Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 William Shakespeare

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: William Shakespeare   Ven 19 Mar 2010 - 16:18





William Shakespeare, né probablement le 23 avril 1564, baptisé le mercredi 26 avril 1564 en l'église de la Sainte-Trinité de Stratford, mort le 23 avril 1616 (52 ans) est considéré comme l'un des plus grands poètes, dramaturges et écrivains de la culture anglaise. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires ; sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine est souvent mise en avant par ses amateurs.

Figure éminente de la culture occidentale, Shakespeare continue d’influencer les artistes d’aujourd’hui. Il est traduit dans un grand nombre de langues et ses pièces sont régulièrement jouées partout dans le monde. Shakespeare est l’un des rares dramaturges à avoir pratiqué aussi bien la comédie que la tragédie.

Shakespeare écrivit trente-sept œuvres dramatiques entre les années 1580 et 1613. Mais la chronologie exacte de ses pièces est encore sujette à discussion. Cependant, le volume de ses créations n'apparaît pas comme exceptionnel en regard des critères de l’époque.

On mesure l’influence de Shakespeare sur la culture anglo-saxonne en observant les nombreuses références qui lui sont faites, que ce soit à travers des citations, des titres d’œuvres ou les innombrables adaptations de ses travaux. L'anglais est également surnommé « la langue de Shakespeare ».
source: wikipedia

On a fait une Lecture en commun pour cet auteur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Lun 3 Mar 2014 - 8:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Ven 19 Mar 2010 - 16:20

Même après une lecture en commun ici, on n’a toujours pas de fil pour cet écrivain, qui n’a pas existé, d’après des sources cités récemment par eXPie Cool

D’autant plus important de lui créer un fil pour donner un peu de ‘vie’ à cet homme illustre Very Happy



Je voudrais entrer dans ce fil avec la nouvelle que j’ai suivi ces derniers jours :


Double Falsehood, une nouvelle pièce attribuée à Shakespeare

Après des années de recherche, le texte est intégré au corpus des œuvres complètes.

Rédigé par Cecile Mazin, le mardi 16 mars 2010


Le texte a été découvert voilà près de 300 ans, et bon, étant donné que ça ne gênera pas grand monde, on a finalement décidé de l'attribuer à William Shakespeare. Double Falsehood, fut écrite par un autre dramaturge, John Fletcher, et déjà au XVIIIe siècle, Lewis Theobald fit jouer la pièce comme l'une de celles de William au théâtre, mais l'authenticité restait plus que douteuse.

Jusqu'à ce que des chercheurs ne se penche sur son cas, et n'estiment finalement qu'une grande partie de la pièce avait bien été rédigée par le dramaturge. Tout le texte serait inspiré de la pièce Cardenio, qui elle-même découlerait du Don Quichotte.

Le professeur Brean Hammond, de l'université de Nottingham, considère que l'on peut donner à William les actes I & II, et probablement même les deux premières scènes de l'acte III. De fait, « la moitié des pièces de théâtre écrites au cours de cette période le furent en collaboration » de deux auteurs au moins. Alors rien de très étonnant à ce que Fletcher ait signé de son nom, d'autant plus qu'il est reconnu avoir coécrit deux autres textes avec William.

La pièce aurait été écrite peu après la traduction de Don Quichotte, sorti vers 1612 et jouée au moins deux fois en 1613.

Il aura fallu tout de même 10 années de travaux au professeur pour parvenir à ne pas être certain à 100 %, bien sûr, mais au moins dire qu'il est convaincu que le texte a été coécrit avec Shalespeare. C'est à la demande de l'éditeur Arden, qui historiquement publie les pièces, qu'il a entamé ses recherches.

Les réticences venaient de ce que la pièce est plus brève que les autres écrits de Wiwi (mouarf !, avec une voiture jaune et rouge ?). Mais l'action s'articule autour de deux hommes et deux femmes, conformément à certains schémas shakespeariens. Et depuis 2008, Brean prêchait déjà pour sa paroisse.


source

en anglais:


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William Shakespeare   Ven 19 Mar 2010 - 18:57

Ah, le fil fantôme tant attendu!

Merci de l'avoir ouvert, Kenavo!
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Ven 19 Mar 2010 - 19:53

kenavo a écrit:

Le professeur Brean Hammond, de l'université de Nottingham, considère que l'on peut donner à William les actes I & II, et probablement même les deux premières scènes de l'acte III. De fait, « la moitié des pièces de théâtre écrites au cours de cette période le furent en collaboration » de deux auteurs au moins. Alors rien de très étonnant à ce que Fletcher ait signé de son nom, d'autant plus qu'il est reconnu avoir coécrit deux autres textes avec William.
Oui, c'est Deux Nobles Parents, en français.
"Pourtant, deux exégètes de Shakespeare, les plus pertinents, les plus fins, estimèrent affligeants les signes de sa participation à Deux Nobles Parents." (Peter Ackroyd, Shakespeare - La biographie, page 701). Apparemment, ça bouillonne, mais c'est obscur...

A propos du travail collectif en général à cette époque: "On a estimé que de la moitié aux deux tiers de toutes les pièces écrites du vivant de Shakespeare l'auraient été par plus d'un auteur, jusqu'à quatre ou cinq. C'est pourquoi elles demeuraient souvent la propriété de la troupe ou du théâtre plutôt que d'un individu. Vitesse et efficacité étaient les maîtres mots." (page 281).

Les deux autres texte, dont il est fait allusion, sont Tout est vrai et Cardenio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Ven 19 Mar 2010 - 21:27

C'est bien beau toutes ces histoires de paternité, mais est-ce que la pièce a un quelconque intérêt ? Ou genre Henri VIII à l'attribution douteuse et d'un intérêt plus que limité ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 21 Mar 2010 - 11:22

Arabella a écrit:
C'est bien beau toutes ces histoires de paternité, mais est-ce que la pièce a un quelconque intérêt ? Ou genre Henri VIII à l'attribution douteuse et d'un intérêt plus que limité ?
Un expert de Shakespeare dit qu'il y "mélange tout, fond les vers ensemble, embrouille phrases et métaphores ; avant qu'une idée n'ait émergé de sa coquille, une autre éclot et réclame d'être exprimée" ; un autre trouvait que "sa concision et son bouillonnement de pensée frisaient l'obscurité".
"De temps à autre, Shakespeare semble lui-même se reprocher les contorsions de sa prolixité, lui qui avait conçu un e langui si souple et si déliée qu'il pouvait la façonner à sa guise."
L'autre pièce, Tout est vrai, est du grand spectacle. "Certaines scènes regroupent vingt-trois acteurs, au bas mots, en même temps sur le plateau." Processions, trompettes, mouvements scéniques complexes... beaucoup d'action.
Sans doute plus intéressant à voir sur scène que Deux Nobles Parents (un texte obscur l'est moins lorsqu'on le lit).

Quant à Cardenio, le texte est perdu, c'est la "Lost play" dont parle la vidéo.

L'intérêt majeur de ces pièces est peut-être qu'il s'agit des dernières oeuvres de Shakespeare, chronologiquement parlant.

En tout cas, pour revenir aux Deux Nobles Parents, il n'y a pas de réel scoop, c'est un peu bidon, comme annonce. Peter Ackroyd écrivait il y a cinq ans (en 2005) que Shakespeare était l'auteur du premier acte et de parties des trois derniers. Bon, là on nous dit que, en plus, il aurait écrit le deuxième...
Rien de bien neuf sous le soleil : le texte a été écrit en collaboration. Les spécialistes pourront discuter encore longtemps quant à la paternité de tel ou tel passage...
Tant mieux, ça les occupe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Bibliophile
Envolée postale
avatar

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 24
Localisation : 76

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 3 Oct 2010 - 19:12

Je suis en train de lire cet illustre auteur ( Le songe d'une nuit d'été ) pour l'anglais renforcé (en cours).
Eh oua! J'aime, j'apprécie, j'admire... Je déguste ! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 3 Oct 2010 - 19:30

searchxme a écrit:
Je suis en train de lire cet illustre auteur ( Le songe d'une nuit d'été ) pour l'anglais renforcé (en cours).
Eh oua! J'aime, j'apprécie, j'admire... Je déguste ! dentsblanches
Ah oui, Shakespeare fait souvent cet effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 3 Oct 2010 - 21:40

De mon côté, je suis dans Richard III (traduction de Desprats)...plus accessible que celle de Victor Hugo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Dim 3 Oct 2010 - 21:57

En fait les traductions de Shakespeare sont de François-Victor, le fils de. Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nils
Espoir postal
avatar

Messages : 26
Inscription le : 26/06/2010

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 4 Oct 2010 - 7:09

j'ai lu, il y a quelques années, une partie des œuvres de Shakespeare en édition bilingue. Cela me permettait de faire avec mon niveau d'anglais (très moyen) de comprendre le thème de la pièce, et d'apprécier ensuite la partie en anglais. Cela évite l'écueil des traductions et permet de se faire une idée précise du texte original, sans trop se prendre la tête avec des dictionnaires .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 4 Oct 2010 - 8:04

Nils a écrit:
j'ai lu, il y a quelques années, une partie des œuvres de Shakespeare en édition bilingue. Cela me permettait de faire avec mon niveau d'anglais (très moyen) de comprendre le thème de la pièce, et d'apprécier ensuite la partie en anglais. Cela évite l'écueil des traductions et permet de se faire une idée précise du texte original, sans trop se prendre la tête avec des dictionnaires .....
Oui, c'est un bon système... Mais je me souviens que j'avais lu un livre (ou un recueil de nouvelles) ainsi, en bilingue, mais j'étais tellement impatient de connaître la suite de l'histoire que je ne lisais plus qu'en français... honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 4 Oct 2010 - 21:10

Arabella a écrit:
En fait les traductions de Shakespeare sont de François-Victor, le fils de. Wink

Ah oui?... tu fais bien de rectifier...j'étais vraiment sur l'idée qu'il s'agissait du père...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Mar 5 Oct 2010 - 9:16

eXPie a écrit:
Oui, c'est un bon système... Mais je me souviens que j'avais lu un livre (ou un recueil de nouvelles) ainsi, en bilingue, mais j'étais tellement impatient de connaître la suite de l'histoire que je ne lisais plus qu'en français... honte
C'est le risque effectivement.
Mais tu es, à mon avis, pardonnable. Car je suis certain de faire la même chose en pareil cas.
J'ai lu 3 pièces quant à moi.
Trois grands bonheurs qui, j'avoue, m'ont surpris. J'avais toujours cru Shakespeare tout à fait hors de ma modeste portée. Un jour, j'ai voulu vérifier et ai découvert un auteur moins difficile que prévu.

Peines d'Amour Perdues est une comédie au ton très léger.
La scène se déroule à la cour du roi de Navarre. Le roi et trois seigneurs de sa suite jurent de délaisser la société portant jupons pour se consacrer à l'étude seule. Des peines sont prévues pour les parjures (un an d'emprisonnement pour être pris en flagrant délit de flirt, par exemple).

Bien évidemment tous ne tarderont pas à succomber. Les promesses ne tenant pas face aux charmes de la princesse de France et de sa suite, arrivées à la cour pour entamer des négociations territoriales.

Pas toujours évident à suivre. Les références historiques sont nombreuses. A cette époque, Henri de Navarre vient d'épouser Marguerite de Valois et s'apprète à monter sur le trône de France.
Nombreuses évocations aux saintes écritures et à la mythologie grecque. Et quelques locutions latines qui me sont demeurées tout à fait impénétrables.

Malgré cela, un bon moment de lecture et un retour réussi vers le théâtre que je n'avais plus lu depuis bien longtemps.

-----

Comme il vous plaira met en scène un château ducal (cour de Frédéric qui s'est imposé à son frère aîné), une forêt (retraite du frère aîné banni) et la maison d'Olivier et de ses frères (où vit l'un des principaux protagonistes de la pièce).

Un duc en exercice, froid, autoritaire, davantage craint qu'apprécié. Une cour qui se vide au profit d'une forêt dans laquelle se croisent des personnages de plus en plus nombreux. Des jouvenceaux tombant éperdument amoureux au premier battement de cil d'une belle jouvencelle. De belles jouvencelles émoustillées par ces mêmes jouvenceaux. Des dialogues à plusieurs lectures et une fin des plus heureuses.

Une petite perle que cette comédie.






_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: William Shakespeare   Lun 11 Oct 2010 - 20:33

Une adaptation de The Tempest sort au cinéma bientôt, réalisée par Julie Taymor (qui avait fait Frida, très bon film), avec Helen Mirren, Alfred Molina, Alan Cumming, Djimon Hounsou.
La bande-annonce laisse... comment dire... présager d'un film qui se veut original, mais qui risque de se planter à force d'en faire trop (à mon goût, et si la bande-annonce est conforme au film). Y aura-t-il vraiment de la guitare électrique dans la BO du film, ça...



Citation :
The decision to switch the gender of the lead character was a diving board to a whole new appreciation of the play. It had everything to do with Helen Mirren and a coincidental exchange that Julie Taymor had with the actress
(source : imdb)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Shakespeare   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Shakespeare
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» From William the conqueror to Queen Victoria.
» Lame de cutter dans une conserve William Saurin : demande d'une expertise
» William-Frédérick Cody, dit « Buffalo Bill ».
» Fiche personnelle - William Kaplan // Wiccan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: