Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Cloe Korman

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Cloe Korman Empty
MessageSujet: Cloe Korman   Cloe Korman Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 10:45

Les hommes -couleurs.

Cloe Korman Cloe_k10

Bio
Citation :

Cloé Korman est née à Paris en 1983. Elle a étudié la littérature, en particulier la littérature anglo-saxonne, ainsi que l’histoire des arts et du cinéma à l'Ecole Normale Supérieure de Lettres et Sciences Humaines. Elle a vécu deux années à New York et voyagé dans l’ouest des Etats-Unis, de la Californie au désert d’Arizona. En janvier 2010, elle a publié son premier roman "Les Hommes-couleurs" aux éditions du Seuil. L'intrigue a lieu aux Etats-Unis et au Mexique, un pays qu'elle a découvert en 2005 lors d'un séjour dans les Etats du centre, entre Oaxaca et Zacatecas.

Résumé (Evène)
Citation :
En 1989, l’ingénieur Joshua Hopper retrouve à New York un ancien ouvrier mexicain, seul témoin d’un chantier ferroviaire qui a englouti dans les années 1950 des sommes considérables, mobilisé des milliers d’hommes... mais qui n’a pas laissé la moindre trace. Le récit de Gris Bandejo entraîne Josh à Minas Blancas, une petite ville au sud de la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Là, au seuil du désert, l’ingénieur français Georges Bernache et sa femme Florence, une Américaine, ont dirigé les opérations sans qu’un pouce de rail soit posé. Pourtant les ouvriers n’ont cessé d’affluer : pendant des années, ils ont creusé sous terre un tunnel destiné à les conduire aux États-Unis. Joshua découvre peu à peu la vie de ces deux expatriés, isolés avec leurs enants au milieu d’une foule mexicaine qui les fascine et les inquiète. Entre les murs du jardin des Bernache, miracle de verdure dans ce paysage pierreux, leur fille Suzanne et leurs jumeaux grandissent avec bonheur sous le regard de l’aîné, Nino, enfant adopté aux airs de dieu aztèque. Mais bien qu’ils soient complices de l’entreprise des clandestins, Georges et Florence savent aussi qu’elle risque à tout moment de les détruire. Dans ce roman sensible et puissant, l’histoire d’une famille se mêle à l’épopée des migrations modernes

La critique a dans l'ensemble salué cet ouvrage, et même si je suis d'accord avec elle pour reconnaître le courage, la précocité et la brillance de cette jeune auteure, je dois avouer que ce roman très dense a fini par me perdre dans ses innombrables méandres souterrains et n'a jamais réussi à me faire décoller, perdue que j'étais à chercher à tâtons la sortie avec eux.

Honte à moi, je suis sans doute bien mauvaise élève mais si je ne peux que reconnaître le talent d'écriture de Cloé Korman cette intrigue très ambitieuse manquait pour moi de liant, de souffle, quelque chose que je ne pourrais nommer exactement mais qui se situe entre la clarté et le ressenti, une oeuvre pas assez fluide pour en faire un conte, trop étoffée pour en faire un roman. Bref j'ai peiné pour arriver à cette chute, aussi belle que certains puissent la trouver...

NB:
Ce roman était pour moi le cinquième de la sélection Inter, et ces recherches effrénées (où l'originalité du style a souvent prévalu sur l'authenticité) ne m'ont fait croiser au final que des ombres, ce qui m'a lassée copieusement. Autant dire que le Dominique Fabre est tombé à point!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Cloe Korman Empty
MessageSujet: Re: Cloe Korman   Cloe Korman Icon_minitimeLun 3 Mai 2010 - 18:38

il est urgent d'attendre un autre lecteur et un autre avis Very Happy

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie
Agilité postale
Charlie

Messages : 970
Inscription le : 12/01/2010

Cloe Korman Empty
MessageSujet: Re: Cloe Korman   Cloe Korman Icon_minitimeMar 22 Mar 2011 - 14:17

Je ne partage pas entièrement ton avis Aériale : je suppose que tu étais un peu lasse de ne pas trouver ton bonheur dans les livres sélectionnés pour le Prix Inter jemetate

Même si je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce roman, j’ai apprécié l’histoire qui se passe au Mexique et qui commence dans les années 50; cette histoire de tunnel construit par des migrants mexicains pour fuir clandestinement vers les Etats-Unis ; toute l’organisation des ouvriers, la découverte de cette réalité par le couple d’ingénieurs responsable du chantier.
La construction du roman est intéressante : c’est un ingénieur qui, 40 ans plus tard, se pose des questions sur ce chantier fantôme et retrouve un des ouvriers Gris Bandejo – personnage haut en couleurs - qui va lui raconter ce qui c’est passé…
Le style était parfois teinté d’un peu de réalisme magique, clin d’œil de l’auteur aux écrivains sud-américains.
Le reproche que je pourrais faire est que les personnages ont peu d’étoffe psychologique et que du coup, on ne vibre pas avec eux, on n’est pas touché par leur histoire...et je pense que c'est ça qui empêche ce roman de devenir véritablement passionnant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cloe Korman Empty
MessageSujet: Re: Cloe Korman   Cloe Korman Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cloe Korman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLOE ? i'm the architect of my own destruction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: