Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Brigitte Giraud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Lun 28 Déc 2009 - 10:12

Marie a écrit:
Noté A présent, signalé par Sophie, je crois.
Et il y a aussi Une année étrangère, disponible au cerclage Wink

Coline, je suis contente que tu aies aimé. Moyennement j'ai l'impression, mais quand même Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Lun 28 Déc 2009 - 21:38

Epi a écrit:
Marie a écrit:
Noté A présent, signalé par Sophie, je crois.
Et il y a aussi Une année étrangère, disponible au cerclage Wink

Coline, je suis contente que tu aies aimé. Moyennement j'ai l'impression, mais quand même Very Happy

Ah si si...J'ai bien aimé Epi!... content
Cela m'a même donné envie de relire L'amour est trop surestimé...Je l'ai fait et je l'ai trouvé aussi bon que la première fois...
Auteur à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Mar 29 Déc 2009 - 10:09

coline a écrit:
Ah si si...J'ai bien aimé Epi!... content
Cela m'a même donné envie de relire L'amour est trop surestimé...Je l'ai fait et je l'ai trouvé aussi bon que la première fois...
Auteur à suivre...
Ah tant mieux alors Very Happy
J'ai eu la même envie, relire L'amour... mais comme je l'avais emprunté à la bibliothèque et oublié de l'acheter après, impossible mais je l'ai mis dans ma liste.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Mar 29 Déc 2009 - 10:17

(J'ai lu : J'ai eu la même envie, refaire L'amour...)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Mar 29 Déc 2009 - 10:26

Queenie a écrit:
(J'ai lu : J'ai eu la même envie, refaire L'amour...)
tss jamais en public rire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 16 Jan 2010 - 16:53

Une année étrangère

Epi, aériale et coline ont joliment évoqué ce roman de Brigitte Giraud. Que voulez vous de plus ? Une vision masculine ? Je l'avoue honteusement, je n'ai jamais été jeune fille au pair en Allemagne. Ca ne m'a empêché d'apprécier les pleins et déliés de l'écriture de B.G, le côté Lost in translation du début qui n'est rien à côté des fêlures qui apparaissent au fur et à mesure des pages qui passent (comme des jours insipides) et qui (re)construisent la personnalité de cette jeune femme. Le parallèle entre la vie quotidienne de la famille allemande et de sa propre famille française, toutes les deux bancales, est le ressort psychologique qui fait avancer le livre à petits pas. Sans avoir l'air d'y toucher, Brigitte Giraud fouille au plus profond des sentiments jusqu'à cette scène terrible et trouble (avec le père allemand) qui sonne comme une révolte et une renaissance. Le style m'a parfois fait penser à Anne Wiazemsky (c'est un compliment). Enfin, il y a la "bande son" du livre, les Clash de London Calling, The Cure..., ça m'émeut comme une madeleine proustienne.


Dernière édition par traversay le Sam 16 Jan 2010 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 16 Jan 2010 - 21:24

Contente que tu aies aimé Traversay, ce livre mérite d'être lu et il est toujours au cerclage Very Happy

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 16 Jan 2010 - 21:39

Epi a écrit:
Contente que tu aies aimé Traversay, ce livre mérite d'être lu et il est toujours au cerclage Very Happy

Mais oui...Qui veut le lire par le cerclage?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9566
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 6 Fév 2010 - 3:21

Citation :
La lumière est d'une intensité rare, comme une erreur.
Et tout est dit, il y a une erreur quelque part..
Dans le court récit intitulé A présent, Brigitte Giraud tente de retranscrire heure après heure, mot après mot, ce qui lui est tombé sur la tête , le deuil brutal, la mort de son mari en moto ( dans des circonstances non élucidées), alors qu'elle était à Paris pour des signatures.
Citation :
Je vais à Paris et il meurt. Il en meurt?
C'est un récit très sec, absolument pas larmoyant, elle a réussi dans son écriture à faire passer l'impression de sidération de ce genre de traumatisme et le déni mental toujours présent dans la succession, toujours la même, des gestes à faire.
Dans un état semi conscient, et pourtant on se souvient de tout, du moindre détail.
Citation :

Seuls les détails peuvent désormais vous maintenir en vie; Vous allez vous raccrocher chaque seconde à un détail ridicule ,puisque l'essentiel n'existe plus..

Ce récit des quelques jours accompagnée des proches,avant que chacun ne retourne à sa propre vie , et elle à l'absence définitive, ne peut que toucher par sa finesse d'analyse et sa lucidité .

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63602
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 6 Fév 2010 - 16:05

Marie a écrit:
Ce récit des quelques jours accompagnée des proches,avant que chacun ne retourne à sa propre vie , et elle à l'absence définitive, ne peut que toucher par sa finesse d'analyse et sa lucidité .
tout comme toi, j'ai été très touchée par cette lecture..
et elle arrive à trouver des mots ou on pourrait penser qu'il n'y en a plus...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 20 Fév 2010 - 21:18

A PRESENT

En moins de 110 pages, Brigitte Giraud raconte l' onde de choc qui frappe une femme après la mort accidentelle de son compagnon.
Les phrases avancent, de façon brève et saccadée comme l' aiguille des secondes qui rythme
l' écoulement du temps après la nouvelle et tout ce qui s' ensuit pendant cinq jours.
Le questionnement à vide, l' incompréhension, la stupeur, la révolte, l' irréalité...
Ce n' est pas un livre morbide, c' est un livre sur le travail de la mort sur celle qui reste et qui se

demande comment et pourquoi survivre.
Tout est insupportable : le bruit et le silence. La présence des autres ou la solitude.
Les objets personnels de l' autre qu' on essaie de choisir parce qu' ils rappellent la vie, mais qui sont devenus inutiles précisément parce qu' ils étaient personnels.
L' obligation du rituel funéraire et la difficulté à trouver des mots d' adieu.
La dernière révolte...

Le temps n' est pas encore venu où l' improbable adaptation remplacera l' instinct de survie.
Un beau livre que j' ai lu d' un trait pour éviter la suffocation...


Puis le moment arrive où je sais...
Je suis muette. Je suis calme étrangement. Qu' est-ce qui sépare la vie de la mort ? On est tout, puis on n' est
rien. Rien. On n' a plus de voix, on n' aime plus, on ne sait plus. Qu' on a une femme, qu' on a un fils. Que c' est
l' été et qu' on doit aménager dans une nouvelle maison. Qu' il y en a pour des mois de travaux. Qu' on avait choisi
de ne pas prendre de vacances... On est dans la vie, c' est normal, après on est mort et personne n' est habitué.
Alors vous improvisez. Vous faites du rien avec du rien...


A présent, pp 16-17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Sam 20 Fév 2010 - 23:02

bix229 a écrit:
A PRESENT

Un beau livre que j' ai lu d' un trait pour éviter la suffocation...


Je l'ai acheté aussi...Je le lirai prochainement...J'aime bien ce qu'écrit Brigitte Giraud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen


Messages : 14256
Inscription le : 05/03/2008
Age : 56
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Dim 21 Fév 2010 - 21:30

Oui, moi aussi, je note A présent.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Jeu 1 Avr 2010 - 20:05

Marie a écrit:

Dans le court récit intitulé A présent, Brigitte Giraud tente de retranscrire heure après heure, mot après mot, ce qui lui est tombé sur la tête , le deuil brutal, la mort de son mari en moto ( dans des circonstances non élucidées), alors qu'elle était à Paris pour des signatures.
[...]
C'est un récit très sec, absolument pas larmoyant, elle a réussi dans son écriture à faire passer l'impression de sidération de ce genre de traumatisme et le déni mental toujours présent dans la succession, toujours la même, des gestes à faire.
[...]Ce récit des quelques jours accompagnée des proches,avant que chacun ne retourne à sa propre vie , et elle à l'absence définitive, ne peut que toucher par sa finesse d'analyse et sa lucidité .

Le sujet ne me tentais guère mais j'avais choisi ce livre, un jour, en repensant à vos commentaires...
Le récit est court, "sec" comme le dit Marie très justement...Il n'y a pas un mot de trop ...et il n'y a que le mot juste...
J'aime beaucoup la force de l'écriture dépouillée de Brigitte Giraud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique


Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 58
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Lun 26 Sep 2011 - 14:29



Pas d'inquiétude
Citation :
u lieu d’aménager la maison qu’il vient juste de faire construire, le narrateur de Pas d’inquiétude va être contraint de prendre un long congé pour rester près de son fils malade et s’installe avec lui dans un tête à tête fait de gestes et d’actes inédits chaque jour réinventés.
Homme au foyer malgré lui, il s’éloigne de l’imprimerie où il travaille et de Manu, l’ami indispensable, et glisse dans une vie domestique et invisible, pendant que sa femme, récemment embauchée dans une PME, ne peut se permettre aucune absence et n’a d’autre alternative que se dévouer à son poste.

Le thème de Pas d'inquiétude, de Brigitte Giraud, n'est pas sans rappeler celui de La guerre est déclarée : un couple face à la maladie, très grave, de leur enfant. Dans le roman, le narrateur est le père, qui témoigne au jour le jour de son impuissance, de son incapacité à agir, de l'aigreur qui l'absorbe jusqu'à rendre son fils coupable de l'empêcher de vivre "normalement". Sur le ton, rien de commun donc avec le film de Valérie Donzelli : le couple de Pas d'inquiétude n'est pas armé pour se défendre, les rapports entre les deux parents se lézardent, chacun vivant son rapport au monde du travail de façon très différente. Ce portrait de père à la dérive, sans solutions, est ce qu'il y a de plus touchant dans le livre. Mais à l'inverse d'Une année étrangère, son roman précédent, l'auteure a choisi d'être directe et son style s'en ressent. La situation est claire d'emblée, la dégradation psychologique de son personnage principal lente et inéluctable. Ainsi, Pas d'inquiétude est moins émouvant qu'il aurait pu être, assez monocorde, ne lâchant pas d'une semelle ce père sans repères, démuni et presque pathétique. Il en résulte une tristesse apathique qui, hélas, finit par nous être étrangère. Et on le regrette sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brigitte Giraud   Aujourd'hui à 21:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Brigitte Giraud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mannequin Brigitte Bardot
» Portrait de Brigitte Bardot
» FONDATION BRIGITTE BARDOT
» Anniversaire du forum + Remerciements de Brigitte!!!
» INTERVIEW DE BRIGITTE DANS LE FIGARO MADAME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: