Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Carole Fives

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

Carole Fives Empty
MessageSujet: Carole Fives   Carole Fives Icon_minitimeDim 18 Avr 2010 - 13:51

Carole Fives Carole10

Carole Fives

Native du nord, j’ai longtemps vécu à Toulouse ainsi qu’à Paris. Je suis à nouveau lilloise depuis quelques années avec des périodes parisiennes et bruxelloises. J’ai fait des études de philosophie (licence) et les Beaux-arts (Diplôme nationale supérieur d’expression plastique). Je suis peintre et vidéaste, et c’est aux Beaux-arts que j’ai commencé à écrire mes premiers romans. (Source: Eulalie portail du livre Nord-Pas-De-Calais)

Le site de Carole Fives: ICI où vous pouvez voir son travail de plasticienne!

Et ICI, une lecture de Zarra. (roman jeunesse).


Dernière édition par Nathria le Dim 18 Avr 2010 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

Carole Fives Empty
MessageSujet: Re: Carole Fives   Carole Fives Icon_minitimeDim 18 Avr 2010 - 13:57

Carole Fives Quand_10

Quand nous serons heureux
Vingt neuf portraits plutôt sombres mais pertinents, justes et bien vus de personnes croisées dans notre quotidien (si, si, on les connaît) : la voisine, la caissière, la copine, l’artiste peintre… Carole Fives n’en fait ni trop, ni trop peu, ces gens facilement identifiables, je les visualise tellement bien qu’on pourrait imaginer une adaptation de leur cas en B.D.
Ironie du sort : alors que j’entamais la nouvelle intitulée « S.B.A.M », nous venions tout juste de recevoir l’ordre d’application de cet objectif au travail. Lorsque je vous dis qu’on a les pieds dedans ! J’ai aimé la construction puisque vingt neuf portraits se succèdent et se retrouvent lors d’un vernissage qui constitue la trentième nouvelle. Impeccable dans la forme, judicieux dans le fond. Que demander de plus ?
Et puisque je ne suis pas chroniqueuse littéraire et qu’on est entre nous, je vous avoue une réflexion que j’ai eue en lisant ces petites choses amères - acides, je me suis dit que si Queenie était publiée, ses textes auraient pu ressembler à ceux–là…

Extraits :

P 148 : La fratrie n’est pas un thème de prédilection dans la littérature française. Elle privilégie plutôt les rapports parents-enfants. Le regard du père blablabla, mais la rivalité frère–sœur ? Plus j’avance et plus je me dis que j’ai un problème de fratrie. Fratrie, ça m’évoque immédiatement fratricide. Est-ce qu’il faut aussi tuer le frère, la sœur ? C’est fatigant à la fin tous ces meurtres. C’est pas très positif tout ça.

P 150 : La peinture est un médium complètement dépassé ma chérie. Qui correspond à l’ère artisanale, l’huile, la térébenthine, ça pue… Pour exprimer notre post – modernité, il faut des techniques adaptées. La vidéo, le cinéma… Sincèrement, qu’est-ce qu’elle a encore à dire la peinture ? Cite-moi un seul peintre vivant qui ne soit ni dépressif ni alcoolique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
 
Carole Fives
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAROLE MORIN - Décès
» Carol Danvers alias Miss Marvel [Terminé!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: