des prises de bec, des réconciliations, à un drôle de trouble aussi, causée par la promiscuité, en pleine tempête. Plus resserrée, moins ampoulée, l'écriture du romancier se fond avec la nature et l'instabilité des conditions météorologiques : puissante, douce, lyrique. Dans ce périple dantesque, nos deux héros croisent des familles de fermiers au bord de la famine et des revenants qui les guident vers le salut ou la mort, qui sait ? Les scènes finales sont haletantes, une course vertigineuse vers l'abîme. Le livre, qui était imprégné par la lenteur, s'emballe soudain. Plus rien ne pourra l'arrêter. Les ultimes mots de Stefansson laissent planer un doute, un mystère qui augure peut-être d'une suite. En attendant, même ceux qui ont souffert à la lecture d'Entre ciel et terre peuvent tenter l'expérience de ce nouveau livre : ils auront du mal, certainement, mais seront récompensés, in fine.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMer 2 Nov 2011 - 17:23

Voilà qui donne envie d'embarquer à nouveau pour l'Islande Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 23:22

Éric Boury (le traducteur) dit de son dernier roman qui sort jeudi qu'il est sublime et que son rythme est hypnotique. Il propose un extrait en avant premiere:

"Les étés d’Islande sont si brefs et capricieux qu’on dirait parfois qu’ils n’existent pas. Ici, il peut neiger jusqu’à mi-pente sur les montagnes en plein mois de juin, et il arrive que les oiseaux gèlent entre les touffes d’herbe dans la nuit d’août. Mais rien au monde n’est aussi lumineux et limpide que le mois de juin, les jours et les nuits se confondent, les ombres disparaissent et le ciel se teinte d’un bleu d’éternité jusqu’au milieu de la nuit. Est-ce à cause de cette lumière que le temps semble infini et que les étés paraissent bien plus longs que ne l’indique le calendrier ? Aujourd’hui, nous sommes le cent-unième jour de juin, alors que l’almanach affirme que c’est le quinze du mois. Le cent-unième jour ; la clarté élargit l’espace de nos existences." 

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeJeu 10 Jan 2013 - 0:25

Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 7 Mai 2013 - 10:14

Je lis à petite dose: "Entre terre et ciel"

Notre réunion ** Parlons Bouquin ** a invité Hugo Pradelle de la quinzaine littéraire pour discuter autour de cet auteur. C'est le 23/05;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 7 Mai 2013 - 15:29

MartineR a écrit:
Je lis à petite dose: "Entre terre et ciel"

Notre réunion ** Parlons Bouquin ** a invité Hugo Pradelle de la quinzaine littéraire pour discuter autour de cet auteur. C'est le 23/05;

Tu me diras ce que tu en penses, je lis régulièrement La Quinzaine...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 7 Mai 2013 - 15:59

bix229 a écrit:
MartineR a écrit:
Je lis à petite dose: "Entre terre et ciel"

Notre réunion ** Parlons Bouquin ** a invité Hugo Pradelle de la quinzaine littéraire pour discuter autour de cet auteur. C'est le 23/05;

Tu me diras ce que tu en penses, je lis régulièrement La Quinzaine...


C'est terrible de fréquenter "Les parfumés" : je viens de découvrir ce fil ce matin et depuis me voilà avec une nouvelle obsession : découvrir cet auteur en urgence ! jypeurien

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeVen 10 Mai 2013 - 18:18

églantine a écrit:
bix229 a écrit:
MartineR a écrit:
Je lis à petite dose: "Entre terre et ciel"

Notre réunion ** Parlons Bouquin ** a invité Hugo Pradelle de la quinzaine littéraire pour discuter autour de cet auteur. C'est le 23/05;

Tu me diras ce que tu en penses, je lis régulièrement La Quinzaine...


C'est terrible de fréquenter "Les parfumés" : je viens de découvrir ce fil ce matin et depuis me voilà avec une nouvelle obsession : découvrir cet auteur en urgence ! jypeurien

Surtout Entre ciel et terre! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 18:10

bix229 a écrit:
MartineR a écrit:
Je lis à petite dose: "Entre terre et ciel"

Notre réunion ** Parlons Bouquin ** a invité Hugo Pradelle de la quinzaine littéraire pour discuter autour de cet auteur. C'est le 23/05;

Tu me diras ce que tu en penses, je lis régulièrement La Quinzaine...

J'ai eu beaucoup de difficulté à rentrer avant la page 100....; ce livre m'étouffait malgrè le grand large, l'écriture est pesante malgrè le coté poétique...j'ai trouvé une certaine grandiloquence quelque fois inutile..

Je me reconnais dans certains commentaires mitigés de certains. Par contre la traduction est vraiment excellente...je vais quand même essayer de lire la suite ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 20:32

MartineR a écrit:
J'ai eu beaucoup de difficulté à rentrer avant la page 100....; ce livre m'étouffait malgrè le grand large, l'écriture est pesante malgrè le coté poétique...j'ai trouvé une certaine grandiloquence quelque fois inutile..

Je me reconnais dans certains commentaires mitigés de certains. Par contre la traduction est vraiment excellente...je vais quand même essayer de lire la suite ..
Ça oui... J'ai craqué avant. Quelle grandiloquence, quelle volonté de sans cesse montrer qu'il a du style, c'est d'un pénible jusqu'à l'incohérence : tantôt le narrateur précise à l'extrême, tantôt il ne sait plus... ça n'a pas de sens, c'est juste pour "faire" du style. J'avait envie de lui dire "pas besoin de hurler", parce que son style, pour moi c'est ça : un hurlement.
Je lui ai coupé de sifflet.

Comme quoi, des goûts et des couleurs, vu que la majorité ici a beaucoup aimé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitimeVen 7 Fév 2014 - 17:50

L'autre jour, à la médiathèque, il n'y avait pas grand-chose. J'ai donc pris mon  petit carnet, je suis remontée aux toutes premières pages et je suis tombée sur :"Stefansson : Entre ciel et  terre". Je l'ai pris, je l'ai lu, et j'ai aimé.
Donc, je suis allée sur le fil, pour voir si un ou deux parfumés en avaient parlé… et là… 8 pages !!!

J'ai donc tout lu, je me suis bien amusée. Ça démarre, Marco est enthousiaste, Coline, sans grosse surprise, ne tarde pas le rejoindre et forcément, plein de monde s'y met, , plein d'enthousiasme, les gens sont emballés. Arrive Arabella, assez contente d'avoir quand même pris plaisir au livre, mais assez contente aussi d'avoir trouvé quelques critiques à faire. Est-ce l'effet-Arabella ou l'effet du temps qui passe, certains commencent à être moins enthousiastes, nuancent leurs appréciations… Et il ne nous manquait plus que notre eXPie, qui arrive, sabre au poing. Tellement rageux qu'il ne finit pas le livre, tellement  aussi qu'il finit par recruter dans ses rangs, jusqu'à Marco, qui n'est pas loin de rendre les armes.
Ce fil, c'est tout ce que j'aime sur Parfums de livres.

Et ne voila-t'il pas que je trouve aussi ça:
topocl a écrit:
j'avais aussi été découragée par ce style pesamment alambiqué.
Que rétrospectivement je trouve peut-être un peu péremptoire et qui n'est pas loin de me désarçonner puisque je ne me rappelle absolument pas avoir déjà abordé cet auteur ( et finalement à force de chercher dans mon petit cerveau je finis par trouver que effectivement j'avais abandonné La tristesse des anges).
Mais quand même j'ai eu la bonne idée d'écrire aussi cela:
topocl a écrit:
Nos sensibilités personnelles font en effet que cette frontière est mouvante. En plus, je suis sûre que selon la période où j'aborde un livre, celui-ci peut me saouler ou me plaire (enfin, dans une certaine mesure évidemment) Il s'agit d'une subtile alchimie , et l'un des ingrédients est mon humeur, mon besoin du moment. Tel jour la sauce prend, tel autre elle tourne mal! C'est peut-être ce qui explique que tu reviennes au moins en partie sur ce que tu avais exprimé au départ.
... et donc, oui, aujourd'hui ,c'était le bon jour, et j'ai beaucoup aimé Entre ciel et terre.

Bon, ceci était un commentaire du fil de Stefansson, passons au commentaire.

Entre ciel et terre


Déjà, le pari était facile à gagner avec moi, cette histoire de  noyés, de pays hostile et de  mer, sans laquelle on ne saurait vivre, mais avec laquelle il faut bien mourir….
J'ai aimé les personnages, ce 'gamin" dont j'ai eu l'impression qu'il m'avait déjà été présenté par animal il n'y a pas si longtemps.
J'ai aussi aimé l'idée, que les mots et les livres, pour ceux qui les aiment et les fréquentent, permettent d'élaborer une pensée, un questionnement, une incertitude. C'est assez banal à dire, certes, et cela ne concerne pas que les livres, mais la culture générale, mais c'est quand même quelque chose auquel je crois, et même si ce n'est pas une idée nouvelle, sur quoi écriraient les écrivains si ils n'écrivaient que sur des idées nouvelles ? J'ai trouvé intéressante cette façon de montrer que c'était aussi quelque chose de dangereux, puisque c'est le livre qui fait que l'ami du gamin oublie sa vareuse, et finit par mourir. Le propos n'est donc pas si simpliste que cela.
Ensuite, j'ai beaucoup aimé le style, j'ai trouvé qu'il était berçant, qu'il avait un mélange de poésie mélancolique, et de légende. et cet aspect légende, pour moi, a excusé tout ce qu'eXPIe a détesté: les truismes, un côté parfois répétitif, le « nous » de narration, qui désigne parfois les vivants, et parfois les morts, (ce qui explique donc le côté omniscient chambré par eXPie). Et cela excusait même,  ce qu'eXPie n'a pas pu voir puisqu'il a lâchement abandonné avant la fin, cette espèce de philosophie de bazar qui dit oui, malgré tous les malheurs, et bien que la vie soit difficile, elle vaut la peine d'être vécue.
Donc, eXPie, tu as pleinement raison, ce livre est plein de défauts, mais, ce qui compte, "c'est l'histoire, la façon dont on le raconte" comme disait Yves Dutheil, et ça, moi, j'ai adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jon Kalman Stefansson [Islande]
Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: