Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Thierry Escaich

Aller en bas 
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeDim 11 Avr 2010 - 16:03

Thierry Escaich
Thierry Escaich Drhlhw10

Thierry Escaich est un musicien accompli. Son magnifique talent d'organiste, tout d'abord, qui lui permet de prétendre à ce noble titre "d'interprète", dont Stravinsky disait qu'il ne pouvait être accordé qu'à celui qui était d'abord un "artisan" irréprochable. Et puis son inspiration féconde qui a fait de lui le compositeur qui nous touche.
Thierry Escaich, comme beaucoup de grands créateurs, à travers les multiples facettes de son talent, questionne aussi le mystère de la vie et de la mort. En célébrant le triomphe de l'esprit par la musique, il nous rappelle qu'elle est sans doute la voie la plus pure vers la spiritualité la plus élevée. Jean-Claude Casadesus

Voici après Eric Tanguy, présenté par Arabella, un autre de nos compositeurs inspirés qui sait toucher un large public avec une musique intense, magique, d'une sombre densité dramatique et lyrique, toujours accessible. Pour le situer de manière grossière on pourrait évoquer les noms de Bartok, de Dutilleux avec des réminiscences de musique ancienne, liturgique (Escaich étant surtout à l'origine un organiste très doué). Chacun de ses morceaux nous emporte dans un flot musical très expressif qui exploite toutes les possibilités de l'orchestre et met en avant différents instruments solistes (piano, violon, violoncelle, orgue...). On alterne des montées rythmiques hypnotisantes avec des plages mystérieuses et ténébreuses et le final de chaque composition est souvent jubilatoire. Le tout avec une cohérence et une imagination sans cesse renouvelées. On ne s'ennuie pas avec sa musique et elle impressionne souvent en concert (par chance il a été en résidence à Lille et j'ai entendu pas mal de ses créations). Une valeur sûre et un artiste récompensé un peu partout. Entre autres prix prestigieux il a reçu le premier Prix de la Fondation franco-américaine Florence Blumenthal en 1990 à l'unanimité par un jury composé de Dutilleux, Ohana, Elliott Carter... Il faut absolument le découvrir et le suivre.

Parmi les quelques disques disponibles j'en ai choisi deux qui proposent des oeuvres concertantes et symphoniques à 10 ans d'intervalle:

Thierry Escaich Escaic10

La Fantaisie concertante pour piano et orchestre propose un dialogue entre des nappes de cordes répétitives d'où émergent un hautbois et une trompette pour dessiner le contour d'une mélodie populaire et des émanations de musique ancienne grégorienne soutenues par le piano qui s'opposent puis fusionnent dans un véritable bouillonnement sonore avec des accents lyriques.

La Première Symphonie (Kyrie d'une messe imaginaire) est la première composition d'Escaich pour l'orchestre (1990) dont chaque mouvement s'inspire de thèmes musicaux d'allure grégorienne (inventés) esquissés d'abord par les deux flûtes. L'ensemble forme un poème symphonique dont je ne me lasse pas d'écouter le dernier mouvement qui est un adagio superbe et sombre qui naît du néant pour s'élever progressivement dans un climat majestueux et lyrique.

Le Concerto pour orgue reprend un peu formellement la progression de l'adagio dont j'ai parlé juste avant qui évolue vers un sommet apocalyptique avant de retomber de manière plus apaisée avec un thème joué au violoncelle. Très beau.

Thierry Escaich 00289410

S'il ne fallait avoir qu'un seul disque de Thierry Escaich ce serait celui-ci. Les compositions datent de 2000, 2004 et 2005 et sont chacune des aventures musicales un peu mystiques où s'opposeraient des climats crépusculaires et des envolées lyriques absolument magiques. Les inventions sonores de Bartok ou de Dutilleux ne sont jamais très loin mais son langage est très personnel. On y retrouve son talent pour créer un foisonnement rythmique génial et des thèmes mélodiques exploitant les instruments solistes.

Miroir d'ombres est un double concerto pour violon et violoncelle avec un final qui donne le frisson.

Vertiges de la croix est rempli de trouvailles sonores envoûtantes et s'inspire du tableau de Rubens, Descente de Croix

Thierry Escaich Descen10

Chaconne revisite cette danse à 3 temps faite de variations sur un thème de départ en menant cette composition vers un climat de pure féérie qui est caractéristique de son style.

Ecoutez ce disque et vous deviendrez peut-être des accros de musique contemporaine!

Expie par pitié ne nous trouve pas un horrible extrait de Youtube parce que je n'en ai vu aucun qui rende justice à sa musique! Et je te vois bien nous mettre Le chant des ténèbres pour soprano saxophone et 12 saxophones qui n'est pas des plus faciles à écouter Thierry Escaich 28294

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeLun 12 Avr 2010 - 14:13

J'ai oublié de préciser que dans ce disque "Miroir d'ombres... " on trouve en plus un DVD de 26 minutes qui propose un documentaire passionnant sur la création de Vertiges de la croix dans sa version pour quatuor à cordes, clarinette et soprano et dans sa version d'orchestre. Le directeur du Palais des Beaux Arts de Lille commente le tableau et Escaich explique comment il a donné vie aux personnages et aux questionnements que suggère la peinture. Avec de larges extraits qui s'éclairent grâce à cette analyse. En plus cette musique est très belle. J'espère que certains tenteront l'expérience pour en parler.

Thierry Escaich Rubens10

Une critique intéressante sur le site ramification.be qui commente beaucoup d'oeuvres contemporaines:

Citation :
L'univers musical de Thierry Escaich, plein et dense, d'une grande complexité harmonique, touche pourtant directement nos émotions, en quête de cette "transcendance" qu'il évoque volontiers, cette traversée d'un au-delà qui nous soulève et donne à notre corps son rythme. Les mouvements étranges de la vie, ses élans, ses explosions, ses vibrations pulsent son œuvre, jaillissante, fougueuse, lyrique et toujours inquiétante. Miroir d'ombres, double concerto pour violon et violoncelle face à l'orchestre, explore le thème du double, interroge l'altérité farouche ou l'exaltante fusion : une rencontre fébrile ou méditative que les frères Capuçon interprètent avec une fougue émouvante. Vertiges de la croix est la "transcription du tableau" La descente de la croix de Rubens ; c'est Jean-Claude Casadesus qui l'a commandée à Thierry Escaich, convaincu que ce chef d'œuvre exposé au Palais des Beaux-Arts de Lille parlerait immédiatement au jeune compositeur, par ailleurs excellent organiste. De fait Escaich a immédiatement "entendu" le premier accord, riche et complexe de sa pièce, tendue entre les différents protagonistes de la toile en un vibrant questionnement, cri profond devant la mort du Christ, effarement et appel à la sérénité. La musique de Thierry Escaich, ici dirigée par trois chefs conscients de sa fièvre troublante et son dynamisme plein d'espoir, tient en haleine, mélodique et déroutante, imprévisible jusque dans le classicisme tout à coup désorienté de sa Chaconne. Celle-ci repousse les limites du temps et de l'espace et, envoûtante, incite la conscience à l'éveil hors des repères traditionnels, en préservant leur trace et en désignant leur réalité. En complément, le dvd du documentaire de Serge Leroux, nous livre sans prétention quelques réflexions du compositeur sur l'origine des Vertiges de la Croix.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeLun 12 Avr 2010 - 14:25

Deux autres disques qui valent la peine également, ce duo pour piano et orgue enregistré avec Claire-Marie Le Guay et sa musique de chambre Chorus (dont le morceau "La ronde", quintette pour piano et cordes dont on peut entendre un extrait sur itunes ou sur amazon)

Thierry Escaich 00028910 Thierry Escaich 79213_10

Il fait aussi beaucoup d'improvisations. Ici avec le célèbre pianiste de Jazz Joachim Khün:
https://www.youtube.com/watch?v=-lk9HYxKTTU

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeLun 12 Avr 2010 - 19:29

Un petit documentaire allemand avec des extraits de La Barque Solaire (2008) poème symphonique pour orgue et orchestre:

https://www.youtube.com/watch?v=9C2EU6J6Ns8

A découvrir à Pleyel les 18 et 19 mai!!! Galère c'est en semaine... tant pis, j'irai quand même miammiam

Programme:

Thierry Escaich: La barque solaire pour orgue et orchestre
Antonín Dvorák: Concerto pour violoncelle et orchestre en si mineur, op.104
Camille Saint-Saëns: Symphonie n° 3 en ut mineur "avec orgue", op.78

P.S.: en 2011 !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Mar 13 Avr 2010 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeLun 12 Avr 2010 - 22:29

Marko a écrit:
A découvrir à Pleyel les 18 et 19 mai!!! Galère c'est en semaine... tant pis, j'irai quand même miammiam


rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeMar 13 Avr 2010 - 16:40

coline a écrit:
Marko a écrit:
A découvrir à Pleyel les 18 et 19 mai!!! Galère c'est en semaine... tant pis, j'irai quand même miammiam


rire

Pas de panique le concert est en 2011! Je rectifie...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeMar 13 Avr 2010 - 18:20

Marko a écrit:
coline a écrit:
Marko a écrit:
A découvrir à Pleyel les 18 et 19 mai!!! Galère c'est en semaine... tant pis, j'irai quand même miammiam


rire

Pas de panique le concert est en 2011! Je rectifie...

rire ...Range ta fourchette et ton couteau miammiam, tu as le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeSam 12 Juin 2010 - 11:28

Un débat sur le thème: L'art et la beauté, une relation périmée? avec Thierry Escaich, Catherine Salvat (comédienne) et Jean-Marc Bustamante (sculpteur)



Citation :
Pendant des siècles l'art occidental a été intimement habité par la manifestation et la recherche de la beauté. Il semble qu’aujourd’hui d’autres considérations aient pris le dessus, la beauté devenant seconde par rapport à la recherche de création, de nouveauté, d'expression du réel, ou encore par rapport à une relation créée entre le public et l'œuvre. La beauté se serait-elle effacée derrière l'affectif, le bizarre ou le conceptuel?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeMar 3 Mai 2011 - 18:02

Sortie d'un nouveau disque de Thierry Escaich qui confirme tout son talent. Choc Classica et presse élogieuse justifiés.

Thierry Escaich Cd_esc10

Les nuits hallucinées pour soprano et orchestre illustrent 3 poèmes de Michaux, Corbière et Hugo et me font penser un peu au récent "Le temps, l'Horloge" de Dutilleux. On est dans cette filiation de musique colorée, onirique, séduisante.

Le Concerto pour violon est intéressant mais m'a semblé un peu plus monotone. Il faudra que je l'écoute plus attentivement.

La Barque solaire pour orgue et orchestre poursuit son exploration des possibilités de son instrument de prédilection (c'est un formidable organiste qui donne des concerts d'improvisation) après le Premier Concerto pour orgue et orchestre en 1995 et le Deuxième Concerto pour orgue, orchestre à cordes et percussions en 2006. "La Barque solaire" est très bien construit avec une progression dramatique particulièrement prenante (j'ai hâte de voir ce morceau en concert). C'est une pièce de commande en hommage à Olivier Messiaen.

Voilà un musicien inspiré qui sait plaire au public sans faire de concessions pour autant. A quand un opéra?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Mer 4 Mai 2011 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeMer 4 Mai 2011 - 18:05

La barque solaire est donnée en concert à Pleyel les 18 et 19 mai avec le concerto pour violoncelle de Dvorak (par Gautier Capuçon) et la 3e symphonie avec orgue de Saint-Saëns. Thierry Escaich sera l'organiste évidemment. Mais pourquoi donnent ils ce concert en semaine!

Heureusement ...
Citation :
Ce concert sera diffusé en direct mercredi 18 mai à 20h sur www.citedelamusiquelive.tv et www.arteliveweb.com

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 21:05

Thierry Escaich Claude10


Son dernier opéra Claude a fait un tabac à Lyon. Livret de Robert Badinter d'après Claude Gueux de Victor Hugo. Mise en scène d'Olivier Py...

Thierry Escaich Escaic10

Citation :
Un futur classique de l’opéra

Pour cette création, on a réuni une partie de la fine fleur du chant français. Jean-Sébastien Bou investit le rôle avec fébrilité, portant la prosodie heurtée de sa révolte comme autant de coups de poignard contre le destin, jusqu’à la vengeance à l’encontre du Directeur – Jean-Philippe Lafont impeccable de sadisme. Spécialiste des contre-ténors « contemporains » (Re Orso, doublure dans Written on the skin), Rodrigo Ferreira fait forte impression en Albin, à mi-chemin entre l’angélisme et la concupiscence. On ne reste pas de marbre non plus devant la performance des chœurs, préparés par Alan Woodbridge, et les quelques pas de la danseuse (Laura Ruiz Tamayo) qui referment la pièce apportent une lumière de féminité dans ce monde d’hommes. Souvent entendu dans le répertoire mozartien, Jérémie Rohrer dirige l’œuvre comme un classique, ce qu’elle est appelée à devenir – elle doit être reprise à Saint-Pétersbourg par Valery Gergiev. Le public de cette dernière en matinée ne s’y est pas trompé, réservant une standing ovation à Robert Badinter présent dans la salle.

Thierry Escaich 4769-v10



En espérant pouvoir le voir prochainement... A Saint-Pétersbourg puisque Gergiev le reprend??

Thierry Escaich Grande10

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Thierry Escaich Empty
MessageSujet: Re: Thierry Escaich   Thierry Escaich Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Thierry Escaich
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Classique-Jazz-
Sauter vers: