Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Danilo Kis [ex Yougoslavie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Empty
MessageSujet: Danilo Kis [ex Yougoslavie]   Danilo Kis [ex Yougoslavie] Icon_minitimeVen 9 Avr 2010 - 12:03

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Danilo10

DANILO KIS : ELEMENTS BIOGRAPHIQUES


Danilo Kis est né le 22 février 1935 à Subotica, petite ville située au Nord de la Serbie (Voïvodine). La famille Kis déménage aussitôt pour Novi Sad, chef-lieu de la province de Voïvodine.

1941-1947 L'armée hongroise envahit la Voïvodine. Après le massacre des Juifs et des Serbes par les fascistes hongrois (" les journées froides de Novi Sad "), la famille Kis est obligée de quitter Novi Sad. Elle est acceuillie par la branche paternelle qui habite le village de Kerkabarabas (Hongrie).

En 1944 le père de Danilo est déporté à Auschwitz d'où il ne rentrera jamais. De ses années date le bilinguisme de Kis qui n'est certainement pas sans rapport avec une exceptionnelle sensibilité stylistique qui se dégage de ses oeuvres.

1947 Par l'intermédiaire de la Croix rouge internationale, Danilo est rapatrié avec le reste de sa famille au Monténégro. Il est acceuillie par son oncle maternel, historien et directeur de musée à Cetinje. C'est au Monténégro que Kis s'essaie pour la première fois à la traduction et la poésie.

1954-1962 Kis s'installe à Belgrade. Il fait partie de la première génération des comparatistes sortis de l'Université de Belgrade. Premières publications dans des revues littéraires belgradoises (essais, nouvelles, traductions). Premier voyage à Paris (1959).

1962-1964 Danilo Kis est lecteur à l'Université de Strasbourg. Publication à Belgrade de Psaume 44 et Mansarda en un volume.

1965-1966 Publication de Jardin, cendre, traductions de Lautréamon, Queneau, Corneille, Prévert, Baudelaire, Essenine, Tsvetaïeva…

1966-1969 Collaboration avec le théâtre L'atelier 212. Premières traductions de ses livres en langues étrangères.

1969 Chagrins précoces (roman).

1971 Jardin, cendre sort chez Gallimard.

1972 Parution de Sablier à Belgrade. Le livre obtient le préstigieux prix NIN. Po-ét(h)ique, recueil d'essais.

1973-1976 Kis est lecteur de Serbo-croate à l'Université de Bordeaux. Po-ét(h)ique, livre deux, recueil d'essais, La malle en bois de Thomas Wolfe, dramatique télévisée.

1976 Un tombeau pour Boris Davidovitch, recueil de nouvelles, provoque une vive réaction de certains critiques. Kis est accusé de plagiat.

1978 La leçon d'anatomie, livre polémique par lequel Kis entend en finir une fois pour toutes avec la campagne de dénigrement dont il est l'objet.

1979 Kis s'installe à paris où il vivra jusqu'à sa mort.

1979-1985 Danilo Kis est lecteur de Serbo-croate à l'Université de Lille. Son œuvre acquiert une renomée internationale. Adaptation théâtrale d'Un tombeau pour Boris Davidovitch. Publication en serbo-croate des Œuvres en dix volumes.

1985 L'encyclopédie des morts, recueil de nouvelles. 1986 Danilo Kis est nommé chevalier des Arts et Lettres.

15 octobre 1989 Danilo Kis meurt à Paris d'un cancer.

L'ouevre de Danilo Kis est traduite en plus de douze langues. Il a obtenu, entre autres, le Prix NIN (1973), le Prix Ivo Andric (1984), Le Grand Aigle d'Or de la ville de Nice (1980), Preis des Literaturmagazins (1988), Premio di Tevere (1988), Bruno Schulz Prize (1989).



...................www.Vox-Poetica.org....................


Livres de Danilo Kis traduits en francais:

Mansarda: satirična poema, roman, 1962
La Mansarde, Grasset, 1989
Bašta, pepeo, roman, 1965
Jardin, cendre, traduction française de Jean Descat, Gallimard, 1971
Rani jadi, roman, 1970
Chagrins précoces, traduction française de Pascale Delpech, 1984
Peščanik, roman, 1972
Sablier, traduction française de Pascale Delpech, Gallimard, 1982
Grobnica za Borisa Davidoviča: sedam poglavlja jedne zajedničke povesti, nouvelles, 1976
Un tombeau pour Boris Davidovitch, traduction française de Pascale Delpech, Gallimard 1979
Čas anatomije, essai, 1978
La leçon d'anatomie, traduction française de Pascle Delpech, Fayard, 1998
Enciklopedija mrtvih, roman, 1983
Encyclopédie des morts, traduction française de Pascale Delpech Gallimard, 1985



Danilo Kis [ex Yougoslavie] Encycl10
"Encyclopedie des morts" est une labyrinthe mystique. Le petit livre contenant quelques recits finit pas un pst-scriptum ou l'auteur raconte les biographies des histoires deja lues.
La prose de Kis est dense et belle, elle s'etalle entre les contes, les metaphores et les histoires bibliques et le passe historique, mais vu tout comme a la lumiere d'un feu, dansante, changeante.
L'ecrivain raconte toute sorte d'histoires. Il interprete des legendes et des lectures profondement incrustes dans l'esprit humain. Il parle de l'horreur d'une maniere inattendue - par la douce voix de la femme convertie par le secret d'un amour qui touche l'au-dela. Le sommeil, ou plutot les reves sont pour Kis une autre vie possible faisant partie de la reelle.
Sans oublier l'humour tres fin et petillant.


J'ai lu dernierement "Le luth et les cicatrices" (traduit en francais???)- des nouvelles posthumes Il n'avait pas tenu à les publier de son vivant, alors qu'elles étaient au départ destinées au recueil L'encyclopédie des morts. Il s'agit de nouvelles très autobiographiques. Du "non fiction novel". De la littérature pour écrivains selon mes critères, réflexions sur la place de l'auteur dans la société, la façon dont il recueille ses matériaux, etc.



Un tres bon article sur Danilo Kis :
http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/SCARPETTA/14860


« Honneurs funèbres », une des nouvelles qui composent l’Encyclopédie des morts de Danilo Kis, a été traduit du serbo-croate par Pascale Delpech pour Gallimard en 1985.
 Dans le post-scriptum du recueil, Danilo Kis nous apprend qu’il tenait cette histoire de Jan Valtin. « Le Jan Valten ou Valtin de la nouvelle Honneurs funèbres est un personnage réel, écrit-il. Dans un gros bouquin intitulé Out of the night, il rapporte cet épisode comme étant véridique, bien que la trame s’apparente fort à un sujet bateau. Les motifs flamands qui apparaissent dans la nouvelle sont inspirés par l’atmosphère qui émane des tableaux de Terborch, Rubens, Rembrandt et de l’interprétation qui en a été faite, ainsi que du souvenir d’un voyage que je fis à Hambourg en 1972. »
 Voici l’épisode en question :
Bandura me raconta l’enterrement. Lui et les garçons qui l’aidèrent avaient passé deux jours entiers à réunir une somme suffisante à bord de tous les bateaux, afin de donner aux funérailles de Mariette une allure à la fois révolutionnaire et grandiose. Pendant la nuit, ils avaient fait une razzia dans les jardins publics et dans ceux des particuliers afin d’avoir une véritable montagne de fleurs et de plantes vertes. Ils avaient porté le cercueil sur leurs propres épaules et, en un immense convoi, tous les activistes des docks avaient suivi avec des drapeaux rouges et noirs. Bandura fit même un discours sur la tombe. L’inscription qu’il avait rédigée était celle-ci : « À Mariette qui aima et aida tous les marins. »
 Dix ans plus tard, en 1932, raconte encore Jan Valtin, Bandura, trop généreux et lucide pour les dirigeants communistes soviétiques, sera déporté aux îles Solovsky, dans la mer Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Empty
MessageSujet: Re: Danilo Kis [ex Yougoslavie]   Danilo Kis [ex Yougoslavie] Icon_minitimeVen 9 Avr 2010 - 12:12

Merci pour ce fil
c'est marrant que tu l'ouvres à l'instant.. j'avais samedi en librairie un nouveau livre de lui en main (paru fin mars)

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Aa176
Varia
Citation :
Présentation de l'éditeur
Ce recueil rassemble essentiellement des textes de jeunesse de Danilo Kis écrits et publiés au cours de ses années d'études en littérature comparée et de la première décennie de son activité d'écrivain (1954-1970) : des articles, qui reflètent le climat artistique de l'époque (métier d'écrivain, goûts du public, réflexions socio-esthétiques) ; des essais, où se dessine clairement la Figure du rebelle confronté au " statut ontologique du monde " et où la poésie occupe une place importante ; des nouvelles, esquisses de ses futurs romans ; des interviews, qui soulignent la sensibilité de Kis aux phénomènes de violence idéologique de notre temps, en particulier à l'antisémitisme. Aux lecteurs familiers de son oeuvre, ces textes offrent un subtil " portrait de l'artiste en jeune homme ". Aux autres, ils donneront envie de découvrir ce qu'a produit une telle énergie intellectuelle chez un jeune écrivain libre et radical, à une époque troublée de l'histoire de cette partie de l'Europe.

et j'ai réalisé que j'avais perdu de vue cet auteur
Ilma Rakusa, auteure que j'aime lire, a traduit plusieurs de ses livres en allemand, c'est à partir de là que j'avais fait connaissance dans le temps.. mais cela date..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Empty
MessageSujet: Re: Danilo Kis [ex Yougoslavie]   Danilo Kis [ex Yougoslavie] Icon_minitimeVen 9 Avr 2010 - 16:05

Orientale a écrit:
Danilo Kis [ex Yougoslavie] Encycl10
"Encyclopedie des morts" est une labyrinthe mystique. Le petit livre contenant quelques recits finit pas un pst-scriptum ou l'auteur raconte les biographies des histoires deja lues.
La prose de Kis est dense et belle, elle s'etalle entre les contes, les metaphores et les histoires bibliques et le passe historique, mais vu tout comme a la lumiere d'un feu, dansante, changeante.
L'ecrivain raconte toute sorte d'histoires. Il interprete des legendes et des lectures profondement incrustes dans l'esprit humain. Il parle de l'horreur d'une maniere inattendue - par la douce voix de la femme convertie par le secret d'un amour qui touche l'au-dela. Le sommeil, ou plutot les reves sont pour Kis une autre vie possible faisant partie de la reelle.
Sans oublier l'humour tres fin et petillant.

Il a l'air diablement intéressant celui-ci...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Danilo Kis [ex Yougoslavie] Empty
MessageSujet: Re: Danilo Kis [ex Yougoslavie]   Danilo Kis [ex Yougoslavie] Icon_minitimeVen 22 Juin 2012 - 17:24

CHAGRINS PRECOCES

Danilo Kis eut la malchance de naitre juif et en Voivodine, ce qui lui valut d' avoir une enfance marquée par la guerre. Son père d' ascendance juive, périt à Auschwitz et lorsque l' armée hongroise envahit la Voivodine, sa famille échappa de peu aux massacres perpétrés par les facistes hongrois.

Danilo Kis se réfugia en France en 1962 et y vécut jusqu' à sa mort en 1985. Toute sa vie fut marquée par le poids de la guerre, du nazisme et du communisme. Et bien qu' il fut l' un des écrvains les plus importants des Balkans, novateur de sa langue, le serbo-croate, il ne fut réellement admiré que par d' autres écrivains tels que Kundera.

Pour mieux le connaitre, il faut peut etre lire d' abord Chagrins précoces, que je viens de terminer. Les nouvelles de ce recueil ne sont pas dans un ordre chronologique, mais plutot celui des intermitences de la mémoire... Se souvenir, pour se constiutuer une identité, une réalité tengible et vraisemblable.

Elles content toutes les souvenirs d' une enfance troublée par les malheurs, mais heureusement sauvée par l' écriture, le souvenir d' un pays révé, la sensualité en éveil, la tendresse attentive d' une mère et d' une soeur et celle d' un chien dont ll se dut se séparer contre son gré.

Nous montons dans le train avec nos propres bagages, nous trainons derrière nous la tente de notre errance, le triste patrimoine de mon enfance. Notre éternelle valise, déjà toute éraflée et dont les fermoirs lachent sans arret avec un bruit rouillé, comme un vieux pistolet à silex, comme un cercueil. Elle renferme telle une urne, les cendres, les tristes restes de mon père : ses photographies et ses papiers. Il y a aussi son certificat de bapteme et son diplome de fin d' études, ces incroyables thoras couvertes d' une écriture calligraphiée, venues d' un passé lointain, presque mythique, témoignage précieux du poète disparu, archives historiques de son malheur : comptes rendus de procès, arretés et decrets de nomination... ainsi que les autorisations de sortie de l' asile de Kovin...

Qu' est-ce qui me poussa à cacher ces archives prodigieuses au fond de notre valise, à l' insu de ma mère ? La conscience précoce, sans doute, que ce serait le seul patrimoine de mon enfance, la seule preuve matérielle que j' avais un jour exité et que mon père avait existé. Car sans tout cela, je serais sans doute convaincu aujourd' hui que rien de tout cela n' a été, que c' est une histoire inventée après coup, revée et que je me suis racontée pour me consoler. L' image de mon père serait effacée de ma mémoire, comme tant d' autres et en tendant la main, je ne saisirais que le vide.

Chagrins précoces, pp. 92-93
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Danilo Kis [ex Yougoslavie] Empty
MessageSujet: Re: Danilo Kis [ex Yougoslavie]   Danilo Kis [ex Yougoslavie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Danilo Kis [ex Yougoslavie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: