Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eric Reinhardt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11710
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 18 Sep 2014 - 10:25

Tu les as tous lus?
(ou comment répondre l'air de rien à un semblant de question par une autre question sourire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 18 Sep 2014 - 10:27

Coquine!

Non, que ces deux là. C'est tellement énorme ce qu'il envoie, et dense surtout, qu'il faut prévoir du temps...

sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 20 Sep 2014 - 23:45

Désolée, j'avais pas vu vos réponses.

Et au final, après réflexion, je pense que vous avez raison sur le fait qu'il n'est pas "snob". C'est peut-être, aussi, une forme de protection cette façon de se mettre dedans, en scène, en mise en scène (quelques-uns parlent de ça, en ce moment, sur le fil de Houellebecq. Evidemment Reinhardt n'est pas arrivé "à ce point là" ou de la même façon, mais ça se rejoint).

D'abord, je vais abandonner cette impression de snobisme, juste parce qu'en y réfléchissant, un type qui parvient si Brillamment à écrire l'histoire d'une femme, à faire parler et vivre cette femme, à, du coup, avoir une telle empathie, une telle justesse, envers l'autre, c'est quelqu'un qui n'est pas snob. ça doit être incompatible non ? Le snobisme et l'empathie ?



Et sinon.
Avant que j'oublie.

Je sors les roulements de tambours:

Pour ceux que ça intéresse : Dédicace et lecture de bouts de l'amour et les forêts (par une comédienne) à la Librairie Maruani - Lecture Gourmande (171 boulevard Vincent Auriol). Jeudi 16 octobre, 18h.
Y'aura plein de bonnes choses à grignoter et de quoi s'envoyer un petit verre ou deux).

Be my guests !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6476
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 9:09

Queenie a écrit:


Pour ceux que ça intéresse : Dédicace et lecture de bouts de l'amour et les forêts (par une comédienne) à la Librairie Maruani - Lecture Gourmande (171 boulevard Vincent Auriol). Jeudi 16 octobre, 18h.
Y'aura plein de bonnes choses à grignoter et de quoi s'envoyer un petit verre ou deux).

Be my guests !

Je ne serai pas en France à cette date-là. Bonne journée à tous ceux qui iront!

Tu travailles dans une librairie? T'en as de la chance! sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 10:00

Queenie, tu penses, j'aurais adoré venir...

Je vais voir si mon billet peut être reporté, en cas je tente à ces dates. Mais ça devient périlleux de vouloir bouger, en France, avec les grèves jemetate

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 11:46

shanidar a écrit:
ça titille tout ça... (mais j'ai peur de me retrouver avec la même sensation que pour Ono-dit-Biot, celle d'un auteur qui a un certain talent mais qui l'exploite tellement mal que cela en devient insupportable, snob et très 'parisien').

Un peu la même crainte...mais apriori...donc ce n'est pas bien de ma part!... content
Je n'investirai pas..Je l'attends à ma médiathèque.
(Son passage à La Grande Librairie ne m'a pas convaincue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 20:37

Y'a toujours le train Aériale !


Pia, ce sera peut-être pour une autre fois.


Coline, je te vois bien aimer ce livre pourtant... Faudra que t'essayes !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11710
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 21:00

le genre de livre, même si on n'aime pas, il y a (beaucoup) à prendre dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Jeu 25 Sep 2014 - 23:18

Queenie a écrit:



Coline, je te vois bien aimer ce livre pourtant... Faudra que t'essayes !

Je suivrai votre prescription ma Reine...lorsqu'il arrivera à ma médiathèque! (ou en poche) content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abderrazak
Plume timide


Messages : 13
Inscription le : 25/09/2014
Age : 21
Localisation : Casablanca

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Ven 26 Sep 2014 - 23:46

-L'amour et les forêts-


Première incursion dans l'univers Reinhardtien, dans un roman, loué par la critique, unanimement, ou presque, sur toutes les listes de prix littéraires, favori pour le Goncourt,
Code:
ici
, ou même
Code:
...Bref, j'avoue que je louvoyais autour de ce livre, que j'étais bien décidé à le choper, à m'y mesurer. Un auteur nouveau pour moi, qui rencontre une femme, Bénédicte, Ombredanne de son nom, très joli au passage, elle nous est présentée comme une mère de famille, deux mioches, mais surtout, un mari. Cette femme, Bénédicte donc, envoie une lettre dont tombe amoureux, ébahi, ébloui, allez, notre narrateur (Sans, toutefois, citer son contenu ce qui m'a parût un peu fâcheux pour le coup), ce n'est pas moi c'est lui qui le dit, qui le répète, puis le ressasse, il nous le hurle, que cette femme a du style, il la juge drôle, tout à fait particulière, tout comme Christian d'ailleurs, un autre homme qui entre dans la vie de Bénédicte.

En lisant, j'avais juste envie de dire à un moment : "Mais Eric, si tu veux que ton personnage principal paraisse, si singulier, si, je ne sais pas, propre à lui-même, il y'a d'autres façons de le montrer, que de rabâcher des adjectifs qui n'en finissent pas, plus, et que tu essaies ingénieusement de parsemer entre ta voix de narrateur et celle de Christian" Allez, avoues, mon Eric. On te le pardonnera. Sauf qu'à la place de la Bénédicte auguste qui, on le sent et c'est flagrant, aurait dû se dessiner dans notre imaginaire de lecteur, j'ai trouvé que cette femme, était, comment dire, sensible, qu'elle avait sa sensibilité de femme, en cela c'est indéniable, mais...C'est tout. On est loin d'une Emma Bovary 2.0 et cela m'a beaucoup froissé personnellement parce que tout le roman (ou presque) s'articule autour de Madame Ombredanne. Qui n'est finalement pas si charismatique que ça.

Bénédicte donc, est torturée par son mari. Physiquement, mais surtout moralement, il la détruit. Et là je pense qu'il y'avait beaucoup de choses à écrire, à exhiber, il y'avait de l'horreur à faire jouer, du suspens, de la violence...Enfin, bref, tout ce que l'imaginaire, très limité de l'auteur, du moins sur ce livre, ne nous livre pas. Puis il y'a la rencontre avec Christian, sur Meetic. Ok, est-ce-une raison pour subir les modalités d'inscription du site ? Est-ce-une raison pour pondre un chapitre juste ridicule à propos de ces conversations sur le net. Les mots "chatte", "queue" et "anus" s'enchaînent. Même Houellebecq n'aurait jamais osé quoi ! Pas comme ça, c'est juste..Indigeste. Et puis il y'a sa rencontre, Christian. Une belle rencontre qui se change aussi vite en désir de mariage avoué par les deux protagonistes, après six heures passées ensemble. Hey, mais, Eric Reinhardt vit-il en 2014? Je ne parle pas de son "grand" livre passé sur lequel il s'apitoie ou de sa branlette dans les toilettes d'un train..

Toute l'histoire tient donc péniblement debout, avec une fin que je voilerais mais qui m'a semblé bien terne, qui conclut un roman où se succède trois narrateurs, sans altération de ton. J'ai eu le sentiment que l'auteur était incapable de prendre du recul sur lui-même. Pas à l'aise au moment de faire parler des personnages qui n'étaient pas de son univers à lui (A savoir d'autres personnages que Christian, Bénédicte, et lui-même). Le personnage du mari terrible est insipide, celui de Lola, sa fille, tout autant dans le "cliché". Seulement, c'est peut-être cela qui fait sa force, ce champ lexical atypique, "19ème", romantique, qui nous prend tout de même par la main. Comme quand, gamins, nos mères déboulent dans un magasin qui nous révulse, mais qu'elles nous obligent à y rentrer. C'est tendre, on a envie de pleurer, de vomir, de lui faire la honte devant tout le monde, puis on se dit qu'elle nous aime, tout de même. Vaut mieux attendre que ça finisse dans son coin en priant d'atteindre l'âge légal d'un seul coup. Eric Reinhardt aime son lecteur, alors on le suit, le temps d'un roman. Pour d'autres, je ne pense pas non !


EDIT: Désolé je n'arrive pas à mettre mon lien dans la balise prévu à cet effet, pourtant j'ai essayé trois fois. Oui j'ai honte.honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armor-Argoat
Zen littéraire


Messages : 5043
Inscription le : 09/01/2009
Age : 35
Localisation : Bretagne sud

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 27 Sep 2014 - 6:37

J'avais manqué ta présentation, alors j'en profite pour te souhaiter la bienvenue, Abderrazak.

C'est une bien belle entrée en matière que tu nous proposes là. Seulement 19 ans et déjà un style affirmé et tout personnel. bonjour
Ce que topocl et toi dites de ce livre me font vraiment penser que cet auteur n'est pas pour moi, et que cette logorrhée nombriliste risque de m'agacer. J'hésitais à l'emprunter, je crois que je vais passer mon tour.

Pour le lien, ne t'excuse pas, ce n'est pas si simple. Petit tuto en images.
Pour insérer un lien, tu commences par cliquer sur cette icône :



Ensuite, tu copies l'adresse url de ton image dans la case du dessus. Dans celle du dessous, tu inscris le texte que tu souhaites voir apparaître.



Tu cliques sur insérer, et ça donne ça : Actualité Goncourt (pour plus de visibilité, tu peux mettre ton texte en gras ou en couleur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 27 Sep 2014 - 8:52

Armor, le lien, il ne peut pas, parce qu'il est inscrit depuis moins d'une semaine sourire


Salut Abderrazak.
Contente de lire cet avis, sur lequel je vais rebondir !

D'abord, oui Bénédicte n'est pas charismatique. C'est clair. Mais c'est sa force. On la sent vraiment comme une madame tout le monde. Elle devient attirante, intéressante, et belle, lorsqu'elle se libère, prend sa liberté, se fait désirable pour elle-même. Mais, au départ, elle est plutôt commune.


Ensuite...
Oui, pour Internet et Meetic, Reinhardt y va crûment, mais... faut pas se leurrer, c'est souvent comme ça. Après deux trois louvoiements, peut-être. Ce n'est certainement pas le meilleur passage de son livre.
J'ai d'ailleurs l'impression que Reinhardt joue avec pas mal de clichés (la clinique, la famille d'ombredanne et du mari), et fait aller les choses très vite, à chaque fois. Il y a des gens comme ça. Je t'assure. (ou alors, c'est juste le "symbole" que Reinhardt voulait mettre en avant, ce qui est également possible)

Pour la Romance avec Christian, je vais spoiler parce que sinon j'en révèle trop
Spoiler:
 

Je trouve très bien qu'il n'aille pas dans le réalisme précis et descriptif pour les violences psychologiques faites, ça évite que ça ne devienne trop démonstratif, trop direct, et ça donne une puissance réelle car ça pousse le spectateur à imaginer, à ressentir avec ses propres sensations, et ... en plus ça joue parfaitement sur la corde psychologique, insidieuse et perverse de la manipulation en elle-même (j'espère que je suis claire...)

J'ai aimé, justement, tous ces adjectifs, et ces répétitions, comme si l'auteur creusait petit à petit. Comme une plaie qui démange sans cesse, qu'on gratte, qui s'ouvre, saigne, se referme un petit peu, mais est toujours là, ne guérit pas, pourrit.


L'altération de ton y est carrément !
Puisque... Reinhardt, quand il cause de lui-même, frôle de m'agacer. Que Bénédicte finit par m'attendrir. Que sa soeur est ... encore plus fade.


Pour conclure, je dirais que je suis d'accord avec ton point de vu, sauf que je l'ai pris dans un autre sens, celui de la représentation, de la métaphore, et que de toute façon, la force des passages de Bénédicte m'ont complètement séduite, que j'ai aimé ce côté extrême, non réaliste, rêveur, fou, mais Vrai.
ça existe encore les situations extrêmes, les sentiments fous et forts, les gens clichés ambulants, les situations caricaturales. Tout ça, ça existe. Pour le meilleur et pour le pire.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 32334
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 27 Sep 2014 - 9:03

possible aussi qu'il faille attendre 7 jours après l'inscription pour pouvoir poster des liens mais je n'ai pas remis la main sur l'option pour confirmer cette information qui est donc donnée de mémoire.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11710
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 27 Sep 2014 - 9:04

Si j'ai bien suivi, ce "roman" a été écrite par Reinhardt après une vraie rencontre avec ladite Bénédicte, qui lui a racontée sa vraie histoire. Dans l'interview, il dit qu'il ne peut qu'utiliser le réel. Évidemment il a quand même dû réarranger. A sa façon. Qui, manifestement plaît ou déplait, ne laisse pas indifférent, et a des côtés séduisants même pour ceux à qui il déplaît. Mais qui laisse sa marque personnelle, c'est indéniable.
Pour moi, c'est la marque d'une œuvre : une manière propre, reconnaissable entre tous, et qui déclenche des passions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Abderrazak
Plume timide


Messages : 13
Inscription le : 25/09/2014
Age : 21
Localisation : Casablanca

MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Sam 27 Sep 2014 - 11:56

C'est très gentil de ta part Armor, merci beaucoup. joie

@Queenie:

On est au moins d'accord sur le fait qu'elle n'est pas charismatique. Est-ce en cela sa force comme tu le dis ? Oui, peut-être. Si j'ai noté cela c'est que j'ai plutôt eu l'impression que l'auteur voulait qu'elle soit charismatique, qu'elle sorte de l'ordinaire, et que, dans le cas bien plausible où tel fût son souhait, il n'a pas réussi à exhaler d'elle tout ce qui bouillonnait en lui. C'est du moins ma petite impression.

Queenie a écrit:
(ou alors, c'est juste le "symbole" que Reinhardt voulait mettre en avant, ce qui est également possible)
Là, tu lui trouves des excuses.. tongue content

Et je rebondis sur ton Spoil:
Spoiler:
 

Ah! Et en ce qui concerne ton affinité avec le style, plus dans l'image, oui tu as été très claire. On n'a juste pas eu la même lecture et ça se ressent dans la manière que tu as d'en parler, et, au fond, je suis content de voir que ce livre t'ait touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eric Reinhardt   Aujourd'hui à 21:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric Reinhardt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soutien à Eric Zemmour !
» ERIC DESPERROIS " NORMANDIE"
» Le site d'Eric Hazan
» le 13 juin 1988 Eric Tabarly disparaît en mer
» Décès du membre 'Eric 28'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: