Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hervé Kempf

Aller en bas 
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Hervé Kempf   Mar 4 Mai 2010 - 9:46

Citation :
Biographie de l'auteur
Hervé Kempf est un des journalistes d'environnement les plus réputés. Depuis près de vingt ans, il travaille à faire reconnaître l'écologie comme un secteur d'information à part entière, et a défriché nombre de dossiers sur le changement climatique, le nucléaire, la biodiversité ou les OGM. Après avoir fondé Reporterre, il a travaillé à Courrier international, à La Recherche, et maintenant au Monde.

J'attire votre attention sur un essai très intéressant d'Hervé Kempf qui analyse les crises que notre société connait actuellement : crise écologique, crise économique, crise sociale.
Hervé Kempf nous le dit sans détour : ces trois crises bien détaillées par les médias ne sont pas séparables. Ce ne sont que trois aspects d'un seul et même évènement planétaire. Les dissocier est une erreur car cela conduit à une vision fractionnée des enjeux considérables.
Pour Kempf, ce sont les riches les responsables. Non, ce n'est pas un anarchiste votant Lutte ouvrière. Il ne manque pas de justifier son propos. Deux raisons sont avancées :

  • Une cause directe : les riches sont les puissants. Ce sont eux qui ont le pouvoir, ce sont eux qui contrôlent les industries, le commerce, les emplois. Ce sont eux qui entretiennent les inégalités sociales.
  • Une cause indirecte : Kempf part du principe que chaque couche sociale tente d'imiter la couche juste au dessus le lui. Singeant son comportement de consommateur, enviant sa voiture, sa maison et faisant tout pour lui ressembler et consommer autant. La couche la plus haute, ceux qui sont les maitres de nos oligarchies, influencent donc de proche en proche, toute la société. Or, ils consomment à outrance, et sont responsable d'un gâchis immense.

Mon résumé ne rend pas compte de tout l'essai que je vous encourage donc à lire. Kempf tire la sonnette d'alarme et nous engage à changer nos comportements au risque d'aggraver la crise (triple).
Citation :
Présentation de l'éditeur
Nous sommes à un moment de l'histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l'espèce humaine : pour la première fois, son prodigieux dynamisme se heurte aux limites de la biosphère et met en danger son avenir. Vivre ce moment signifie que nous devons trouver collectivement les moyens d'orienter différemment cette énergie humaine et cette volonté de progrès. C'est un défi magnifique, mais redoutable. Or, une classe dirigeante prédatrice et cupide, gaspillant ses prébendes, mésusant du pouvoir, fait obstacle au changement de cap qui s'impose urgemment. Elle ne porte aucun projet, n'est animée d'aucun idéal, ne délivre aucune parole mobilisatrice. Après avoir triomphé du soviétisme, l'idéologie néolibérale ne sait plus que s'autocélébrer. Presque toutes les sphères de pouvoir et d'influence sont soumises à son pseudo-réalisme, qui prétend que toute alternative est impossible et que la seule voie imaginable est celle qui conduit à accroître toujours plus la richesse. Cette représentation du monde n'est pas seulement sinistre, elle est aveugle. Elle méconnaît la puissance explosive de l'injustice, sous-estime la gravité de l'empoisonnement de la biosphère, promeut l'abaissement des libertés publiques. Elle est indifférente à la dégradation des conditions de vie de la majorité des hommes et des femmes, consent à voir dilapider les chances de survie des générations futures. Pour l'auteur de ces pages incisives et bien informées, on ne résoudra pas la crise écologique sans s'attaquer à la crise sociale concomitante. Elles sont intimement liées. Ce sont aujourd'hui les riches qui menacent la planète.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
IzaBzh
Agilité postale
avatar

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 52
Localisation : Bourgogne/Paris

MessageSujet: Re: Hervé Kempf   Ven 29 Avr 2011 - 13:22

Je n'avais pas vu ce topic, je suis tombée dessus par hasard en cherchant s'il existait quelque chose sur "Le livre noir de l'agriculture"...
J'ai lu cet essai d'Hervé Kempf, passionnant ! Il en a écrit un autre dans le même genre, "Pour sauver la planète, sortez du capitalisme" et vient d'en sortir un en 2011, "L'oligarchie, ça suffit, vive la démocratie !". Je le lirais bien volontiers s'il n'était pas tout le temps emprunté à ma bibliothèque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
 
Hervé Kempf
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hervé Morin trace son sillon pour 2012
» coucou Hervé
» Hervé Morin s'engage.
» Hervé Vilard, "L'Ame seule"
» général Hervé TRAPP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Sciences-
Sauter vers: