Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Alain Fleischer

Aller en bas 
AuteurMessage
mona
Espoir postal
mona

Messages : 40
Inscription le : 07/02/2007
Age : 60
Localisation : 56

Alain Fleischer Empty
MessageSujet: Alain Fleischer   Alain Fleischer Icon_minitimeVen 4 Mai 2007 - 21:25

Alain Fleischer Fleshe10
L'amant en culottes courtes

Les premières phrases :

Longtemps, j’ai porté des culottes courtes – ici s’arrête toute imitation d’une œuvre inimitable entre toutes… –, et longtemps j’ai regretté de n’avoir pu les porter plus longtemps. Aujourd’hui encore, quand vient juillet et que j’enfile ce qu’on appelle un short, ce n’est pas le vêtement pour les jours de chaleur que je retrouve, délaissé depuis l’été précédent, mais la tenue d’une saison beaucoup plus lointaine, à l’époque où les gamins allaient jambes nues, et le souvenir d’un mois de juillet dans un autre temps.


Mot de l'éditeur : qui résume très honnêtement le roman

Dans ce roman autobiographique, Alain Fleischer revient sur une période cardinale de sa vie : le mois de juillet 1957 où, à l’âge de treize ans, il vit sa première aventure amoureuse et expérience sexuelle avec Barbara, une très belle jeune femme de vingt ans, qui est logée dans la même famille d’accueil que lui pour son stage linguistique. Cela se passe à Londres. Un quartier plutôt chic. Maison assez spacieuse, avec le deuxième étage qui est celui des filles. Le narrateur, lui, a sa chambre au rez-de-chaussée. Cela jouera un rôle…
Le jeune garçon porte encore des culottes courtes, il collectionne des Dinky Toys et garde un vrai attachement à l’enfance, pris dans la tension entre deux âges, deux univers, deux corps. La découverte de la sexualité sous ses multiples formes est haletante et belle.
C’est aussi le roman d’une ville, et le roman de l’apprentissage d’une langue étrangère à laquelle on finit par vouloir appartenir.
C’est encore le roman d’une famille, juive et hongroise par le père, décimée dans les camps. Le livre se clôt d’ailleurs, aussitôt après l’idyllique séjour londonien, sur un voyage en Hongrie, là où résonne l’absence des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mona
Espoir postal
mona

Messages : 40
Inscription le : 07/02/2007
Age : 60
Localisation : 56

Alain Fleischer Empty
MessageSujet: Re: Alain Fleischer   Alain Fleischer Icon_minitimeVen 4 Mai 2007 - 21:29

600 pages pour décortiquer ce mois de juillet et ses « premières fois »…
Tout est écrit pour restituer ces 30 jours au plus prés :

« Je pense n'avoir rien oublié, aucun visage, aucune personnalité, aucune émotion, aucun événement, aucun moment, aucune action, aucune anecdote, aucun état du ciel, aucune odeur de gazon ou de vieux meuble, aucun parfum délivré par la chevelure de Barbara ou par son corps, aucun accessoire, aucun objet. »


et c’est .... inoubliable !

Non par l’histoire somme toute assez banale ( il était reconnu durant les années 60-70 que les jeunes français allaient se « déniaiser » auprès des jeunes anglaises….)
Et même peu crédible en raison de cette précocité sexuelle « inavouable »
mais par le travail de mémoire, véritable fouille archéologique, que le roman soit autobiographique ou non peu importe : c’est un homme de 62 ans qui se souvient de sa première fois dans un contexte très particulier, qu’il revit (et nous fait vivre) dans toute sa richesse et complexité

J’ai lu le livre peu à peu durant 3 semaines, comme bercée par le défilement de ces jours de vacances anglaises avec leurs rituels quotidiens…j’ai pris mon temps pour me délecter de cette écriture raffinée, lire le livre d’une traite aurait été indigeste…. J’avais mon « rendez-vous » quotidien avec l’univers de cet amant en culottes courtes, immergée dans ce style « Proustien » si différent de tout ce que j’avais pu lire jusqu’alors….
Difficile d’en dire plus…le mieux est de lire les premières pages : http://www.fnac.net/telecharg/divers/9782020892841.pdf
Et de continuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Alain Fleischer Empty
MessageSujet: Re: Alain Fleischer   Alain Fleischer Icon_minitimeVen 4 Mai 2007 - 21:35

Ah...une appréciation bien différente de celles que nous avons lues jusque-là... Wink
Voir sur ce fil:
cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Alain Fleischer Empty
MessageSujet: Re: Alain Fleischer   Alain Fleischer Icon_minitimeSam 6 Fév 2016 - 18:44

Quelques obscurcissements

Quatirème de couverture : Londres, juillet 1957 : dans la famille où il apprenait l'anglais, le jeune Alain, treize ans, était devenu un amant en culottes courtes. Londres, janvier 1964 : chez sa tante et son oncle, Alain fête ses vingt ans. Dans l'hiver et le fog va se jouer la fin d'un été ancien.


Premier livre que je lis de cet auteur et j'ai déjà suite à cela décidé de me procurer ses autres romans.
J'ai tout aimé ans ce livre.
Particulièrement le style qui s'adapte à l'émotion que veut transmettre l'auteur : tantôt emphatique lorsque la situation décrit un sentiment vif, tantôt emprunté volontairement quand il est question de décrire un doute par exemple. Le procédé est intelligent et démontre une grande maîtrise de la langue mais aussi de la ponctuation.
J'ai aimé cette histoire autobiographique (je crois) avec les tribulations de personnages truculents que ce soit la tante hongroise dithyrambique dès que c'est estampillé Hongrie, ou le premier amour si absent par son expression et si présent dans le coeur et les description de Fleischer.

D'habitude, l'absence de dialogues directs me rebute, là cela apporte de l'épaisseur au récit, cela rajoute de la pensée et du questionnement et c'est finalement un atout.
Une belle découverte assurément.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Alain Fleischer Empty
MessageSujet: Re: Alain Fleischer   Alain Fleischer Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Alain Fleischer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FELICITATIONS PAPY ALAIN !
» Colloque Alain Rey. ROUEN.
» EXCLU!!! PLACE DU MARCHE A OPTENU LE PLAN DU PROCHAIN LIVRE D'ALAIN SORAL
» ALAIN BARRIERE - Emporte MoI ?????(i love you)?????
» Cela fait tout de même le 4e Alain !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: