Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aoraki
Espoir postal
Aoraki

Messages : 32
Inscription le : 08/09/2013
Age : 21
Localisation : Ile de France

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMar 8 Oct 2013 - 21:23

Shanidar, je ne peux rien ajouter à cette description.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 19:20

HAMMERSTEIN OU L' INTRANSIGEANCE


Je vais essayer de parler de ce livre en évitant les redites, mais en insistant quand meme sur ce
qui fait l' interet unique de ce livre de ce livre et de ce qu' il m' a appris.

En tant que document historique, je me suis rendu compte que ce que je savais sur L' Allemagne
des années  30 et 40, et qui précédèrent la guerre, était pratiquement nul.
Que j' ignorais aussi les liens militaires qui lièrent L' URSS et l' Allemagne.
Je me souvenais à peine de l' importance du Traité de Versailles qui avait sanctionné l' Allemagne
en 1918. Et j' ignorais que l' Allemagne avait cherché à contourner le Traité en essayant de
reconstituer une armée grace à l' URSS.
On était encore  loin du ¨Pacte Germano Soviétique.

Les Anglais et les Français imposèrent des conditions économiques et militaires draconiennes qui
placèrent l' Allemagne dans une situation catastrophique. La république de Weimar dura peu et ne fit pas illusion sinon à l' étranger.
Il ne fallut que quelques années pour que l' Allemagne en crise profonde se laisse guider dans les pires
voies. Comme l' écrit Enzensberger, les hommes politiques étaient tous dépassés par la  situation et
Hitler en profita pour imposer sa démagogie et prendre le pouvoir.

Comme beaucoup sans doute, j' ignorais la position de l' armée allemande et  de ses dirigeants.
Et je me suis rendu compte que si Hammerstein et d' autres militaires de haut rang avaient réagi
à temps, ils auraient pu arreter Hitler. Mais ils ont laissé passer l' occasion.

Enfin, je n' aurais jamais cru qu' un général en chef des armées, tel qu' il le fut officiellement Hammerstein, fut aussi courageux, déterminé, "intransigeant" face à un dicteteur et son régime.
Il ne dut quand meme échapper à la prison ou à l' exécution  qu' à un cancer non soigné qui le fit
mourir en 1943.

Autre étonnement personnel encore que l' attitude de H. en tant que père de famille. Si ses filles
lui reprochèrent une certaine distance pendant leur enfance, tous reconnaissent qu' il  leur laissa
une indépendance d' esprit et d' action incroyables compte tenu de la situation et de l' époque.
Tous d' ailleurs se montrèrent dignes de lui, chacun à sa façon et souvent en flirtant avec le communisme.
Et là comme ailleurs, Enzensberger, mieux que quiconque -en tout cas autrement- montre le role des communistes dans la clandestinité et leur efficacité.
Sauf que, ils étaient totalement manipulés par Moscou. Et que, en guise de récompense, ils furent
presque tous emprisonnés et exécutés dans les années 3O.

C' était l' époque terrible où Staline inaugura une série de procès politiques qui liquida tous ses
ex camarades bolcheviks. Il fit pire sur le plan militaire, en faisant exécuter pratiquement tout l' Etat Major de l' Armée Rouge. Près de 6000 hommes disparurent ainsi à quelques mois de l' entrée en guerre de l' Allemagne contre l' Union soviétique.

En tout cas, c' est à  travers les trois filles de Hammerstein et leurs relations avec leurs amis communistes qu' Enzensberg, intégrant à son récit l' histoire particulière des individus à celle de
l' Histoire tout simplement.

Dans un dialogue imaginaire avec Helga, la troisème fille de Hammerstein, Enzensbeerger lui dit
"l' histoire de votre famille m' occupe parce qu' elle en dit long sur la façon dont on pouvait survivre sous le régime hitlérien sans capituler devant lui."

A suivre.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 19:58

Je ne m' attarderai pas sur la construction originale de ce livre et de ses divers procédés.
Cela a été dit.

A la fin du livre, Enzensberger explique très justement pourquoi son livre n' était pas un roman.
Et pourquoi  dans l' histoire de   la famille Hammerstein,
"on retrouve et l' on peut montrer, ramassés sur un très petit espace, toutes les contradictions et
tous les thèmes décisifs de la catastrophe allemande : depuis la main mise de Hitler sur le pouvoir
total jusqu' à l' hésitation titubante de l' Allemagne  entre l' Est et l' Ouest, du déclin de la république
de Weimar à l' échec de la résistance, et de l' attrait de l' utopie communiste jusqu' à la fin de la
guerre froide.
Cette histoire exemplaire, c' est aussi celle des derniers signes de vie d' une symbiose entre Allemands et Juifs...

En dépit des difficultés, j' ai essayé de faire le départ entre les faits et les libres inventions...

Pour autant, ce livre n' est pas un roman... Je dirai qu' il procède plus à la manière de la photographie

qu' à celle de la peinture.
Ce que j' ai pu établir grace à des sources écrites ou orales, j' ai voulu le distinguer de mes jugements subjectifs...
Pour compléter, je  me suis servi de la vénérable forme littéraire qu' est le "dialogue des morts."

Ce livre n' est pas un roman, c' est un fait. Mais on le lit comme un roman -parmi les plus passionnants qui soient- 
Par contre j' imagine très bien le roman qu' aurait pu inspirer de tels matériaux à un romancier

comme John Le Carré.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 22:16

J'aime beaucoup Enzensberger. J'ai déjà lu plusieurs livres en japonais.
Je voulais aussi lire ce livre depuis sa parution. Mais je n'y suis pas encore arrivé.
Merci bix229, ton avis m'encourage beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 16:50

Ariane SHOYUSKI a écrit:
J'aime beaucoup Enzensberger. J'ai déjà lu plusieurs livres en japonais.
Je voulais aussi lire ce livre depuis sa parution. Mais je n'y suis pas encore arrivé.
Merci bix229, ton avis m'encourage beaucoup.

Je suis certain que ça t' interesera, Ariane !
On apprend beaucoup et on lit avec grand plaisir, Enzensberger met de la vie dans tous ses écrits.
Je suppose que tu m' as lu au Japon ?

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 17:03

Donc, il a l'air de se lire "comme un roman," contrairement à l'impression que j'avais eu lors de mon essai. Pourquoi pas le réessayer?
C'est pareil pour Le Bref été de l'anarchie, Bix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 17:06

Merci bix pour ce commentaire qui me redonne envie de lire d'autres livres d'Enzensberger (ou même de relire Hammerstein à l'aune de notre propre crise économique et politique...).

@ topocl je viens de voir ton message : cela se veut entre l'essai et le roman mais la prose d'Enzensberger n'est pas des plus aisée. Cependant, le propos est tellement riche intellectuellement qu'on finit par se laisser hameçonner par l'histoire.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 17:20

shanidar a écrit:
Merci bix pour ce commentaire qui me redonne envie de lire d'autres livres d'Enzensberger (ou même de relire Hammerstein à l'aune de notre propre crise économique et politique...).

@ topocl je viens de voir ton message : cela se veut entre l'essai et le roman mais la prose d'Enzensberger n'est pas des plus aisée. Cependant, le propos est tellement riche intellectuellement qu'on finit par se laisser hameçonner par l'histoire.

Dans mon cas, j' ai lu ce livre -et tous les autres de l' auteur- très facilement. Et avec plaisir.
Comme tout livre qui fait sens, il demande une attention soutenue, mais sans plus.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 17:27

Shanidar et Topocl, si vous ne les avez pas lus, je vous recommande Les Reveurs de l' absolu,
Politique et crime, Durruti, le bref été de l' anarchie, Médiocrité et folie.
Mais pas Joséphine et moi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 17:39

bix229 a écrit:
Shanidar et Topocl, si vous ne les avez pas lus, je vous recommande Les Reveurs de l' absolu,
Politique et crime, Durruti, le bref été de l' anarchie, Médiocrité et folie.
Mais pas Joséphine et moi.

merci bix (elle t'a fait quoi cette Joséphine ?)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Mai 2015 - 2:06

Les rêveurs de l’Absolu
Le titre même est une invitation ; c’est le nom que Marx a attribué à une catégorie de conspirateurs, ceux qui exerçaient  avec  honneur : « Un rêveur de cette trempe, un inconnu au milieu d’une foule, suffit pour plonger tous les puissants de ce monde dans la terreur. »

Après la conspiration des Hommes de Décembre (Russie 1825), le Comité Central de la révolution en 1862, les conspirateurs Russes importaient les idées de l’Europe Occidentale (St-Simon, Charles Fourier, Feuerbach, Karl Büchner, Owen Proudhon, Darwin, Marx, Engels et Lassalle….)mais la pratique ils l’ apprirent dans leur pays.

Des groupes  aux noms évocateurs se formèrent : Sté du Tribunal du Peuple ou de la Hache, Union Centrale des Travailleurs, la Volonté du Peuple, ainsi que la presse :  La Libre Parole, La Cause du Peuple, Le Messager de la Vérité…. Les tracts et les bombes livraient combat.


Trois Hommes et leurs doctrines s’ affrontaient : le « Géant Bakounine, anarchiste, l’un de ses élèves Netchaïev  Sergheï et un autre disciple de Bakounine Peter Tkatchev.

90% des Russes étant analphabètes dont 50 millions de paysans,  la presse et les tracts n’atteignaient qu’une minorité.

En 1870 La jeunesse de la bourgeoisie, de la noblesse décidèrent d’aller vers le Peuple, ces pélerins du socialisme se firent appelés les Narodniki.  Mais la tâche était rude tant le Peuple était écrasé de misère physique et morale.

193 de ces pélerins furent arrêtés leur procès en octobre 1877 fut retentissant.

1879 Le Comité exécutif de la Volonté du Peuple provenait de l’aile gauche des Narodniki, ces transfuges de leur propre classe n’en trouvèrent aucune autre pour les accueillir. Des petits bourgeois, des paysans et des ouvriers et  de nombreuses femmes rejoignirent le Comité. Les statuts sont en faveur de la révolution qui devait être prioritaire sur la famille, l’amitié, l’amour ;  l’individu cède la place à l’organisation.

Alexandre II fut tué par une bombe lancé par Grinevitzki en mars 1881 Le Comité adresse une lettre ouverte au fil du Tsar (non pas pour demander son départ mais une vie meilleure et plus de justice pour le Peuple) dont la réponse fut celle d’un despote et  ses exactions  décimèrent le Comité exécutif de la Volonté du peuple en 2 ans, ces membres exterminés.

Une trentaine d’années plus tard Lénine  à la tête de la révolution détruisait l’ordre ancien.

L’Occident s’était inspiré de l’exemple russe, des attentats contre les dirigeants des pays se répendirent malgré la police secrète dont ils s’entouraient.  L’ Internationale anarchiste avait proclamé la Terreur noire et provoqué des troubles  dans plusieurs pays.

1905 une nouvelle organisation s’ installa ; Kaliaïev l’un des membres  de l’organisation de Combat des révolutionnaires sociaux (organe  exécutif du Parti  des révolutionnaires sociaux)fut l’un de ces rêveurs de l’Absolu, lui qui renonça à  commettre l’attentat prévu contre le Grand-Duc quand il s’aperçut que la Grande-Duchesse et les enfants étaient dans la voiture. (attitude approuvé à l’unanimité par l’organisation)

C’est cette conscience qui marquait la différence entre les conspirateurs de 1905 et ceux qui les avaient précédés des décennies auparavant «  Ceux de 1905 n’étaient pas seulement des caractères extraordinaires au sens littéral du mot : ils en étaient conscients. »

C’est grâce aux « Mémoires d’un terroriste »  Boris Savinko que fut connue le fonctionnement, les méthodes de l’organisation de Combat des révolutionnaires sociaux.

Pour Lénine ces révulutionnaires sociaux n’ ont jamais compris le rôle historique du prolétariat, de même que les Communistes n’ont jamais compris que le combat de ces « Rêveurs de l’Absolu » n’était pas politique « Durant la seconde de vérité où ils lançaient la bombe, ils réalisaient leur salut et anticipaient celui des autres. »

Cette lecture très prenante est enrichissante historiquement, politiquement et socialement.
L’écriture est  agréable et  permet l’accessibilité à ce récit qui se lit aussi facilement qu’un thriller, ce qu’il peut sembler d’ailleurs  par la mobilité des  conspirateurs  et  les traques de la police secrète.
Je pense d’ailleurs que l’Ochrana avait intérêt à ce qu’ existent  ces  organisations révolutionnaires  et/ou terroristes qui garantissaient  sa propre existence.
Les évènements survenus en  Russie et ceux qui se déroulèrent  dans l’Occident  annonçaient dans  leur différence   la   destinée des  pays  concernés.
Le passage  concernant  les « Mémoires d’un terroriste » de Savinko m’ a tout particulièrement intéressée, je pense d’ailleurs en faire la lecture  (ce passage est aussi relevé par Guilloux dans l’Herbe d’Oubli)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Dim 24 Mai 2015 - 12:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Mai 2015 - 18:25

Je note, merci Bédou !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeLun 25 Mai 2015 - 23:59

Ah ? ça me dit quelque chose ce que Bédoulène a écrit...
J'ai peut-être ce livre en japonais quelque part ? (c'est-à-dire au Japon) Et le titre est un peu différent ?
J'ai l'impression d'avoir lu quelque chose qui ressemble à cela, au moins un peu.
Je l'ai commencé et abandonné au milieu ?
C'est tout à fait possible...

Merci Bédoulène pour ton commentaire.
Je chercherai ce livre chez mes parents quand je serai au Japon cet été. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Mai 2015 - 8:16

donc si tu as abandonné c'est que tu n'avais pas apprécié. sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitimeMar 26 Mai 2015 - 21:41

Merci Bédoulène pour ce résumé, je vais prendre le temps de le lire.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]   Hans Magnus Enzensberger [Allemagne] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Magnus Enzensberger [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Temps livraison depuis Allemagne
» "Dr Hans im Schnockeloch" ou...
» au sujet de l'attentat commis en Allemagne...
» Camps de Buchenwald, Dora et ses kommandos
» Décès du dessinateur et caricaturiste Sid Ali Melouah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: