Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Catherine O'Flynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Catherine O'Flynn   Dim 21 Juin 2009 - 8:50


Catherine O'Flynn est née en 1970 à Birmingham . Ce qui était perdu a remporté en 2007 le prix Costa du premier roman.




Ce qui était perdu de Catherine O' Flynn

Curieuse et étonnante construction de récit.
Au début de l’histoire, Kate dirige une agence de détective, elle passe la journée à filer d’éventuels suspects, aidée de son collègue très discret, Mickey. Elle officie généralement dans Green Oaks, un immense centre commercial, endroit rêvé pour observer sans être vue ! Une intrigue policière ? Plus du tout lorsqu’on apprend que Kate est une fillette d’une dizaine d’année accompagnée d’un singe en peluche. Comment une gamine peut-elle passer la journée dans un centre ? Pas d’école ? La famille ? Elle a bien un ami : Adrian, 22 ans, fils d’un commerçant du coin qu’on croise à l’occasion.
Et puis, Kate raconte son histoire, triste, pas invivable… Jusqu’au jour où Kate disparaît, plus de trace de la petite fille.

Vingt ans plus tard, une nuit, un agent de sécurité à Green Oaks, Kurt aperçoit sur un des écrans la silhouette furtive d’une fillette. Quelques temps après, Lisa, employée chez un disquaire retrouve un singe en peluche dans les couloirs. Après quelques réflexions, les deux personnes repensent à cette petite fille disparue il y a quelques années et partent en quête du passé.

Très loin de ce que pourrait supposer le résumé, l’auteur nous emmène où elle le souhaite, seule dans ma lecture, je me suis sentie perdue (dans le bon sens du terme). A travers les récits personnels des différents protagonistes qui s’entrecroisent, on découvre la vie et le cœur de Green Oaks. La mécanique humaine est décrite avec humour, ce qui permet une belle réflexion sur la société de consommation. Sur fond d’histoire simple, la lecture du fond m’a laissé un sourire jaune et crispé sur les lèvres. Acide et vraiment bien vu !

Je le conseille à tout ceux et à celles qui travaillent dans le commerce à quelque échelon que ce soit (particulièrement pour les employés de groupes commerciaux).
Ca va grincer des dents. J’aime beaucoup ! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Catherine O'Flynn   Mar 9 Fév 2010 - 1:01

Ce qui était perdu
tradit de l'anglais par Manuel Tricoteaux
Editions Jacqueline Chambon

Nathria a écrit:
Ca va grincer des dents. J’aime beaucoup !

J'ai bien aimé aussi ce roman très anglais. Qui m'a fait penser d'une part au film d'Andrea Arnold, Red Road, mais aussi aux romans de Kate Atkinson. Ca n'a l'air de rien, mais derrière..Beaucoup de digressions, mais ce n'est pas anodin et on retombe sur ses pieds. Alors, bien sûr, il y a une histoire, celle d'une petite fille qui s'ennuie , joue au détective, et disparait brutalement. Mais aussi, comme l'a dit Nathria, et à travers de beaux personnages, une vision fine des centres commerciaux , de ceux dont c'est la seule distraction et de ceux qui y travaillent.
Pas un roman inoubliable, mais qui se lit avec plaisir.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Catherine O'Flynn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crème de brocolis (Catherine Venne)
» "La Belle et le Magnifique", de Catherine Laboubée
» Catherine Laboubée : « La Fille de Falaise ».
» " Rééducation de la dysorthographie" de Catherine Mazade
» Énigme n°44 - La fontaine Sainte-Catherine à l'abbaye de Mortemer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: