Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Annemarie Schwarzenbach

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptyVen 23 Mar 2012 - 15:34

Ce n’est pas un livre pour la section ‘non-romanesque’, mais pour l’instant je ne vois pas l’utilité d’ouvrir un autre fil pour cette auteure


Annemarie Schwarzenbach - Page 2 A3558 / Annemarie Schwarzenbach - Page 2 A3559
Freunde um Bernhard / Les amis de Bernhard
Citation :
Présentation de l'éditeur
Les Amis de Bernhard est le premier roman d'Annemarie Schwarzenbach. Elle le rédige à vingt-trois ans alors qu'elle travaille à sa thèse d'histoire. Elle imagine des personnages de son âge, qui partagent ses aspirations. Bernhard, musicien, grandit dans une ville endormie, entouré de camarades qui se cherchent et rêvent d'évasion. Ardents et sensibles, certains font l'expérience d'une amitié amoureuse, d'autres de la dépendance affective. On suit, en simultané, leurs pérégrinations entre Paris, où Annemarie Schwarzenbach a étudié l'année précédente, Berlin, Lugano et Florence. Le Paris des années vingt est celui de l'avant-garde littéraire et des Montparnos : Bernhard, répondant à l'invitation de son professeur de piano, y côtoie la bohème et noue de nouvelles relations. On ne peut qu'être touché par le regard de l'auteur sur e les difficultés "humaines" de très jeunes gens", dont la délicatesse préfigure celle d'un Eric Rohmer, et frappé par la modernité de l'écriture, rapide et cinématographique.

‘Joli’, ‘beau’, 'très joli’ et ‘très beau’, voilà probablement les mots les plus utilisés dans ce roman. Les jeunes gens dont Annemarie Schwarzenbach nous parle dans ce livre sont tous, je crois à une exception, d’une beauté rare et extrême et souvent ils ont tous un talent qui va avec. La vie leur a bien donné les ‘armes’ pour conquérir le monde, mais, hélas, ils sont jeunes et le cœur bat comme il veut. Et leur coeur leur pose bien plus d'un problème.
Les personnages sont tous à la recherche, tomber amoureux se fait en un rien et parfois l’élu(e) est une fille, parfois un garçon.. mais le chagrin en est grand et le désespoir encore plus si leurs envies ne se réalisent pas.


„Wir Jungen sind ja viel verletzlicher, weil wir geöffneter sind, unser Leben ist eine einzige Frage, und wir leben nur von den Erregungen unserer Seele“
Nous, les jeunes, sont plus vulnérables parce qu’on est plus ouvert, notre vie est une seule question et nous vivons seulement à travers l’agitation de notre âme.


C’est un peu la devise du roman et en considérant que c’est son premier roman, on peut faire preuve d’indulgence envers l’auteur qui n’a même pas bien recouvert les personnes réelles qui se cachent derrière Bernhard, Ines, Gert…. Si on connaît un peu la vie d’Annemarie Schwarzenbach, on voit facilement que c’est un roman autobiographique et que sa jeunesse lui a soufflé de mettre ses états d’âmes sur papier. Mais c’est cela qui rend le charme du livre : son innocence et de voir derrière tout cela une jeune femme qui écrit non-protégée.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptyLun 29 Avr 2013 - 20:58

ORIENT EXILS. - Payot

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Orient10

Annemarie Schwarzenbach
était une femme admirable. Courageuse, lucide, intelligente et belle. Mais sa vie fut infiniment malheureuse. Elle dut lutter très jeune contre sa propre famille pro nazis. Elle voyagea beaucoup et notamment en compagnie d' Ella Maillard. Et la mystérieuse fascination qu' elle exerçait sur ceux qui la connaissaient et l' appréciaient ne put la sauver de la drogue et de sa fuite éperdue dans le temps et l' espace...

. Elle était liée à Klaus et Erika Mann et plus ou moins amoureuse des deux. Mais ses amours ne furent pas payés de retour. Elle mourut accidententellement à 34 ans
. Son désir vital d' écriture aurait pu l' aider à vivre. Mais ses premiers écrits ne furent pas publiés de son vivant. Et c' est très dommage parcequ' on découvre à la lire une véritable écrivain.

Le nazisme la força à s' exiler. Et c'est ainsi qu' après un long périple, elle participa à des fouilles archéologiques sur le site de Rey. C' est lors de son troisième voyage en Perse qu' elle termine le recueil de nouvelles qu' est Orient exils qui ne sera pas publié de son vivant, malgré les interventions de Thomas Mann et Stefan Zweig. Mais seulement en 1989. Entre temps, six nouvelles ont été perdues. Et c' est dommage !

Dans ces nouvelles A.S. fait preuve d' un art très sur dde al narration et de la conduite d' un récit. Son style est à la fois sobre, précis, lyrique, évocateur. On pense au meilleur Hemingway, celui des nouvelles. Et ces nouvelles rendent compte de cette personnalité à la fois libre et humaine.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptyMar 3 Déc 2013 - 14:23

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Hiver10 Hiver au Proche-Orient

 
En octobre 1933, Annemarie Schwarzenbach quitte l'Europe et ses noirs nuages pour fuir de la Turquie à l'Iran. Elle a 25 ans, elle est taraudée par un mal-être existenciel que rien ne vient éteindre (ni l'éloignement, les drogues ou l'alcool, ni les courses à chevaux ou les recherches archéologiques). 
Journaliste, elle profite de ce voyage pour écrire des articles publiés en Suisse et pour prendre des photos de son périple, un voyage qui dure 6 mois.

Tout comme Maryvonne, le début du voyage m'a laissée sur ma faim. Car Annemarie Schwarzenbach se contente essentiellement de parler des transports : le train, les voitures, les chevaux. Ce rapport factuel éloigne le sentiment et la nature humaine, mais on sent chez cette femme une fragilité à se livrer qui explique sans doute ce retrait. Et surtout, en filigrane, on devine à quel point les territoires qu'elle traverse la déstabilise, à quel point les peuples qu'elle côtoie l'étonnent et finissent par la renvoyer à sa propre personne et à sa propre fuite.

Et puis, aux environs de Beyrouth (ville aimée, havre de plaisir), l'écriture change, s'étoffe, s'ouvre aux autres, racontent toujours tambours battants les heures de route mais on y sent une âme, une présence, une écoute qui ravit. Et tout à coup, dans la splendeur des monts de Perse, l'infinie fragilité humaine transparait et il suffit d'une nuit passée à la belle étoile pour que soudain une parole se délivre de ses consensus et s'ouvre sur un questionnement métaphysique vif et prégnant.

On peut regretter que les chapitres soient si courts et que l'auteure ne s'arrête ni à Jérusalem, ni à Chiraz pas plus qu'à Ispahan, mais ce qu'elle décrit dans l'interstice des routes et des villes, tisse une vision bien réelle de pays toujours fantasmés. C'est peut-être finalement la belle surprise de ce récit : permettre au lecteur de rêver entre chaque paragraphe sur ce qui n'est pas décrit et sur ce qui est à peine dit. Sans doute s'agit-il là d'une première rencontre timide, un peu distante, presque malhabile mais dont je devine qu'elle peut ouvrir sur une véritable grande découverte...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptyVen 27 Déc 2013 - 21:43

Je mets cette biographie ici?

Annemarie Schwarzenbach ou Le mal d'Europe

Dominique Laure Miermont

C'est une biographie passionnante d'un personnage qui l'est aussi. En elle-même, mais aussi par ce qu'elle représente inscrite dans son époque.
Comme l'écrit Klaus Mann dans Le tournant:

Toute vie humaine est à la fois unique et représentative; dans chaque destin individuel, dans chaque drame personnel se reflète et se module le drame d'une génération , d'une classe, d'un peuple et d'une époque.

En ce qui concerne la biographie elle-même, elle est très complète , et, effectivement, y insérer certains extraits de textes écrits par Annemarie Schwarzenbach permet d'encore mieux la découvrir, et donne envie de la lire.

Le personnage lui même.. c'est le propre d'une biographie de raconter et de ne pas expliquer, ni interpréter. . J'ai complété par la vision d'un documentaire qui m'a semblé apporter quelques éléments supplémentaires.
On la décrit comme étant en rupture avec les images dominantes de l'identité suisse de l'époque, rebelle très engagée contre l'inertie des autorités suisses .
Oui, bien sûr..
Elle est en tout cas d'une lucidité extrême et d'une intelligence remarquable. Douée pour tout, magnifique, et on se dit pourquoi ce gâchis, car sa vie est un gâchis intégral.
Sans doute parce que tous ces talents ne sont pas suffisants pour résister à l'emprise de la tradition familiale. Et qu'elle n'arrivera jamais à se situer, continuellement en recherche de ce qui lui manque quelque part, toujours en demande, et des demandes tellement fortes que personne ne peut y répondre.

Il faudrait choisir ses ennemis comme ses buts, en fonction des forces dont on dispose.

Et oui, et quelle force mentale il faut pour résister , se couper complètement de son identité première. Elle ne l'avait pas, visiblement , et était elle-même son propre drame.

Elle a été en tout cas très mal traitée par sa famille ( vers laquelle elle se retournait en permanence.. là était son problème comme lui avait longuement expliqué Ella Maillart dans le courrier échangé) et il y a dans cette biographie une lettre de son frère qui fait frémir. Calculant le prix à payer , prix demandé par une institution psychiatrique américaine pour lui permettre d'éventuellement rebondir , et concluant qu'Annemarie ne valait pas ce prix..

Un peu plus:

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptySam 28 Déc 2013 - 9:04

Marie a écrit:
Je mets cette biographie ici?
oui, je pense que c'est tout bon

et merci pour le lien vers ce documentaire que je viens de voir, très bien... même s'il y a une grande absente: Carson McCullers... mais sinon, extra

et j'adore cette photo
Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Aa463

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 EmptySam 28 Déc 2013 - 15:15

Merci Marie pour ce petit film. Oui Anne Marie S. a été sacrifiée, elle et tous ses dons. Mais c' est aussi
toute une génération, comme l' a très bien montré Klaus Mann.
Lisez Le tournant ! 
Mettez le dans vos listes, vous ne le regretterez pas !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Annemarie Schwarzenbach   Annemarie Schwarzenbach - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Annemarie Schwarzenbach
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Annemarie SCHWARZENBACH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: