Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 C.W. Ceram

Aller en bas 
AuteurMessage
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeDim 4 Avr 2010 - 22:56

C.W. Ceram 9167484_109059935344

C. W. Ceram (20 Janvier 1915 - 12 Avril 1972) est le pseudonyme du journaliste et auteur allemand Kurt Wilhelm Marek. Il est connu pour ses ouvrages de vulgarisation sur l'archéologie. Il choisit d'écrire sous pseudonyme pour se démarquer de son travail de propagandiste du Troisième Reich.

Il est par ailleurs responsable de la publication de Une femme à Berlin.


résumé de wikipedia.org


Bon, alors, je ne sais pas si je suis au bon endroit. Mais encore un livre que je classe dans la catégorie histoire. Libre à vous de mettre ailleurs "Des Dieux, des tombeaux des savants - le roman vrai de l'archéologie".
Encore un livre de jeunesse qui m'avait passionnée à l'époque.

Note de l'éditeur.
"Des Dieux, des Tombeaux, des savants". C.W Ceram découvrit l'archéologie alors qu'il était prisonnier, dans la salle de bibliothèque d'un camp américain modèle. Fasciné par le récit des fouilles d'un Anglais nommé Layard, il se passionna pour cette science, pour le caractère poignant, parfois dramatique et toujours profondément humain, des recherches qu'elle nécessite. Il résolut alors de faire renaître pour nous les grandes découvertes archéologiques de notre époque, révélations essentielles qui ont bouleversé leurs inventeurs et notre culture en les confrontant à d'autres civilisations plus anciennes et non moins raffinées. Jour après jour, le lecteur accompagne Winckelmann sur le terrain des premières fouilles, participe aux balbutiements de Champollion devant les hyeroglyphes, parvient jusqu'à la chambre mortuaire de Toutankhamon avec Howard Carter et découvre bien d'autres mystères... Que le lecteur se laisse subjuger et revive avec eux la vie aventureuse de ces grands inventeurs dans une fresque colorée où la petite histoire, l'anecdote pittoresque et véridique n'est qu'un des maillons de la grande chaîne de l'Histoire du Monde.

A part ça, il y a dans l'intro un avertissement de l'auteur... "... Ce livre n'a aucune ambition scientifique. Son but est bien plutôt de mettre en lumière le caractère passionnant, dramatique et profondément humain de certaines recherches scientifiques. Le savant considérera donc ce livre comme un ouvrage de "vulgarisation". C'est en effet exactement mon propos. Il m'a paru que cette science si riche dont les adeptes furent à la fois des aventuriers et des hommes d'étude, des romantiques enthousiastes et des intellectuels réfléchis, cette science qui parcourt à la fois le temps et l'espace, avait été enterrée sous les publications spécialisées. Quelle que fût la valeur de ces publications, elles n'étaient pas écrites pour être "lues". L'étrange même, c'est que l'on ait si rarement essayé jusqu'à présent de rassembler en un récit vivant l'histoire de ces incursions dans le passé ; c'est d'autant plus singulier qu'il n'y a guère d'aventure plus passionnante que celle-là, pour autant que l'on considère l'aventure comme un mélange de réflexion et d'action. Le "roman de l'archéologie" est un roman baroque dans la mesure où il retrace certains événements ou certaines vie romanesques (au sens propre du terme, c'est-à-dire nullement contraire à la réalité). Toutefois, c'est aussi un roman "réaliste", à savoir qu'il ne relate pas des faits embellis par l'imagination de l'auteur, mais uniquement des faits objectifs, auxquels rien n'a été ajouté qui ne soit confirmé par l'Histoire.
Sans doute le spécialiste qui prendra ce livre en main y relèvera quelques erreurs. Par exemple, l'orthographe des noms fut pour moi un obstacle presque insurmontable. A maintes reprises, il me fallut choisir entre une douzaine d'orthographes différentes pour le même nom. Conformément à l'esprit de ce livre, je résolus finalement de les écrire de la façon la plus courante. Je fus finalement soulagé quand je lus dans l'Histoire de l'Antiquité du grand historien Ed. Meyer (qui s'adressait pourtant aux savants) la remarque suivante : "...Je n'ai pas vu d'autre solution que de m'abstenir d'obéir à aucun principe". L'auteur d'un simple exposé peut bien se ranger à l'avis d'un éminent historien. En outre, j'ai dû commetre plus d'une erreur, de fait, comme il est inévitable quand on essaie pour la première fois de condenser une matière aussi riche, qui n'englobe pas moins de quatre sciences spécialisées. J'accepterai donc avec reconnaissance toutes les corrections que voudront bien apporter les lecteurs compétents.
Je ne suis pas seulement tributaire de la science, mais aussi d'un certain genre littéraire, ou plus précisément, du créateur d'un genre auquel ce livre apporte sa modeste contribution. ..
Depuis la première tentative de Paul de Kruif, cette nouvelle méthode littéraire a été appliquée à presque chaque branche de la science par un ou plusieurs auteurs. Il est naturel que ces écrivains aient été, le plus souvent, des profanes. Pour faire la critique de ces auteurs, je pense qu'on pourrait partir du point de vue suivant : quel est, dans leurs livres, le rapport entre la science et la littérature ; qu'est-ce qui tient la plus grande place : les "faits" ou le "roman" ? Il me semble que les meilleurs ouvrages du genre sont ceux qui tirent leur élément romanesque de la simple "ordonnance" des faits, en laissant à ceux-ci la première place. J'ai cherché dans mon livre à obéir à ce principe et j'espère avoir ainsi rendu service au lecteur épris de "certitudes" et désireux de pouvoir, par la suite, et en dépit de son caractère romanesque, se servir de cet ouvrage comme aide-mémoire.
Je n'ai donc pas hésité à interrompre le cours de mon récit par des dates et des exposés, et j'ai ajouté en appendice une bibliographie, des cartes, des tables chronologiques....

Au moins, on peut dire après ça que le lecteur est averti ! C.W. Ceram 807321


Dernière édition par animal le Lun 5 Avr 2010 - 9:27, édité 1 fois (Raison : bio et photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 0:18

Ceram.. Ah ah Ceram, Mimi...

Je me souviens de tout ce que je n' ai pas oublié et donc je me souviens que Ceram
faisait partie d' une liste longue comme un jour sans pain, de livres divers que je devais
lire.
Que je voulais lire... Mais voilà le temps passe et je ne l' ai pas lu...
Il était dans mes listes, il était à ma bibliotèque et je ne l' ai pas lu.
Et ça me fait penser que je dois lire aussi Les Découvreurs de Daniel Boorstin, un livre
qui nous parle -autrement- d' Hérodote, Ptolémée, Copernic, Newton, Marx, Freud...
Bref le genre de bouquin qu' il te faut lire, Mimi !

Voilà, c' était l' effet boomerang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 8:18

Des dieux, des tombeaux, des savants, j'avais beaucoup aimé, cela parle de découvertes archéologiques de façon abordable et passionnée. En revanche Les découvreurs m'ont ennuyé au possible. Très américain dans sa façon de présenter les choses, le sensationnel facile, un peu creux. Mais c'est uniquement mon opinion.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 14:54

Des dieux, des tombes des savants, ce livre m'a gâché la vie! Avec l'aide de Man's worldly goods (je suppose que c'est le titre VO de Histoire de la richesse des hommes) de Leo Huberman et deux volumes de l'encyclopédie Life Évolution et L'homme.
J'explique. J'ai lu Ceram quand j'avais 8 ou 9 ans. J'ai décidé, lors de la découverte des villes de Troie, que je ne pouvais qu'être archéologue. Ensuite j'ai lu les deux volumes de Life et j'ai décidé que le plus chouette de tout ce serait d'être paléoanthropologue.
Un jour j'ai découvert que ça ne se faisait pas au Brésil, qu'il me faudrait étudier autre part, que ça coûtait un argent fou etc etc. J'ai gardé mes ambitions indianajonesques avec mon rêve d'apprendre à jouer le piano et faire du ballet.
Quand j'avais 14 ans le professeur d'histoire nous a dit de lire les premiers chapitres du livre de Leo Huberman. Un veritable coup de foudre. C'était si bon de voir l'histoire expliquée ainsi! Donc étudier l'histoire ce n'était seulement savoir des noms des héros, des dates etc... On pouvait expliquer! Et comme je ne pouvais être ni ballerine, ni pianiste, ni paléoanthropologue ni archéologue, j'ai décidé d'être professeur d'histoire.
Ensuite la chute fut en warp! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 16:34

Je t'imaginerais bien en Indiana Jones au féminin Amapola. Dommage que tu n'a pas pu réaliser ton rêve...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitimeLun 5 Avr 2010 - 18:18

C.W. Ceram, j'ai découvert Des dieux, des tombeaux, des savants, il y a trois ans en faisant des recherches sur Paul-Emile Botta qui fut l'un des découvreurs de la riche Mésopotamie. J'ai dévoré ce livre, à la fois pour son savoir historique et la façon parfaitement simple dont les vies les plus extraordinaires nous sont contées. J'ai également Le passé entre vos mains du même auteur, qui est un prolongement du livre sur les découvreurs. Il s'agit de petites fiches biographiques, suivies de courts extraits de lettres, de journaux, de récits de voyage. On y retrouve ceux qui ont fait les belles aventures du Roman de l'Archéologie (Layard, Champollion...) et on découvre les nouvelles méthodes (pour l'époque : 1965) de l'archéologie.
Passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




C.W. Ceram Empty
MessageSujet: Re: C.W. Ceram   C.W. Ceram Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
C.W. Ceram
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Histoire-
Sauter vers: