Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Abdelkader Djemaï [Algérie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Avr 2010 - 10:32

Charlie a écrit:
ALLEZ HOP DANS LA LAL.... rire

Impossible de résister à vos présentations, critiques et aux extraits proposés cheers

cheers Super. Cet auteur mérite vraiment d'être découvert et de créer l'enthousiasme. Gare du Nord se lit d'une traite. C'est un petit joyau d'émotion. L'auteur a su ne pas nous faire sombrer dans la compassion, si bien qu'on vit le roman sans se lamenter sur les difficultés qui ont jalonné le parcours de ces trois chibanis. En plus, on redécouvre ce quartier de la Goutte-d'Or et plus jamais on ne regarde la Gare du Nord comme un simple lieu de passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Avr 2010 - 12:55

Eve Lyne a écrit:
Charlie a écrit:
ALLEZ HOP DANS LA LAL.... rire

Impossible de résister à vos présentations, critiques et aux extraits proposés cheers

cheers Super. Cet auteur mérite vraiment d'être découvert et de créer l'enthousiasme. Gare du Nord se lit d'une traite. C'est un petit joyau d'émotion. L'auteur a su ne pas nous faire sombrer dans la compassion, si bien qu'on vit le roman sans se lamenter sur les difficultés qui ont jalonné le parcours de ces trois chibanis. En plus, on redécouvre ce quartier de la Goutte-d'Or et plus jamais on ne regarde la Gare du Nord comme un simple lieu de passage.

Et il passera d'autant plus vite de ma LAL à la PAL car je viens de voir qu'il est dans la collection Points Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 15:07

Le nez sur la vitre.

Cela fait quatre ans qu'il n'a pas reçu une seule lettre de son fils. Pourtant il continue à lui écrire. Ce silence lui pèse tellement qu'il décide d'aller à sa rencontre dans cette ville où il vit désormais. Un matin, il prend l'autocar. Ne pouvant communiquer avec les autres passagers tant il s'exprime mal dans cette langue qui n'est pas la sienne, il fixe la vitre du bus et les souvenirs surgissent : ses relations avec son propre père en Algérie, son arrivée en France, les difficultés d'être étranger dans une ville dont on ne maîtrise pas la langue et notamment les problèmes que cela pose dans les relations parents-professeurs. Il a aimé son fils, il l'aime toujours, mais comment surmonter ces silences pudiques quand on n'a pas jamais appris à dire ses sentiments...

Au fil des pages, l'émotion nous saisit et nous submerge complètement à la lecture du dernier chapitre. L'auteur ne consacre que trois pages au fils, suffisantes pour savoir que ce fils aime son père d'un amour très fort. On commence à imaginer les retrouvailles... et on se dit qu'il y a parfois urgence à se revoir.

Court roman, écrit dans une langue poétique et simple, au cours duquel l'émotion monte progressivement. A lire d'une traite pour maintenir l'émotion en haleine. Très descriptif, les mots prennent vie et des images se substituent ainsi au texte. Un moment fort chargé d'émotions tues qui s'animent peu à peu et prennent à la gorge.


Dans cette histoire sans paroles, il ressemblait, comme disait sa mère, au muet qui confiait à un sourd qu'un aveugle les regardait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 15:17

Un été de cendres.

Le récit se passe en huis clos dans une ville algérienne jamais nommée. Sid Ahmed Benbrik est un fonctionnaire consciencieux, ancien chef de service à la Direction générale des Statistiques. Zélé et pointilleux, il a contesté un chiffre officiel, ce qui a entraîné sa disgrâce. Depuis, il vit reclus dans un cagibi où il lutte contre la folie qui le guette. Sa femme étant décédée, il vit seul, le couple n'ayant pas eu d'enfants. Parallèlement nous suivons l'évolution du pays, avec ses massacres, ses profanations de tombes, etc. dans un été caniculaire, en pleine grève des éboueurs.

C'est le récit d'un individu confronté à la tragédie, la sienne puisqu'il risque l'asile psychiatrique et celle de son pays qui chavire. L'auteur ne jouant jamais la carte du pathos, le récit se veut distancié avec une lueur d'espoir : résister pour rester en vie. Benbrik est témoin, il ne juge pas. Il énonce des faits. Compte tenu de ce que sera le devenir de ce pays, le récit semble souvent absurde. Ainsi en est-il quand Benbrik se propose de comptabiliser les personnes assassinées.

La langue est simple et épurée. Ce traitement de la guerre civile algérienne change de celui d'écrivains comme Yasmina Khadra ou Boualem Sansal. Ce n'est pas le roman de Djemaï que je préfère, vraisemblablement en raison de son caractère trop factuel, sans pathos. Il devrait plaire par contre à un lecteur tel que Marco. Pour ceux qui préfèrent l'émotion à une trop grande réflexion, Gare du Nord et Le nez sur le vitre sont plus appropriés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 15:22

Merci pour tes commentaires..
ce n'était pas une question que je voulais découvrir d'autres livres de cet auteur..
c'est décidé que je vais le faire avec Le nez sur la vitre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 17:37

Le nez sur le vitre est dans la même veine que Gare du Nord. On s'attache au narrateur et pourtant l'auteur a cette faculté de se distancier. C'est au dénouement qu'on s'aperçoit que l'émotion est bien là en nous.

Un été de cendres est un récit politique, qui dénonce le début de la guerre d'Algérie : le pays est en train de sombrer, les violences augmentent et se succèdent à différents niveaux. Pourtant le narrateur est "absent" de ces événements. Il tente avant tout de se maintenir en vie, à l'aide de rituels comme continuer à se raser, s'émoustiller en contemplant la poitrine de sa voisine. Il semble ne pas comprendre la montée des violences extérieures ou alors il s'en protège. Un livre à lire deux fois, une fois pour s'attacher au personnage et comprendre comment il parvient à survivre à sa disgrâce et une seconde fois pour la dénonciation politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 19:02

merci pour ces ajouts.. je sens que je veux tout découvrir de cet auteur.. Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 20:57

D'après les trois lectures que j'ai faites de lui, il s'apparente à un auteur de la mémoire. Il égrène les souvenirs de ses personnages par le biais de gestes simples de la vie quotidienne. Son style est épuré, quelques touches de poésie parfois. Rien n'est gratuit : il dénonce sans en avoir l'air la tragique dégradation de l'Algérie. C'est avec le recul qu'on s'aperçoit que ses propos sont de grande portée, sans violence, sans impudeur, avec des personnages ordinaires, ayant mené des vies très simples. Du grand art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 21:17

Retenu un livre , collectif: Petites agonies urbaines


ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeSam 1 Mai 2010 - 21:24

Marie a écrit:
Retenu un livre , collectif: Petites agonies urbaines


ici
cheers merci.. cela a l'air trop bien..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmanuelle Caminade
Envolée postale
Emmanuelle Caminade

Messages : 204
Inscription le : 06/11/2009
Age : 68
Localisation : Drôme provençale

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Abdelkader Djemaï   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 15:14

Un avis dissonant sur Gare du Nord !
Abdelkader Djemaï porte un regard tendre et ironique sur ses trois personnages, touchants par leur simplicité.
Pourtant , j'ai abandonné le livre car je finissais par m'ennuyer. La trop grande simplicité du style dont la poésie - à l'exception des passages cités, justement - ne m'a pas semblé manifeste ne réussit pas, à mon sens, à transcender la banalité quotidienne pour en faire sourdre toute la beauté , celle des gens humbles et des choses simples .
Un livre dans lequel je ne suis pas rentrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-or-des-livres-blog-de-critique-litteraire.over-blog.com
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 15:46

Emmanuelle Caminade a écrit:
Un avis dissonant sur Gare du Nord !
Abdelkader Djemaï porte un regard tendre et ironique sur ses trois personnages, touchants par leur simplicité.
Pourtant , j'ai abandonné le livre car je finissais par m'ennuyer. La trop grande simplicité du style dont la poésie - à l'exception des passages cités, justement - ne m'a pas semblé manifeste ne réussit pas, à mon sens, à transcender la banalité quotidienne pour en faire sourdre toute la beauté , celle des gens humbles et des choses simples .
Un livre dans lequel je ne suis pas rentrée...

C'est bien d'avoir un avis divergent. Pourquoi ce livre m'avait-il autant séduite ? Parce que je connais bien ce quartier de la Gare du Nord. Parce que l'Algérie m'a toujours fascinée. Parce que l'écrivain a su toucher une corde sensible.
Je comprends parfaitement qu'il puisse ne pas plaire car finalement il ne s'y passe rien. C'est comme pour Modiano finalement, on aime l'atmosphère qui s'y dégage ou n'aime pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 16:24

oui, tout comme le dit Eve Lyne, il faut aussi avoir des avis différents.. et c'est dommage que tu n'as pas trouvé le charme dont je suis tombée amoureuse lors de ma lecture..

Eve Lyne a écrit:
Je comprends parfaitement qu'il puisse ne pas plaire car finalement il ne s'y passe rien. C'est comme pour Modiano finalement, on aime l'atmosphère qui s'y dégage ou n'aime pas du tout.
ah oui Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeMer 12 Mai 2010 - 13:15

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Matiss11
Henri Matisse, Zorah sur la terrasse

parution le 20/05/2010


Zorah sur la terrasse
Citation :
Résumé du livre

Parce qu'il ressemble à s'y méprendre à Miloud son grand-père, Abdelkader Djemaï suit les traces d'Henri Matisse à Tanger, sa vie à la Villa de France entre ses toiles et sa logeuse et la rencontre avec Zorah, la pensionnaire qui deviendra son modèle.


cheers

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Juin 2010 - 8:42

Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 A86
Zorah sur la terrasse: Matisse à Tanger
Citation :
Janvier 1912, sous une pluie diluvienne, Matisse arrive avec Amélie, son épouse, à Tanger.

Au cours des deux séjours qu’il y effectuera, il découvre peu à peu cette ville bâtie entre l’Atlantique et la Méditerranée et d’où il repartira avec une vingtaine de toiles, de dessins et une soixantaine de carnets et d’études.

Il y fera la connaissance de la lumière douce, des couleurs vives, de paysages luxuriants et de ses habitants, en majorité des Marocains, des Espagnols et des juifs. Mais s’il y trouve du plaisir à créer, il sera notamment confronté à l’absence de modèles féminins nécessaires à son travail.

Sous forme d’une longue lettre, ce récit, qui se déroule à la veille de la Grande Guerre, s’attache, à partir de faits réels et de la correspondance du peintre, à retracer, entre autres, ses rapports avec Zorah, la jeune prostituée qui finira par poser pour lui.

Outre le portrait d’une époque et d’une ville singulière, Abdelkader Djemaï, mêlant la fiction et le quotidien, évoque aussi, dans ce livre qui porte le titre d’un tableau de Matisse, la figure de son grand-père paternel et Oran, sa ville natale.

Très beau roman.. si on aime Matisse! Il nous raconte les voyages de Matisse au Maroc, en même temps qu'il se rappelle de ses souvenirs d'enfance en relation avec son grand-père, des tableaux de Matisse...

Très bon moment de lecture

Je vais mettre quelques tableaux dont il parle dans ce livre sur le fil matisse

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Abdelkader Djemaï [Algérie]   Abdelkader Djemaï [Algérie] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Abdelkader Djemaï [Algérie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» D.C BENOUIS Abdelkader
» Mr Betahar est mort aujourdhuit(La gare)
» Deces "Mere de BELBAHRI"
» Kadem Abdelkader nous quitte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: