Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Jon Kalman Stefansson [Islande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptySam 8 Fév 2014 - 2:16

Ah je me souviens que je m'étais promis de ne jamais aller à la pêche à la morue! Ca ne risquait pas grand chose, mais on ne sait jamais.
Donc tu avais oublié? Mais rappelle-toi ce pauvre Rolin que tu avais abandonné ( il ne s'en est jamais remis) avant de nous faire une rolinite aigüe??
Idem, non?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptySam 8 Fév 2014 - 8:35

Oui je suis une vraie girouette!
Ou: j'ai beaucoup de courage, je n'hésite pas à reconnaitre mes erreurs en public!

(Mais quand même, c'est le même auteur, mais ce n'est pas le même livre, cette fois!  dentsblanches
Et je crois que je ne vais pas forcément tenter le suivant tout de suite, Coline a l'air nettement moins emballée. )
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyDim 9 Fév 2014 - 1:25

Deuxième hypothèse, ou pas le bon moment..Et à propos, peut être que tu pourrais retenter Yellow Birds, on ne sait jamais?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyDim 9 Fév 2014 - 10:14

OUais, ouais, je te l'ai promis. Au prochain déplacement médiathèque!
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyDim 9 Fév 2014 - 22:25

topocl a écrit:
Donc, eXPie, tu as pleinement raison, ce livre est plein de défauts, mais, ce qui compte, "c'est l'histoire, la façon dont on le raconte" comme disait Yves Dutheil, et ça, moi, j'ai adoré.
Je n'ai pas dû aimer la façon dont c'était raconté, alors...  dentsblanches 
Et si ceux qui aiment celui-ci n'aiment pas les suivants, ça me donne l'impression d'avoir eu raison avant les autres (comme ça n'est pas le même livre, c'est idiot, je sais bien...)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyLun 10 Fév 2014 - 7:30

C'est sans doute idiot aussi, mais quand même, je vais être prudente sur la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Jon Kalman Stefansson   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2015 - 5:54

La tristesse des anges

Voici un roman empli de poésie et aussi de tristesse que j'ai adoré !

Deux principaux personnages, Jens le Postier, un colosse taiseux et "le gamin" un jeune homme subitement orphelin recueilli par une famille islandaise, dont le père pêcheur s'est noyé au cours d'une tempête et dont toute la famille est morte par la suite.

" Lorsque Jens le Postier arrive au village, gelé, il est accueilli par Helga et le "gamin" qui le détachent de sa monture avec laquelle il ne forme plus qu'un énorme glaçon. Sa prochaine tournée doit le mener vers les dangereux fjords du Nord qu'il ne pourra affronter sans l'assistance d'un habitué des sorties en mer.

De son côté, le gamin poursuit sa découverte de la poésie et prend peu à peu conscience de son corps, des femmes et de ses désirs. C'est lui qu'on envoie dans cet enfer blanc, "là où l'Islande prend fin pour laisser place à l'éternel hiver", accompagner Jens dans son périple.Malgré leur différence d'âge, leurs caractères opposés, ils n'ont d'autre choix que de s'accrocher l'un à l'autre, s'accrocher à leurs amours éloignées, pour ne pas céder à l'impitoyable nature."

Le gamin aime lire et parler. Jens, lui, trouve que parler ne sert à rien, seule l'action prouve quelque chose. Peu à peu, le gamin va établir un contact avec Jens et le contraindre à se révéler au fils des journées...

La neige et le vent sont omniprésents, la marche est très difficile et dangereuse dans cet univers blanc: "l'homme peut rester longuement debout lorsque son existence est en jeu, le désir de vivre n' a pour ainsi dire aucune limite ".  

Leur tournée est interrompue par quelques haltes, des personnages souvent émouvants, des vies toujours douloureuses.

Une très belle réflexion philosophique sur le poids des mots et l'influence des livres dans la vie.

Quelques passages :

Le gamin se lève précautionneusement, il n'est pas certain que ses jambes fatiguées parviendront à le soutenir, mais elles le font, l'assurance du repos qu'elles connaîtront bientôt leur donne de la force, il jette un oeil de côté en arrivant à la porte, regarde les étagères pleines de livres et de mots qui ont le pouvoir d'ouvrir sur des mondes nouveaux, tandis que les yeux de Kjartan se perdent dans la nuit. Il est toujours possible de connaître un homme à ce sur quoi ses yeux se portent. Je croyais, déclare le gamin, trop assommé de fatigue pour être timide, qu'on ne pouvait pas être malheureux entouré d'une telle quantité de livres. Kjartan tourne la tête vers lui et le fixe longuement, mais il ne répond rien."

" Celui qui meurt ne revient pas, nous l'avons perdu, aucune puissance dans l'univers n'est capable de nous rapporter la chaleur d'une existence engloutie, le son d'une voix, le mouvement d'une main, la douceur d'un humour. Tous ces détails qui constituent la vie et qui lui donnent sa valeur sont disparus pour l'éternité, ils sont engloutis, mais il laissent dans le coeur comme une plaie ouverte que le temps change peu à peu en une cicatrice boursouflée. Toutefois, celui qui meurt ne nous quitte jamais tout à fait, c'est le paradoxe qui nous console autant qu'il nous torture, celui qui est mort est à la fois proche et distant."

Un magnifique roman bravo
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2015 - 12:24

merci simla pour ce commentaire ! Je me souviens, à mon arrivée sur le forum, que beaucoup de parfumés lisaient Stefansson, j'avais donc noté son nom et puis j'ai oublié... Une piqûre de rappel fait toujours du bien ! (mais pour l'instant je suis dans les sagas islandaises avec Indridason attentif ).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 29 Avr 2015 - 15:21

Ça me fait penser que j'ai bien envie de relire le premier et d'enchaîner avec les suivants. Merci Simla.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyLun 20 Juil 2015 - 3:09

Entre ciel et terre de Jon Kalman Stefansson

Ah....quel bonheur d'avoir retrouvé le personnage du gamin et les autres..j'avais sans le savoir commencé par le deuxième tome : la tristesse des anges.

Magnifique, tout a déjà été dit précédemment par les parfumés sur ce merveilleux roman.

Je n'ajouterai qu'une seule chose : J.K Stefansson, si je te rencontrais, je te serrerais dans mes bras puisqu'ils ont été surtout faits pour ça, n'est-ce pas ..;écris-tu bisous
Revenir en haut Aller en bas
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 22 Juil 2015 - 6:57

le coeur de l'homme de Jon Kalman Stefansson

Dernier tome de la trilogie, aussi magique que les précédents.

Jens le postier et le gamin ont survécu à la tempête de neige qui les a propulsés quasiment dans la maison du médecin d'un village.

Le gamin rencontre Geirpruour, une femme indépendante, riche et libérée des conventions, détestée par plus d'un, notamment Friorik le riche marchand du village. Geirpruour tient un petit café, entre autres, et recueille le gamin. comme elle a recueilli Kolbeinn, un capitaine devenu aveugle, féru de poésie, qui avec, Gisli, le directeur de l'école alcoolique, fera l'éducation du gamin.

" Gisli quitte la maison de Geirpruour, il a terminé son enseignement. Que signifie se trahir soi-même, quelle est la pire des trahisons, le pire des crimes, si grand que le roi en personne ne saurait t'en absoudre ? Ne pas oser vivre, telle était la réponse du gamin."

Au hasard....

" Les étés d'Islande sont si brefs et capricieux qu'on dirait parfois qu'ils n'existent pas. Ici, il peut neiger jusqu'à mi-pente sur les montagnes en plein mois de juin, et il arrive que les oiseaux gèlent entre les touffes d'herbe dans la nuit d'août.Mais rien au monde n'est aussi lumineux et limpide que le mois de juin, le crépuscule et l'aube se confondent, les ombres disparaissent et le ciel se teinte d'un bleu d'éternité jusqu'au milieu de la nuit..."


"Un navire qui vogue sous le vent est comme une musique. Les cordages et le bois gorgé de sel craquent, les voiles sont gonflées par la brise, cet air en mouvement sous les étoiles et le soleil, et la pluie a cessé. "

.....L'homme est né pour aimer, les fondements de l' existence sont aussi simples que ça. Voilà pourquoi le coeur bat, étrange boussole ; grâce à lui, nous trouvons aisément notre route à travers les brumes les plus
opaques où les périls nous guettent de tous côtés, à cause de lui , nous nous perdons et nous mourons en plein soleil."

" Les mots ne sont pas des blocs de pierre inertes ni des ossements  blanchis et battus par les vents sur les montagnes . Avec le temps, y compris les mots les plus banals sont susceptibles de s'éloigner de nous pour se transformer en musées d'un époque révolue, abritant des choses disparues qui ne reviendront pas. Prés,champs fumés au fumier de mouton, ces mots nous font presque monter les larmes aux yeux, quelque chose se brise au fond de nous, comme lorsque nous sommes confrontés à l' improviste à de vieilles photos où nous voyons des visages depuis longtemps disparus sous la terre, ou au fond de la mer. Où sont les prés ? ...."


" Ton coeur bat-il encore ? Et si oui, comment ? Par le diable en personne ! Le gamin reçoit une lettre où il est question des battements de son coeur. Comme s'il n'était pas assez éprouvant de vivre."....

Merveilleusement poétique, romantique, mélancolique aussi mais on referme ce livre, comme les deux premiers, heureux  oui
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptySam 22 Aoû 2015 - 7:15

Sortie de son dernier roman D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 6 Jan 2016 - 15:53

Entre ciel et terre

Jón Kalman Stefánsson réussit à nous fait ressentir de l’empathie pour les personnages et nous plonge dans ce qu’ils vivent. La vie est dure, triste, morne parfois. Ce n’est pas un bouquin à lire pour se remonter le moral sauf si une belle écriture peut avoir cette effet sur vous. Parce qu’il a une belle écriture.

Cela se passe à la fin du 19ème, début du 20ème siècle. L’Islande était vraiment isolée du monde et ne possédaient pas vraiment de villes comme le dit un des personnages dans le livre. Les pierres, la terre sont noires, la mer domine la vie . Les pêcheurs partent en mer sans savoir nager et ne reviennent pas toujours. C’est le cas de Bárður qui meurt de froid parce que, au lieu de prendre sa vareuse, il a préféré lire quelques lignes d’un poème. Le gamin qui partage les mêmes passions que lui, son grand ami,  assiste à sa mort, impuissant. Il fuit les baraquements pour ne plus jamais revoir la mer et se sent tiraillé par le choix de la vie ou de la mort.

Ce fut un voisin qui vint éteindre la lumière du monde. Le gamin était assis par terre, les jambes allongées devant lui avec sa soeur à son côté alors que sa mère se tenait debout, les yeux perdus dans un vague lointain, les bras le long du corps, comme morts, quel enfer que d'avoir des bras et personne à étreindre.

il reste longtemps immobile. De longues minutes s'écoulent. il est sain pour un être humain de se tenir, seul, au creux de la nuit, il s'unit alors au silence et ressent comme une connivence pourtant suceptible de se changer instantanément en une douloureuse solitude.



Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Lava-a10

Jóhannes Sveinsson Kjarval

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 6 Jan 2016 - 18:31

des extraits appelant Pia !

merci

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 EmptyMer 6 Jan 2016 - 19:32

tu as raison, il y a de très beaux moments. Je pourrais mettre encore plein d'extraits!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jon Kalman Stefansson [Islande]   Jon Kalman Stefansson - Jon Kalman Stefansson [Islande] - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jon Kalman Stefansson [Islande]
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: