Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Geneviève Brisac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Silveradow
Envolée postale


Messages : 237
Inscription le : 06/08/2014
Age : 23
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Lun 23 Mar 2015 - 17:59

tu te répètes non ? :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Lun 23 Mar 2015 - 23:16

Silveradow a écrit:
tu te répètes non ? :p

rire Oui, mais j'en ai conscience!...
Je t'avais répondu sur l'autre fil et puis je me suis dit que je ferais mieux de le laisser sur ce fil-là consacré à Geneviève Brisac, pour que ça reste...même si je ne me suis pas encore fendue de vrais commentaires ( excepté pour 52 ou l'autre vie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Mer 22 Avr 2015 - 10:57

-Dans les yeux des autres-



Citation :
Si on scrutait l'âme d'Anna, on découvrirait la naïveté de celle qui n'a pas compris que le temps passe pour de bon, et l'optimisme terrifiant qui jette des êtres par-dessus les balustrades. On peut se demander ce qu'Anna espère. Sans attendre de réponse, car la plupart des espoirs sont sans nom.

Deux soeurs, Mollie et Anna, aussi éloignées que solidaires, rêvent d' un monde de justice et s'engagent activement dans la lutte, aux côtés de leurs amis-amants Marek et Boris. Mais de révolution, elles n'en voient que des mirages, et leur absolu de justice s'écroule lorsque Marek retenu prisonnier au Mexique afin de servir d'exemple, meurt en prison. Anna,  plus sensible et moins aguerrie que sa soeur devenue médecin, écrit alors un roman à succés à partir de  carnets relatant leur expérience. Mais son entourage considère cela comme une trahison et la jeune femme, perdant toute confiance créative, sera aussi écartée du monde littéraire. L'histoire débute dans ce moment de profond malaise pour Anna...

Illusions perdues, vaines croisades, engagements improbables. Que reste-t-il de ces idéaux ? Anna a souvent l'impression d'avoir tout perdu dans ces combats où il était interdit de penser à soi, ou d'avoir le moindre sentiment "petit bourgeois".  En même temps a t'elle eu celle de posséder réellement quelque chose? Délaissée par son amant, oubliée à Paris dans un premier temps, rejetée par ses proches, il lui reste plutôt cette image d'abandon et de trahison. Que dire de Mollie partagée entre son idéologie marxiste et son train de vie confortable? Et que dire de Melini, leur mère, capricieuse et excentrique, concentrée sur son monde, incapable de donner, qui ne cherche qu'à retenir la lumière et l'écrase. (Seul Boris reste fidèle à lui -même puisqu'il milite activement dans des associations)

On sent que l'auteure a été bercée par ces mêmes chimères et a suivi la même désillusion. Il y a beaucoup de fraîcheur dans certaines parties du livre, mêlée à pas mal d'ironie lorsque les évènements viennent contredire les aspirations de jeunesse. J'ai lu que Geneviève Brisac s'était inspirée des carnets de Doris Lessing. Elle a en tout cas  rondement mené sa trame, mélangeant les voix et les époques,  ouvrant son récit sur quelque chose de bien plus ouvert que le simple parcours militant. L'écriture comme refuge, le besoin de reconnaissance, et surtout celui plus poignant d'amour envers une mère qu'elle a toujours cherchée. Superbe plume!

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Mer 22 Avr 2015 - 15:45

Bien dit, Aériale ! Geneviève Brisac est depuis longtemps sur la route, et chemin faisant ailleurs, je l' avais
un peu négligée.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11710
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Ven 24 Avr 2015 - 11:31

Dans les yeux des autres

Je  n'ai pas vraiment été emportée par ce livre, auquel j'ai trouvé plein de petits défauts et qui m'a  laissée dans un certain malaise. Car si le résumé d'Aériale

Aeriale a écrit:

Deux soeurs, Mollie et Anna, aussi éloignées que solidaires, rêvent d' un monde de justice et s'engagent activement dans la lutte, aux côtés de leurs amis-amants Marek et Boris. Mais de révolution, elles n'en voient que des mirages, et leur absolu de justice s'écroule lorsque Marek retenu prisonnier au Mexique afin de servir d'exemple, meurt en prison. Anna,  plus sensible et moins aguerrie que sa soeur devenue médecin, écrit alors un roman à succés à partir de  carnets relatant leur expérience. Mais son entourage considère cela comme une trahison et la jeune femme, perdant toute confiance créative, sera aussi écartée du monde littéraire. L'histoire débute dans ce moment de profond malaise pour Anna...


...est parfait objectivement, il est finalement bien mieux structuré que le livre, où les blancs, les non-dits, les zones d'ombre déstructurent le récit qui en devient chaotique (maladresse ou intention?) avec, pour moi,  un sentiment de frustration.

Le style est souvent heurté, Geneviève Brisac se retire dans une distance observatrice vis-à-vis des personnages, et c'est dommage, car quand elle l' abandonne, elle nous offre des scènes savoureuses. (Anna découvrant les 40 paires de chaussures de sa sœur ancienne révolutionnaire, les deux jeunes femmes désemparées devant l'employée des pompes funèbres). Il y a un petit côté poético-philosophique vaguement sentencieux. L'aspect caricatural de certains personnages, la mère notamment, m'a agacée, mais aussi de l'idée  qui sous-tend l' histoire (deux sœurs qui s'adorent et se déchirent,la mort de la mère nécessaire au jaillissement de l'écriture).

Cela fait peut-être beaucoup de défauts si je me relis, et donne sans doute une impression trop péjorative de ma lecture qui s'est contentée de ne pas être enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Ven 24 Avr 2015 - 12:16

En fait, j'ai beaucoup aimé son écriture, vive et imagée, bourrée de pas mal de références qui pourraientt alourdir, mais permettent des échappées à cette histoire finalement bien triste.

Oui, il y a des  non-dits, et cette distance aussi. Je les ai mis sur le compte de sa meurtrissure, du moins celle de son personnage Anna, qui doit lui ressembler comme une soeur (dans mon esprit, déjà) Mais comme tu le dis, lorsqu'elle se lache, c'en est d'autant plus fort. C'est ce que j'ai retenu en tout cas. Une souffrance difficile à extérioriser pour Anna rejetée par ses proches et cet univers littéraire dans lequel elle cherche refuge. (Il y a quelques passages cinglants sur les faux semblants qui s'y collent, assez bien ciblés)

Je ne dirais pas que j'en suis sortie enthousiaste non plus, plutôt impressionnée par sa plume et touchée par cette sensibilité qui se cache derrière peut-être un excés de sentences, c'est vrai. Par contre le personnage de la mère n'est pas forcé, à mon avis. Il existe vraiment des femmes comme cette Mélini, dévoreuse de personnalité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11710
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Ven 24 Avr 2015 - 12:41

Aeriale a écrit:
Par contre le personnage de la mère n'est pas forcé, à mon avis. Il existe vraiment des femmes comme cette Mélini, dévoreuse de personnalité!

je suis d'accord. Elles m'agacent autant dans la vie que dans les livres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Geneviève Brisac   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Geneviève Brisac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Interventions de Geneviève Darrieusecq
» Geneviève de GALARD
» Hone-Empain, Geneviève
» Geneviève Borne.
» Mariage de Joseph Gravel avec Marie-Geneviève Langlois-Caouette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: